Zibeline n°36 décembre 2010
Zibeline n°36 décembre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36 de décembre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 8,8 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... entreprises et culture.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
46 LIVRES Née à Lyon, elle a grandi à Bordeaux, et vécu à Paris. Depuis 10 ans, elle a posé ses valises à Marseille, où elle se sent bien. Tellement bien que cette professeure des écoles a pris un temps partiel afin de se consacrer à une activité qui lui est chère depuis l’adolescence, l’écriture. Rencontre avec Raphaële Frier Zibeline : Vous dites avoir toujours écrit. Comment en êtes vous venue à publier vos textes, puisque deux d’entre eux sont parus chez Fleurus-Mango ? Raphaële Frier : Un baiser à la figue est le premier à avoir été édité. D’autres projets, en particulier un livre d’artiste réalisé avec une amie, n’ont jamais abouti. C’est ce qui m’a convaincue d’écrire seule : j’ai envoyé un texte à des éditeurs et il a été accepté ! Deux livres chez Mango, et toujours la même illustratrice, Clotilde Perrin. Est-ce une volonté de RENCONTRE AVEC RAPHAËLE FRIER Des histoires plein la tête Portrait de Raphaële Frier X-D.R votre part ? Au départ, pas du tout, c’est l’éditrice qui m’a proposé Clotilde. Une chance, car j’aime beaucoup son style, ses clins d’œil, la façon qu’elle a de promener le lecteur sur la page… On s’est rencontrées en 2009 au Salon du livre jeunesse à Montreuil et on a décidé de continuer à collaborer. Ainsi est né le 2 e album, Pedroà 100 à l’heure, qui vient de paraître. En avez-vous un 3 e en route ? J’aimerais bien ! On attend la réponse… Avez-vous d’autres projets ? Oui, pas mal ! Un de mes textes Angèle et le cerisier sera édité au printemps prochain par Le poisson soluble. J’ai travaillé aussi avec l’illustratrice marseillaise Audrey Pannuti sur deux petits romans, Dur, dur, les mots doux et La recette de moi. J’ai également un r Love thérapie Ce n’était pas intentionnel, pourtant les 2 albums de Raphaële Frier édités chez Mango ont quelques points communs. Tous deux racontent sans mièvrerie deux initiations à la vie et au bonheur, avec l’amour comme truchement. Qu’il s’agisse de monsieur Cyril qui vit reclus à cause d’un gros complexe dû à son grand nez ou du facteur Pedroqui ne prend jamais le temps de savourer l’existence, les hommes ont bien besoin des femmes pour ne pas passer à côté du bonheur. Heureusement, elles sont là : Roxane, Louise… mais aussi Raphaële et Clotilde, qui ont réalisé là deux ouvrages charmants, pleins de couleurs et de fantaisie. Deux jolies idées pour Noël ! F.R. Un baiser à la figue et Pedroà 100 à l’heure Raphaële Frier, Clotilde Perrin Éd. Mango Jeunesse, 12,50 euros Raphaële Frier dédicacera ses albums à la Librairie Maupetit le 18 déc à partir de 15h00. projet en cours pour les éditions Frimousse ; il s’intitule Ma mère est une femme à barbe et sera illustré par Ghislaine Herbéra, qui vient d’obtenir le Prix du 1er album à Montreuil. Et vous trouvez le temps de tout faire ? Je suis très occupée, entre mon métier de prof, les rencontres avec des classes autour de mes livres, les salons et séances de dédicaces… Écrire, ça prend du temps. J’ai une impulsion de départ, et ensuite, toujours, la panne qui dure parfois longtemps, avant qu’un jour me vienne l’évidence qui me permet de terminer. Écrivez-vous seulement pour les enfants ? Pour les ados aussi. Et je ne désespère pas de terminer un roman « pour adultes » entamé depuis un certain temps ! ENTRETIEN RÉALISÉ PAR FRED ROBERT Invertébrés L’intention est louable, le propos sympathique. Déplacer le centre d’intérêt de la planète vers d’autres animaux que l’être humain, expliquer aux 5/7 ans quels sont les liens de parenté cachés entre les espèces, le tout illustré par de bonnes bouilles rondes, une mise en page simple et un texte humoristique, c’était bien vu. Adopter un format tout en longueur et un jeu de rabats avec des questions-réponses, aussi. Malheureusement la terminologie technique « Pour la bonne instruction de ton entourage adulte », contredit le manque d’explications adaptées à l’âge des petits lecteurs. Marguerite Tiberti, biologiste et océanographe, en s’en remettant aux parents pour éclairer les notions complexes liées au patrimoine génétique, ne réussit pas son essai de vulgarisation scientifique à l’usage des jeunes générations. GAËLLE CLOAREC Mon plus proche cousin Marguerite Tiberti, Pascal Vilcollet Éd. du Ricochet, 16 euros De beaux rêves... Gabriel, petit faune potelé et curieux, parcourt en tous sens son « île aux contours incertains » peuplée de nymphes et de géants : il apprend tout doucement à devenir grand en suivant l’ombre taciturne de son ami le magicien Merlin qui l’initie aux mystères de la vie, des femmes et d’une nature enchantée, de la mort et de la mémoire. Le graphisme superbe animé par les métamorphoses végétales, le regard attendrissant et naïf du petit Gabriel, désamorcent ce que l’entreprise pourrait avoir de pompeux. Placées sous le signe de John Keats et d’une magie panthéiste, les stances de Dimitri Vey s’allient à la beauté douce et inquiétante des illustrations de Man Arénas pour recréer un univers onirique, nourri de réminiscences mythologiques et d’un symbolisme préraphaélite, aux allures de paradis perdu. Un album poétique pour rêveurs de tout âge ! AUDE FANLO Yaxin, Le Faune Gabriel Man Arénas, Dimitri Vey Canto I, Éditions Soleil, Coll. Métamorphose, 19,90 euros
(Noël : le retour ! Rien ne va plus de nos jours, même pour Noël ! Un Noël sens dessus-dessous, écrit et dessiné par la finlandaise Éléna Varsta, raconte la vie trépidante du Père Noël en ces périodes de préparation de cadeaux. Il n’est pas à la fête et les petits lutins qui fabriquent les cadeaux et les empaquettent, non plus ! Quand vous saurez qu’en plus sa belle tenue rouge vire au rose dans la machine à laver et que le coiffeur lui coupe la barbe, vous comprendrez que les temps ont bien changé. Dessins vigoureux et couleurs franches participent au plaisir de la lecture. Plus conventionnels et un tantinet désuets les Contes et merveilles de Noël sont des contes traditionnels venus de différents pays réécrits par Mario Urbanet. Ce dernier a cru bon de terminer chacun des récits par un quatrain lénifiant et moralisateur. Quelques histoires sont attachantes mais l’ensemble reste convenu et les illustrations de 4 illustrateurs différents ne sont pas toujours convaincantes. Les éditions P’tit Glénat nous ont habitués à plus de fantaisie. CHRIS BOURGUE Un Noël sens dessus-dessous Éd. P’tit Glénat, 11euros Contes et merveilles de Noël Éd. P’tit Glénat, 14 euros LIVRES 51 47 Bonne digestion ! Voilà un livre qui met la vie à la portée des tout-petits en les amusant : quoi de plus rigolo que de parler de ventre, de gargouillis et d’appeler les choses par leur nom, comme l’anus, le pet ou tous les jolis noms des excréments ! On y apprend le rôle des organes de la digestion, des expressions contenant le mot « ventre », mais aussi que la girafe possède un intestin de 77 mètres ! Au passage, on s’initie à la confection d’une bonne brioche au beurre... Apprendre et se régaler : nombre d’enfants apprécient ces consignes ! Originaire de Suède, l’auteureillustratrice Nina Blychert aime créer des albums jeunesse et s’amuser avec les mots et le dessin. Les jeunes lecteurs vont lui piquer ses idées ! C.B. Gargouillis Nina Blychert le Rouergue, 14 euros Pour en finir avec le Père Noël Les projets de la collection Métamorphose « oscillent entre livre jeunesse, bande dessinée et livre illustré » et leurs thématiques abordent les rives de la métaphysique par le biais d’une narration d’inspiration gothique. Dans cette collection originale, qui tient du cabinet de curiosités littéraire, le jeune héros de Guillaume Bianco, Billy Brouillard et son « don de trouble vue » a naturellement trouvé sa place. On se rappelle le 1er tome de ses aventures poético-fantastiques, enrichies d’histoires annexes et d’articles encyclopédiques revisités, truffées de trouvailles et d’humour macabre. Le voici de retour pour un nouvel épisode de sa quête. Billy Brouillard, le petit garçon qui ne croyait plus au Père Noël ou comment accepter de grandir... Billy se débat toujours dans les affres de la mort de Tarzan son chat qu’il veut à tout prix ressusciter, dût-il en passer par une alliance avec les forces des ténèbres. Il est aussi aux prises avec le doute. Que fait le pistolet commandé pour Noël dans l’armoire de ses parents ? Qu’y fait ce costume de Père Noël tout neuf ? Comme dans l’album précédent, quoique de façon un peu moins inspirée, l’histoire est racontée dans une bande dessinée entrecoupée de « comptines malfaisantes », récits fantastiques et autres notices délirantes sur tout ce BI[LY BROUIttmo 5E R3limi'oav - P,'114. qui a trait à Noël. Un Noël qui tiendrait plus du cauchemar que du conte merveilleux ! FRED ROBERT Billy Brouillard, le petit garçon qui ne croyait plus au Père Noël Guillaume Bianco Éd. Soleil, coll. Métamorphose, 22 euros À relire : Billy Brouillard, le don de trouble vue Chanter simple La collection Tothème (voir Zib 25’) a déjà conçu des numéros aussi divers que l’Automobile, la Mythologie, le Football ou l’Environnement. Ici, il est question de Musique(s), dont la parenthèse plurielle, si elle ne signifie pas grand chose, fait référence aux mythes historiques qui fondent ce que l’on nomme aujourd’hui, les « musiques actuelles ». À partir de 1954 et la naissance du Rock’n roll, on découvre une soixantaine d’entrées thématiques, au fil de figures comme Elvis et les Beatles, Bowie, Michael Jackson ou Beyoncé, des genres pop, psychédélique ou punk, électro, techno, des dates importantes (de Woodstock à l’arrivée d’Internet), des métiers de la musique (DJ, batteur…) ou des supports (vinyle, CD Mp3). Une chronologie bien illustrée ! J.F Musique(s) dès 11 ans Éd. Gallimard Jeunesse Pop music Dans un entretien radiophonique Laurence Equilbey, chef du Chœur Accentus, parlait du fait qu’il y a des pays (en particulier les pays germaniques) où les enfants chantent juste et d’autres moins… comme en France. C’est, disait-elle, qu’on a perdu l’habitude, chez nous, de faire chanter aux pitchouns, dès leur plus jeune âge, des comptines simples basées sur des harmonies claires formant l’oreille et la voix. Les 17 Chansons de France, choisies pour cet ouvrage grand format, sont les plus traditionnelles qui soient. Elles sont interprétées par des enfants et des adultes, avec parfois quelque contre-chant et un accompagnement acoustique. Bébé suit les airs à l’aide d’illustrations et peut pousser la chansonnette sur des versions instrumentales. JACQUES FRESCHEL Chansons de France dès 18 mois Éd. Gallimard Jeunesse



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 1Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 2-3Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 4-5Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 6-7Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 8-9Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 10-11Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 12-13Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 14-15Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 16-17Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 18-19Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 20-21Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 22-23Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 24-25Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 26-27Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 28-29Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 30-31Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 32-33Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 34-35Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 36-37Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 38-39Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 40-41Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 42-43Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 44-45Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 46-47Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 48-49Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 50-51Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 52-53Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 54-55Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 56-57Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 58-59Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 60-61Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 62-63Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 64-65Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 66-67Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 68-69Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 70-71Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 72-73Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 74-75Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 76-77Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 78-79Zibeline numéro 36 décembre 2010 Page 80