Zibeline n°37 janvier 2011
Zibeline n°37 janvier 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de janvier 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,0 Mo

  • Dans ce numéro : le partage des arts.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
38 MUSIQUE ACTUELLES À partir de 20h30... we are the Champion ! Rocca, dans une interview radiophonique, précise que « La vraie musique, il faut la découvrir sur scène... », puis assimile les amateurs de musique, en termes plus crus, à des moutons victimes des grandes majors et des médias. Une chance pour lui ce soir ? « Les enculés du système » ne sont pas venus consommer sur place. En revanche, ceux arrivés à l’heure prévue, c’est-à-dire 20h30, auront eu largement le temps d’user leurs coudes sur le comptoir, seul appui possible du Cabaret aléatoire pour se reposer un peu de l’attente debout de presque deux heures avant le début du concert ! Rocca, rappeur, hip-hopper d’origine colombienne, accompagné de DJ Clyde et d’un percussionniste, nous interpelle par la question : « Est-ce que vous êtes chauds Marseille ? » … Uhmmmmmfffff !!! Le programme de la soirée se décale forcément. On baille ! L’ensemble Musique Rebelle d’Ahmad Campaoré arrive around midnight. Enfin ! Les musiciens tourbillonnent parmi le public, on dit un texte, puis on entend aussi des fragments du discours de Martin Luther King en 1963 à Washington... I have a dream... La communion fraternelle démarre par une intro au piano et l’orchestre arrive progressivement dans un groove funky qui nous réchauffe le cœur. Un beau trio de voix suit, avec Sibongilé M’bambo, Amahada Smis et Manu Théron très émouvants, mélange improbable de musiques d’horizons divers -entre tradition et modernité- qui fonctionnait très bien ensemble. Un autre moment fort de la soirée est celui d’une danse flamenca par Sarah Moha coiffée d’une cagoule-rebelle avec Julian Demoraga au chant. Un grand nombre de musiciens ont participé à ce concert dont Stéphane Mondésir, Sylvain Terminiello, Laure Bonomo, Fred Pichot, Fabien Genais, Wim Welker, Denis Chauvet, Kouly Bally pour ne citer qu’eux... Mais le vœu d’Ahmad Campaoré de réussir le music-melting-pot ne fonctionnera pas à plein, faute de liens véritables. Trop de propositions décousues successives, standards de jazz loin de la ligne, improvisation déjantée, alternative et expérimentale du projet ou encore une distorsion, un exercice de jonglage abscons. Au final, une unité que l’on recherche encore pour cette édition de Musique Rebelle : la révolte nécessiterait sans doute qu’on y emmène un spectateur complice, et non qu’on le malmène DAN WARZY Ces concerts ont eu lieu au Cabaret Aléatoire - Friche de la Belle de Mai le 17 déc Dan Warzy o Dan Warzy Vivifiant ! Pour aborder la fin d’année 2010 avec le sentiment du plaisir accompli, il fallait se rendre au Poste à Galène le 18 décembre dernier. Minitel Rose, mais surtout Killtronik occupaient la scène de la rue Ferrari (Marseille) pour un concert à retenir. Ce jeune groupe originaire de Cannes possède décidément de bons titres dans un style pop/électro mais principalement rock vintage, et les a offerts simplement en guise de cadeau de noël avant l’heure. Plutôt habitués depuis leurs débuts récents aux premières parties, notamment des Pony Pony Run Run, nos jeunes rockeurs ont su tenir la dragée haute dans une ambiance conviviale, et rapidement réchauffée au rythme de chansons électrisantes et stimulantes, pleines de vie. À suivre de près… FRÉDÉRIC ISOLETTA Killtronik Sebastien Israel Les vœux de Charlie L’année nouvelle démarre sous d’excellents auspices le 8 janv au Moulin à jazz de Charliefree. Le solide quartet de Christian Brazier réinvente sans cesse une partition qui sert de terreau d’expression pour les quatre musiciens extralucides qui ont subjugué un public conquis. Perrine Mansuy (claviers), Christophe Leloil (trompette-bugle), Jean Luc Di Fraya (batterie-chant), Christian Brazier (contrebasse) sont décidément excellents. DAN WARZY CD : Christian Brazier Quartet Circumnavigation Label CELP www.myspace.com/christianbrazier - www.christianbrazier.com Cœurs à l’unisson Au départ, il y a un CD, Hymnesse, et une envie de spectacle portée par le Théâtre Durance, puis des artistes qui souhaitent dépasser sur scène leur enregistrement. Ils ajoutent des musiciens, d’autres sonorités, des épaisseurs de passion et de talent. Résultat, un superbe moment de musique. Hymnesse, composé de l’hymne et du tissage mêle aux accents du jazz et de l’improvisation les thèmes d’hymnes régionaux et internationaux. Pas de marche militaire, non, mais de ces chants qui se sont coulés dans nos imaginaires et qui nous accompagnent. On retrouve des airs catalans, irlandais, afro-américains, italiens, corses… internationaux… qui sont ici infiniment variés. On se plaît à deviner, à retrouver, à perdre aussi les motifs connus dans une transposition free. Ces airs ne parlent-ils pas avant tout de liberté ? Triomphe la musique, la virtuosité d’André Jaume au saxophone ténor et alto avec ses superbes phrasés, la guitare aux multiples sonorités d’Alain Soler, puis la basse et les percussions de Lionel d’Hauenens, l’orgue de Barbarie dans une incroyable utilisation jazzy de Jean- Claude Bourrier, qui peut vous donner un véritable cours sur l’instrument (qu’il a entièrement construit !) après le spectacle. N’oublions pas l’harmonica et la guitare de Melchior Liboa qui ajoute à l’ensemble une dimension vidéo. Ainsi, pour illustrer Bella Ciao, il projette des extraits de Riz Amer de Giuseppe de Santis qui met en scène les « mondine » (ouvrières des rizières) de la plaine du Pô et dont ce fut à l’origine le chant… À noter le bœuf avec Raphaël Imbert qui joint les notes emportées de son saxophone à celles des autres musiciens en fin de spectacle. Un supplément de plaisir ! MARYVONNE COLOMBANI Spectacle donné au Théâtre Durance de Château Arnoux le 8 janv Hymnesse CD (Label Durance) 15,50 euros Alain Soler X-D.R
Inventaire Julien Candy, mis en piste par Stéphane Dupré, signe avec Le Cirque précaire une fresque de l’absurdité de la vie. Un inventaire à la Prévert, un regard léger, poétique et aussi cruel sur notre monde, à voir dès 5 ans. Des objets hétéroclites et improbables (scie, feuille de papier, toupies géantes…) manipulés par un personnage désabusé pour retrouver les lois fondamentales qui régissent la Terre : gravité, air en mouvement, couleur, équilibre. Qui est finalement objet ? Le Cirque précaire Du 28 au 30 janv Scène Nationale de Cavaillon, sous chapiteau Place du Clos 04 90 78 64 64 www.theatredecavaillon.com Vincent d'Eaubonne Rock’n’roll Musique, danse, théâtre et cirque composent, sur un rythme endiablé, le spectacle Call me Mariad’Adriàn Schvarzstein. Accompagné de ses complices catalans, il revient après le magnifique Circus Klezmer pour de nouvelles aventures. Sur fond de rock’n’roll, le spectacle est une immersion dans la Barcelone des années 50 et son port très prisé des Américains, alors que l’Espagne est devenue base des forces armées américaines. Un choc culturel inspiré de l’univers des comédies musicales. Call me Maria Le 21 janv Théâtre Durance, Château-Arnoux 04 92 64 27 34 www.theatredurance.fr Numérique Dans le cadre du Festival Amarelles (voir p 43), danse et arts numériques au coeur de ce Cinématique proposé par la compagnie Adrien M. Initialement chercheur en informatique, Adrien Mondot s’est dirigé vers le jonglage pour explorer les liens entre arts de la scène et arts numériques. Détournant les sens, le spectacle entremêle réel et virtuel multipliant les faux-semblants troublants. Des ressorts proches de la magie pour une traversée des matières virtuelles. Egalement jusqu’au 29 janv dans le hall du théâtre, promenez-vous dans un paysage virtuel en 3D dans l’Anamorphose spatiale. Cinématique Le 26 janv Théâtres en Dracénie, Draguignan 04 94 50 59 59 www.theatresendracenie.com Archaos Le CREAC accueille chaque année des cies en résidences qui ont la possibilité de présenter des étapes de travail en cours au public. C’est le cas de la cie Crop Circus avec Casalinga (le 24 janvier à 19h et le 30 à 15h), la cie Rêve avec Les incubés (le 17 fév à 19h), la cie Osmonde avec Le reste on en reparlera (le 3 mars à 19h). D’autres suivront jusqu’en juin. Un atelier de recherches amateurs, encadré par des artistes de la cie Archaos, a lieu les mardis et jeudis de 18h30 à 20h30 jusqu’au 22 mars. Quant à la cie Archaos, suite au succès rencontré avec In Vitro 09, sa dernière création, elle prépare une tournée à partir de sept 2011… 04 91 55 61 64 www.archaos.fr AU PROGRAMME Vie de cirque CIRQUE 39 X-D.R 8 représentations du Chant du Dindon seront données par le cirque familial des Rasposo. Une formidable métaphore de la vie jouée par des amoureux de la piste et de la vie nomade. Un voyage saltimbanque entêtant au cœur des émotions d’une musique slave, métissée par les rencontres entre contorsion, acrobatie, équilibre, voltige, jonglage et comédie. Une réussite collective pour petits et grands, unanimement saluée par la critique et le public. Le Chant du Dindon Du 11 au 20 fév Théâtre de Sète, sous chapiteau à Frontignan la Peyrade 04 67 74 66 97 www.theatredesete.com Portuaire Après sa traditionnelle trêve des confiseurs de janvier, Lieux Publics revient aux sources : Pierre Sauvageot lui-même se met aux commandes avec Alexandre Pax, pour remixer en 12 minutes l’œuvre fondatrice de ses Sirènes et midi net : la symphonie bruitiste et futuriste du compositeur soviétique Arseny Avraamov, qui célébra les cinq ans de la révolution de 1917 par un concert concret de sirènes d’usines, de bateaux et de canons, de bruits urbains et maritimes. Parce que les sons prolétariens peuvent s’ordonner en musique. Symphonie des sirènes Le 2 fev à midi net Place de l’Opéra, Marseille www.lieuxpublics.fr l t tfn ëâtre DURANCE'> jeudi 10 février - 19 h & vendredi février - 21 h « Still live » 1 5Febbraio & Claudia Hamm Théâtre [création].a. ; h*,n. ; au-Arnoux f Sain -âûban (04) - wwwtheatredurance.fr - 04 92 64 27 34 1. —



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 1Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 2-3Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 4-5Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 6-7Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 8-9Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 10-11Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 12-13Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 14-15Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 16-17Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 18-19Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 20-21Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 22-23Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 24-25Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 26-27Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 28-29Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 30-31Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 32-33Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 34-35Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 36-37Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 38-39Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 40-41Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 42-43Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 44-45Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 46-47Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 48-49Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 50-51Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 52-53Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 54-55Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 56-57Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 58-59Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 60-61Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 62-63Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 64-65Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 66-67Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 68-69Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 70-71Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 72-73Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 74-75Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 76-77Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 78-79Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 80