Zibeline n°39 mars 2011
Zibeline n°39 mars 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°39 de mars 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 8,1 Mo

  • Dans ce numéro : la Marseillaise, un chant révolutionnaire ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
76 ARTS VISUELS HYÈRES LE LAVANDOU Points de vue du monde Iwan Baan à la villa Noailles à Hyères, Éric Bourret et Gautier Deblonde au Centre culturel du Lavandou réinterprètent le paysage photographique À 35 ans, le Néerlandais Iwan Baan a déjà passé plusieurs années à parcourir le monde, depuis que sa rencontre avec l’architecte Rem Koolhaas lui donna envie de rendre compte de la « planètearchitecture ». De là à choisir des projets emblématiques contemporains et des habitats traditionnels, de là à sillonner seul 365 jours par an les cinq continents armé de son appareil numérique, et le voilà globe-trotter et photographe d’architecture ! Ce qui lui a valu de recevoir le 1er Prix Julius Shulman créé à l’occasion du 100 e anniversaire de la naissance du photographe d’architecture américain. À la villa Noailles la scénographie de Florence Sarano retrace ses pérégrinations semaine après semaine, chaque photo accompagnée d’haïkus personnels, comme on lirait le « journal d’une année d’architecture ». Bâtiments collectifs ou habitat privé, œuvres monumentales futuristes ou détails d’une topographie urbaine, le résultat est un kaléidoscope du monde tel qu’il est, une « juxtaposition de toutes les manières de vivre » à Tombouctou ou à Caracas. Car Iwan Baan transgresse l’image du réel pour faire entendre la pulsation du monde : ses architectures ne sont jamais des coquilles vides, des œuvres « exemplaires » déconnectées de l’humain. L’homme est partout, dans une apparition fugace, les lumières de la ville, un opéra bondé, une ville transfigurée par des ouvrages d’art… La vie palpite dans chaque édifice, sous nos yeux ou hors champ, et la magnificence des prouesses technologiques des architectes passerait presque au second plan. C’est là toute la force de ces photos, et leur singularité, Iwan Baan bouscule notre vision du monde à partir d’un témoignage vivant du paysage en mutation, il interroge le rôle du photographe dans la transmission et la mémoire, il questionne la place de l’habitant au cœur ou à la marge de l’espace bâti. Ni documentariste ni Miami USA, Projet 1111 Lincoln road, complexe commercial, bureaux, parking et residentiel, architectes Jacques Herzog et Philippe De Meuron Iwan Baan'tim 1... mi la IF.) 01 11111.16...7. Ny.Alesund-Svalbard Gautier Deblonde reporter, il est comme ses images-paysages, hors cadre. Question de paysages Autres déambulations, autres photographies. Mais des lieux extrêmes : cimes enneigées pour Éric Bourret, archipel oublié à 800 km du Pôle nord pour Gautier Deblonde ; l’un marche, l’autre pas ; l’un éprouve le paysage dans son corps et témoigne en noir et blanc « de ses tensions dans une vision plasticienne de l’espace », le second échappe à la monstration de la photographie documentaire dans une version idéalisée, et en Col Bonette Mercantour Alpes-Maritimes, Mars 2007 Eric Bourret couleurs, d’étendues glaciaires d’où l’homme semble absent. Une prédilection commune pour le tirage argentique mais deux approches aux antipodes l’une de l’autre - à la marge d’Iwan Baan là aussi - avec le paysage au cœur de la photographie, son noyau dur. Étrangement le dialogue s’instaure. Entre Éric Bourret qui « marche au paysage » au risque de s’y perdre, laisse le champ ouvert à l’aléatoire et entretient un rapport cinétique au mouvement ; abstraction totale du paysage qui peut perdre le spectateur habitué à la photographie réaliste. Et Gautier Deblonde qui, au contact de scientifiques travaillant sur le réchauffement climatique, « capte les paysages et les gens qui lui sont offerts » ; portraits muets de territoires inhospitaliers dont il fouille les âmes. C’est dire si le paysage dans la photographie - comme dans la peinture - ne cesse de se réinventer. MARIE GODFRIN-GUIDICELLI 2010 autour du monde Iwan Baan jusqu’au 27 mars Villa Noailles, Hyères 04 98 08 01 98 www.villanoailles-hyeres.com Déambulations photographiques 3 Éric Bourret, Gautier Deblonde jusqu’au 27 mars Centre culturel, Le Lavandou 06 09 58 45 02
4FR[FCi{I,UT.:dë. 4l7R ! lF+YR ardis du MuCEM Ccrnprenare 1e € civilisations entre Méditerranée et Europe'ne Politique l'Esprit, - entre Europe et Mditerranée. ar Wolf LEPEIVIES : 1, d:'l':.x 4130S...Lr'i4ZAR - III f11D.1- "H+.7firlr.'r ? -L-I ? 4s-r14.. F}:Rf.R11R4RFIr.:IXr.r'-.ryeiYpüld%+aeti*r dew IA) "13 Vie ast guittet 201 1 4 r 4 9F w s q MARSEILLE Nicolas Fargues Jeudi 24 mars 19 I Lik 7irir : , 4x, sr:s J ; arr+,l= Z. CarrA - 13120 3,:h :r.lti Vendredi 25 mars 19 h Librririu fAAh4 nuts 212. ru Paraslii - 13476 14rsG illc Denis Gro z danov1tc11 Mercredi 13 avril 18 h 30 Librame.7orum warria ; l:a kiunjl 211 place Verdun - 13]C0 ix-:r-Pr.42n e Jeudi 14 avril 17 h 30 I r : ! l'1 i11 l'Yrli4 1 ! ; FiiPu,e ca MBr,irff, w larrmaJ[aitrieleaf,odd1.eth_oque.pG 9riito : L°6.26,83.68.74 rPGt nh Ar.K.=#..',. #,. - * 1 ? -6s : 1cruirez-Vatortu esrttairteoc F.'2011 Sc ulE, [iiu ft{i. Sire6tïvai afflcit:+2011 +L. 4 YEN 11."". ", 1. nm.y. Fa. d., ecote Micutch.e -i2.1,



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 1Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 2-3Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 4-5Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 6-7Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 8-9Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 10-11Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 12-13Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 14-15Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 16-17Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 18-19Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 20-21Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 22-23Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 24-25Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 26-27Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 28-29Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 30-31Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 32-33Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 34-35Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 36-37Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 38-39Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 40-41Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 42-43Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 44-45Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 46-47Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 48-49Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 50-51Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 52-53Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 54-55Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 56-57Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 58-59Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 60-61Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 62-63Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 64-65Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 66-67Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 68-69Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 70-71Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 72-73Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 74-75Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 76-77Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 78-79Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 80-81Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 82-83Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 84-85Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 86-87Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 88-89Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 90-91Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 92-93Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 94-95Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 96