Zibeline n°34 octobre 2010
Zibeline n°34 octobre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de octobre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : Avignon... à fond les saisons !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
54 CINÉMA RENDEZ-VOUS D’ANNIE Le 16 oct à 20h, aux Variétés Marseille, l’association Solidarité Provence Amérique du Sud propose La Mirada invisible de Diego Lerman. La séance sera précédée d’un débat avec Martin Kohan, auteur du roman Ciencias Morales, qui a inspiré le film. Le 21 oct à 20h, en avant-première, Ce n’est qu’un début, documentaire de Jean-Pierre Pozzi et Pierre Barougier qui sera présent. Une école de la région parisienne a expérimenté durant deux ans la création d’un atelier de philosophie en classe de maternelle. Les Variétés 08 92 68 05 97 La Mirada invisible de Diego Lerman Le 22 oct à 18h30 à la Friche dans le cadre de « Les Pouilles à Marseille », l’association Les 7 portes présente KAOS, une installation vidéo-photographique, le regard du duo Sisygambis (Christine Coulange et Nchan Manoyan) qui montre les paradoxes du Salento. Cette installation sera présentée jusqu’au 13 nov. Institut culturel de Marseille 04 91 48 51 94 Le 22 oct à 20h30, au Renoir à Aix, en avant-première, le film de Michel Leclerc Le Nom des gens, avec Sara Forestier et Jacques Gamblin, en présence du réalisateur : Bahia Benmahmoud, jeune femme extravertie, se fait une haute idée de l’engagement politique, n’hésitant pas à coucher avec ses ennemis pour les convertir à sa cause… Renoir 04 42 26 85 12 Le 23 oct à 18h30, au Polygone Etoilé, Peuple et Culture Marseille propose un film choisi par son atelier de pratique cinéma, Chacun sa Palestine de Nadine Naous et Léna Rouxel, le portrait de jeunes réfugiés palestiniens nés au Liban… Le documentaire sera précédé d’un court métrage réalisé par l’atelier. Polygone Etoilé 04 91 91 58 23 www.polygone-etoile.com Du 26 au 31 oct, Cinémémoire présente Mémoires partagées #1 Algérie : projections, tables rondes au Polygone Etoilé, à l’Alcazar et au CRDP. En ouverture, le 26 oct à 19h 30, à la Cinémathèque de Marseille, Carte Blanche à la Cinémathèque Algérienne en présence de sa directrice, Badia Sator ; projection de Mascarades de Lyes Salem. En clôture le 30 à 22h, un ciné-concert, Une Terre Algérienne de Claude Bossion et Agnès O’Martins. Cinémémoire www.cinememoire.net Le 28 oct à 20h, en partenariat avec le cinéma Le Prado, l’association Cinépage propose le superbe film de Sergey Dvortsevoy, Tulpan : le retour dans la steppe kazakhe d’Asa, un jeune marin qui veut devenir à son tour berger. Asa doit se marier avant de pouvoir devenir berger. Son seul espoir est Tulpan, la fille d’une autre famille de bergers. Mais… Cinépage 04 91 85 07 17 www.cinepage.com Les mardis de la Cinémathèque proposent à 19 h au CRDP le 2 nov, Les Assassins de l’ordre de Marcel Carné et le 9 Répulsion de Polanski. Le 4 nov dans le cadre de la journée, Psychiatrie et cinéma, organisée par l’AFRET, projection à l’Alhambra Ciné Marseille du film Copacabana de Marc Fitoussi, avec Isabelle Huppert et sa fille Lolita Chammah. Babou, une mère marginale va essayer de regagner l’estime de sa fille Esméralda. Babou rêve de s’évader sur la plage de Copacabana à Rio de Janeiro, sa fille fantasme sur un beau mariage traditionnel… Alhambra Cinémarseille 04 91 46 02 83 www.alhambracine.com Copacabana de Marc Fitoussi Le 5 nov à 19h au cinéma du Merlan, projection de Ressources humaines de Laurent Cantet, suivie d’un débat. Le Merlan Scène nationale à Marseille 04 91 11 19 20 www.merlan.org... : Le 5 nov à 20h à la Friche, projection du film de Jean- François Neplaz, Alpini, portrait de l’écrivain italien Mario Rigoni Stern (cf Zib 33), présenté par Gérald Collas. Le 10 nov à 20h30, à Châteauvallon, Les Chantiers du cinéma proposent Portraits de femmes, Au fil du temps avec la projection de Sia, le rêve du python, adaptation par Dani Kouyaté de la légende du Wagadu, un mythe Soninké du VII e siècle. Les Chantiers du cinéma 04 94 09 05 31 www.festivalportraitsdefemmes.f Les Rencontres d’Averroès, durant tout le mois de novembre, placent la région Sous le signe d’Averroès, et du cinéma Le 7 nov au cinéma Lumière à la Ciotat, un documentaire de Jawad Rahib, El Ejido, la loi du profit. Le 10 nov à 20h 30 à la Friche, en ouverture des Instants vidéo, Repérages en Palestine pour l’Evangile selon Saint Mathieu de Pasolini. Du 12 au 14 nov, à la Maison de la Région, en partenariat avec l’INA et le CMCA, week-end documentaire : le 12 à 19h, Ecologie, ces catastrophes qui changèrent le monde de Virginie Linhart (voir p 68) et Alice Le Roy, en présence des réalisatrices. Le 13 nov à 18h, au Méjeanà Arles, dans le cadre de Sous le signed’Averroès, table ronde avec Francesco Forgione autour de son livre édité par Actes Sud, Mafia Export. Après un apéritif, projection à 20h 30 du documentaire d’Esmeralda Calabria, Biutiful cauntri, en sa présence. Le Méjan 04 90 93 33 56 Rencontres d’Averroès 04 96 11 04 76/72 www.rencontresaverroes.net Biutiful Cauntri d’Esmeralda Calabria Le 14 nov à 18h, à Utopia-Manutention, dans le cadre de Sous le signe d’Averroès, projection de Draquila, l’Italie qui tremble, de Sabina Guzzanti : une dénonciation de l’instrumentalisation politique du tremblement de terre de L’Aquila qui a détruit, le 6 avril 2009, cette ville des Abruzzes. Francesco Forgione, auteur de Mafia Export, participera au débat après la projection. Utopia, Avignon 04 90 82 65 36 www.cinemas-utopia.org Draquila, l’Italie qui tremble de Sabina Guzzanti Le 16 nov à 19h30 ce sera un ciné-concert, El Topo d’AlejandroJodorowsky : Hors-la-loi, El Topo défie, pour l’amour d’une femme, les Quatre Maîtres du Désert qu’il vainc. Sa conscience s’élève jusqu’à ce que sa femme le trahisse. Sa nouvelle vie d’homme saint commence alors, et El Topo s’engage dans la libération d’une communauté de parias. La Cinémathèque de Marseille 04 91 50 64 48
AFLAM APT TOULON CINÉMA 55 Apt à l’heure africaine Du 5 au 10 nov aura lieu le 8 e Festival des cinémas d’Afrique du pays d’Apt : projections de films au cinéma César- Cinemovida, rencontres avec les réalisateurs, leçons de cinéma. Un hommage sera rendu à Samba Félix Ndiaye, fondateur de l’école de cinéma documentaire africain, et au grand comédien Sotigui Kouyaté. En ouverture, le 5 à 18h, Un Homme qui crie de Mahamat-Saleh Haroun, Prix du jury à Cannes, un film fort sur le Tchad, la guerre et son absurdité, et, à 21h, What a wonderful world de Faouzi Bensaïdi. Parmi les films présentés, Moloch tropical, les dernières heures du président haïtien Jean de Dieu Théogène (Zinedine Soualem) de Raoul Peck qui présentera aussi Lumumba et donnera une leçon de cinéma le 7 à 14h. Présents aussi, le cinéaste tunisien MohamedZran avec un documentaire FIMÉ, fais-moi peur Pour sa 6 e édition, le Festival International des Musiques d’Ecran déploie bobines et créations musicales dans l’agglomération toulonnaise. Neuf ciné-concerts prendront un malin plaisir à nous faire peur. ODDSAC lancera idéalement les hostilités aux Variétés de Toulon. Ce film expérimental posera les bases d’un FIMÉ aux allures troubles et obsédantes, auxquelles la séance de clôture, une performance live du collectif Soundwalk intitulée Ulysses’Syndrome, fera écho. Les classiques muets du genre seront au rendez-vous : Le Fantôme de l’opéra de Rupert Julian sera accompagné le 6 nov par l’orchestre de l’Opéra de Toulon ; Benjamin Macke, accordéoniste électronique, enrichira l’atmosphère angoissante des Trois Lumières de Fritz Lang le 7 nov à Ollioules ; le 8 à Six-Fours, Dans La Nuit, film de Charles Vanel, sera accompagné par le pianiste virtuose Karol Beffa ; The Lodger de Hitchcock prendra une dimension tantôt orchestrale tantôt psychédélique sous les archets du Manuchello Quartet le 10 nov à La Garde, tandis que Zombie Zombie, groupe psyché-Krautrock, s’attaquera à un autre maître du cinéma : Eisenstein et son Cuirassé Potemkine le 11 à La Valette-du-Var. Les courts métrages seront eux aussi à l’honneur le 9 nov grâce au studio Folimage et au trio jazz l’Effet Vapeur. À noter enfin, le 12 à Saint-Mandrier, l’excitant projet du groupe Antiquarks qui revisitera un chefd’œuvre de suspense, Duel, le premier film de Spielberg. RÉMY GALVAIN Un homme qui crie de Mahamat-Saleh Haroun sur sa ville, Zarzis, ainsi que, pour le focus sur le cinéma marocain, Brahim Fritah, Faouzi Bensaïdi, qui donnera lui aussi une leçon de cinéma le 6 à 14h et Daoud Aoulad Syad dont le dernier film, La Mosquée, sera présenté en clôture, le 10 nov à 21h. Les cinéastes de la génération émergente ne seront pas oubliés avec une rencontre le 7 à 10h, animée par Olivier Barlet. Avant le Festival se tiendra la « journée lycéenne » à laquelle sont conviés plus de 600 scolaires, dont certains formeront le jury lycéen présidé par la réalisatrice sénégalaise Angèle Diabang. Le succès de cette semaine particulière a conduit les organisateurs à programmer les films deux fois, comme en 2009. Entre les films, vous pourrez aller voir une exposition de photos sur l’Afrique à la galerie Zoomy ou les superbes « Textiles » de l’artiste nigériane Nnenna Okoré à la fondation Blachère. Et dans tous les cas, il est prudent de réserver ! ANNIE GAVA Festival des cinémas d’Afrique Du 5 au 10 nov Apt 09 52 57 49 35 www.africapt-festival.fr Liban, mon amour Du 19 oct au 20 nov, AFLAM présente dans plusieurs villes de la région un panorama du cinéma libanais en une quarantaine de films. Un cinéma né sous les bombes, dans le chaos d’un Beyrouth occupé, scindé, détruit, reconstruit. Un cinéma devenu au fil des années le moyen privilégié de dire, reconstituer, interroger la réalité du pays. La programmation rend compte de son évolution, de sa vitalité et de son renouveau depuis la dernière guerre de 2006 à travers le travail de Borhane Alaouié, Jocelyne Saab, Randa Chahal Sabbag et d’autres encore… Dans Chou Sar, censuré au Liban, De Gaulle Eid s’interroge sur les crimes impunis : une projection inédite. Massaker (2004) de Borgmann, Slim et Theissen, Khiam 2000-2007 (2008) de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, Terra Incognita (2003) de Ghassan Salhab révèlent ce même désir de ne pas oublier. Beyrouth fantôme de Ghassan Salhab (1998), portrait mélancolique de la ville martyre mêlant fiction et documentaire, ouvrira la session marseillaise aux Variétés le 4 nov en présence du réalisateur. La sélection reviendra également sur des œuvres peu diffusées, à l’instar des deux premiers longs métrages de Maroun Baghdadi, Beyrouth ô Beyrouth (1975) et Petites guerres (1982), deux films cultes de la production cinématographique libanaise, ou encore Le vendeur de bagues (1965) comédie musicale de Youssef Chahine avec Fairouz, témoignage d’une époque où le cinéma libanais sollicitait le concours de réalisateurs étrangers. E.P. Cinéma(s) du Liban Du 19 oct au 30 nov Marseille, Forcalquier, La Garde, La Valette, Salon 04 91 47 73 94 www.aflam.fr Festival International des Musiques d’Écran Du 5 au 13 nov Toulon 04 94 21 60 18 www.filmharmonia.fr Le fantôme de l'opéra de Rupert Julian Beyrouth fantome de Ghassan Salhab



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 1Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 2-3Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 4-5Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 6-7Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 8-9Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 10-11Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 12-13Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 14-15Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 16-17Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 18-19Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 20-21Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 22-23Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 24-25Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 26-27Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 28-29Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 30-31Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 32-33Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 34-35Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 36-37Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 38-39Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 40-41Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 42-43Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 44-45Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 46-47Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 48-49Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 50-51Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 52-53Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 54-55Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 56-57Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 58-59Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 60-61Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 62-63Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 64-65Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 66-67Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 68-69Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 70-71Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 72-73Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 74-75Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 76-77Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 78-79Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 80