Zibeline n°37 janvier 2011
Zibeline n°37 janvier 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de janvier 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,0 Mo

  • Dans ce numéro : le partage des arts.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
34 MUSIQUE AU PROGRAMME Création Enrique Mazzola, à la tête de l’Orchestre National de Montpellier Languedoc-Roussillon, dirige la 2 e symphonie de Tchaïkovski, le Concerto pour violon de Khatchatourian avec Silvia Marcovici, ainsi que Lumen I partition contemporaine de Régis Campo, professeur de composition au Conservatoire de Marseille. NÎMES. Le 4 fév. à 20h Théâtre 04 66 36 65 10 www.theatredenimes.org Varié L’Orchestre Lyrique, de Région Avignon Provence dirigé par Jean Deroyer joue Requies, opus moderne de Luciano Berio, ainsi que la Suite Pulcinella tirée du ballet néoclassique de Stravinsky. La phalange instrumentale se joint à trois solistes de premier plan pour le Triple concerto pour violon (Cordelia Palm), violoncelle (Gary Hoffman) et piano (Vahan Mardirossian) de Beethoven. AVIGNON. Le 4 fév. à 20h30 Opéra-Théâtre 04 90 82 81 40 www.operatheatreavignon.fr Russie et Italie « N’ayant jamais vécu autrement, j’ignore comment exister sans piano » déclare le pianiste Mikhaïl Rudy dans son très beau récit autobiographique paru en 2008 (Le Roman d’une vie aux éditions du Rocher). On est heureux de retrouver, depuis quelques années, ce formidable pianiste russe arpenter les salles de concerts après (il le reconnaît lui-même) des périodes de doutes dues au stress de la vie nomade d’un concertiste international. En compagnie de Fabrizio Maria Carminatià la baguette, il joue le terrible Concerto n°2 de Chostakovitch quand l’Orchestre de l’Opéra se tourne vers l’Italie avec les poèmes symphoniques Cyrano de Bergerac d’Aldo Finzi et Les Pins de Rome d’Ottorino Respighi et la suite tirée de la musique du film Le Guépard de Nino Rota. MARSEILLE. Le 12 fév. à 20h Opéra 04 91 55 11 10 www.opera.marseille.fr Orchestre National de Montpellier Marc Ginot Beethoven sur un plateau Les qualités reconnues du Mahler Chamber Orchestra sont le fruit d’un amalgame réussi entre des instrumentistes issus des grandes écoles musicales du monde entier. Tugan Sokhiev brille depuis son accession à la tête de l’Orchestre du Capitole et le pianiste Nicholas Angelich est admiré pour sa pâte sonore somptueuse. Ces talents s’allient, sur la grande scène du théâtre aixois, pour un concert Beethoven : Ouverture de Coriolan, Concerto pour piano n°5 « l’Empereur » et la Symphonie n°7. Cela promet ! AIX. Le 15 fév. à 20h30 au GTP 04 42 91 69 69 www.legrandtheatre.net CONTEMPORAINE Écoute intime « Je voulais jouer et parler de cette musique étrange qui, en refusant le confort du pre-entendu, espère toucher chacun d’entre nous au plus intime et au plus sauvage. » Telle est l’ambition de Benjamin Dupé qui promène ses guitares et son spectacle en Nomade(s) autour de Cavaillon. Comme je l’entends réussit à rendre intime l’écoute d’une musique réputée difficile, en allant au plus près des a priori des auditeurs, pour leur tordre le cou et leur faire entendre simplement des sons nouveaux, à travers le récit de l’expérience personnelle d’un musicien. AVIGNON. Le 5 fév. à 20h Le Délirium LE THOR. Le 9 fév. à 20h30 Salle des fêtes LACOSTE. Le 1 fév. à 20h30 Ancien Temple JOUCAS. Le 13 fév. à 18h Centre culturel 04 90 78 64 64 www.theatredecavaillon.com Tomasi lumineux La musique solaire d’Henri Tomasi, musicien méditerranéen particulièrement attaché à la Corse, sa terre natale, et Marseille sa cité d’adoption, peu à peu, grâce à l’obstination de personnalités du monde musical (auteurs, journalistes musicologues, musiciens…) la place qu’elle mérite. Les Marseillais de l’Ensemble Pythéas sont de ceux là. Pour commémorer le 40 e anniversaire de la disparition du compositeur, les interprètes, sous la houlette du violoniste YannLe Roux, jouent un florilège de ses opus pour formation de chambre : son Trio à cordes, la Pastorale inca, Paghiella et un Chant hébraïque, ainsi que les Invocations et danses rituelles pour harpe (Vassilia Briano), clarinette (Linda Amrani) et flûte (Charlotte Campana). MARSEILLE. « Un idéal méditerranéen » Le 5 fév. à 17h (5euros) Opéra 04 91 55 11 10 www.opera.marseille.fr Benjamin Dupé Agnès Mellon Conte moderne Musicatreize dirigé par Roland Hayrabedian tourne avec Le Grand Dépaysement d’Alexandre le Grand, 5 e Conte de la série créée ces dernières années par l’ensemble de musique contemporaine. Jean-Christophe Marti réalisait pour 12 voix, percussions et 2 comédiens jouant en langue des signes (mise en scène Philippe Carbonneaux) une adaptation du Talmud de Babylone propice à des réflexions politiques, philosophiques, éthiques, sur la colonisation, les langues… Au fil de rencontres/épreuves avec les Rabbis du désert, les femmes d’Afrique, s’ouvre pour l’Empereur mégalomane un chemin initiatique qui ébranle ses certitudes. La forme est celle d’un conte classique et la texture musicale, vocale et percussive, étire ses dissonances autour d’un continuum qui semble creuser l’espace temps. SALON. Le 4 fév. à 19h Théâtre Armand 04 90 56 00 82 www.musicatreize.org Ponts Le saxophoniste Raphaël Imbert et l’organiste André Rossi déclinent les riches croisements musico-mystiques qui se tissent entre l’univers baroque de Bach et le jazz de Coltrane (on avait découvert leur magnifique disque publié il y a trois ans : Bach/Coltrane chez Zig-Zag Territoire ZZT 080101). Des transcriptions, basées sur le principe de l’improvisation, exposent une texture de contrepoints aériens où la magnificence du son prime. Les deux musiciens sont secondés par Jean-Luc Di Fraya (voix et percussions) et Pierre Fénichel (contrebasse). CASSIS. Le 23 janv. à 17h Eglise St-Michel 06 67 90 02 80 www.musicalescassis.com Paysager Les Acousmonautes présentent Le son de l’air est frais, des propositions de paysages sonores électroacoustiques signés (numériquement !) Dhomont, Eloy, Modica, Prod’homme, Savouret. Ou comment prendre l’air au cœur de l’hiver... MARSEILLE. Le 28 janv. à 18h30 Urban Gallery 04 91 37 52 93 Passé intérieur Tristan-Patrice Challulau (Savoirs et mémoires), Jean-Pierre Moreau (La liberté commence là où s’arrête...), Marcel Frémiot (Comptines), Marcel Formosa (Sur l’air de), Pascale Weber (Immémorial), Frank Dufour (soft thresholds) interrogent, parfois à l’aide d’outils vidéo, multidiffusion ou électronique, l’intimité sonore du processus mémoriel. MARSEILLE. Le 10 fév. à 20h30 Auditorium Cité de la Musique (Entrée libre) www.labo-mim.org Laboratoire Musique et Informatique de Marseille Ubris Studio Cabaret électroacoustique entre Jacques Diennet et Annabelle Playe. Concert dédié à la mémoire de Frank Royon Le Mée. MARSEILLE. Le 4 fév. à 20h30 Auditorium Cité de la Musique 04 91 39 28 28 www.citemusique-marseille.fr
MUSIQUE 35 LYRIQUE Mimi mélo ! Ce bijou de Puccini est, à juste titre, l’un des opéras les plus appréciés du répertoire. Il retrace la vie de Bohème d’une communauté d’artistes démunis, vivant dans une mansarde. C’est un portrait musical du Paris populaire, sous Louis-Philippe, doublé d’une formidable histoire d’amour qui recèle deux superbes airs enchaînés (« Che gelida manina » /Rodolfo et « Si. Mi chiamano Mimi » /Mimi) ainsi qu’un final déchirant, à tirer les larmes de la plus brute des pierres. Après sa création en italien en 1896, l’Opéra comique présente une version française aux Parisiens en 1898. C’est à partir à partir de cette seconde mouture qu’Olivier Desbordes (mise en scène) conçoit cette production. On retrouve l’équipe que l’on avait appréciée il y a deux ans dans Les Contes d’Hoffmann, dirigée par Dominique Trottein, avec Isabelle Philippe (Mimi), Andréa Giovannini ou Svetislav Stojanovic (Rodolfo) Jean-Claude Saragosse (Marcello)… MARTIGUES. Le 22 janv. à 20h et le 23 janv. à 16h Salins 04 42 49 02 00 - www.theatre-des-salins.fr Magie romantique On donne finalement assez peu Der Freischütz sous nos contrées, grand opéra romantique allemand signé Weber, si bien qu’il n’avait jamais été représenté à Toulon depuis sa création en… 1821 ! Claude-Henri Bonnet répare cette faute de goût en faisant appel à un couple inédit : Laurence Equilbey (direction) et Jean-Louis Benoît (mise en scène). L’histoire d’amour, sur fond de fantastique, entre le « franc-tireur » Max (Jürgen Müller) et la fille du garde forestier Agathe (Jacquelyn Wagner) est contrariée un moment par Kaspar (Roman Ialcic) ayant vendu son âme au diabolique Samiel (Jean-Michel Fournereau)… Jusqu’au concours de tir final et la septième balle magique ! TOULON. Les 28 janv. et 1er fév. à 20h et le 30 janv. à 14h30 Opéra 04 94 93 03 76 - www.operadetoulon.fr Jacquelyn Wagner X-D.R. Drames passionnels Cavalleria rusticana de Mascagni et Pagliacci de Leoncavallo, opéras en un acte, sont souvent couplés lors une même soirée tant leur sujet (deux histoires de jalousie et de crime passionnel en Sicile) et leur style (vériste - années 1890) sont liés. Il faut de grandes voix, larges et puissantes pour chanter ce répertoire. Ceux qui étaient à Orange à l’été 2009 ont entendu Roberto Alagna chanter les deux rôles principaux pour cette production reprise à Marseille où l’on attend le marseillais Luca Lombardo dans Turridu (enfin place Reyer !) et le russe Vladimir Galouzine dans Canio et son célèbre air fleuron des ténors héroïques… terriblement émouvant ! On retrouve Béatrice Uria Monzon en Santuzza, éconduite et désespérée, quand Natalia Timchenko incarne la jeune Nedda/Colombine. C’est un habitué du genre Giuliano Carella qui dirige ce diptyque. MARSEILLE. Les 28 janv. 2 et 4 fév. à 20h et les 30 janv. et 6 fév. à 14 h30 Opéra 04 91 55 11 10 www.opera.marseille.fr Beatrice Uria-Monzon X-D.R. « O fortuna ! » Jan Heiting Jean-Eric Ely Près d’une centaine de choristes de l’Ensemble vocal ad Fontes, deux pianos et percussions, dirigés par Jan Heiting interprètent les poèmes médiévaux mis en musique par CarlOrff dans les années trente : Carmina Burana et son célèbre hymne cyclique à la Fortune qui introduit et clôt la cantate. MARTIGUES. Le 12 fév. à 20h Salins 04 42 49 02 00 www.theatre-des-salins.fr JACQUES FRESCHEL.$ -4. tr. 1,.%tie.tot.e.4 12351t.P0.60P6) f BVa9bGa 9uluu d'Pmr Ir.I Isatalr] R7nhautl Plaisirs frivoles La compagnie Les Brigands, depuis dix ans, exhume avec succès des ouvrages peu joués d’Offenbach (Barbe-Bleue, Geneviève de Brabant, Le Docteur Ox, Les Brigands), ou des opérettes des Années-folles : Ta Bouche de Maurice Yvain, Toi c’est moi de Moïse Simmons. C’est avec l’esprit léger, propre à l’après Grande-guerre, qu’elle produit Phi-Phi d’Henri Christiné, pièce en chansons, bourrée de calembours et double-sens grivois, créée aux Bouffes Parisiens en 1918 et narrant l’histoire pastichée du sculpteur grec Phidias atteint par le démon de midi au siècle de Périclès. Johanny Bert évite les incontournables poses égrillardes en transposant la mise en scène en théâtre de marionnettes. MIRAMAS. Le 5 fév. à 20h30 La Colonne 04 90 58 37 86 www.scenesetcines.fr f 11 NEf. REhT1nN THEATRE ET CH0.YSANR concept Ion, chant : [sahel le glvch-Uelahale piano : Jonathan Soucasse samedis 22 et 29/01 â 20h30 dimanches 23 et 30/01 A 18h30 tarif normal 12 { r¢duït S € THÉATRE ET CHANSONS 1 rue Eniil.e Tam Aix-en-Provence Infos-réseraatiorisï 04 42 27 37 39 contactig,theatre-et-c hanson s-c nrn www-theatre-et-tharxsons-torn



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 1Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 2-3Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 4-5Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 6-7Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 8-9Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 10-11Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 12-13Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 14-15Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 16-17Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 18-19Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 20-21Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 22-23Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 24-25Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 26-27Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 28-29Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 30-31Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 32-33Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 34-35Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 36-37Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 38-39Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 40-41Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 42-43Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 44-45Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 46-47Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 48-49Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 50-51Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 52-53Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 54-55Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 56-57Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 58-59Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 60-61Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 62-63Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 64-65Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 66-67Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 68-69Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 70-71Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 72-73Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 74-75Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 76-77Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 78-79Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 80