Zibeline n°44-45-46 2 aoû 2019
Zibeline n°44-45-46 2 aoû 2019
  • Prix facial : 2,50 €

  • Parution : n°44-45-46 de 2 aoû 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : Martigues cultive son patrimoine populaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
34 au programme arts visuels Art-O-Rama, retour à la Friche Les 25500 m² du hangar J1 à la Joliette étant promis pour 2023 à un avenir de loisirs imaginé par Vinci Construction, l’édition 2019 se déroulera à La Cartonnerie La beauté du site avait l’année dernière ravi les visiteurs de la foire d’art contemporain Art-O-Rama et du salon de dessin Paréidolie. Mais pour cette rentrée, les 31 galeries invitées (12 pays différents) réintègrent le site de La Friche, et présenteront des œuvres signées à 52% par des artistes hommes, à 44% par des artistes femmes, à 4% par des collectifs, et à 76% par des artistes de moins de 40 ans. La naissance cette année d’une collaboration d’Art-O-Rama avec Contempory Istambul, la foire d’art contemporain d’Istanbul (dont la 15 e édition se tiendra du 11 au 15 septembre) sera marquée par la présence de deux galeries stambouliotes, Öktem Aykut et the Pill, et par une série de discussions (« Talks ! ») sur la création contemporaine et ses soutiens autour de la Méditerranée. Des échanges qui débuteront à Marseille et se poursuivront à Istanbul, où des galeries marseillaises seront présentes (Double V Gallery, Crèvecoeur, et South Way Studio). La galerie Öktem Aykut présentera à Marseille un travail de ré-évaluation de la peinture, décrit comme joyeux, critique et fluorescent par Renée Levi, artiste suisse, née à Istanbul en 1960. La galerie the Pill exposera elle des sérigraphies sur toile, vanités architecturales et « Archiheads » de la franco-danoise Eva Nielsen, mises en dialogue avec des sculptures de l’artiste marseillais Ugo Schiavi autour de la notion d’effondrement. Foire exposition Des 29 galeries présentes au J1 l’année dernière, 11 reviennent, parmi lesquelles Kris Lemsalu, V (2019), Céramique, tissus, panier en osier 33x22x19cm, Courtoisie de l’artiste, Koppe Astner, Glasgow et Temnikova & Kasela, Tallinnla galerie Philippvon Rosen (Cologne) avec des œuvres de Florian Schmidt, expérience de recyclage de matériaux en deux dimensions, combinant geste pictural et architectural. Également Sans Titre (Paris), qui proposera une présentation de groupe (Basile Ghosn, Katharina Schmidt, Hamish Pearch) autour de l’environnement urbain, en résonnance avec des problématiques marseillaises actuelles, Katharina Schmidt ayant notamment consacré une série d’œuvres au Centre Bourse. Ou bien encore Koppe Astner (Glasgow) présentera des sculptures « socialement critiques » de l’estonienne Kris Lemsalu, matériaux divers (céramiques, porcelaines, tissus synthétiques) s’inspirant de thèmes féministes. Parmi les galeries nouvelles entrantes Lucas Hirsch (Dusseldorf) présentera le travail du collectif HC autour de l’exploration plastique des récipients à boire, la Galleria Six (Milan) exposera des œuvres de Gianluca Codeghini et d’Ange Leccia autour de l’inframince, notion développée par Marcel Duchamp, reprise récemment par le critique d’art italien Elio Grazioli. Dürst Britt & Mayhew (La Hague) proposeront des peintures de la situationniste Jacqueline de Jong, et les travaux autour du vide, de la disparition et de l’effacement d’Alexandre Lavet. Beaucoup d’autres travaux seront à découvrir, et éventuellement à acheter, dans ce 13 e Art-O-Rama. Et comme de coutume, la foire (30 août au 2 septembre) se prolongera sous forme d’exposition (jusqu’au 15 septembre) et sera accompagnée de propositions associées, dont une section Éditions, une section Prix Région Sud, un showroom, un projet (Hot wheels project- Athènes) et un artiste (Jonathan Vidal) invités. MARC VOIRY Art-O-Rama 30 août au 15 septembre Friche de la Belle de Mai, Marseille 04 95 04 95 36 art-o-rama.fr
Carte blanche au dessin Désormais inscrit dans les rendez-vous incontournables de la rentrée de l’art contemporain à Marseille, Paréidolie joue les prolongations. La rançon du succès ! Kris Knight, Peacock 2, 2019, Pastel, crayon sur papier en coton, 45,7 x 35,5 cm Après une incursion exceptionnelle au J1 l’an dernier qui laissait espérer des lendemains qui chantent (création d’un lieu pérenne dédié à l’art et à la culture), Paréidolie retrouve son nid d’origine au Château de Servières. Pour sa 6 e édition, marquée du sceau de sa nouvelle présidence confiée au directeur de l’ENSB * de Paris, Jean de Loisy, le salon international du dessin contemporain s’offre le luxe d’ajouter un troisième jour à son calendrier pour cause de public de plus en plus conquis (30 et 31 août, 1er septembre). Et repousse une fois de plus les murs de la galerie, non pas pour entasser un plus grand nombre d'exposants mais, au contraire, pour aérer les espaces d’exposition et permettre au public de déambuler à son aise. Paris, Barcelone, Londres, Neuchâtel, Cologne, Berlin, Zurich, Madrid  : elles sont quatorze au total venues des quatre coins d’Europe, sélectionnées par un comité artistique composé de professionnels, de collectionneurs et d’artistes. Des fidèles comme 22,48 m² ou Laurent Godin, et des « novices » comme la galerie parisienne Éric Dupont qui fait sa première apparition au salon. Si elle représente notamment l’artiste algérien installé à Marseille Yazid Oulab, son choix s’est porté ici sur le travail de Willys Kezi, Carlos Kusnir (exposé au Frac et au Panorama au printemps 2018, lire journalzibeline.fr), Paul Pagk, Katarzyna Wiesiolek, Stephane Zagdanski. Quant à la galerie en ligne Moka, une fois n’est pas coutume, elle s’échappe de la toile virtuelle et s’autorise un ancrage dans le réel en exposant « pour de vrai » Myriam Mechita, Clarisse Tranchard, Virginie Trastour, Lisa Signorini. C’est aussi çà l’ADN de Paréidolie, bousculer les galeries, les inciter à prendre des risques, à changer leurs habitudes, à se confronter à d’autres pratiques. C’est le jeu, et ça marche ! Cette année, toutes ont répondu positivement à la demande de Jean de Loisy de présenter un artiste Coup de cœur dans le cadre d’un focus sur l’émergence  : l’occasion pour la jeune création de capter la lumière comme leurs aînés… Hors les murs À propos de coup de projecteur, Paréidolie met en avant un artiste invité, Gilles Pourtier, installé à Marseille depuis 2009, dont les travaux photographiques ont été présentés à l’Atelier de l’image et à La Compagnie il y a quelques années. Place ici au dessin, au feutre rouge, vert et bleu sur papier, mais pas seulement… Il donne carte blanche à l’association marseillaise Jeune création en binôme avec La Cabane Georgina (exposition d’une dizaine d’artistes se jouant des apparences et des retournements de situation) et à Asphodèle - Espace pour l’art à Arles (travaux de Catherine Melin). Et, œuvrant à la synergie entre les acteurs culturels du territoire, il lance sa Saison du dessin hors les murs au Frac et au musée des Docks Romains  : respectivement Nicolas Daubanes, Prix des Amis du Palais de Tokyo 2018, qui fit sensation au Château de Servières avec son exposition-installation OKLM ; et Samuel Rousseau, sélection du Prix Marcel Duchamp 2011, dont l’œuvre créée in situ, Delirium Dorium, « est une nouvelle brèche intemporelle ouverte dans le travail vidéo de [ses] installations ». Le plaisir de la découverte et des retrouvailles se poursuit tout l’automne dans une vingtaine de lieux partenaires ayant en partage la passion du dessin. MARIE GODFRIN-GUIDICELLI * École nationale supérieure des Beaux-Arts Paréidolie 30, 31 août, 1er septembre Château de Servières, Marseille 04 91 85 42 78 pareidolie.net Nicolas Daubanes Le monde ou rien jusqu’au 22 septembre Frac, Marseille 04 91 91 27 55 fracpaca.org Samuel Rousseau Delirium Dolia jusqu’au 22 septembre Musée des Docks Romains, Marseille 04 91 91 24 62 musees-mediterranee.org 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :