Zibeline n°37 janvier 2011
Zibeline n°37 janvier 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de janvier 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,0 Mo

  • Dans ce numéro : le partage des arts.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 DANSE AU PROGRAMME Communauté Frederik Buyckx En plusieurs saynètes aussi réalistes que fantasmagoriques, le collectif Peeping Tom nous embarque dans son univers unique et singulier (voir Zib 36). Trois caravanes plantées dans la neige abritent d’étranges personnages qui s’exposent, avec toutes leurs névroses, aux rapports humains. Contorsions improbables, attitudes maladives, dérapages certains pour évoquer les maladresses de la solitude et nous plonger dans un fantasme collectif. Une performance à couper le souffle (ou le froid). 32 rue Vandenbranden Du 3 au 5 fév Théâtre Le Merlan, Marseille 04 91 11 19 20 www.merlan.org Chocs Lia Rodrigues, chorégraphe qui a installé sa Cie Mare dans une favella de Rio, est en Europe pour présenter deux pièces majeures : Pororoca, du bruit des cailloux dans les lits des rivières, met en scène les métissages et les chocs qu’ils entraînent ; Ce dont nous sommes faits, pour les mêmes 11 danseurs, est une pièce tout aussi politique mais plus intime, charnelle, nue. Une chorégraphe importante, à ne rater sous aucun prétexte. Pororoca le 12 fév Ce dont nous sommes faits le 13 fév à 18h30 Le Merlan 04 91 11 19 20 www.merlan.org Pororoca le 28 fév Scène nationale de Cavaillon 04 90 78 64 64 www.theatredecavaillon.com > Pororoca Sammi Landweer Mixte Le Ballet national de Marseille tourne son programme néoclassique au théâtre Molière de Marignane. L’occasion de retrouver les créations de Malandain et Lucinda Childs -Nuits d’été et Tempo Vicino-, deux pièces qui nécessitent une technique et une implication sans faille, et Doux ?, une création d’Anton Zvir, danseur au Ballet. Puis les 29 et 30 janv les Gapençais auront la chance de suivre une masterclass avec Katharina Christl, une danseuse étonnamment explosive… Malandain/Childs/Zvir Le 23 janv Théâtre Molière, Marignane 04 91 71 36 32 www.ballet-de-marseille.com Ruisseaux La perte qui nous construit, l’informe et le toucher, le raffinement snob, l’hermaphrodisme originel… voilà à quoi rêvent les danseurs du Ballet Preljocaj lorsqu’il s’agit de se faire chorégraphes. Les Affluents existent depuis 1995, et plus de 35 pièces ont ainsi été créés. Dont quelques réussites fulgurantes ! Cette année ce sont Lorena O’Neill, Émilie Lalande, Baptiste Coissieu et Sébastien Durand qui s’y collent… on se demande un peu où ils en trouvent le temps, entre deux tournées ! Les Affluents Les 4 et 5 fév Pavillon Noir, Aix 0811 020 111 www.preljocaj.org > JC Carbonne Enfin ! Après le Carmen d’Antonio Gadès, le GTP ouvre son magnifique plateau à une autre grande formation : le Ballet national de Genève arrive avec ses 22 danseurs pour un ballet en trois actes qui n’est autre que la Cendrillon de Michel Kelemenis. Ne manquez pas ce conte classique revisité par l’esprit mutin de notre chorégraphe, sur la musique de Prokofiev… Créé en 2009, on peut enfin le voir « chez nous » ! Cendrillon Les 12 et 13 fév Grand Théâtre de Provence, Aix 04 42 91 69 69 www.legrandtheatre.net Vincent Lepresle Hommages Le ballet de Jean-Christophe Maillot reprend le répertoire des ballets russes : Le spectre de la Rose, Daphnis et Chloé, puis Shéhérazade qui réunit les 40 danseurs. Le Ballet, qui reste techniquement un des meilleurs du monde, s’affirme dans un style classique qui n’hésite pas à emprunter au contemporain, surtout pour ses décors et ses lignes. De la belle danse… Les Ballets de Monte Carlo Les 8 et 9 fév Scène Nationale de Sète 04 67 74 66 97 www.theatredesete.com Fluide Jean-Charles Gil reprend le duo masculin, qu’il a conçu comme une rencontre entre un de ses danseurs et un interprète marocain. Confrontation puis rencontre entre deux styles, classique et contemporain d’un côté, hip hop et oriental de l’autre, le duo raconte aussi l’apesanteur de l’eau où les corps plongent, se noient, s’accrochent et jouent, abandonnant leurs appuis terrestres en même temps que leurs certitudes culturelles. Udor Polimates Ballet d’Europe Du 15 au 17 fév Pavillon Noir, Aix 0811 020 111 www.preljocaj.org > 4'101P ‘ Agnes Mellon
DANSE 27 Dialogue Luc Riolon Dans Flamenco se escribe con Jota, trois danseurs virtuoses inventent un dialogue artistique vibrant entre Flamenco et Jota. La rencontre de deux peuples dont les histoires se sont écrites au rythme des musiques. Entourés de six chanteurs-musiciens, Miquel Ángel Berna, Úrsula López et Rafael Campallo parviennent à un degré d’harmonie absolu en faisant triompher la Jota sur les terres de la Buleria. Flamenco se escribe con Jota Le 22 janv Théâtre de l’Olivier, Istres 04 42 56 48 48 Le 25 janv Théâtre Molière, Sète 04 67 74 66 97 www.theatredesete.com Ouverture Après avoir admiré sa passion à Nîmes (voir p 24), on retrouve Andres Marin à Grasse où il danse accompagné par un musicien et un chanteur. Une sorte de solo à trois où il cherche à sortir le Flamenco de ses traditions pour en faire une danse de création. Il y parvient avec brio, et émotion. Op.24 Andres Marin Les 8 et 9 fev Théâtre de Grasse 04 93 40 53 00 www.theatredegrasse.com Anda ! Le Festival Flamenco de Nîmes se termine le 22 janvier, mais il vous reste quelques spectacles, et non des moindres, à aller déguster : Rafaela Carrasco qui promet de « construire le futur » avec son Vamos al Tiroteo (20 janv à 20h) ; la puissante Melinda Sala, enfant du pays, avec piano et violon (21 janv à 22h30) ; et une création mondiale, pas moins, celle de Belén Maya, Tres, qui prend sa source à l’essence même du flamenco… (22 janv à 20h). Sans oublier le cante avec les Mujerez Juana la del Pipa, Dolores « La Agujeta » et La Macanita (21 janv à 20h) et Diego Carrasco, le « gourou de Jerez » ! (22 janv à 17h). Festival de Flamenco Jusqu’au 22 janv Théâtre de Nîmes 04 66 36 65 10 www.theatredenimes.com Années 30 Montalvo et Hervieu s’emparent de l’esprit new yorkais années 30. Celui du jazz, de la comédie musicale, des Noirs qui s’émancipent, des danses populaires qui s’imposent sur les scènes. Ils en font un spectacle joyeux, hommage à Porgy and Bess, coloré, explosé, dynamique. Visible par tous les yeux : amenez y vos enfants, mais ne vous en privez pas. Lalala Gershwin les 8 et 9 fév Théâtre de Nîmes 04 66 36 65 10 www.theatredenimes.com le 7 fév L’Olivier, Istres 04 42 55 24 77 www.scenesetcines.fr > Brazil Quand le hip hop subtil de Mourad Merzouki rencontre la vigueur des danseurs Brésiliens, cela donne deux créations : Agwa (2008) et Correira (2010) mixent avec l’énergie d’une culture naturellement métissée les pas et les sons de la samba, du hip hop, du jazz, de la bossa. Un punch sans limite, qui dit aussi la force artistique des cultures urbaines. Correria et Agwa Le 12 fev Théâtre Durance, Château-Arnoux 04 92 64 27 34 www.theatredurance.fr Flamboyante Un seul mot d’ordre : ne rater sous aucun prétexte Carmen, le ballet mythique de la compagnie Antonio Gadès inscrite à son répertoire depuis 1983, car Carmen est toujours aussi ardente et la chorégraphie semble taillée pour défier le temps… loin du folklore et des clichés. Carmen Le 21 janv La Passerelle, Gap 04 92 52 52 52 www.theatre-la-passerelle.comL. Philippe CCN Creteil Cie M H > Étouffant Eric Lamoureux Manta est une pièce d’une acuité rarissime. Hela Fattoumi y danse la vie sous un voile intégral qui la couvre jusqu’au bord des yeux. La manta, blanche comme un linceul. La danseuse y laisse transparaître son corps comme démembré, décharné, privé de luimême, dans des poses sexuelles de soumission. Elle s’ébat dans des épaisseurs de tissu qu’elle plie sans cesse puis jette au vent, libérée, pour chanter et danser enfin l’exubérance de sa liberté retrouvée, dans des vêtements qui habillent sans embaumer. Manta Les 8 et 9 fév La Passerelle, Gap 04 92 52 52 52 www.theatre-la-passerelle.eu Des Indes Il y a près d’un siècle et demi Pierre Loti rêvait à la fille d’un brahmane tombée amoureuse d’un conquérant anglais… et Delibes trois ans plus tard écrivait Lakmé, opéra dont quelques mélodies justement célèbres peuplent encore notre inconscient musical. Sylvie Guillermin replonge dans cet orientalisme pour créer ses Lakmé(s), filles amoureuses, respectueuses, délaissées, sacrifiées et saintes… Une mise en danse féministe d’un thème qui traverse notre littérature ! Lakmé(s) Le 12 fév Le Cadran, Briançon 04 92 25 52 52 www.theatre-le-cadran.eu Jesus Vallinas



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 1Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 2-3Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 4-5Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 6-7Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 8-9Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 10-11Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 12-13Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 14-15Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 16-17Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 18-19Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 20-21Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 22-23Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 24-25Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 26-27Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 28-29Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 30-31Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 32-33Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 34-35Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 36-37Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 38-39Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 40-41Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 42-43Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 44-45Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 46-47Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 48-49Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 50-51Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 52-53Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 54-55Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 56-57Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 58-59Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 60-61Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 62-63Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 64-65Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 66-67Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 68-69Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 70-71Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 72-73Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 74-75Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 76-77Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 78-79Zibeline numéro 37 janvier 2011 Page 80