Zibeline n°45 octobre 2011
Zibeline n°45 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... débats et arrière-gardes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
38 MUSIQUE JAZZ Fusion e Qui parierait sur l’union de la chanson occitane et du jazz, deux univers a priori si lointains ? Et pourtant cette fusion réussit étonnamment, entre la verve de Manu Théron et la puissance improvisatrice de Raphaël Imbert et de sa compagnie, Nine Spirit. Humour, amour des phrases, des rythmes qui se mêlent se fondent, construisent d’inattendues passerelles. Les mots coulent, glissent, se modulent, trouvent leur respiration, se choquent, s’entrechoquent entre chant et contrechant. L’occitan improvise en mode jazz, le sax s’accorde parfois des couleurs orientalisantes. Fulgurance des ruptures de rythme, duos, duels entre la voix et l’instrument, polyphonies de l’ensemble à capella, surprenante recréation du double aulos antique avec deux saxophones. Les musiciens jubilent, la voix de Léa Bechet passe avec aisance de l’occitan à l’anglais, les percussions de Laurent Rigaud, la batterie de Stéphane Dunan, la basse de Sabrina Benabdelmalek, l’accordéon d’Anaïs Bousquet, la guitare de Cyril Despontin s’emparent avec un talent fou des différents univers. Une complicité entre les musiciens qui enthousiasme le public, pourtant trop peu nombreux. M.C. Entre Jazz et Tradition Dan Warzy Raphael Imbert Solene Person Paratge a été donné au Comoedia d’Aubagne le 7 oct Dérapages contrôlés ! Apéros-swing, trois soirées de concerts, un lieu pour les afters et une équipe de bénévoles passionnés... Voilà réunis les ingrédients pour que la recette d’un festival réussisse. Christian Escoudé et son quartet ont fait l’affiche de la seconde journée de Jazz à Saint Rémy. Le grand guitariste manouche doit avoir enregistré ou participé à plus de 50 albums avec des musiciens de grand renom. Géraldine Laurent, saxophoniste talentueuse, se trouve en compétition aux Victoires du Jazz 2011 et fait partie des musiciens qui vont compter dans les temps à venir. La batterie était tenue par Bruno Ziarelli et Florent Gac jouait sur un orgue Hammond B3 avec cabine Leslie, instrument assez rare et fort volumineux. Mélodies françaises revisitées, ballades ou be-bop au grand swing, les musiciens ont montré leur capacité à réinventer les standards du jazz ; particulièrement, Géraldine Laurent dont la sensibilité et la maîtrise du dérapage dans l’improvisation ont séduit ! DAN WARZY Ce concert a eu lieu à Saint-Rémy le 16 sept Christian Escoudé Dan Warzy Etsaut, un quartet baptisé du nom d’un village du Béarn, dans la vallée d’Aspe. Laurent Cabané, le contrebassiste à l’origine du projet, compose pour l’ensemble des musiques aux couleurs jazz bariolées de modes traditionnels typiquement induits par les cornemuses du Limousin, et les flûtes d’Eric Montbel, musicien invité. La ligne mélodique est primordiale dans ce jeu de dialogues et d’improvisations entre les musiciens. Le piano jazz de Perrine Mansuy répond tantôt aux saxophones de François Cordas, tantôt à la cornemuse. Djamel Taouacht à la batterie, et aux percussions, apporte un soutien rythmique très complémentaire du jeu prégnant de la contrebasse. Une souscription est lancée pour le soutien d’un enregistrement La fontaine de l’Ours (sortie du CD en fév). Pour les amateurs de musiques vraiment atypiques. DAN WARZY Ce concert a eu lieu le 30 sept à l’Auditorium de la Cité de la Musique à Marseille
AIX MARSATAC MUSIQUE 39 Les mots des notes to Le cocktail qu’offre le Festival de la chanson française est toujours savoureux. Comme chaque année depuis 9 ans, il garde en point d’attache la salle du Bois de l’Aune et essaime autour d’Aix : Eguilles, Puyloubier, Venelles, Trets qui, c’est une tradition désormais, héberge le concert d’ouverture de Sac à Boulons. Le groupe marseillais s’en donne à cœur joie, la salle scande les refrains, « Marseille on t’aime ! », accents pop et jazzy, échos de Massilia sound system dans les références, gentiment subversif, cultivant la parabole. Il y a aussi des retours attendus, comme celui de Monsieur Lune, cette année dans un délicieux spectacle pour enfants, L’incroyable histoire de Gaston et Lucie. L’œuvre échappe à toute niaiserie, cultive le double sens, l’humour. La musique est inventive, le décor d’une efficace simplicité avec Monsieur Lune Georges Seguin un écran sur lequel les séquences de ce petit conte sont projetés, dessins stylisés, aplats de couleurs, noms des personnages en enseignes lumineuses. Un plaisir pour tous les âges ! La voix de Lucie, Carmen Maria Vega, coup de cœur du festival, conquiert le public dans un répertoire variété/rock. Textes originaux bourrés d’humour, présence attachante sur scène, et une voix exceptionnelle qui se glisse dans tous les registres dans la lignée des chanteuses réalistes. Le temple de la chanson française à l’année, Théâtre et chansons, abrite quant à lui un superbe spectacle-conférence sur le thème du Moulin rouge, avec des chansons de Mistinguett, Joséphine Baker, Yvette Guilbert, Piaf… Aurélie Billetdoux présente, met en scène, chante avec un talent très sûr, accompagnée par son accordéoniste Sébastien Lamarre. Finesse et humour… COLOMBANIs Le Festival de la chanson française a eu lieu en pays d’Aix du 1er au 8 oct Marsatac fait carton plein À ses aises à la Belle de Mai, le festival de musiques actuelles marseillais a affiché ses trois soirées à guichets fermés Une rue sombre de laquelle retentit une sirène de couvre-feu. Des consignes laconiques laissant deviner un régime autoritaire. Des projecteurs qui traquent le passant. L’installation Innerspace du collectif H5 donne à la 13 e édition de Marsatac une ambiance d’état d’urgence. Pourtant le festival ne s’est jamais aussi bien porté. Après un parcours marqué par l’itinérance, Marsactac a trouvé son écrin, depuis l’année dernière, dans les murs branchés mais populaires de la Friche. Avec une jauge certes inférieure aux années J4, la cuvée 2011 a fait le plein, affichant, pour la première fois de son histoire, ses trois soirées à guichets fermés. Un long chemin parcouru depuis 1999, lorsque dans l’intimité de l’Espace Julien, la première édition se concentrait sur la scène hip hop et marseillaise. Aujourd’hui ouvert à l’ensemble des musiques nouvelles à dominante électronique, Marsatac a pour qualité de ne pas être monomaniaque. Inattendu, le concert aérien du duo franco-finlandais The Dø s’est fait voler la vedette par l’électro pop revigorante des Champenois de The Shoes, voire par les fantaisies pop, fraiches mais nerveuses des New- Yorkais de Concrete Knives. Dans une Cartonnerie bondée, Chinese Man ont sorti le grand jeu, à domicile, avec un show très visuel, entre vidéos non dénuées humour et hip hop orientaliste. Beaucoup plus modeste mais tout aussi détonnant, le dancehall futuriste d’Africa Hitech. Prestation en demi-teinte en revanche pour les monstres sacrés de Death in Vegas : très attendus après sept années de séparation, leur son hybride, épais et hypnotique aura été mal servi par l’acoustique du lieu. Ces détails techniques n’ont aucun effet sur l’anarco-rap à sketch de Stupeflip mais l’effet planant de Cascadeur, au déguisement de série de sciencefiction japonaise des années 80, tombe à plat. À Sous l’pont de l’arc… o La Cafetera Roja banda Johnny Gordolon Pour sa 14 e édition, le Festival Zik Zac offrait un programme riche où se croisent des groupes confirmés et des découvertes, le tout sur fond de création, d’économie solidaire, d’éco-citoyenneté qui apportent un cadre militant et hautement sympathique à cette manifestation. On y retrouvait ainsi le 16 le désormais incontournable sextet Poum Tchack avec sa verve, son inventivité, dans un programme qui rendait hommage à Billie Holiday. Le jazz se mêle alors aux accents balkaniques, violon solo et guitares oscillent entre rythmes tsiganes et swing, virtuosité et humour… Autre ton, mais qui galvanise la foule, Massilia Sound System met le oaï avec une verve salutaire et toujours la même force d’indignation. Le public scande, chante, danse, se donne la main en une farandole finale, réconcilié avec son temps, sa saluer également le folk local de Oh Tiger Mountain, les platines enflammées de Yuksek, l’alliage rock-électro de Rafale, le groove élégant et communicatif de Pigeon Jonh. Avec une mention spéciale pour Anthony Joseph, poète inspiré qui livre un cocktail impeccable de funk, afrobeat, freejazz et rythmes caribéens. THOMAS DALICANTE Stupeflip Agnes Mellon musique, loin des soupes médiatisées. Puis il y a des pépites comme la Cafetera Roja, composée de musiciens venus de France, d’Autriche, d’Espagne… Se mélangent dans un univers éclectique, rock, reggae, hip hop, rap, pop… Les phrasés se mêlent, confrontent leurs univers au creux de mêmes chansons, mêlant les rythmes marqués à la voix du violoncelle, lyrique, profonde… un ensemble original et envoûtant, à retrouver en concert ! MARYVONNE COLOMBANI Le Festival Zik Zac a eu lieu les 16 et 17 sept à Aix La Cafetera Roja les 18 oct et 2 nov Le Paradoxe, Marseille 04 91 63 14 65 www.leparadox.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 1Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 2-3Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 4-5Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 6-7Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 8-9Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 10-11Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 12-13Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 14-15Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 16-17Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 18-19Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 20-21Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 22-23Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 24-25Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 26-27Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 28-29Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 30-31Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 32-33Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 34-35Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 36-37Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 38-39Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 40-41Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 42-43Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 44-45Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 46-47Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 48-49Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 50-51Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 52-53Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 54-55Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 56-57Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 58-59Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 60-61Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 62-63Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 64-65Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 66-67Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 68-69Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 70-71Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 72-73Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 74-75Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 76-77Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 78-79Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 80