Zibeline n°38 février 2011
Zibeline n°38 février 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°38 de février 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : la culture au coeur des enjeux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 THÉÂTRE AVIGNON ISTRES 1 Performance cycliste Europe, Cap Nord, Argentine, Patagonie, Australie, Mexique puis Tasmanie, Japon, Népal, Thaïlande... Un tour du monde consigné dans les carnets de route de Chantal Valéra et adapté sur scène par la formidable Brigitte Mounier, à en perdre les pédales ! Véritable performance de la vie au plateau où tout se joue à bicyclette, ce Road Movie tient le public en haleine, le palpitant au garde à vous et les mirettes éblouies. La comédienne, une Petite Reine qui ne craint pas le vide (elle pédale la moitié du spectacle ou reste dans les airs miraculeusement harnachée à son vélo), relate la traversée de cette femme du Nord qui découvre à 45 ans, après la vie de femme au foyer, celle de voyageuse solitaire. « J’ai fait mon devoir jusqu’au bout, maintenant j’ai le droit d’être heureuse ». 120 000 kms parcourus à vélo en 15 ans, avec son lot de Une soupe de vie Il se tient dans l’ombre, vacille, chuchote presque et finit par s’installer au cœur du foyer dans lequel il entre comme par effraction, chancelant, en proie à une immense douleur. Jean est-il arrivé au bout de la route comme il le souhaite ? S’installant, il va progressivement insuffler à la maîtresse des lieux, sa fille ainsi qu’à son fiancé, et sa mère, l’envie de renaître, de respirer à nouveau. Et de fait c’est tout le village qui va s’épanouir, se transformer et reprendre couleurs, visiblement, au gré des saisons, tandis que Jean, lui, reste prisonnier de sa relation avec sa femme partie avec un autre, fantôme présent et meurtrier. Dans une lumière tamisée qui tremblote comme un feu, les personnages bougent peu, la langue de Giono est l’essentiel élément constitutif de cette pièce lyrique et sensuelle, dont la prose ciselée a la force et l’âpreté des paysages austères du haut pays provençal cher à l’auteur. Mais dans une Beatrice Logeais, Maison de la Poesie, Paris Rhapsodie d’enfance Il reste toujours quelque chose de l’enfance, paraît-il. David Lescot en témoigne, avec une désarmante sincérité, dans son spectacle La Commission centrale de l’enfance. Un gracieux tour de chant minimaliste, sans armes ni trompettes (juste une guitare tchèque de 64), en forme d’hommage aux colos de vacances, où l’ombre portée de son enfance vient délicatement frôler la nôtre. Créée pour les gosses de juifs communistes après la Seconde Guerre mondiale, la CCE portait une idéologie désormais perdue, des airs de lendemains qui chantent, des souvenirs que l’auteur, acteur, musicien égrène et pour lesquels il a reçu le Molière de la révélation théâtrale en 2009. Une consécration médiatique étonnante, tant l’interprétation parait simple, nonchalante, sans jugement ni accusations, sans pathos ni révélation crevaisons, d’intempéries, de coups de cafard, la peur de mourir, l’épuisement, les moustiques… Une quête de liberté pour sortir de l’enfermement domestique, qui passe régulièrement par la souffrance mais lui révèle la beauté du monde, sa fragilité et son hostilité. « La vraie récolte du voyage, c’est qu’enfin tu comprends la place que tu as dans le monde. On est vivant dans un monde vivant » annonce la nomade émancipée, qui veut aussi, grâce à sa performance, se battre contre les violences faites aux femmes et l’acharnement des traditions qui « nous tiennent dans une vie qu’on n’a pas choisie ». Quitte à prendre le risque de ne plus vouloir revenir : « La liberté c’est comme une prison, quand tu y as gouté tu ne peux plus en sortir. » DE.M. Road movie à bicyclette de la compagnie des Mers du Nord s’est joué au Chêne Noir les 27 et 28 janvier Regis Nardoux o tapageuse. Juste un témoignage parlé-chanté, sans l’ombre d’une ostentation, sur le délitement du temps, des souvenirs qui se ramassent à la pelle, des odyssées nocturnes dans les tentes féminines, des hymnes communistes et des utopies d’alors. Une petite ritournelle qui nous laisse étrangement nostalgique. Mais pas mélancolique. DELPHINE MICHELANGELI La Commission centrale de l’enfance s’est jouée du 19 au 21 janvier au théâtre des Halles, en partenariat avec la Scène Nationale de Cavaillon Ville de Grande-Synthe scénographie qui a l’intérêt de la sobriété, le décor de Jacques Mollon -grands pans de peinture noire striée et opaque évoquant le travail de Soulages- apparaît comme redondant, écrasant de son poids la mise en scène dépouillée de François Rancillac, imprimant à la diction des comédiens une lourdeur pesante par moment, déjà « naturellement » colorée d’outretombe. De cette première pièce écrite par Giono en 1941 reste le bonheur d’un texte magnifique. DO.M. Le bout de la route a été joué au théâtre de l’Olivier, à Istres, le 29 janvier, et au théâtre de la Passerelle, à Gap, le 1 re février
AVIGNON CHÂTEAU-ARNOUX THÉÂTRE 25 Risquer sa vie pour la gagner « Vous m’avez émue, j’ai entendu mon texte différemment. Merci ! ». Voilà ce que déclarent les auteurs, présents au week-end de lectures À l’Abordage, proposé par le Théâtre du Balcon. Sans compter les applaudissements d’un public gourmand de goûter en direct les mots d’auteurs d’aujourd’hui, lus par des comédiens qui découvrent quasiment le texte. D’où une émotion non feinte et parfois contagieuse durant cette navigation théâtrale où s’embarquent depuis 3 ans sur le plateau auteurs, interprètes et public. Une invitation au partage menée par le maître des lieux, Serge Barbuscia, qui distille à l’envi quelques vers de son goût, X-D.R bouteilles à la mer en guise de bienvenue et de cap à tenir. Cette année, 12 comédiens auront participé aux 5 escales, reliées par des thèmes « politiques » et composées par Ian Soliane, Jean-Louis Leconte, Alain-Didier Weill, Corinne Klomp et Milka Assaf. Cette dernière, cinéaste et auteure, nous emmène au Liban avec Les Démineuses. Une histoire inspirée de faits réels dans un pays où deux millions de mines anti-personnelles continuent de faire des morts et des blessés. Après la rencontre de femmes démineuses, son projet était de faire un documentaire, « mais les chaines de TV n’étaient pas intéressées » et elle Esquisse étique La Cie italienne 15Febbraio nous avait fait rire avec son Service de Nettoyage décalé, spectacle anti spectaculaire où les deux comédiens mal assortis, clowns du quotidien, parlaient de leur désir de théâtre tout en faisant le ménage. Avec Still live ils partent du même décalage, se présentent très près du public comme deux comédiens ayant reçu des subventions pour créer un spectacle… Cela part bien, puis s’arrête vite, faute de carburant comique, de force ironique, de propos, de texte, d’idées. La forme présentée dans la opta, judicieusement, pour une pièce de théâtre. Lue dans sa totalité par Arlette Bach, Emmanuelle Brunschwig, Camille Caraz, Corinne Derian et Marie Pagès, la pièce a reçu le prix Claude Santelli- Association Beaumarchais SACD et le prix CNT. Un exemple de solidarité et d’émancipation, au péril de la vie, dans un pays qui démine son passé. DE.M. À l’Abordage ! s’est tenu du 21 au 23 janvier au théâtre du Balcon, Avignon petite salle du théâtre Durance demande vraiment à être étoffée ! Car tourner mine de rien autour de problèmes existentiels, artistiques ou économiques peut être très drôle, mais pour mouliner du rien qui tourne à vide il faut que les rouages soient bien huilés, et fonctionnent à plein. A.F. Still live a été créé au Théâtre Durance, Château-Arnoux, les 10 et 11 février 0 LES GEMS LI UTERPAM & MARIE UOIGNIER - 11i0131 PRODUCTIONS - ENSEMBLE TELEMAQUE COMPAGNIE DEMESTEN MIR GERALDINE FY ROHERTD VERDE GILLES PDURIIER EXNIHIL COMPAGNIE INESPERADA L € T.O.C, (THÊATR [013$ES$16NNrI - COMPAGNIE PILE POIL WWW.39ISF.C5M - 0442161775 4EC IE SUUTIEH DE dbPITAL MO9TPEARIN - MFNISTÉRE OE EA dRdC PROYEIICE AIRES COTE d'ttZdR YFLEE D'AFX-EN-P80YEHCE CONSEIL CENERttI DES BdUCHESDU-RHGHE REGION PRUYEHCE ALPES COTE d'AZUR - AR3. HENCE RÉCIdNJIL SMITE - COMMUAIUTE NI PAYS d'AIR - CULTU9ES FRANCE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 38 février 2011 Page 1Zibeline numéro 38 février 2011 Page 2-3Zibeline numéro 38 février 2011 Page 4-5Zibeline numéro 38 février 2011 Page 6-7Zibeline numéro 38 février 2011 Page 8-9Zibeline numéro 38 février 2011 Page 10-11Zibeline numéro 38 février 2011 Page 12-13Zibeline numéro 38 février 2011 Page 14-15Zibeline numéro 38 février 2011 Page 16-17Zibeline numéro 38 février 2011 Page 18-19Zibeline numéro 38 février 2011 Page 20-21Zibeline numéro 38 février 2011 Page 22-23Zibeline numéro 38 février 2011 Page 24-25Zibeline numéro 38 février 2011 Page 26-27Zibeline numéro 38 février 2011 Page 28-29Zibeline numéro 38 février 2011 Page 30-31Zibeline numéro 38 février 2011 Page 32-33Zibeline numéro 38 février 2011 Page 34-35Zibeline numéro 38 février 2011 Page 36-37Zibeline numéro 38 février 2011 Page 38-39Zibeline numéro 38 février 2011 Page 40-41Zibeline numéro 38 février 2011 Page 42-43Zibeline numéro 38 février 2011 Page 44-45Zibeline numéro 38 février 2011 Page 46-47Zibeline numéro 38 février 2011 Page 48-49Zibeline numéro 38 février 2011 Page 50-51Zibeline numéro 38 février 2011 Page 52-53Zibeline numéro 38 février 2011 Page 54-55Zibeline numéro 38 février 2011 Page 56-57Zibeline numéro 38 février 2011 Page 58-59Zibeline numéro 38 février 2011 Page 60-61Zibeline numéro 38 février 2011 Page 62-63Zibeline numéro 38 février 2011 Page 64-65Zibeline numéro 38 février 2011 Page 66-67Zibeline numéro 38 février 2011 Page 68-69Zibeline numéro 38 février 2011 Page 70-71Zibeline numéro 38 février 2011 Page 72-73Zibeline numéro 38 février 2011 Page 74-75Zibeline numéro 38 février 2011 Page 76-77Zibeline numéro 38 février 2011 Page 78-79Zibeline numéro 38 février 2011 Page 80