Zibeline n°40 avril 2011
Zibeline n°40 avril 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de avril 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,8 Mo

  • Dans ce numéro : menaces sur la culture... alerte !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 THÉÂTRE CAVAILLON AVIGNON Je t’aime. Moi non plus ? Voilà une proposition décapante du théâtre de l’Unité. Exit les ors du théâtre, rendez-vous à l’Hôtel pour assister aux Chambres d’amour, dans lesquelles on nous promet des « passes poétiques » de 4 minutes. On s’engouffre dans la salle d’accueil, un peu troublé de devoir se retrouver acteur de l’histoire à jouer, copieusement malmené par les deux matrones organisatrices qui nous traitent de constipé, serpillère, puceau, vieille… Chacun en prend pour son grade, « ici le client n’est pas roi » nous préviennent-elles, toutes à leur boutique-bordel à faire tourner et à leur devoir de nous rendre pétillant pour le rendez-vous promis. En rang d’oignons, affichant un sourire de circonstance pour se rassurer sur sa dose d’humour, on attend donc de suivre les pensionnaires dans leurs chambres… dans l’intimité complètement décalée d’un face-à-face inédit, où chacun doit jouer le jeu, écoutant le plus attentivement possible les petits poèmes susurrés (de Baudelaire à Gainsbourg), regardant subrepticement la déco en trinquant avec un verre venu de nulle part, découvrant le résultat d’un tirage de tarots improbable et jetant un regard inquiet à l’hôte qui nous lance des « je t’aime et toi ? ». Chaque spectActeur aura droit à 2 passes et ressortira de ce joyeux bordel organisé avec un étrange sourire. Promesse de déstabilisation tenue ! DELPHINE MICHELANGELI Les Chambres d’Amour ont été jouées au théâtre de Cavaillon (à l’Hôtel Toppin) le 19 mars Simon l’imagineur Il est touchant ce Simon Labrosse sorti de l’imagination de Carole Fréchette. Ancré dans un quotidien qui dérape, une vie moderne sans avenir Onde de choc Reset débute avec une image sonore tentaculaire qui bourdonne au-delà du plateau, une onde de choc qui nous porte au cœur d’une double intrigue théâtro-cinématographique. Deux histoires parallèles, angoissantes de possibles, se croisent en champs/contrechamps : un homme échoué dans un hôpital atteint d’amnésie d’identité et un enfant dont le père disparaît sans crier gare. Au service du récit dramaturgique, enrichi par des études scientifiques, le dispositif scénographique est techniquement imparable et esthétiquement soufflant. Un parallélépipède mouvant, objet de travelling et de zoom rigoureux, devient une boite à souvenirs, combinant mémoire et réalité, tour à tour hôpital asphyxiant ou transparence d’une chambre d’enfant. Images et sons Corinne Marianne Pontoir o () J.-P. Estournet o défini, il a sélectionné 7 jours de sa vie, à jouer en direct avec deux acolytes pour se mettre sur le marché du travail. « Vous allez voir ma vie c’est passionnant, tous les problèmes que j’ai, ça va vous réconforter » raconte ce « p’tit gars super dynamique qui a des millions d’idées pour s’en sortir ». Il sera cascadeur émotif, spectateur de la vie ordinaire, finisseur de phrases laissées en suspens, flatteur d’égo, allégeur de conscience, receveur de colis, remplisseur de vide. Claude Viala met en scène avec justesse et fraîcheur, dans un style cartoon bien adapté, cette terrible chute libre dans une société impitoyable, à grand renfort de costumes bariolés, de situations comiques et de rebondissements improbables. Cédric Révollon, parfait adulescent mixés en direct, lumières, acteurs et texte créent une série d’espaces qui se déplacent, révélant les cases invisibles des souvenirs perdus. Entre amnésie (accidentelle ou simulée ?) et disparition volontaire (abandon prévisible ?), joyeusement désespéré, tient la représentation vigoureusement, tour à tour illuminé, maladroit, positif à l’extrême (à l’instar de son copain Léo, incarné par Hervé Laudière, poète rongé par la négation et de Nathalie via Eve Rouvière, plus préoccupée de son pancréas que par la faim dans le monde), émouvant dans sa rage de s’en sortir, perdu dans une société où il ne trouve plus sa place. « Il y eut un soir, il y eut un matin », il y eut un homme qui n’a plus rien, juste sa vie à raconter... Un Simon Labrosse désenchanté et enchanteur. DELPHINE MICHELANGELI Les sept jours de Simon Labrosse s’est joué du 17 au 19 mars au théâtre des Halles P.-J. Adjedj cet homme non identifié et ce père fuyant nous questionnent sur l’identité, le pouvoir de l’inconscient et le bagage héréditaire qu’on se trimballe pour se construire. La première bonne nouvelle c’est que le collectif MxM, dirigé par Cyril Teste, sait utiliser la vidéo comme objet de théâtre, pour servir et compléter son propos et non comme caution de modernité. La seconde, c’est que ce même Cyril Teste sera pendant 3 ans associé à la scène nationale de Cavaillon et qu’il créera Sun, une pièce sur la réalité de l’enfance, pour le Festival d’Avignon. Réjouissant. DELPHINE MICHELANGELI Reset s’est joué au Théâtre de Cavaillon le 1er avril
Éclectisme local Nouvelle manifestation dans la cité des Papes dédiée à la création artistique, le festival pluridisciplinaire Émergence(s), sous la houlette de Surikat Production, reflètera la diversité du tissu culturel local. Un potentiel créatif qui s’étend du film documentaire au théâtre, de la danse à la chanson, du cirque à l’heavy metal. Le 5 mai à l’Utopia, sera diffusé le documentaire dédié au groupe de musique Stickbuzz, un témoignage réaliste de la vie d’artistes en France. Du mouvement au théâtre Golovine : Cécile Barra et Juan Cortes dans Flamenco y nada mas le 10 mai, la cie L’œil à l’Ecoute le 11 avec Aqua pour le jeune public, et une double soirée le 12 avec la performance Derviche, de Yourik Golovine et Les Eponymes et le trio frénétique Sous nos yeux du Collectif 2 temps 3 mouvements. À la Fabrik’théâtre, la Cie On est pas là pour se faire engueuler ! présentera le 13 Tout au bord/Opus #3 de et avec Laetitia Mazzoleni et Noam Cadestin, poursuivant son expérience Tout au bord... Delphine Michelangeli visuelle et sensorielle entre jeu d’acteurs et doubles virtuels. Les Ephémères Réunis se frottent à Valère Novarina dans L’Animal du temps le 11 mai. Et au Clash Bar, 3 soirées de concerts dont la jeune Fleur le 5 mai et Death of a Punkette le 7 mai. Festival Emergence(s) Du 5 au 14 mai divers lieux d’Avignon www.emergencesfestival.com théâtre d'Ar1es SrF.ne camrer.tie,nn2a E'critares'oajmud'hui mise en scene Inns Sods texte Fitter I Ruy sser musique Dominique Pounds Jeudi 14 avril â 19h Vendredi 15 avril A 19h H 1'école Benoit Franck Arles réservations 94 9 € I 52 51 51 www-th e a tre-arles-r am UL O- CRIéE THÉÂTRE NATIONAL DE MARSEILLE MiARSEI LLE GYMNFASE au 18juin 2011.5 AU 1 2 MAI [COPRODUCTION] Long vyag a EUGÈNE O'Nf1LL J CI € LIE PAUTHE AU 14 MAI [DANSE 1Vlovirtg:, - FREDERIC FiAh4AND/BNJVI AU 21 MAI Pou atché HANOKH LEVIN/FREDERIC BÉLIER-GARCIA Les Bonimenteurs improvisation virtuose de et par Jean-Marc Michelangeli et Dkl I er Lartdu € ci collaboratian ardstiquc Carb BOW Vmduecia. 11:1114gur ru1:lu : i w www.theatre-lacriee.corn U 820 000 422 www, lestheatres.net A CTE 3 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 1Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 2-3Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 4-5Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 6-7Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 8-9Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 10-11Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 12-13Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 14-15Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 16-17Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 18-19Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 20-21Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 22-23Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 24-25Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 26-27Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 28-29Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 30-31Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 32-33Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 34-35Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 36-37Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 38-39Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 40-41Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 42-43Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 44-45Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 46-47Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 48-49Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 50-51Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 52-53Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 54-55Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 56-57Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 58-59Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 60-61Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 62-63Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 64-65Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 66-67Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 68-69Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 70-71Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 72-73Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 74-75Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 76-77Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 78-79Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 80