Zibeline n°37 janvier 2011
Zibeline n°37 janvier 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de janvier 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,0 Mo

  • Dans ce numéro : le partage des arts.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
54 ARTS VISUELS ARLES MARSEILLE Lumières in situUne première dans le patrimoine arlésien : dès mars les Cryptoportiques et la chapelle Saint Honorat seront habités par de lumineuses installations d’art contemporain Arles abrite un nombre croissant d’initiatives en faveur de l’art contemporain. Associations, collectifs et lieux de diffusion (Archipel, collectif E3, l’Atelier du Midi, Le Magasin de jouets, Galerie Huit…), et édition d’art (Analogues) ont émergé ces dernières années ébauchant un réseau encore modeste mais non dénué d’ambitions. Lumières et ombres Créée en février 2010 à l’initiative de Laetitia Talbot, l’association Asphodèle se propose de concevoir et réaliser des projets d’art contemporain sur les problématiques de la lumière et du son en liaison avec le patrimoine et le territoire arlésien. Sous le terme générique l’espace pour l’art, ces installations in situ, au rythme d’environ trois annuelles, sont confiées sur projet par un comité scientifique à des artistes reconnus pour leur pratique dans ce domaine. Chaque évènement est accompagné d’ateliers à destination du jeune public (les Lucioles) et des adultes dans lesquels intervient l’artiste invité, ainsi que des conférences. Une publication conçue avec les éditions Analogues doit garder trace de chaque manifestation par nature éphémère. Le premier volet de la programmation 2011 est confié à Anne-Marie Pêcheur, artiste installée à Marseille et enseignante à l’École des beaux-arts qui investira les Cryptoportiques dès le mois de mars. Viendra ensuite la proposition plus minimaliste d’Adalberto Mecarelli pour la chapelle Saint Honorat. Sont aussi pressentis pour les projets à venir Michel Verjux, AnnVeronica Janssens... et un rêve pour Marseille 2013, l’artiste américain James Turrell. « Je n’ose pas encore y croire, se reprend Laetitia Talbot. Pour cette proposition dans des lieux bruts qui nécessitent une ingénierie particulière, les budgets ne sont plus les mêmes, même si nos projets sont réalisés avec la Ville et grâce à des partenariats logistiques et techniques. Nous regardons aussi vers des espaces autres que le patrimoine, naturels, une friche, un coin de fenêtre. Nous faisons avec ce qui est possible ».C.L. Anne-Marie Pecheur, projet pour Helichrysum - Lumieres ephemeres, installation, cryptoportiques, Arles, 2011 Cindy Lelu Helichrysum, Lumières Ephémères Anne-Marie Pêcheur à partir du 11 mars Cryptoportiques, Arles Association Asphodèle www.espacepourlart.com Les couleurs de la vie Dans le hall d’entrée de l’Association régionale pour l’intégration à Marseille, la surprise est de taille : d’ordinaire si sobre, le voici paré d’un arcen-ciel de couleurs. Une cinquantaine d’œuvres graphiques recouvrent les murs déployant énergie et joie de vivre : Sophie, Rémy et leurs quatre autres compagnons, pensionnaires de l’Établissement pour enfants et adolescents polyhandicapés Germaine Poinso-Chapuis, ont vécu là une expérience unique autour de la peinture. Avec pour guides l’art-thérapeute Catherine Hery et l’artiste Jean-Jacques Surian qui a joué « les éléments perturbateurs » : « j’ai travaillé sur leurs propres écritures car leurs traces m’ont inspiré, j’ai apporté des éléments o techniques différents comme mon pulvérisateur à vigne et introduit ma culture personnelle ». Gravement atteints de déficience motrice et mentale, « leur main est comme un sismographe selon l’état de leur être, de leur âme, souligne l’artiste. Il n’y a aucune possibilité de figure donc j’interviens dans la rapidité ou le mouvement ». Sur l’espace aussi, la technique, l’agencement des formes, le hasard, la gestuelle, la palette Marc X-D.R Sophie X-D.R chromatique… Et le résultat comble les espérances du Pr Jacques Pantaloni, Recteur, Président de l’ARI : « Jean-Jacques Surian a été l’effet papillon. Avec les œuvres qu’ils ont réalisées avec lui, ils ne sont plus handicapés, ils existent à part entière : ils ne sont pas inertes ». Pour un physicien qui travaille notamment sur le chaos, le compliment est de taille et laisse présager plein de projets, comme ceux de faire circuler les dessins dans d’autres établissements, faire entrer « le beau et le qualitatif » pour voir la vie en couleurs ou encore inviter les artistes dans les murs, pas seulement au siège… M.G.-G. Regards, gestes et signes jusqu’au 17 mai sur rendez-vous ARI, Marseille 6 e 04 91 13 41 40 Anne-Laure X-D.R
UNIVERSITÉ DE PROVENCE ÉCOLE SUPÉRIEURE D’ART D’AIX ARTS VISUELS 55 Mix mode d’emploi Mix est une aventure éditoriale et curatoriale à trois : Laurence Lagier (dessins et photographies), Brice Matthieussent (textes), Fanette Mellier (graphisme et couleur). Son objet est polymorphe : un livre indescriptible - ni catalogue, ni livre d’art, ni monographie - et une exposition à la galerie de l’École supérieure d’art d’Aix-en- Provence. Qui fait suite à des rencontres avec le trio d’artistes à la librairie Histoire de l’œil et à l’Atelier de visu à Marseille en décembre dernier. Bref, Mix est à décrypter entre les pages, au fil des signes, des traces, des ponctuations colorées. Et pour la visite, un protocole d’usage est vivement recommandé : 1/lire le texte original de Brice Matthieussent, Lomo Reticulens, totalement fictionnel, qui prend pour socle le genre polar et pour héros Lomo, professionnel réputé, habile connaisseur des aérogares et autres chambres d’hôtel… Où il est déjà question de bien savoir circuler… 2/manipuler l’ouvrage en tout sens, addition de photographies, textes et dessins tirés sur « papier à fiche » : 1 face papier peint (jaune-rouge-bleu), 1 face imprimée. Tiré à 500 exemplaires, il est vendu au prix de 19 euros et diffusé par le réseau de l’association Marraine Ginette et dans les bonnes librairies. 3/découvrir les œuvres de Laurence Lagier, notamment les planches réalisées avec les étudiants de l’atelier de sérigraphie de l’École supérieure d’art, ses dessins et tirages photographiques originaux. Répétitions et variations autour d’un même thème : la circulation (signes et symboles) en Chine, au Mexique et ailleurs… Journal de bord des tribulations de l’artiste. 4/naviguer dans l’espace d’exposition livre en main et effectuer de savants allers et retours Bons papiers « Quiconque se met en face d’une œuvre d’art contemporaine ne saurait recourir à des jugements tous faits, précis et traditionnellement autorisés » Lionel Venturi, Histoire de la critique d’art. Les publications de la critique d’art nombreux sont abondantes. Mais la critique (d’art) l’est-elle encore ? La question est posée dans une modeste mais vivace publication étudiante à l’occasion d’un colloque qui s’est tenu à Aix (L’art du 21 e siècle, un état des lieux, du 18 au 20 nov). Ex-situ attribue une jolie volée de bois vert à l’évènement, preuve prometteuse que l’esprit critique n’attend pas le nombre des années ! Conçu et réalisé par des étudiants en histoire de l’art de l’Université de Provence, membres de l’association Courant d’Art créée en 2002, Ex- Situ est un trimestriel gratuit né trois ans plus tard. Aldric Mathieu le nouveau rédacteur en chef d’Ex- o entre les originaux et les reproductions pour jouer au jeu des différences… car Fanette Mellier a fait « basculer » les 3 couleurs du papier dans les dessins. 5/ne pas hésiter à retourner sur les lieux pour prendre Laurence Lagier sur le fait, rubans de scotch à la main, dessinant au jour le jour sur les murs de la galerie… M.G.-G. Situ, précise : « nous tirons à 700/800 exemplaires que nous distribuons nous-mêmes. Il est financé par le FSDIE (Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Etudiantesndlr) pour chaque numéro sur présentation d’une étude prévisionnelle. On aimerait passer à 1000 et introduire la couleur, pour les projets plastiques en particulier ». Cela fait cinq années qu’Ex-Situ publie des « critiques d’art visant à analyser les caractéristiques d’une exposition, d’un ensemble d’œuvres, et à documenter le travail d’un artiste ». La troisième édition a ouvert ses pages aux étudiants d’art pour des projets plastiques, et la première de couverture comme la mise en page de ce numéro 10 ont été conçues par des étudiants de l’École des beaux-arts de Marseille. Quant aux projets à venir après le succès de Capture en 2010 en partenariat avec le Ballet Preljocaj, Courant Planche 1 Laurence Lagier d’Art s’associe à l’ASC (Association Solidarité Communication, Université de Provence) à l’occasion de la Journée internationale de la femme pour un concours photographique sur le thème La femme… son corps ici et ailleurs. Critiques à vos plumes ! C.L. Dessin Laurence Lagier Mix Laurence Lagier, Brice Matthieussent, Fanette Mellier jusqu’au 29 janvier Galerie de l’École supérieure d’art, Aix-en-Provence 06 25 83 35 56 Visite de l’exposition « les collections italiennes du musée des Beaux-arts », 2010 Virginie Gaillat I. t Association Courant d’Art Ex-Situ, nouvelles de l’art actuel http://courantdart.over-blog.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 1Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 2-3Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 4-5Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 6-7Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 8-9Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 10-11Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 12-13Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 14-15Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 16-17Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 18-19Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 20-21Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 22-23Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 24-25Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 26-27Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 28-29Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 30-31Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 32-33Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 34-35Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 36-37Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 38-39Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 40-41Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 42-43Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 44-45Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 46-47Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 48-49Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 50-51Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 52-53Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 54-55Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 56-57Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 58-59Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 60-61Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 62-63Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 64-65Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 66-67Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 68-69Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 70-71Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 72-73Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 74-75Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 76-77Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 78-79Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 80