Zibeline n°42 juin 2011
Zibeline n°42 juin 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°42 de juin 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 10,2 Mo

  • Dans ce numéro : théâtre... cap sur l'Égypte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
86 PATRIMOINE Le patrimoine s’anime Il y a tant et tant d’activités ! Allez sur les sites des musées, prenez le temps de vous glisser dans les conférences La région regorge de sites, et ces lieux sont animés d’une vie passionnante par l’accroissement régulier des collections, leur rénovation et leur sauvegarde. C’est le musée bleu d’Arles qui pérennise certaines pièces majeures de ses expositions en les incluant dans leur fond propre, comme le célébrissime buste de César, c’est l’abbaye de La Celle qui connaît un programme de restauration (de 2010 à 2012), ce sont les opérations de restauration régulières sur le Pont du Gard ou les Antiques de Saint-Rémy-de-Provence. Projets, dossiers, réalisations s’enchaînent… À cet intérêt patrimonial s’ajoutent avec imagination des actions variées, expositions temporaires qui viennent donner de nouveaux prétextes pour retourner au musée, conférences, visites guidées, spectacles… et permettent aux habitants de la région et aux touristes des approches renouvelées. Musée de Castrum Vetus De petits trésors, souvent en dehors des grands passages, recèlent d’étonnantes richesses. Ainsi, le petit musée de Castrum Vetus à Châteauneuf-les- Martigues. Imaginez une bâtisse en ruines, ancien hôtel des marquis de Caumont (XVIIème), un groupe d’amis, fous de préhistoire… Conjonction des volontés, aujourd’hui le bâtiment, debout dans sa parure de calcaire tendre, est dédié aux collections, géologie, archéologie (matériel provenant en grande partie de la Font aux Pigeons, du camp de Laure ou de l’oppidum de Fourques), réparties en 7 salles d’exposition. Si vous avez la bonne idée de demander les conseils du médiateur Toomaï Boucherat vous aurez une foule de renseignements sur la composition des poteries, mélange d’argile et de dégraissant, sur la colle préhistorique, largement aussi résistante que n’importe quelle colle néoprène dérivée de pétrole (60% de résine, 40% de cire d’abeille), la fabrication des perles - les hommes du néolithique aimaient eux aussi les bijoux - le tannage des peaux, la fabrication de la corde … Puis il vous guidera à la Font aux Pigeons, l’un des plus anciens sites préhistoriques connus du pourtour de l’étang de Berre, et qui marque une étape décisive dans le passage de la civilisation nomade à la sédentarisation. Il suffit de prendre rendez-vous… Quelques choix… Dans le Var, le patrimoine se met en scène : à l’abbaye de la Celle, avec, après les concerts de mai des Nine Spirit (de Bach à Coltrane), une conférence au titre paradoxal, Le monastère comme expression de la liberté pour les femmes au Moyen-Âge, le 26 juin à 16h. Puis le 3 juillet à 15h30 Le conte de Troie, spectacle de marionnettes par Massimo Schuster. À la chapelle de l’Observance du côté de Draguignan, le 18 juin à 20h30 les poèmes d’Omar Khayyam chantés par Alireza Ghorbani et Dorsaf Hamdani, une magnifique fusion entre le chant Arabe et Persan ; à l’abbaye du Thoronet, le 26 juin à 17h, concert de Chant Byzantin par Dvina et le chœur Mélodi… À l’ouest de la Provence, les Suds pour leur 16 e édition s’invitent au Musée départemental de l’Arles Antique, avec des projections de films dans l’auditorium, du 11 au 17 juillet (Benda Bilili, Le premier rasta, Bodega Buf de vida, Zanzibar, l’extraordinaire leçon de Ravi Shankar), des salons de musique, le 11 le lundi de Mediapart avec Edwy Plenel, le 12 Mercedes Péon, le 13, Kimmo Pohjonen le 14 Socalled, le 15 Ahmad al Khatib… enfin, le 15 de 10h30 à 12h, le spectacle le Rhône dans la cité fait escale dans le jardin Hortus et s’achève sur le parvis du musée. Des archéologues, des slameurs, des danseurs hip hop sont réunis pour une promenade atypique au fil du Rhône… À noter : une superbe exposition a commencé depuis le 4 juin autour de l’épave du chaland gallo-romain (1er siècle), expliquant le contexte de la fouille et interprétant ses résultats ainsi que de nombreux objets mis au jour. Tous les premiers dimanches du mois à 11h, des conférences illustrées : le 3 juillet elle conduit dans le Saint-Tropez de l’Antiquité, Baïes (baie de Naples), le 7 août elle évoque Auguste, le nom du mois y invite ! Des sujets spécialisés sont abordés simplement, comme Le mécanisme d’Anticythère, un ordinateur antique ? le 9 juin, la conservation in situ des mosaïques le 23 juin, La navigation antique le 30 juin (de 18h 30 à 19h30)… Un pont de lumière Plus à l’Ouest encore le Pont du Gard sera mis en lumière tous les soirs, du 1er juillet au 20 août, par une féerie de couleurs et de lignes qui souligneront les caractéristiques de son architecture, dans une mise en lumière poétique et symbolique par Claudette Viguier. Auparavant, les vendredis et samedis de juin auront connu le nouveau spectacle du Groupe F, où composition musicale et flammes, vidéo T.Nava Groupe F et pyrotechnie se conjuguent pour l’émerveillement des spectateurs. Un autre évènement passera par le pont, Total Festum, le 24 juin, qui permet de valoriser les cultures catalanes et occitanes. Concerts joyeux et festifs pour la fête de la Saint-Jean… Une autre manière d’envisager l’été ! MARYVONNE COLOMBANI Musée de Castrum Vetus, Chateauneuf les Martigues 04 42 79 81 56 www.documentation-provence.org/1375 Pont du Gard 0 820 903 330 www.pontdugard.fr Musée départemental de l’Arles Antique 04 90 18 89 08 www.arles-antique.cg13.fr Abbaye de la Celle 08 99 23 04 48 www.gralon.net/tourisme/a-visiter/info-abbayede-la-celle-la-celle-19114.htm X-D.R
MÉCÉNAT87 Faut-il croire au mécénat culturel ? Nous posions la question dans notre numéro précédent, après la convention d’Admical qui avait mis au jour sans détour les faiblesses d’un mécénat culturel en berne, qui répercute et amplifie le désengagement de l’État, et concentre ses quelques restes sur des manifestations prestigieuses, ou des actions de diffusion plus sociales qu’artistiques. Le tout en privant l’État d’une part de ses recettes fiscales (60% des dons se déduisent directement de l’impôt sur les sociétés). Mais ce constat global et ponctuel est-il inéluctable, ou peut-on imaginer un mécénat culturel intelligent et efficace ? L’exemple des Mécènes du Sud Les Mécènes du Sud commencent une nouvelle mandature qui les mènera jusqu’en 2013, occasion pour eux de revenir sur leurs actions, et leurs ambitions. Fondé en 2003, le collectif compte aujourd’hui 32 entreprises adhérentes 1 qui cotisent selon leur nombre de salariés (5000 € pour une entreprise de moins de 500 salariés). Leurs moyens en mécénat restent très limités, mais ils consacrent environ 100 000 € à financer directement des projets d’artistes et des compagnies. Une contribution négligeable face aux subventions publiques, ou à certaines actions de mécénat prestigieuses, mais qui a une véritable force d’exemplarité. Tout d’abord parce que ces fonds vont exclusivement à la création artistique contemporaine du territoire, dans les domaines du spectacle et des arts plastiques. Les Mécènes du Sud ont d’ores et déjà aidé à la naissance de 70 projets d’artistes émergents, qui pour certains ont connu ensuite un bel avenir, soutenus conjointement par d’autres financements : on peut ainsi citer dans le domaine du spectacle France do brasil d’Eva Doumbia, Evelyn House of Shame de Christophe Haleb, tous deux programmés par exemple au Festival de Marseille. Ou Le cabaret discrépant d’Olivia Grandville, programmé cette année au Festival d’Avignon. Pour les arts plastiques la pertinence est encore plus nette puisque Marie Reinert, Vincent Beaurin, Suzanne Hetzel, Mathieu Clainchard, Karine Rougier ont bénéficié de leur soutien ces dernières années. Cette pertinence est due à la totale indépendance du comité de sélection auquel aucune entreprise ne participe, et qui est composé de professionnels parfaitement souverains. Pour plus de visibilité cependant, et d’efficacité, les Mécènes du Sud ont décidé d’attribuer désormais non plus une dizaine d’aides par an, mais de répartir leur 100 000 € sur 5 projets annuels, qu’ils pourront suivre plusieurs années, afin d’en être réellement les moteurs. It's like a jungle sometimes, Mathieu Clainchart X-D.R Evelyn House of Shame, Cie Christophe Haleb X-D.R Les projets En dehors de ce soutien au projet, Mécènes du Sud, initiateurs dès 2006 des Ateliers de l’EuroMéditerranée (voir pages suivantes), organise des résidences d’artistes du territoire en entreprise, en accompagnant les artistes dans leur démarche. Leurs ambitions ? favoriser l’émergence d’un label MDS et ouvrir un lieu, être un véritable acteur de MP2013, et poursuivre au-delà une véritable association entre artistes et entreprises, en associant en particulier les salariés lors des résidences. Ambitions louables pour un projet esthétiquement et éthiquement irréprochable ! Mais la hauteur du financement de Mécènes du Sud reste dérisoire : avec un budget artistique de 100 000 €, comment espérer compter sur le territoire ? Les 32 entreprises s’engagent actuellement dans MDS pour des sommes modiques… qui ne permettent au collectif que d’avoir des orientations indicatives pour la politique de mécénat de chaque entreprise. Ainsi, c’est pour 1,5 Md’ € que la SMC, un des Mécènes du Sud, s’engage à titre personnel dans MP2013… MDS, qui défend l’idée d’un financement autonome exclusivement privé, ne pourra « être un partenaire financier déterminant » qu’avec des moyens nettement plus importants. En augmentant spectaculairement le nombre d’entreprises adhérentes, ou en majorant nettement les cotisations… Car aujourd’hui, avec environ 50% de frais de fonctionnement et de communication, les MDS investissent moins dans l’artistique (50% de leur budget global) que leur ristourne fiscale (60% de leur IS). Pour modifier cet équilibre, des recettes complémentaires qui n’alourdiraient pas les frais de fonctionnement sont nécessaires. Car ce mécénat est exemplaire sans aucun doute. Mais est-il pour l’heure efficace ? AGNÈS FRESCHEL 1 Altergis, Astime, axa Art, Axe Sud, Beau Monde, Bleu Ciel, Cabinet Phocéen d’Assurances, Cabus & Raulot, Caisse d’Epargne P.A.C, Christian Carassou- Maillan, Laurent Carenzo, Courtage de France Assurances, Dial Invest, Féraud CFM Entreprises, Anthony Ginter, High Co, IBS group, IDM, Joaillerie Frojo, Le Péron, Mc Donald’s B.I., Marbour, Marfret, MGM, Olympique de Marseille, Pébéo, Pullman Palm Beach, Ricard, Safim, Scotto Musique, SMC, Vacances Bleues



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 1Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 2-3Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 4-5Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 6-7Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 8-9Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 10-11Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 12-13Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 14-15Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 16-17Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 18-19Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 20-21Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 22-23Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 24-25Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 26-27Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 28-29Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 30-31Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 32-33Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 34-35Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 36-37Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 38-39Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 40-41Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 42-43Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 44-45Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 46-47Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 48-49Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 50-51Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 52-53Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 54-55Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 56-57Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 58-59Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 60-61Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 62-63Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 64-65Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 66-67Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 68-69Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 70-71Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 72-73Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 74-75Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 76-77Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 78-79Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 80-81Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 82-83Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 84-85Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 86-87Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 88-89Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 90-91Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 92-93Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 94-95Zibeline numéro 42 juin 2011 Page 96