Zibeline n°41 mai 2011
Zibeline n°41 mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de mai 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : chantiers... construire face à la mer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
54 1 MUSIQUE ACTUELLE Massilia boulègue ! Avant-goût de l’été, on entendait presque les cigales au concert des Massilia Sound System ce 15 avril au Dock des Suds. Et les adeptes du pastaga siroté au soleil s’y sont rués nombreux, bravant la malencontreuse pluie, envahissant dans un déluge de boisson anisée les abords puis l’intérieur de la salle des sucres, bondée et terriblement joyeuse. Que cette bonne humeur est communicative ! Le concert se dégustait comme un apéritif bien frais, fleurant bon l’occitan à chaque refrain, caressé par des rythmes ragga gouleyants et emportant l’auditoire conquis dans un sillage de grandes lampées de plaisir. Unanimement, le public répond présent et très vite en commande « une autre ! ». On en a pour son argent : d’un Ne me dis pas non à Toute petite danse en passant par Bouteille sur bouteille, les standards du groupe sont acclamés, scandés, bus d’une traite et... dansés sans retenue ! Plus de 2000 personnes qui vibrent au rythme des fifres samplés et qui, soudain, s’embrasent au son plus lourd de platines technoïdes, voilà qui en impose. Massilia Sound System a mis le Òaï, en payant sa tournée comme à l’accoutumée (le pastis, servi frais aux heureux élus des premiers rangs), prouvant que l’occitan se vit, s’apprécie et se digère bien. Ne manquait que l’aïoli à partager ! PASCALE FRANCHI Agnès Mellon a Dream-team latino Quintette en poncho rouge et noir dirigé par le papy fondateur Hector Miranda, 85 ans, verve et humour décapants : flûte de pan (siku), kena, charango, guitare sur carapace de tatou, bombo, les musiciens passent d’un instrument à l’autre, jouent et chantent avec aisance. La première partie est basée sur des mélodies populaires d’Amérique du sud, la plupart d’Ariel Ramirez : le son des flûtes vient des Andes sur des rythmes réguliers et répétitifs du bombo. Hommage à la terre dans la vasija de barro (Equateur) ou charme d’une croyance paysanne dans Nacimiento (Argentine) : Miranda se plaît à traduire chaque poème dans un français craquant. D Associé au Chœur de l’opéra de Marseille, le quintette, en avant scène, donne une Misa Criolla des plus colorées. Œuvre majeure d’Ariel Ramirez, cette messe, composée sur des thèmes populaires d’Amérique du Sud, fut créée en 1964 ; les 5 parties de la liturgie catholique (Kyrie, Gloria, Credo, Sanctus, Agnus Dei), ici en espagnol, invitent à une ferveur différente sur des mélodies, rythmes et instruments issus du folklore. Quarante choristes, chemises bariolées, enthousiastes, chaleureux, et un chef, Pierre Iodice, survolté, impriment un dynamisme communicatif. Certes, les audaces harmoniques sont faibles et les répétitions nombreuses, mais le chant responsorial Gloria a dios, en fusées syncopées, et la Milonga de l’Agnus Dei sont des moments forts. Mario Contreras (Los Calchakis) illumine l’ensemble par sa voix claire. Belle ovation ! YVES BERGÉ Guerre froide pour chaude soirée a L’appel du Marsatac Calling, version printanière du célèbre festival, aura cette année largement dépassé nos frontières et tout particulièrement résonné chez les californiens des Cold War Kids qui ont avec grand bonheur répondu présent sur la scène de l’Espace Julien ce 9 mai. Dans leur sillage, le public des amateurs, branchés ou curieux, des connaisseurs comme des néophytes s’est massivement placé aux avant-postes de cette attaque rock aux accents de sable et de road-movie. Les quatre membres du groupe, aguerris à la scène tant ils tournent sans faillir depuis des mois, prennent un plaisir non feint à jouer et mêler les morceaux de leurs différents albums, offrant un mélange disparate de leurs créations, glissant du rock binaire teinté de cold wave à la pop sophistiquée, propre et presque trop lisse du dernier album. À l’image de leurs productions, ils jouent la carte assumée de l’inconstance musicale. Portés par la voix impeccable de Nathan Willett, la plupart des morceaux retentissent efficacement et on frôle à plusieurs reprises un état de grâce rare et fugace, notamment lors de l’acclamé et attendu Hang meup to dry. Fidèle à leur réputation, ces prétendus enfants de la guerre froide ne laissent pas de glace et savent faire remuer les troupes rassemblées devant eux, malgré le surprenant éclectisme de la foule, écho prévisible au style décousu qui caractérise le groupe. Une guerre froide réchauffant une soirée de printemps en réponse à l’appel d’un Marsatac du mois de mai… PASCALE FRANCHI Los Calchakis X-D.R. Los Calchakis et le chœur de l’opéra se sont produits dans le cadre du Festival de Musique sacrée de Marseille Cold War Kids X-D.R.
De l’Art d’être deux Nous avions déjà eu l’occasion, ces deux dernières années, d’entendre Baptiste Trotignon à l’orgue Hammond à Aix ou au piano à Vitrolles. Il a donné une fois encore un beau concert en compagnie du saxophoniste Mark Turner. Tous deux sont partenaires de scène de longue date et ont interprété une série de compositions récentes. Les constructions mélodiques sont la plupart du temps très sophistiquées et une seule écoute, même attentive, ne suffit pas à mémoriser ces développements de thèmes foisonnants et parfois très complexes. Un choral de Bach est aussi passé par là, preuve du caractère intemporel de cette musique, mais aussi terreau fertile aux digressions. À l’évidence, l’entente est parfaite dans ce duo « hors paires », les interactions entre les deux esprits sont immédiates. Les fléchissements rapides des Baptiste Trotignon et Mark Turner Dan Warzy genoux, attitude caractéristique de Mark Turner lorsqu’il improvise, répondent aussi aux envolées du piano JAZZ MUSIQUE 55 lorsqu’il souffle de longues notes en appui. Un duo exemplaire d’autonomie et de solidarité, qui n’a nul besoin d’autre partenaire. La visible dépendance à la partition prouvait la fraîcheur de ce nouveau programme, mais les séquences improvisées ont été étonnantes par leur richesse et leur originalité. Et leur émotion. DAN WARZY Ce concert a été donné au Cri du Port, Marseille le 14 avril Splendeur Terrestre Émilie Lesbros, musicienne issue d’horizons contemporains, choisit un chemin difficile en utilisant sa seule voix, accompagnée d’effets sonores essentiels, produits par un piano, des cordes frottées à l’archet sur un violon ou des battements entêtants sur une guitare basse. Elle fait preuve d’une audace certaine dans son premier album solo ! Une gageure, une immersion dans l’inconnu intemporel, avec des marques d’un engagement certain, et une féerie démesurée. La voix est pure, vraie, avec ses respirations et son humanité ; gazouillis et borborygmes sont émis comme lors d’un dialogue ludique entre une souris et un ogre ! On se laisse prendre finalement à cette sorte de musicalité de bouche, à dimension onirique. À l’écoute du premier titre du CD, Dla Ciebie, on se demande quelles sont ses accointances avec la Pologne. Peut-être encore pour elle un pari à remporter, et avec brio, que celui de prononcer ces difficiles phonèmes slaves ? Artiste accomplie, Emilie Lesbros est nourrie également de l’expérience du théâtre grâce à laquelle elle alimente son réel besoin de liberté dans l’expression. La meilleure façon de le vérifier sera de venir l’entendre en solo à l’occasion de la sortie de son CD… Je vous donne donc rendez-vous le mardi 24 mai à 20h30 au Cri du Port pour retrouver Emilie Lesbros. DAN WARZY Émilie Lesbros Le 24 mai Cri du Port 04 91 50 51 41 www.criduport.fr Attraction Terrestre CDLabel Dfragment Music/Full Rhizome www.fullrhizome.coop IF I J111- AI ii. [.I t Q ln.llI = IIE DES RE25LISRTEURS CANNES 2611 ilgo., ?.A I:.Juï2l'L : QUINZAINE DES I ? tALISATEEIRS - CANNES 2011 REPRISE Â MARSEILLE AU CINEMA L'ALHAMHRA DU 24 AU 29 MAI 174. film 5 qui proposent un woyage insolite. poétique et magnifique dans le waste territoire du çin6m.a atharnbraci ne.eam - 04 91 03 84 66 - cïnen7a.alhambra23@orange.fr ert partenaEïat avec Région P,A,C,A



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 1Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 2-3Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 4-5Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 6-7Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 8-9Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 10-11Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 12-13Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 14-15Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 16-17Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 18-19Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 20-21Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 22-23Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 24-25Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 26-27Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 28-29Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 30-31Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 32-33Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 34-35Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 36-37Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 38-39Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 40-41Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 42-43Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 44-45Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 46-47Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 48-49Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 50-51Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 52-53Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 54-55Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 56-57Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 58-59Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 60-61Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 62-63Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 64-65Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 66-67Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 68-69Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 70-71Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 72-73Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 74-75Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 76-77Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 78-79Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 80-81Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 82-83Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 84-85Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 86-87Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 88-89Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 90-91Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 92-93Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 94-95Zibeline numéro 41 mai 2011 Page 96