Zibeline n°34 octobre 2010
Zibeline n°34 octobre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de octobre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : Avignon... à fond les saisons !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
52 CINÉMA RENCONTRES Poésie électronique Présences hispaniques Montrer le dynamisme et la richesse du cinéma espagnol, tel est l’objectif de l’association Horizontes del Sur qui propose du 5 au 14 nov son 9 e festival, Cinehorizontes 2010, au cinéma le Prado à Marseille. 28 films seront présentés dont 7 en compétition pour le Grand Prix du jury présidé par la chorégraphe et réalisatrice espagnole Blanca Li. Un hommage sera rendu à Fernando Trueba dont le film El Baile de la victoria, adapté du roman d’Antonio Skarmeta et neuf fois nominé aux Goya, est en compétition. On pourra voir aussi El año de las luces et Belle époque avec Penelope Cruz. En ouverture, le 5 nov à 20h, Yo tambien d’Álvaro Pastor, en présence de Lola Duenas qui interprète Laura, une femme relativement anticonformiste qui devient l’amie d’un homme Sur vol - Installations de Giney Ayme Entre installations vidéo, performances poétiques musicales et multimédias, programmations de vidéos et films, rencontres avec artistes et penseurs, la 23 e édition des Instants Vidéo s’annonce sous les meilleurs auspices créatifs. L’artiste Giney Ayme sera à l’honneur : ses performances et ses installations plastiques et vidéo seront visibles le 5 à l’Espaceculture et à la Compagnie, le 11 à la Fosse et le 13 à La Friche. Les Grands Terrains, Art/Position, OÙ et l’Artothèque exposeront les installations vidéo d’artistes de tous horizons, dont la Française Mélanie Terrier, le Japonais Hiraki Sawa ou encore la Syrienne Iman Hasbani. Les performances ne seront pas en reste à La Friche : Vincent Bonnet présentera son livre Pense bête en compagnie de quelques complices le 11 ; le lendemain Ex-pose de Skalen combinera danse musique et vidéo et la soirée du 13 sera le cadre de trois performances signées Morton Feldman, Philippe Charles et Giney Ayme. Les performances se poursuivront en parallèle à la Fosse le 11 nov avec un concert de David Oppetit et Greg Lelay et les Nuns, quatuor vocal contemporain, puis, le 14 aux Grands Terrains avec une performance d’Enna Chaton. À ne pas rater non plus les rencontres-débats avec artistes et spécialistes ni les programmations internationales d’art vidéo qui se dérouleront du 10 au 14 nov de 14 à 23h. RÉMY GALVAIN Les instants video Du 5 au 14 nov Marseille www.instantsvideo.com trisomique. En clôture, le 13 nov à 20h, Io, Don Giovanni du cinéaste très inspiré par la musique, Carlos Saura, en sa présence ! Entre ces deux moments exceptionnels, vous aurez l’occasion de voir des films, de rencontrer des réalisateurs comme Javier Rebollo et sa coscénariste Lola Mayo, dont le film La Mujer sin piano est en compétition, tout comme Tres dies ambla familia, premier film de la jeune réalisatrice Mar Coll, Elisa K. -l’histoire d’Elisa âgée de 11 ans qui vient de se rappeler quelque chose de terrible- de Jordi Cadena et Judith Colell. La isla interior de Dunia Ayaso et Félix Sabroso est une histoire sur la peur de la folie et Map of sounds of Tokyo d’Isabel Coixet, avec Sergi López, raconte l’histoire de Ryu, une jeune Japonaise, vendeuse au marché aux poissons et… tueuse à gages. Comme chaque année, le festival met en lumière les jeunes cinéastes espagnols de l’ECAM et de la Filmoteca Vasca avec une soirée courts métrages parrainée par le magazine Vocable. Si on ajoute les buffets et la musique, c’est une semaine très festive qui attend les amateurs de culture hispanique, les cinéphiles et ceux qui ont envie de découvertes ! Un festival qui s’affirme chaque année dans le paysage régional. ANNIE GAVA Horizontes del Sur 04 91 08 53 78 www.horizontesdelsur.fr Vertigo Pour sa 8 e édition, Image de ville élève sa réflexion à hauteur de gratte-ciel. À travers débats, conférences et projections, Verticalopolis propose de penser la ville debout : orgueilleuse Babel, nécessité urbaine, lieu d’isolement ou d’échanges, de prestige ou de stigmatisation. Le festival aixois a invité les architectes Jean Nouvel (Pritzker Price 2008) et Manuelle Gautrand, des cinéastes et producteurs, des historiens de l’architecture... La programmation cinématographique mêle fictions et documentaires, films du répertoire et films récents, tous en vostfr. Breaking news de Johnnie To (2004), Buffet froid de Bertrand Blier (1979), Claire Dolan de Lodge Kerrigan (2004), Cloverfield de Matt Reeves (2008), Cube de Vincenzo I Wish I Knew de Jia Zhang-ke Natale (1999), L’Imprécateur de Jean-Louis Bertucelli (1977), Land of the dead de George A. Romero (2004), Le Rebelle de King Vidor (1949). La liste n’est pas exhaustive... Hommage à Éric Rohmer, récemment disparu, et au burlesque américain Harold Lloyds accroché à jamais aux aiguilles de l’horloge murale géante de Safety last (1923). En avant-première, I wish I knew, réalisé par Jia Zhang-ke pour l’expo universelle de Shanghaï, témoignage de 18 habitants de cette mégapole en mutation constante. Une nuit entière sera dédiée aux tours plus ou moins infernales. Un programme à donner le vertige ! E.P. Image de Ville Du 12 au 16 nov Aix, divers lieux www.imagedeville.org
Gardanne et le monde La 22 e édition du Festival Cinématographique d’Automne de Gardanne présente 80 films venus de 30 pays, longs et courts métrages ! Vous pourrez rencontrer les réalisateurs parmi lesquels Mariana Otero, avec le généreux Entre nos mains, Pascal Boucher, avec Bernard, ni dieu ni chaussettes, et plusieurs réalisateurs algériens : Khaled Benaïsa avec Ils se sont tus ; MohamedSoudani avec Une guerre sans images et Liazid Khodja avec Si Mohand U M’Hand, l’insoumis. Au moment où Hors-la-loi déchaîne polémiques et actions haineuses, vous pourrez revoir tous les films de Rachid Bouchareb, en particulier le très bon Little Sénégal. Et à l’heure où l’on chasse les Roms, vous aurez peutêtre envie de revoir Swing et Liberté de Tony Gatlif ? En ouverture, le 22 oct, La nostra vita de Daniele Lucchetti, une photographie de l’Italie à travers le parcours de Claudio, ouvrier du bâtiment. Alamar du Mexicain PedroGonzalez-Rubio clôturera la manifestation, le 2 nov : un enfant de cinq ans, en vacances chez son père, découvre la mer des Caraïbes et une autre culture… Entre ces deux films on n’a que l’embarras du choix et on se laissera tenter par un sujet, un réalisateur ou un pays : le Chili avec La nostalgie de la lumière de Patricio Guzman, la Turquie avec Miel de Semih Kapanoglu, le Kirghizstan avec Le voleur de lumière de Aktan Arym Kubat ou la Russie avec Le dernier voyage de Tanya de Alexei Fedorchenko. La soirée Bollywood avec New-York Masala de Nikhil Advani et la compétition de courts métrages seront aussi au programme d’un Festival qui promet de belles soirées d’automne. ANNIE GAVA Alamar de PedroGonzales-Rubio La résurrection du clown Il est de toutes les rétrospectives, comme s’il courait après le temps perdu. Vingt ans exactement. C’est ce qu’il aura fallu à l’œuvre de Pierre Etaix, 81 ans, pour retrouver le chemin des salles obscures après de nombreux litiges juridiques et une restauration complexe de ses films. Cinq longs métrages et trois courts, tournés en l’espace d’une décennie, auront suffi à accoler son nom aux légendes du burlesque que sont Keaton, Linder, Chaplin et Jacques Tati, pour qui il fut dessinateur, gagman et assistant réalisateur sur Mon Oncle. C’est sur le tournage de ce dernier qu’Etaix était apparu, du haut de ses vingt-sept ans, allure de dandy et sourire rêveur. Né artistiquement au cirque et au music-hall, il réalise pour lui des centaines de croquis à la recherche du gag parfait. En 1961, il tourne un premier court métrage, Rupture, où l’on entrevoit déjà son sens millimétré de la mise en scène et son goût pour les personnages lunaires. Puis suivra le Soupirant, son Festival Cinématographique d’Automne du 22 oct au 2 nov Cinéma 3 Casino, Gardanne 04 42 51 44 93 www.cinema-gardanne.fr premier long. Le travail de Pierre Etaix trouve à partir de ce film sa singularité mais aussi une continuité assumée de ses maîtres. Comme eux, il se crée un personnage récurrent, amoureux transi et maladroit. Enclin à l’utilisation de l’outil cinématographique, il s’essaie aux effets sonores, au trompe-l’œil, au montage expressif. En seulement dix ans, Etaix définit un humour qui n’appartient qu’à lui, doux et mélancolique. Qu’il mettra toute une vie à nous léguer. RÉMY GALVAIN L’institut de l’Image à Aix présente l’intégrale de ses films du 27 oct au 5 nov : du Soupirant, qui sera présenté le 30 oct à 16h par Jean-Philippe Tessé, critique aux Cahiers du cinéma, au Pays de cocagne, une occasion de voir les films du « clown », invisibles depuis longtemps. 04 42 26 81 82 www.institut-image.org r R d r victor Démé *'Défi"o,i (Wvies cocain Vendredi 29 Octobre 21h00 Hall du Forum IN réserve : 04.421 0.23.60 Concert FOP U r Carolina Chocolate Drops jeudi 18 Nov. â partir de 18h30 Ciné 89 Firm : ❑'Brother ales frères Cohenrvations : 04.4210.23.60 #.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 1Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 2-3Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 4-5Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 6-7Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 8-9Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 10-11Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 12-13Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 14-15Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 16-17Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 18-19Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 20-21Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 22-23Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 24-25Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 26-27Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 28-29Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 30-31Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 32-33Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 34-35Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 36-37Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 38-39Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 40-41Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 42-43Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 44-45Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 46-47Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 48-49Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 50-51Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 52-53Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 54-55Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 56-57Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 58-59Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 60-61Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 62-63Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 64-65Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 66-67Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 68-69Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 70-71Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 72-73Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 74-75Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 76-77Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 78-79Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 80