Zibeline n°34 octobre 2010
Zibeline n°34 octobre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de octobre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : Avignon... à fond les saisons !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
30 MUSIQUE LYRIQUE CONCERTS « Grand opéra » Rarement opéra aura connu une aussi longue gestation. Samson et Dalila, toutefois, est le seul véritable opéra de Saint-Saëns que la postérité retient (avec aussi le très rare Henri VIII). Et c’est un chef-d’œuvre unique, illustrant peut-être l’aboutissement magistral du « Grand opéra » à la française ! D’inspiration biblique, cet opus, puisant sa source dans la forme des oratorios baroques, retrace l’ascension, la victoire du héros, la trahison de Dalila, la vengeance et la mort de Samson. Les airs et les chœurs sont d’une grande beauté avec pour sommet le fameux « Mon cœur s’ouvre à ta voix » immortalisé par Callas ou Shirley Verret. Monter l’ouvrage dans une version de concert n’est pas un sacrilège tant l’action y est figée : on regrette cependant, dans ce choix de production qui est aussi Des voix dans Mozart ! Encouragés par Alfonso (Nicolas Courjal) célibataire cynique, Ferrando (Florian Laconi) et Guglielmo (Armado Noguera) deux jeunes officiers amoureux parient sur la constance de Fiordiligi (Nathalie Manfrino) et Dorabella (Patricia Fernandez), leur Orientalisme Avec Carmen ou Les Pêcheurs de Perles, Georges Bizet nous invite au voyage. Il en va de même pour son exotique Djamileh (1872), œuvre rarement donnée, dans laquelle on est convié dans l’univers de X-D.R Djamileh Yves Bergé économique (l’univers décrit y est pharaonique…), l’ultime scène où le temple s’écroule sur les Philistins au moment où Samson, attaché aux colonnes de l’édifice, cheveux coupés et yeux crevés, implore une dernière fois Dieu de lui redonner sa force herculéenne… À Marseille, on y entendra Olga Borodina et Torsten Kerl dans les rôles-titres sous la direction d’Emmanuel Villaume. JACQUES FRESCHEL Samson et Dalila Les 17, 23 et 26 nov. à 20h et le 20 nov. à 14h30 Opéra de Marseille 04 91 55 11 10 www.marseille.fr fiancée respective. Ils leur tendent un piège… dans lequel elles tombent ! Cependant, l’épilogue de ce marivaudage est bien amer, car Mozart et da Ponte, dans Cosi fan tutte (« ainsi font-elles toutes ») en épinglant les travers de la gent féminine (cliché de l’époque pas vraiment éradiqué aujourd’hui)… agrafent plus généralement ceux de nature humaine. Un des grands opéras mozartiens, mis en scène par Philippe Sireuil et dirigé par Dominique Trottein, dans une production de l’Opéra Royal de Wallonie (passée par Toulon en 2009) et dont l’intérêt premier est la qualité annoncée du plateau vocal… ce qui n’est pas si courant de nos jours dans les opéras de Mozart. J.F. Cosi fan tutte Le 12 nov. à 20h et le 14 nov. à 14h Opéra-Théâtre d’Avignon 04 90 82 81 40 www.operatheatredavignon.fr mille et une nuits. Le livret, tiré de Namouna de Musset, narre l’aventure de la belle favorite Djamileh, immanquablement congédiée, comme toutes ses semblables, esclaves colocataires du harem, par le sultan Haroun. Néanmoins, celle-ci est prête à tout pour reconquérir l’amour de son maître… La mise en scène de Bernard Grimonet devrait trouver sa mesure sur la scène aubagnaise (une production qui fut créée au Couvent de Minimes à Pourrières durant l’été 2009 pour L’Opéra au Village, voir Zib’22). L’orchestre réduit en formation de chambre accompagne de jeunes et talentueux chanteurs. J.F. Djamileh Le 5 nov. à 21h Comœdia d’Aubagne 04 42 18 19 88 www.aubagne.fr Samson et Dalila, Gustave Moreau RMN (Musee d'Orsay) - Jean-Gilles Berizzi Tchèques Le mélomane attend toujours avec une certaine impatience le début de la saison de concerts de la Société de Musique de Chambre de Marseille. Pour le coup, c’est l’une des formations issues de l’immense vivier de Bohème (Prazak, Kocian, Talich…) qui est invitée par l’équipe de Bernard Camau. Le Quatuor Zemlinsky joue Schubert (n°5 D.68 en si bémol majeur) les fameuses « Dissonances » K.465 en ut majeur de Mozart et le Quatuor n°1 op.4 en la majeur post-romantique d’Alexander von… Zemlinsky (1871-1942). J.F. Auditorium de la Faculté de Médecine Marseille Le 9 nov. à 20h30 SMCM Adhésions Espace Culture 04 96 11 04 60 ou Harmonia Mundi 04 91 33 08 12 (gratuit pour enfants de sociétaires de 7 à 14 ans) Piano… piano La saison de concerts à l’Opéra de Marseille s’ouvre en accueillant deux grands virtuoses des claviers. Bertrand Chamayou, l’un des interprètes les plus doués la jeune génération des pianistes français, joue le Concerto n°2 de Chopin avec Evelino Pido à la baguette qui dirige également l’Ouverture du Freischütz de Weber et la Symphonie n°41 « Jupiter » de Mozart (le 2.oct. à 20h). On le sait peu, mais Cyprien Katsaris est né à Marseille : c’est un formidable musicien qui rafla dans les années 70 les Premiers Prix Cziffra et Reine Elisabeth. Intéressé par toutes les musiques, luimême compositeur, on l’entend dans le très romantique 2 e concerto de Liszt aux côtés de Louis Langrée qui prend les rênes de l’Orchestre Philharmonique de Marseille dans le poème symphonique Le Chasseur maudit et la grande Symphonie en ré mineur de César Frank (le 6 nov. à 20h) J.F. Opéra de Marseille 04 91 55 11 10 www.opera.marseille.fr
CONTEMPORAINE CONCERTS MUSIQUE 31 Composer aujourd’hui ? Orchestre et Ciné La saison symphonique toulonnaise s’ouvre avec Giuliano Carella qui, depuis qu’il est le directeur musical de l’opéra, tire la phalange varoise vers le haut. Cet éminent chef dirige la violoniste Akiko Suwanaï dans le fameux Concerto de Tchaïkovski. Avec l’Orchestre de l’Opéra, il joue également l’Ouverture de La Scala di Seta de Rossini et poursuit son intégrale des symphonies de Beethoven par la 4 e op. 60 (Le 21 oct. à 20h30 au Palais Neptune). On retrouve l’Orchestre de Dumay, Hendricks… Le violoniste Augustin Dumay joue le Concerto de Beethoven avec Yeruham Scharosky à la tête de l’OLRAP dans la Symphonie de Bizet (le 15 oct. à 20h30 - Opéra). On n’a pas l’occasion d’entendre souvent, sur scène, le plus beau cycle de Schubert. Le Voyage d’hiver, sommet du romantisme, union intime de la poésie et de la musique. La soprano Barbara Hendricks chante les 24 poèmes, accompagnée par Love Aux créneaux ! Le Festival de Saint-Victor se poursuit sous la nouvelle présidence de Jean Stéphane Bourgeat (et avec un nouveau paravent acoustique qui empêche le son de filer en arrière dans le chœur de l’Abbaye fortifiée). La Petite messe solennelle de Rossini est chantée par le Chœur Régional PACA avec un quatuor de solistes et son accompagnement singulier mêlant le piano et l’harmonium (le 21 oct. à 20h30). C’est ensuite le violoniste Laurent Raoul Lay, à la tête de l’Ensemble Télémaque, consacre un mois entier (cosa rara !) à la composition. Il propose de faire entendre « des compositeurs locaux et lointains, jeunes et moins jeunes, hommes et femmes » en particuliers ceux du XXI e siècle, déjà bien engagé. Les auditeurs, plus ou moins avertis, suivent des ateliers de composition, des ateliers-concerts et envisagent un acte créateur s’inscrivant aussi bien dans l’héritage que la nouveauté ; les concerts rapprochent les styles par de fines concordances, temporelles, formelles, esthétiques, géographiques. La manifestation s’ouvre par une présentation conviviale agrémentée de courts opus (le 10 nov à 19h à la Minoterie – Entrée libre), une mise en bouche apéritive et lutine de courts airs humoristiques accompagnés à la trompette. Avant des Compositrices de l’ailleurs : deux pièces d’Hanna Kulenty Preludium, postludium and psalm (2007) et Sofia Gubaïdulina In croce par Guillaume Rabier au violoncelle et Jean-Marc Fabiano à l’accordéon (le 17 nov. à 18h30 au Point de bascule). La harpe (Lydia Laurent) et la guitare (Philippe Azoulay) jouent les Pinceurs d’âme aux côtés des instrumentistes de Télémaque au grand complet pour un programme mêlant des opus de Ravel, Roussel, Villa-Lobos à ceux de deux jeunes brésiliennes Tatiana l’Opéra de Toulon dans la fosse pour un Ciné-concert toujours apprécié (voir p.55). C’est Gabriel Thibaudeau qui compose et dirige la musique d’accompagnement du film muet Le fantôme de l’Opéra (1925) d’après le célèbre roman de Gaston Leroux. (le 6 nov. à 20h – déconseillé aux moins de 8 ans). J.F. Opéra de Toulon 04 94 92 70 78 www.operadetoulon.fr Derwinger au piano, dans une habile mise en espace avec jeux de lumières et projections (le 21 oct. à 20h30 - Opéra). Jérôme Pillement dirige un programme de musique sacrée d’opus de Poulenc, Landowski et Vivaldi avec Luc Antonini au continuo (le 31 oct. à 17h - Eglise des Carmes). J.F. Opéra-Théâtre d’Avignon 04 90 82 81 40 www.operatheatredavignon.fr Korcia qui revient aux créneaux en compagnie de l’accordéoniste David Richard et du Quatuor Você pour un programme festif de musiques de Gershwin, Morricone, Rota, Grapelli, Chaplin (Charles), Vivaldi, Bartok…(le 10 nov. à 20h30). J.F. Marseille 04 91 05 84 48 http://saintvictor.chez.com/Catanzaro et Valéria Bonafé, doublé d’un hommage à Robert Coinel (le 19 nov. à 20h30 à La Magalone Cité de la Musique) … À suivre : cela dure un mois ! JACQUES FRESCHEL Le Mois des Compositeurs jusqu’au 7 déc Histoire de la musique (épisode 1) le 16 nov. à 18h. à l’Alcazar – Entrée libre Ateliers pédagogiques les 17 et 18 nov. de 9h30 à 17h30 au Grim (gratuit sur inscription) 04 91 39 29 13 www.ensemble-telemaque.com Le dernier des sept Contes du cycle initié par Roland Hayrabedian, entendu en juin dans sa version musicale (voir Zib 31), est créé sur le plateau du Nov Guy Vivien En fin de Contes Agnès Mellon Gymnase dans une mise en scène d’Aurélie Hubeau et Damien Caille Perret. « Antti Puuhaara est un mélange de cycle choral et de mélodrame inspiré d’une légende finlandaise » écrit le compositeur finnois Tapio Tuomela, qui cosigne le livret avec Erik Söderblom. Un « univers magique où se mêlent géants, devins, fille-oiseau et sorcière » sur un mythe héroïque et une musique interprétée par les voix de Musicatreize mâtinées de sonorités de harpe, de cordes et d’accordéon. Un livre-disque est également paru chez Actes-Sud (voir p 74). J.F. Antti Puuhaara Le 4 nov. à 20h30 Le Gymnase, Marseille 0 820 000 422 6 www.lestheatres.net Jeune quatuor et belle enchanteresse Les quatre jeunes musiciens du Quatuor Modigliani ont, en peu d’années, fait leur place au panthéon des formations du genre. Cette saison, on les entend à plusieurs reprises à Marseille (25 janv. SMCM), Avignon (8 mars Opéra), mais c’est à Aix qu’ils débutent leur périple méridional avec l’opus 76 n°4 « Lever de soleil » de Haydn et Les Quatuors en la mineur op.13 et fa mineur op. 80 de Mendelssohn (le 19 oct. à 20h30). L’Orchestre Français des Jeunes Guy Vivien Baroque dirigé par Paul Agnew, la soprano Salomé Haller interprètent des extraits d’œuvres de Lully, Haendel, Haydn autour du personnage de la belle princesse de Damas et ensorceleuse Armide, tombée amoureuse du Croisé ennemi Renaud (le 4 nov. à 20h30). J.F. GTP, Aix 04 42 91 69 69 www.legrandtheatre.net



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 1Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 2-3Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 4-5Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 6-7Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 8-9Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 10-11Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 12-13Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 14-15Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 16-17Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 18-19Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 20-21Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 22-23Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 24-25Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 26-27Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 28-29Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 30-31Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 32-33Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 34-35Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 36-37Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 38-39Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 40-41Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 42-43Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 44-45Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 46-47Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 48-49Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 50-51Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 52-53Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 54-55Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 56-57Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 58-59Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 60-61Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 62-63Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 64-65Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 66-67Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 68-69Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 70-71Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 72-73Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 74-75Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 76-77Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 78-79Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 80