Zibeline n°34 octobre 2010
Zibeline n°34 octobre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de octobre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : Avignon... à fond les saisons !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
48 LIVRES Le visage de Rosemonde Avec pour décor « le ciel indigo du quartier Canapé-Vert » en Haïti, où naquit l’illustratrice Pascale Monnin, James Noël raconte La fleur de Guernica, son premier album jeunesse, comme un poème. Quelques mots suffisent à donner vie à Sismo le garçon turbulent, Rosemonde et son cahier « peuplé de dessin et de photos », comme le tableau Guernica qu’elle lui offre. Une brève rencontre et Sismo rêve à la jeune fille jour et nuit avant que le tremblement de terre ne détruise tout… À l’apparente quiétude des dessins succèdent alors des images aux lignes fracturées, aux couleurs froides : le chaos est dans les têtes (« Une vraie Babel de larmes et de désespoir en bloc ») et dans la ville (inscriptions et signes entremêlés, visages masqués, formes désordonnées). Seul Sismo regarde le ciel toujours indigo, désormais habité par les âmes des morts, et part à la recherche de Rosemonde. Saine et sauve elle réapparaît telle la petite fleur restée intacte au milieu des ruines du tableau, son visage peint à la manière de Gauguin. Ce livre bâti sur une actualité dramatique parvient à concilier l’inconciliable : l’amour comme arme de résistance à la tragédie. MARIE GODFRIN-GUIDICELLI La fleur de Guernica James Noël, Pascale Monnin Éd. Vents d’ailleurs, 15 euros Petits bouts de vie Déjà avec Les heureux parents (Zib’25), Laetitia Bourget enchantait le lecteur de sa plume minimaliste pour dire aux enfants la genèse du sentiment amoureux. Avec Le creux de ma main, elle tend la main à sa voisine d’atelier l’illustratrice Alice Gravier pour raconter l’éclosion du monde : l’arrivée d’un bébé dans la famille. Par la grâce d’une petite fille malicieuse et enjouée, tout un monde minuscule s’anime au creux de sa main : un flocon de neige, un oiseau blessé qui s’envole à nouveau, un têtard transformé en grenouille, une luciole attrapée et sitôt relâchée, quelques morceaux de porcelaine habilement recollés… Jusqu’à ce qu’une petite tête délicate lui sourie et qu’une grenouillère emplisse ses bras. Face à de courtes phrases décrivant l’enthousiasme de la petite fille à faire renaître la nature et les choses, les pleines pages illustrées enveloppent de douceur ses jeux et ses découvertes (trait fin et précis, transparence des encres colorées). Un va-et-vient entre rêve et réalité qui rend cet album attachant. M.G.-G. creux de ma malt Le creux de ma main Laetitia Bourget, Alice Gravier dès 3 ans Éd. Sarbacane, 14,90 euros rz. } r A India song Le jeune Devdas est paresseux. Jeune apprenti coiffeur, il passe sa journée à se contempler dans un miroir. Pour échapper aux reproches et aux coups, il s’enfuit du village et, dans la jungle, rencontre le Démon de la nuit avec lequel il commence une danse terrifiante… Par la ruse, Devdas prendra le dessus et reviendra chez lui, riche, toujours paresseux, mais heureux ! Ce conte imaginé par Muriel Bloch présente l’intérêt d’être accompagné par de la musique indienne et des instruments traditionnels de la péninsule asiatique : le sitar, le tempura (cordes pincées), le tabla ou le dhol (tambours), la flûte bansouri… et les chants en bengali. Le livre coloré est illustré par Allegra Agliardi et la documentation à la fin du livre enseigne l’essentiel sur les spécificités musicales locales, des styles populaire et savant ou de son enseignement. JACQUES FRESCHEL Livre & CD Gallimard Jeunesse dès 3 ans, 13,50 euros Belle pour aller danser ? Bianca a 13 ans, elle est en 4 ème. Ses parents sont divorcés. Alors avec son frère Lenny, lycéen difficile, et sa petite soeur Léna, ils trimballent les valises toutes les semaines entre les 2 apparts. Et ce n’est pas facile à vivre, surtout avec les lettres du Proviseur pour blâmer le grand frère… qui s’enferme tout le temps dans sa chambre avec sa copine tandis que Bianca doit s’occuper de sa petite soeur et échange des SMS avec ses copines. Et puis ce samedi il y a une fête. Mais aura-t-elle l’autorisation de s’y rendre ? Surtout qu’il y aura Gabriel, le cousin d’une amie. Grand, joli sourire, tout y est pour qu’un premier amour se dessine. De SMS en courses pour acheter avec sa mère un nouveau soutien-gorge, tout se prépare pour cette fameuse soirée du samedi... Le suspens est entier ! Une jolie promenade du côté des premiers émois et approche sensible de la garde alternée, vue du côté des enfants. CHRIS BOURGUE Une semaine chez ma mère Gladys Marciano Éd. du Rouergue, coll. Dacodac, 7,50 euros J
LIVRES 51 49 Le meilleur des mondes de Claude Ponti Les albums de Claude Ponti parlent à tous les âges. Ils tiennent l’équilibre ronds et sonores, à l’humour potache : Okilele, l’Eugénie des larmes, la carpe entre naïveté, fantaisie et ironie. Les Hédiem, Métentenskondti et personnages y sont tout-mignons, mais Métébouché… aussi vaguement inquiétants ou On ne s’étonnera pas que les albums énigmatiques, tels le Doudou méchant ou Blaise, le poussin masqué ; les familles y sont douces et rassurantes, à moins qu’elles ne soient recyclables à la consommation, comme dans le catalogue des parents à l’usage des enfants qui veulent en changer. Des animaux et objets anthropomorphes, bizarroïdes et déjantés, qui ressemblent à rien ou à nain porte quoi, sont affublés de noms de Claude Ponti plaisent aussi aux architectes, qui le mettent à l’honneur cette année. L’architecture hybride mêle le minéral à l’organique, et au végétal. Des châteaux à la Gaudi tiennent dans un équilibre précaire ; les cabanes dans les arbres ont la taille du cosmos ; les larmes font des maisons. Les espaces saturés et grouillants alternent avec des immensités épurées ; les jeux d’échelles animent des paysages en transformations constantes, selon une logique d’associations d’idées qui tient au rêve ou au caprice de celui qui l’explore. On fabrique le château d’Anne Hiversère en suivant la recette du gâteau ; des aventures initiatiques conduisent d’un univers à un autre, avec pour compagnon la porte de sa maison perdue ; on traverse des miroirs et des rideaux de pluie. Et ainsi, comme dans Lewis Caroll, explorer le monde revient à le réinventer au fur et à mesure qu’on le découvre. Si les albums de Claude Ponti plaisent à Bih Bih et le Bouffron-Gouffron, Claude Ponti, Ecole des Loisirs, 2010 tous les âges, et aux architectes, c’est grâce à l’inépuisable fécondité de ces mondes possibles, effervescents ou oniriques, qui se transforment et se réinventent sans cesse, en se réajustant à la mesure des petits qui grandissent, et des grands qui rajeunissent. AUDE FANLO Quand l’architecture se livre avec Claude Ponti du 15 sept au 15 janv Ateliers de construction d’un Abrikaban, espace de lecture, workshops Maison de l’architecte, Marseille 8 ème Exposition et ateliers Librairie Imbernon, le Corbusier, Marseille 8 ème à partir du 17 nov L’Ile aux livres à l’Alcazar : 80 dessins originaux extraits d’albums et une carte blanche pour 5 vitrines qui contiendront des dessins préparatoires, objets et références personnelles Rencontre avec Claude Ponti le 17 nov à 9h30, animée par Adèle de Boucherville et Olivier Douzou et journée des professionnels le 18 nov Libellule et moutons Encore deux très jolis titres chez Picquier. Le premier nous parle de la mort d’une libellule dans un jardin. Les fourmis s’empressent autour d’elle en grande procession. Rien de triste : un court poème du Coréen Cheon Jeong-cheol illustré par les aquarelles lumineuses de Lee Gwang-ick. L‘enfant sera ébloui par les couleurs qui envahissent peu à peu les pages tout en faisant l’apprentissage nécessaire de l’existence de la mort et du déroulement de la vie... Le second album présente un conte d’Yveline Féray inspiré de la tradition tibétaine. Trois enfants sont enlevés dès leur naissance par les sœurs de la reine, jalouses de la maternité de leur cadette. Le roi accuse son épouse et la fait emprisonner. Les enfants, recueillis par un prêtre tibétain qui se réincarnera en oiseau magique, retrouveront bien sûr leurs parents, et les méchantes sœurs seront punies ! Les illustrations d’Anne Romby, aux couleurs vives, aux dessins d’une grande précision dans les détails des costumes et des paysages ne manqueront pas de faire rêver les jeunes lecteurs à partir de 8 ans. Et aux éditions Ricochet, pour les très petits, un imagier présente 1000 et 1 moutons, à compter pour s’endormir. Mais pas seulement ! Car les dessins sont d’une grande variété, on s’y promène d’une époque à une autre, d’une situation à l’autre avec délectation et amusement. Le jeu du comptage des moutons tendrait plutôt à tenir éveillé ! il ne faut pas en oublier, certains sont bien cachés… Le trait de Kerso, sûr et précis, à l’encre noire avec des réhauts jaunes et un camaïeu de gris, ménage des trésors de drôleries. CHRIS BOURGUE Dans le jardin, la libellule est morte, Éd. Picquier, 13 euros L’Oiseau magique, Éd. Picquier, 16,50 euros 1001 moutons, Éd. du Ricochet, 17 euros



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 1Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 2-3Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 4-5Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 6-7Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 8-9Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 10-11Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 12-13Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 14-15Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 16-17Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 18-19Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 20-21Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 22-23Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 24-25Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 26-27Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 28-29Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 30-31Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 32-33Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 34-35Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 36-37Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 38-39Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 40-41Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 42-43Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 44-45Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 46-47Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 48-49Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 50-51Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 52-53Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 54-55Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 56-57Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 58-59Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 60-61Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 62-63Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 64-65Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 66-67Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 68-69Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 70-71Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 72-73Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 74-75Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 76-77Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 78-79Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 80