Zibeline n°37 janvier 2011
Zibeline n°37 janvier 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de janvier 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,0 Mo

  • Dans ce numéro : le partage des arts.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
40 CIRQUE ARLES ISTRES GRASSE PORT-DE-BOUC MARTIGUES Territoire de cirques Dans le cadre de la programmation commune de cirque contemporain des théâtres d’Arles, Port-de- Bouc, Martigues et Istres du 1er au 20 février, deux représentations auront lieu au théâtre du Sémaphore. Du cirque vivant avec une compagnie belge qui présentera Le Carré curieux. Mât chinois, tissu aérien, monocycle, diabolo et jonglerie composeront ce spectacle empli de facéties, griffé d’une joie communicative. Un cirque savoureux, entre perfection vibrante et enfance dérisoire. Puis l’école nationale des arts du cirque de Tunis présentera Sarkha (le cri). Neuf jeunes artistes dans un hymne à la vie, un hommage aux poètes tunisiens dans lequel s’entremêlent le cirque, la danse et le théâtre pour nous parler de leurs terres, leurs rêves, leurs blessures et leurs espoirs. Un cri visuel et musical, qui sera également présent à Istres et à Grasse. Au théâtre des Salins, l’événement intitulé ici Terres de cirque accueillera Antigone monologue clownesque d’Adèll Nodé-Langlois. Une adaptation du mythe d’Antigone sur une piste de cirque, avec force nez rouges pour nous faire rire un jour d’enterrement. Un projet téméraire pour un résultat d’une réussite totale qui nous rappelle que le clown, au-delà du rire, transmet de grandes leçons de vie. Autre grand rendez-vous avec une contorsionniste d’exception : Angela Laurier. Dans J’aimerais pouvoir rire, la canadienne raconte sa propre histoire en forme de road-movie, accompagnée par son frère Dominique, diagnostiqué schizophrène et en scène une grande partie du spectacle, sur les traces de leur enfance. Angela désarticule son corps, cherche son axe en réponse aux visions et au déséquilibre psychique. Un dialogue entre deux états physiques extrêmes d’une rare émotion. Déconseillé au moins de 12 ans. À Arles le cirque se concentrera sur la magie (voir cidessous). Quant aux Élancées, manifestation habituellement formidable du territoire Ouest Provence, elle est cette année suspendue et se voit réduit à une portion congrue (voir p8). Mais néanmoins, le théâtre d’Istres offre l’occasion de voir trois très beaux spectacles : après Sarkha, la compagnie Arles bracadabra Influences Nathaniel Baruch Voilà que Mandrake, Fantômas, Robert-Houdin et Houdini reviennent en force dans notre imaginaire, et que la magie s’installe sur les plateaux des théâtres… Après que le Merlan lui a consacré un début de saison étonnant, le théâtre d’Arles propose le cycle De la Magie moderne à la magie nouvelle, orienté plus nettement vers des formes spectaculaires qui se La La La Gershwin Theatre National de Chaillot Montalvo-Hervieu présentera Lalala Mr Gershwin. C’est avec les comédies musicales de Broadway en toile de fond et sur la thématique de l’opéra Porgy and Bess que 7 danseurs virtuoses, sur pointe, en basket ou claquettes, composeront un poème visuel vif et joyeux dans un éblouissant métissage et sur un montage d’images tout aussi virtuose et désopilant. À voir en famille. Puis, voltige aérienne sous chapiteau majestueux avec la compagnie Cirkvost et son spectacle Epicycle. Une structure métallique grandiose habitée par d’étranges habitants, sept acrobates fascinants qui composent un ballet aérien proche de la BD sur fond d’électroacoustique. Installé sur des transats, le public ne perd rien des chemins spectaculaires empruntés par ces artistes, anciens voltigeurs des Arts Sauts. DELPHINE MICHELANGELI Le carré curieux Le 4 février Sarkha (le cri) Le 11 fév (le 13 fév au théâtre d’Istres et les 17 et 18 fév au théâtre de Grasse) Théâtre le Sémaphore, Port-de-Bouc 04 42 06 39 09 www.theatre-semaphore-portdebouc.com Théâtre de Grasse 04 93 40 53 00 www.theatredegrasse.com méfient du show. Il accueille la Cie 14:20 avec le spectacle Notte d’une perfection technologique absolue. Avec des effets d’optique étonnants et un art du jonglage proche de la calligraphie, Clément Debailleul et Raphaël Navarro nous plongent dans un ballet magique, étrange et irréel, sous les vers de Soupault et Baudelaire et les haïkus de Bashô. Raphaël Navarro tiendra une conférence gratuite sur la démarche originale de la compagnie vers la création de ce nouveau mouvement artistique qu’est la magie nouvelle. Puis c’est Julien Maurel, alias Magic Julius, un fidèle d’Ariane Mnouchkine qui pendant trois soirées, à l’issue des représentations de Notte et d’Influences, ouvrira les portes de la magie moderne avec ses rituels et son répertoire de codes et de gestes. Prestidigitation et illusion au rendez-vous, avec un repas magique en prime ! Thierry Collet, un autre maître de la prestidigitation, présentera son dernier 4.0 Sarkha Amine Frigui Antigone monologue clowneque Du 1er au 3 fév J’aimerais pouvoir rire Le 3 fév Théâtre des Salins, Martigues 04 42 29 02 00 www.theatre-des-salins.fr Lalala Mr Gershwin Le 15 fév Epicycle Du 17 au 20 fév Théâtre de l’Olivier, Istres 04 42 56 48 48 www.scenesetcines.fr opus : Influences. Un spectacle de magie interactif dans lequel il manie les objets autant que nos consciences. Un mentaliste dont l’art relève de l’illusionnisme et de la manipulation qui nous interrogera sur nos décisions quotidiennes, intimes et collectives. Conseillé à partir de 15 ans. DE.M. Notte Le 4 fév Magic Julius Les 4, le 11 et le 12 fév Conférence sur la magie nouvelle Le 5 fév Influences Les 11 et 12 fév Théâtre d’Arles 04 90 52 51 51 www.theatre-arles.com
AMARELLES PAS SAGE... LES IMAGES CAHIER JEUNESSE 41 Re-conte moi encore Amarelles, temps fort jeune public de Théâtres en Dracénie, s’attache cette année au conte, et décline la palette des formes actuelles Chèvre Du théâtre donc, avec Comment ai-je pu tenir là-dedans ? de Jean Lambert- Wild et Stéphane Blanquet d’après les Lettres de mon moulin d’Alphonse Daudet. Sur le plateau la tension ne fléchit jamais ! De la voix du narrateur (troublant André Wilms) posée sur la musique envoûtante de Jean-Luc Therminarias et Léopold Frey jusqu’au dernier souffle de la chèvre de Monsieur Seguin, l’oppression va crescendo. Pourtant personne n’ignore sa mort inéluctable, mais tous restent suspendus à la narration dans l’espoir d’une fin heureuse ! D’où vient cet attachement à Blanquette, si têtue dans son désir de grand air et si coquette ? À l’art du CDN de Normandie à construire une fable métaphysique sur la liberté et la mort à partir du parcours initiatique de Daudet, à travers un théâtre visuel élégant et inventif, féerique mais sobre, qui évite l’écueil d’une illustration réaliste du récit, et une gestuelle chorégraphique créée sur mesure pour Chiara Collet, personnification malicieuse de Blanquette. Avec Gare aux images ! Aussi loin que je me souvienne seuls les enfants sages recevaient une image… Alors quand la Cité du livre annonce tout de go que les images ne sont pas sages, quelle histoire ! Le jeune public pourra juger sur place, invité durant toute la manifestation Pas sages… les images à « pénétrer son décor pivotant sur lui-même - mobiliers et objets à l’identique et pourtant si différents sous les jeux de lumière ! -, l’irrépressible envie de Blanquette de vivre hors de son enclos, sans sa longe accrochée au pieu, pour goûter au plaisir de l’herbe verte et tendre gagne en force. Mais la machine à rêver s’emballe… et l’intrusion du loup lui donne le coup d’arrêt fatal. Noir effroyable et ambiance paroxystique : l’épilogue tant redouté ne nous sera pas épargné. Abeille et loup Du théâtre encore avec Abeilles habillez-moi de vous, conte de Philippe Dorin mis en scène par Sylviane Fortuny, qui aborde de façon détournée et très poétique le thème de la pudeur et de la représentation de soi devant les autres. Il dit des petites choses essentielles comme l’amour d’un garçon pour sa sœur et le manque d’une fille qui n’a pas de frère. C’est l’histoire de deux personnes seules qui ne veulent plus le rester, d’une princesse retenue prisonnière par son père qui a Fil de Faire, Cie A Suivre X-D.Rei dans l’univers des arts visuels pour créer, inventer, imaginer et s’amuser ». Un sacré programme qui mêle exposition, ateliers, spectacles, cinéma et rencontre. À la galerie Zola, les images s’envolent car le parcours de l’exposition Matière à rétro-projeter s’accompagne de projections permanentes de films d’animation à l’heure où les compagnies leur donnent vie sur une scène de théâtre : À Suivre avec Fil de faire et Triloléo & Cie avec NoNonBâ d’après le manga autobio-graphique de Shigeru Misuki. Grâce à l’Institut de l’Image, les jeunes vivront Les Aventures du prince Ahmed, se croiront Princes et princesses et, pourquoi pas, iront danser au Bal des animaux. Il leur faudra ensuite redescendre sur terre pour un « pas sage obligé » du virtuel au réel dans les ateliers ! La Fon-dation Vasarely, l’association Visualise et Fotokino les initieront à la déformation d’une œuvre, aux silhouettes projetées, aux dessins de sable sur table lumineuse ou encore à la chasse aux images. Enfin, l’image prendra la parole sous les traits d’Aline Ahond, réalisatrice de courts-métrages d’animation, photographe et auteur-illustrateur de livres jeunesse aux éditions Mémo et Mango, lors d’une rencontre à la librairie Goulard (2 mars). M.G.-G. Pas sages… les images jusqu’au 5 mars Cité du livre, section jeunesse, Aix-en-Provence 04 42 91 98 78 www.citedulivre-aix ; com Abeilles, habillez-moi de vous Patrice Leiva Comment ai-je pu... ? Tristan Jeanne-Vales fait coudre entre elles ses robes (celles du précédent spectacle, L’Hiver quatre chiens mordent mes pieds) pour l’empêcher de s’enfuir… Les deux artistes prennent le conte à contre-pied, détournent les codes pour parler d’amour et de nudité, de convenances, de bonheur. Mais ça c’est tout à la fin… Et du cinéma et de la musique tout ensemble : le dessin animé de Suzie Templeton est un petit bijou assez grave, qui détourne également le conte pour parler de liberté (voir p 48). La musique jouée en direct par l’Orchestre de Toulon redonne toute son épaisseur et la saveur des timbres à la partition de Prokofiev entendue cent fois, mais qui apprend mieux que toute autre à écouter les pas du chat, l’envol de l’oiseau… M.G.-G., A.F. ET DO.M À venir Amarelles se poursuit à Draguignan jusqu’au 26 janv (voir p 39) Comment ai-je pu tenir là-dedans ? sera repris les 8 et 9 mars au PôleJeunePublic au Revest Au tableau Les lauréats 2010 du 1er Concours photo des lycéens organisé par l’Education Nationale et la revue l’Étudiant ont eu la chance de participer aux Rencontres de la photographie d’Arles. Lycéens qui souhaitez tenter votre chance et découvrir la grand-messe de la photographie internationale, à vos appareils ! La 2 e édition est ouverte jusqu’en mai sur le thème « Au tableau », catégorie image numérique ou en série : mises en scène, portraits, couleur ou noir et blanc. Avec, à la clef, le Grand prix, la Mention des internautes et la Mention du jury, mais également des appareils, des livres etc. http://blog.letudiant.fr/concoursphotos-lyceen



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 1Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 2-3Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 4-5Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 6-7Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 8-9Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 10-11Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 12-13Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 14-15Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 16-17Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 18-19Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 20-21Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 22-23Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 24-25Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 26-27Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 28-29Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 30-31Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 32-33Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 34-35Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 36-37Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 38-39Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 40-41Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 42-43Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 44-45Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 46-47Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 48-49Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 50-51Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 52-53Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 54-55Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 56-57Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 58-59Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 60-61Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 62-63Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 64-65Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 66-67Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 68-69Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 70-71Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 72-73Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 74-75Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 76-77Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 78-79Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 80