Zibeline n°39 mars 2011
Zibeline n°39 mars 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°39 de mars 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 8,1 Mo

  • Dans ce numéro : la Marseillaise, un chant révolutionnaire ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
60 SPECTACLES PÔLEJEUNEPUBLIC VÉLO THÉÂTRE Chef d’œuvre Démonstration Turbulence Joël Pommerat a bouleversé l’art du théâtre jeune public. En faisant entrer les enfants comme en une chambre sombre, en leur montrant leurs peurs et l’art de les dépasser, il fait du théâtre une expérience forte, bouleversante au sens propre. Son Pinocchio est une merveille poétique, scénographique, et une vraie leçon de vie. Il est fait de l’étoffe des rêves, ceux qui vous font trembler, et rire, et grandir, et devenir de vrais petits garçons, de vrais pères, de vrais êtres humains. Pinocchio 15 et 16 avril Le Carré, Sainte-Maxime 04 94 56 77 77 www.carreleongaumont.com Elisabeth Carecchio C’est un programme pédagogique parfait pour tous les apprentis danseurs ! Il démontre en trois pièces à la virtuosité diverse que la danse contemporaine à technique classique a de grands jours créatifs devant elle. Anna Lopez Ochoa oppose clairement les esthétiques, Lucinda Childs donne une leçon de géométrie du plateau et le Pas de deux de Forsythe expose toute la grammaire et le vocabulaire néoclassiques. Trois très belles pièces, interprétées par des danseurs exceptionnels. Pas de deux, Inverse, Tempo Vicino 1er avril Théâtre Durance 04 92 64 27 34 www.theatredurance.fr du 19 au 22 avril Pavillon Noir, Aix 0811 020 111 www.preljocaj.org Tempo Vicino Pascal Delcey Sylvain Martin Delphine Noly nous embarque avec jubilation au cœur de la transgression, à la rencontre de héros singuliers et troublants. Accompagnée d’une kora, la conteuse porte son regard d’adulte sur la turbulence des enfants, mettant joyeusement en avant la sienne. Une enfant sage comme un orage qui nous conte un hymne pétillant à l’enfant curieux et trublion. Sage comme un orage 16 mars Espace Robert Hossein, Grans 04 90 55 71 53 www.scenesetcines.fr Joyeux Anniversaire X-D.R al Poum-poum tralala ! Joyeux anniversaire est un aimable divertissement pour tous ceux qui ont du mal à sortir de leur torpeur même le jour J ! Devant l’énorme gâteau préparé par sa maman, le jeune Paolo allume une bougie et réveille son amie la fée Kiféegrandir et exercera ses vœux. Paolo sur son gâteau-bateau battu par le vent, Paolo en DJ, Paolo à la pêche aux bonbons, Paolo et les jolies sirènes Barbie, Paolo face au monstre dragon… La farandole de ses rêves se déroule sans queue ni tête et, si louable soit l’intention d’Antonella Amirante, le spectacle a la saveur d’une boum ! Brouillonne et simpliste. Dieu sait pourtant si la Cie AnteprimA multiplie les effets illusoires, déballe tout à trac des déguisements que les acteurs enfilent et jettent immédiatement, des accessoires qui apparaissent et disparaissent aussitôt sans que l’on sache à quoi rime ce grand déballage… Le spectacle était pourtant pavé de bonnes intentions : mesurer le temps, celui de la vie et du rêve, le temps de grandir et le temps d’aimer quand le gâteau magique se change en île et en manège avec la fée Kiféegrandir à sa proue… M.G.-G. Joyeux anniversaire s’est joué du 14 au 24 février au PôleJeunePublic au Revest et les 7 et 8 mars au Vélo Théâtre à Apt
MASSALIA JEU DE PAUME THÉÂTRE DU BALCON SPECTACLES 61 Deux mémoires deux jeunesses Faire spectacle de la pratique amateur est un exercice délicat. Certains y excellent d’autres s’y cognent avec moins de réussite. Au Théâtre Massalia la Cie 2b2b de Marseille et la TanzZeit-Jugendcompany de Berlin se retrouvent autour de deux propositions nées de leurs échanges sur le thème « Murs, chutes, révoltes » : S.I.C, ce sont deux histoires, deux mémoires et deux jeunesses qui s’émancipent. Depuis 4 ans la TanzZeit-Jugendcompany porte la danse dans les écoles, accompagne jusqu’à l’acte de création des jeunes formés au hip hop ou au cirque, à la musique ou au chant. Brief an LF, chorégraphiée par Florian Bilbao et Livia Patrizi, réunit neuf d’entre eux dans une proposition formelle parfaitement aboutie qui interroge la notion de rébellion. Chacun apporte sa pierre à l’édifice créatif, dépose ses bagages (expériences vécues) et ses effets personnels (ballots de jute et de plastique) qui viennent enrichir la réflexion et grossir le campement : sous le contrôle d’une jeune cerbère, le groupe résiste aux ordres, renie les codes, se rebiffe la rage aux corps. L’harmonie dézinguée sous les assauts de la désobéissance laisse alors le champ libre à la cacophonie, et à l’amour : les mouvements s’affolent, les trajectoires se télescopent, Sauvé par les contes Les contes se régénèrent à l’infini, il suffit de les croiser pour que des échos résonnent, que de nouveaux sens émergent. Quelques réminiscences et ils sont prêts par un subtil détour de l’imaginaire à s’unir à nouveau pour vaincre nos peurs, et nous permettre d’affronter les problèmes les plus difficiles de la vie. Le délicieux spectacle Même pas peur se nourrit ainsi de leur humus pour évoquer l’insupportable douleur de la perte, deuil d’une fille, d’une sœur. Comment vivre après l’insoutenable ? Comment voir les autres, accepter de vivre sans la culpabilité du survivant ? La pièce évoque un père (Jean-Louis Kamoun), qui s’est enfermé dans le déni de la mort de sa fille et s’attache à l’idée que, victime d’un enchantement, elle a été transformée en grenouille. L’animal en question bondit sur scène, pour la plus grande joie des jeunes spectateurs, avant de réintégrer son aquarium. Pour sauver leur père de la folie dans laquelle il s’abîme depuis quatorze ans, ses trois enfants (Julien Asselin, Magali Jacquot, Cathy Ruiz) décident alors de l’entraîner dans une histoire rocambolesque à la recherche de l’enchanteur qui retient la disparue prisonnière. Prétexte à un voyage d’une drôlerie, d’une fraîcheur et d’une sensibilité désarmantes, tout s’y enchaîne avec un bel élan : jeux de mots, situations cocasses, théâtre dans le théâtre, mises en abyme et digressions, dans une invention permanente, et une belle ingéniosité des décors, l’abattage des acteurs dirigés de main de maître par Caroline Ruiz… Blanche Neige à Bagdad accompagnée de deux nains « survivors » est tordante ! Et les adultes rient sans doute plus que les enfants, tant l’ensemble est traversé de références… Meme pas peur Jean-Louis Alessandra MARYVONNE COLOMBANI Même pas peur a été créé au Jeu de Paume du 8 au 11 mars et sera repris les 13 et 15 avril au Théâtre du Balcon, Avignon o les couples s’enlacent… Là où la Tanz- Zeit-Jugendcompany atteint un niveau professionnel, l’expérience de la Cie 2b2b reste plus « expérimentale ». Brief an LF Marion Boriss o Dans Ce que j’attends, Valérie Costa danse aux côtés de cinq adolescents de Marseille troublés par leur « états d’attente d’une jeunesse et d’un âge adulte ». Dans une régularité métronomique, les corps tournent en boucle, scandent à l’unisson des motifs répétitifs dont ils s’échappent parfois ou écrivent une partition singulière sous l’impulsion de la chorégraphe. Volontaristes, enthousiastes, frénétiques, langoureux, les caractères s’affichent plus clairement, le groupe se morcelle et chacun s’émancipe. Bientôt viendra le temps de dire à voix haute ce que grandir signifie : être libre…, responsable…, s’échapper de l’enfance… Mais il faut avouer que leurs réflexions ont pris un temps d’avance sur la maturité de leur corps en état de danse. MARIE GODFRIN-GUIDICELLI S.I.C a été présenté du 24 au 26 février au Théâtre Massalia La magie Penazar Instaurer un lien régulier avec le public, ouvrir la porte du théâtre à des gens qui ne l’auraient jamais poussée, tels sont les objectifs principaux de la compagnie L’Entreprise. C’est pourquoi, installée depuis 2004 à La Friche, l’équipe de François Cervantes a pris le parti de rejouer régulièrement certains de ses spectacles. En ce mois de mars, c’est Le voyage de Penazar qui est à nouveau à l’affiche. Une des plus belles fictions théâtrales imaginées par l’auteur, superbement portée par sa complice, la comédienne Catherine Germain. Dans ce monologue d’une heure et demie, qui relate les tribulations du serviteur Penazar, du 13 e siècle à aujourd’hui, de la principauté de Gelgel à l’Europe contemporaine, on retrouve avec délectation le style particulier de Cervantes : entre poésie et trivialité, plein d’images insolites et percutantes, touchant et drôle, le récit nous embarque à la suite de cette « âme errante ». Et puis, il y a l’incarnation. Derrière le masque, dans son costume chamarré, Catherine Germain EST Penazar. o Le Voyage de Penazar A. Libbra Métamorphose, toujours stupéfiante de justesse et de précision, de l’actrice en homme, en personnage de théâtre d’ombres, en danseur, en clown. Le décor, les jeux de lumière, simples et d’une grande beauté, suggèrent des lointains ; les vapeurs d’encens et la musique enveloppent le spectacle d’une aura merveilleuse. Grâce à Penazar, on entre de plain pied dans l’éternelle magie du conte. FRED ROBERT À noter Le voyage de Penazar est repris à La Friche jusqu’au 26 mars. 04 95 04 95 70 www.theatremassalia.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 1Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 2-3Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 4-5Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 6-7Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 8-9Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 10-11Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 12-13Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 14-15Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 16-17Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 18-19Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 20-21Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 22-23Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 24-25Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 26-27Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 28-29Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 30-31Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 32-33Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 34-35Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 36-37Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 38-39Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 40-41Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 42-43Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 44-45Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 46-47Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 48-49Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 50-51Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 52-53Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 54-55Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 56-57Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 58-59Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 60-61Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 62-63Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 64-65Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 66-67Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 68-69Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 70-71Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 72-73Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 74-75Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 76-77Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 78-79Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 80-81Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 82-83Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 84-85Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 86-87Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 88-89Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 90-91Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 92-93Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 94-95Zibeline numéro 39 mars 2011 Page 96