Zibeline n°41 mai 2011
Zibeline n°41 mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de mai 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : chantiers... construire face à la mer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
76 ARTS VISUELS AU PROGRAMME Oriental Dans le cadre de la coopération des Musées de Marseille avec la RNM Paris, l’exposition L’Orientalisme en Europe : de Delacroix à Matisse vient à Marseille après Bruxelles et Munich, et retrouve la sérénité du Centre de la Vieille Charité. Exposition annonciatrice des projets muséaux pour Marseille 2013. 120 peintures et sculptures racontent la fascination des artistes pour l’Orient… M.G.-G. L’Orientalisme en Europe : de Delacroix à Matisse du 28 mai au 28 août Centre de la Vieille Charité, Marseille 04 91 14 58 80 www.vieille-charite-marseille.org Utopies Alors que les deux sessions publiques du Parlement Culturel de la Méditerranée mené par Michelangelo Pistoletto viennent de se clore, le projet collaboratif d’Hervé Paraponaris se poursuit pour rêver les connexions entre les rives du mare nostrum. M.U. (pour Mediterranean Undersea) a été initié dans le cadre de l’Ecole d’Architecture de Marseille et les Ateliers de l’EuroMéditerranée, pour prendre la forme d’un métro subaquatique, réel et symbolique dans la visée de construire un autre monde ! C.L. Continent méditerranée jusqu’au 5 juin [mac] musée d’art contemporain, Marseille 04 91 25 01 07 www.facebook.com/continentmediterranee Maquette sculpture Richebois Arnaud Vasseux Christine Boillt, etude pour l'installation Les Petits Guerriers, 2011 Reved'Eunuque, Jean Lecomte de Nouy Cleveland, Museum of Art, T he Cleveland Musuem of Art,Seventy-fifth anniversary gift of Mrs Noah Butkin Le bon pli L’art contemporain emprunte souvent des voies non muséales pour aller à la rencontre de publics spécifiques. C’est que propose Voyons Voir pour la seconde année aux stagiaires du centre de rééducation professionnelle Richebois à Marseille. Le plasticien Arnaud Vasseux y conduit un atelier à partir de la pratique du pliage aboutissant à des réalisations en grand volume. À l’automne, l’artiste présentera une œuvre conçue lors de cette résidence.C.L. Des pliages du 23 mai au 30 juillet Centre Richebois, Marseille 04 91 09 48 00 www.centre-richebois.com www.voyonsvoir.org M.U., l’espace optimiste, Hervé Paraponaris et les étudiants de l École Nationale Supérieure d Architecture de Marseille, exposition au [mac] dans le cadre des Ateliers de l’EuroMéditerranée - Marseille Provence 2013, en partenariat avec le Bureau des compétences et désirs Mobile : énergies Le thème générique de cette sixième édition proposé par Cultures Nomades Production aux dix plasticiens internationaux invités en résidence se concentre sur les questions de la mobilité des œuvres et de bioénergie, enjeu planétaire. Conçues pour l’évènement, ces œuvres vouées à l’éphémère s’emparent particulièrement de la question de l’environnement, de la Camargue et son identité : vastitude, flore, faune, vent, salinité ou encore certaines bestioles indésirables ! C.L. In Situ 06 jusqu’au 15 juillet Mas du Grand Arbaud, Gageron 04 90 49 89 10 www.culturesnomades.org Erratum Inversion intempestive des images dans notre numéro 40 : page 56 La muerte de Ignacio Sanchez Mejias d’Isabel Echarri devait accompagner l’article Prends garde ! et a contrario, la Déesse d’If de Sophie Testa Syncrétisme page 57. Que les artistes et nos lecteurs nous en excusent…
LIVRES/ARTS 77 Le chant du monde Si l’on suit les indications de Maya Mihindou, le voyage de Sabine « se raconte à haute voix en prenant l’accent d’un ailleurs inconnu ». Quelque part à Moabi, près du fleuve Ogoué, où habitent Anys « à la lange fatiguée », Sasha « la bouche pleine de mensonges » et Blanca qui rêve de devenir sirène… Nous voilà bel et bien embarqués dans ce pays chimérique avec pour compagnons de voyage trois enfants dont le chemin croise des personnages comme des traits d’union avec le réel : Anitcha Ba et son bout de miroir brisé tombé du ciel, le singe pouilleux Essi qui connaît « la folie des hommes au cœur sourd » et vit sur la tête du jeune Timothë. Plus tard un camion d’enfants soldats avec lesquels ils atteindront la ville de Sabine : destination finale de leur longue quête du lieu de naissance de la Grand-Mère l’Autre, gardienne de leur histoire. Écrit et dessiné presque « en roue libre » sur 150 pages, Sabine est à la fois un conte philosophique sur l’impermanence des choses qui trouve ses points d’appui dans des citations de Césaire, Darwich, Wilde, Artaud, Hesse, et un conte initiatique, comme lorsque Sasha accompagne son père à la pêche et découvre le revers du mensonge. L’album, conçu comme un labyrinthe visuel et formel, interpénètre écriture, bulles et récit, et enchâsse planches en noir et blanc et en couleurs, croquis inachevés, vignettes BD et peintures pleine page. La jeune artiste, née à Libreville et installée à Paris, invente ici sa propre mythologie faite d’enfants incrédules et de personnages psychédéliques, de créatures mi-hommes mi-fleurs, de paysages imaginaires, d’animaux improbables et saisit le lecteur par son sens du rythme et sa poésie graphique foisonnante. MARIE GODFRIN-GUIDICELLI Sabine Maya Mihindou Soleil Production, 22 € Extension du domaine de la lettre Pris en sandwich entre les avant-gardes historiques et modernes du XX e siècle, le Lettrisme fondé par Isidore Isou en 1940 reste connu des spécialistes et plutôt lettre morte auprès du public. Peu nombreux sont les ouvrages et les études sur le sujet. Cet essai vient donc utilement apporter un éclairage passionné. Spécialiste des avant-gardes artistiques et fondateur de la revue TI, Guillaume Robin développe une double perspective. Il situe d’une part le mouvement dans l’histoire des arts et particulièrement des avant-gardes - ce en quoi celui-ci leur est redevable, comment il s’en distingue, préciser son influence - et d’autre part il en restitue les spécificités, les intentions et les extensions nettement émancipatrices. Malheureusement peu soutenues par une iconographie restreinte, les analyses de Guillaume Robin secouent vigoureusement les Dada, Futurisme, Surréalisme, Happening, Nouveau Réalisme, Fluxus, Art Conceptuel, le cinéma aussi et d’autres fauteurs de troubles comme le Situationnisme. Les rapprochements et les écarts entre Isou et André Breton sont tout particulièrement exposés. Le sous-titre, Le bouleversement des arts, reste cependant restrictif : cet essai milite pour la compréhension de la dimension universelle du Lettrisme. Partant des origines de la pensée isidorienne avec comme visée la régénération radicale de la poésie, cette posture s’est étendue aux différents domaines artistiques puis à tous les champs de la société et des activités humaines (Traité d’économie nucléaire. Soulèvement de la jeunesse, de 1949). En commençant par l’esthétique Isou développa un système de pensée intégral nécessitant des concepts inédits comme le montage discrépant pour un nouveau cinéma (influença la Nouvelle Vague), la kladologie ou encore la polythanasie esthétique. Un livre militant et nécessaire. CLAUDE LORIN Maya Mihindou était l’invitée de la galerie Susini dans le cadre des Rencontres du 9 e Art à Aix Lettrisme Le bouleversement des arts Guillaume Robin HermannEditeurs, 24 € Série limitée Format carré 16 x 15 et acronyme mystérieux (Ground Power Unit), la « petite » revue GPU est « un livre unique qui s’est perpétué » selon son fondateur Brian Mura, ex-étudiant aux Beaux-arts de Dunkerque installé à Marseille, sculpteur, qui aime à mélanger œuvres inédites et originales d’artistes et d’auteurs. À la galerie La Tangente, il vient de présenter le 6 e numéro d’une série qui en comptera 12, pas un de plus ! Une tranche de vie à ses yeux… Cette dernière livraison ne déroge pas à la règle du « ni livre d’art ni livre d’artiste » optée par le jeune artiste qui croise dans une alternance toute subjective les écritures de Jean-Luc Steinmetz, Arno Calleja, Louis Scutenaire ou Paul-Armand Guette avec les dessins de Stephen Hitchins, Aurélie Nemours ou Richard Skryzak. Ce qui confère à GPU un caractère décousu cher à l’esprit saute-mouton de Brian Mura dont le travail éditorial est le reflet intime de ses rencontres littéraires et intellectuelles, de ses complicités avec les galeristes et commissaires d’expositions. Folio expérimental donc, sans dossier thématique ni repère, sans mise en page codifiée : GPU est un objet troublant à durée de vie limitée ! M.G-G GPU Brian Mura et Jean-Luc Poivret Éd. Courtesy, diffusion en librairies et galeries, 8 € chaque numéro



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 1Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 2-3Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 4-5Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 6-7Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 8-9Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 10-11Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 12-13Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 14-15Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 16-17Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 18-19Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 20-21Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 22-23Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 24-25Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 26-27Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 28-29Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 30-31Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 32-33Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 34-35Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 36-37Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 38-39Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 40-41Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 42-43Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 44-45Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 46-47Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 48-49Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 50-51Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 52-53Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 54-55Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 56-57Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 58-59Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 60-61Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 62-63Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 64-65Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 66-67Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 68-69Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 70-71Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 72-73Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 74-75Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 76-77Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 78-79Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 80-81Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 82-83Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 84-85Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 86-87Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 88-89Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 90-91Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 92-93Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 94-95Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 96