Zibeline n°40 avril 2011
Zibeline n°40 avril 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de avril 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,8 Mo

  • Dans ce numéro : menaces sur la culture... alerte !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 THÉÂTRE CRIÉE MERLAN MINOTERIE Épopée magnifique Dans une scénographie efficace sans effets superflus et qui évite la reconstitution, Jean-François Sivadier Dedans/dehors « C’est une histoire de portes…. » nous prévient-on. La scène en effet est remplie de portes-fenêtres, avec lesquels les comédiens-danseurs évoluent au fil du spectacles : qu’elles évoquent les corvées ménagères des fenêtres à nettoyer qui résument une vie, les façades peut-être ouvertes sur la mer de vieilles maisons de campagnes, ou les parois translucides et claustrales d’un aquarium, elles répètent un passage, du dedans au dehors, qui fait le fil conducteur du spectacle et la déclinaison chorégraphique et ritualisée du thème central, celui de la naissance. Ainsi la succession des tableaux vivants tresse-t-elle ensemble deux motifs, celui de la mer et celui de la naissance, à la fois liés physiquement et symboliquement par l’élément aquatique : origine primordiale, horizon vers 0 0 rejoue l’histoire de Salomé et l’apôtre Jean-Baptiste. D’un épisode biblique, il fait une affaire politique aux accents Virginie Besancon contemporains, renvoyant aux confrontations actuelles de la puissance des grands avec des forces de résistances. Jean-Baptiste, qui répond au nom civil de Iokanaan, est un agitateur, et lutte contre le pouvoir de Rome, même si l’on s’en moque en disant qu’il « passe son temps à plonger les gens dans l’eau » ! Ponce Pilate représentant de Tibère (Nicolas Bouchaud, impérial) visite la Judée et rencontre Hérode (Stephen Butel) et sa « grande autruche », à la fois sa femme et sa bellesœur. Mais voilà qu’arrive le même jour Salomé (Marie Cariès), nièce et bellefille d’Hérode, partie depuis 10 ans, le jour de l’assassinat de son père. Devinez qui l’a tué... Jour de fête, donc, et une troupe de comédiens amateurs joue un Virgule, points de suspension... En voilà deux que le silence des espaces infinis n’effraie pas ! Du culot et de la fantaisie, oui, c’est la mise de départ (comme Dieu aux origines, le verbe, le verbe moteur de la création !)... à l’arrivée pas grand chose de plus hélas. Le capital sympathie un peu écorné et la plus-value artistique (bon sang on en a besoin !) à chercher à la loupe. La rencontre d‘un monstre sacré poids lourd (Viviane de Muynck, actrice-phare de la Need Company de Jan Lauwers) et d’une sauterelle gouailleuse (Christine Corday, danseuse hyperdouée) porte en soi la force comique du duo dépareillé « de genre » ; encore faut-il une articulation, un axe, une grande horlogerie qui tienne le projet et l’anime. Matin du monde, émerveillement, arrivée de l’homme et de la femme ; jolie lumière, diffraction des gestes et mots drôles ; le plateau nu sied à la Genèse ; tous les espoirs sont permis et puis les temps se ramollissent, le rythme se perd dans les méandres des histoires d’hommes, d’animaux, morceaux dansés (fort bien mais pourquoi faire ?), joués, dialomonologués ; on se réjouit des miracles de Cybernadette Soubirous et des recensements poétiques de Jean-Pierre Verheggen ; on a du plaisir à entendre Haendel ou Arvo Pärt mais on se Brigitte Enguerand lasse de la succession de « numéros » mal cousus dans tous les sens qui ne font ni fresque ni épopée. Les mots s’envolent mais personne n’endosse les blanches ailes qui restent suspendues à gauche de la scène, éternel objet du désir. On aurait finalement préféré et la mouche et l’archange avec conjonction de coordination. MARIE-JO DHÔ La Mouche, l’Archange... de Viviane de Muynck et Christine Corday a été donné au Merlan dans le cadre de Courage...Rions du 22 au 24 mars À venir Courage rions se conclut, en collaboration avec le festival Tendance clown, par l’irrésistible Art du rire de Jos Houben. Une véritable démonstration en actes de ce qu’est le rire, de comment il surgit, de sa mécanique, par un comédien pédagogue… auquel aucun muscle zygomatique ne résiste ! Le 30 avril Le Merlan 04 91 33 45 14 www.merlan.org 0 Huma Rosentalski miracle de résurrection du Christ. Ce qui permet de mêler le cocasse au tragique dans des réparties irrévérencieuses et décapantes. Vient la danse, sans volupté ni voiles, de Salomé, puis la demande de la tête de Iokanaan. Repoussée par le prophète elle s’en venge et parie que la révolte du peuple après l’immolation de son héros entraînera celle d’Hérode. Le drame se déroule sous le regard critique d’un ange (superbe Nadia Vonderheyden) qui finira par enlever ses ailes pour être enfin « vue » et éviter le court-circuit qu’elle pressent. CHRIS BOURGUE Noli me tangere, de Jean François Sivadier, a été joué du 6 au 9 avril à la Criée lequel on court on ne sait où, évocations d’enfance. Ce fragment n°3 du travail de Katia Pomareva est plus que jamais délié des mots et d’une histoire qui donnerait sens aux évocations. Il y a des longueurs, et des langueurs parfois démonstratives, et l’appropriation du sujet, dans ce qu’elle touche d’intime et d’universel, n’est pas toujours facile. Mais la formule, qui mêle dans une diversité scénographique polymorphe et cohérente à la fois, les pièces sonores, les montages vidéos, la danse et le jeu, vaut vraiment la peine d’être essayée. AUDE FANLO On ira voir la mer, de Katia Pomareva, cie l’Ensemble à nouveau, a été joué du 30 mars au 2 avril à la Minoterie
THEATRE DE LENCHE clE L'EGRECORE CRÉATION Cie l'Egrégore {en résidence permanente au Théâtre de Lenche} UNE SI LONGUE NUIT PHEDRE DALIDA 12 au 30 avril 2011 LES NFORMELLES MARSEILLE 2011 ARRETONS LE GASPILLAGE nouvel cpisodc A LA GARE FRANCHE Au THEATRE DES BERNARDINES 22.28 4 au 6 mai 2011 Chasse au Chéri-Chéri Fi Lulu Berlue Trio Pictur'Music ma ue l wi1 CARTE BLANCHE â Claudine Galea & Lionel Damei 13 au 21 mai > Théâtre de Leriche Ce qui allait arriver tout de suite, c'est que j'allais le l'embrasser Ven27mai et Sam 28 mai > Mini Théâtre Vies, Vagues Sam 28 mai > Théâtre de Lerlche Le Concert Hors les murs Sam 14 mai >17h L'Histoire de ï'ceïl Rencontre-lecture avec Claudine Galea 4, PLACE DE LENCHE 13002 MARSEILLE 04 91 91 52 22 www.theatredelerrcFle.lnfo * leoche@lluanadoo.fr LaboratoiredeRechercheduThe tre des Bernardines, les Informelles continuent d'instaurer de nouveaux cadres d'expérimentation. Les artistes Sont invitas d Circular les uns dans les projets des autres, favorisant ainsi, même si on se connaît peu, le désir de s'héberger artistiquement en se faisant confiance. Avec ; Jezabel d'Alexis, Eric Feldman, Marie Lelardaux, Sharmila Naudaur Ludka Ryba { David Baudenonr Dorso{ Ben Nasser, Annick Bouissau, Etienne Exbrayat, Bianca lannuzzi, June McGrane, Marine Midy, Anne-Sophie Millet, ElIse Ruth Rabstad, Lucie Plardzl Elise Caron, Adeline Lecce, Jacques Reboticr { Pascale Bongiovanni, Le petit cowboy alias Loran Chourrau, Muriel Laborde, Nicolas Lespagnal- Rizzi ! Jean-Pierre Chupi, Marilyne Le Minoux, Christian Mazzuchini Ce deuxième épisode d'Arretons le gaspillage continuera d'associer une pensée de la pratique une pratique de la pensée. De nouvelles Rencontres rassembleront autour du philosophe Heinz Wlsmann, les artistes présents et des personnes venues d'horizons différents. Nous parlerons de la dcpasscssion et des initiatives pour réinvestir le temps, la langue, les espaces... Les échanges se tiendront â la lumière de deux superbes documentaires, en présence des réalisateurs Hélène Mllano (France) et Volker Koepp(Allemagne}, Cette édition seréaliseencollaboration avec La Gare Franche de Wladislav Znorko, implantée dans le 15° arr. de Marseille. Lieu improbable et magique découvrir,., DI-1 91 261 3D -I ❑ wwvr.theatre-bern arc iirv 1. o v.g In= rorsE _d84A,L € P A G f-il D RB Pu.n..



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 1Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 2-3Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 4-5Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 6-7Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 8-9Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 10-11Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 12-13Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 14-15Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 16-17Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 18-19Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 20-21Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 22-23Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 24-25Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 26-27Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 28-29Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 30-31Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 32-33Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 34-35Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 36-37Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 38-39Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 40-41Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 42-43Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 44-45Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 46-47Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 48-49Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 50-51Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 52-53Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 54-55Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 56-57Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 58-59Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 60-61Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 62-63Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 64-65Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 66-67Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 68-69Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 70-71Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 72-73Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 74-75Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 76-77Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 78-79Zibeline numéro 40 avril 2011 Page 80