Zibeline n°34 octobre 2010
Zibeline n°34 octobre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de octobre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : Avignon... à fond les saisons !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 MUSIQUE CONCERTS Lamenti e pianto La Sinfonia lente et plaintive ouvrant la Cantate « Bella madre dei fiori » de Scarlatti résonne gravement dans la belle acoustique de l’église Saint-Laurent. Les deux violons d’AlessandroCiccolini et Alba Roca glissent de retards en anticipations, de dissonances en consonances et s’amusent des frottements harmoniques qui font les délices tendrement douloureux de la musique baroque italienne. Aussi, quand Maria Cristina Kiehr (voir p 73) déploie son chant, doucement réservé, aux sonorités suaves et au timbre compact, très homogène et peu vibrant (mais sans aucune platitude), au fil d’une basse continue souple (Etienne Mangot au violoncelle) et libre d’arpèges, traits virtuoses limpides comme une eau de source (Jean-Marc Aymes au clavecin), on se dit qu’on a bien fait de grossir L’orgue de demain Star atypique de l’orgue, Jean Guillou tenait les claviers de Roquevaire le 26 septembre Sa présence, son aura et ses interprétations valent à coup sûr une nef bien remplie, ce qui s’est largement vérifié lors du 14 e Festival International d’Orgue de Roquevaire. Et jusque dans ce programme plus qu’original et très vingtièmiste, accompagné par les excellents percussionnistes du Trio Delta, Jean Guillou s’affirme comme une légende vivante. Entre deux interprétations de Bach qui feraient tomber de leur tribune une ribambelle d’organistes, l’artiste démontre ses les rangs d’un public venu nombreux, ce 3 oct, pour goûter au derniers feux du festival automnal de Concerto Soave. On a rarement l’occasion d’entendre talents de compositeur avec des pièces scintillantes et enlevées pour percussions seules (Chroniques) ou associant l’orgue à l’impressionnant dispositif allant du marimba au gong (Colloque n°6 et 8). Toujours en recherche de nouvelles sonorités, ce bonhomme hors du commun n’hésite pas, en véritable apôtre, à amener le public sur le terrain du XX e siècle d’hier, jusqu’aux sonorités d’aujourd’hui. FRÉDÉRIC ISOLETTA Le festival d’Orgue de Roquevaire se poursuit jusqu’au 17 oct http://orgue.roquevaire.pagespersoorange.fr Cherubini « l’ancien » ? C’est dans la magnifique salle du Grand Tinel du Palais des Papes d’Avignon qu’a débuté le Festival de musique ancienne avec une soirée consacrée à Luigi Cherubini dont on fête cette année le 250 e anniversaire : des cantates rarement jouées pour commencer, puis le Drame lyrique Pygmalion, originellement composé pour le castrat Crescentini en 1809 : l’ensemble instrumental Les Nouveaux Caractères -dirigé du pianoforte par Sébastien d’Hérin- et le Chœur de l’Opéra-Théâtre d’Avignon ont accompagné des solistes remarquables. En particulier Karine Deshayes, bien connue et appréciée des avignonnais, fut remarquable dans Circé, magnifique cantate pour mezzosoprano et orchestre : son interprétation, brillante et théâtrale, fut longuement applaudie. Maria Critina Kiehr et Jean-Marc Aymes C Peillon une telle qualité d’interprétation du style baroque, une telle maîtrise de l’équilibre, des phrasés tissés avec finesse, de la juste distanciation interprétative, ni trop timide, ni trop extravertie des affects anciens. Si la soprano semble avoir été un peu chagrinée au début, le souffle un peu court, la vocalise hésitante et l’aigu anxieux, tout est vite rentré dans l’ordre. Après un Concerto du même Scarlatti, riche en contrepoints célestes, où l’alto de Myriam Cambreling a rejoint l’ensemble, le récital s’est achevé par un « must » de la musique sacrée. Le Salve Regina de Pergolèse, à l’égal du Stabat mater dont on entendit de nombreuses souvenances harmoniques, foisonne en madrigalismes, effets sonores intensifiant le sens de mots chers aux « passions » de l’époque, tels les « soupirs » et les « larmes » … qu’on a bien failli verser ! JACQUES FRESCHEL Destin tragique La figure de Didon, reine de Carthage, est une inspiratrice précieuse pour nombre de compositeurs. Parmi eux Purcell bien sûr, mais aussi des Français, ceux du Grand Siècle de Louis XV comme les illustres Couperin et Campra et les moins connus mais intéressants Pancrace Royer et Michel Pignolet de Montéclair. Pour servir ce programme français singulier, l’ensemble Les Folies Françoises composé au violon et à la direction de l’excellent Patrick Cohën-Akenine, au clavecin de Béatrice Martin et au violoncelle de François Poly. Tantôt en trio pour le Neuvième Concert des Goûts Réunis de Couperin, au clavecin seul pour d’exquises miniatures comme Le Tambourin ou La Majestueuse de Royer, ou en soutien de l’admirable voix à la prononciation parfaite d’Anne Magouët, si à l’aise dans ce baroque français pour deux cantates évoquant le triste sort de Didon : les quatre interprètes ont illuminés par leur talent le temple protestant de la rue Grignan. FRÉDÉRIC ISOLETTA Les Nouveaux Caracteres X-D.R. On regrette cependant que l’immense salle du Tinel ne mette pas les voix en valeur : trop résonante, elle rend les textes peu compréhensibles. Autre regret : l’absence du contre-ténor Christophe Dumaux dont le nom figure pourtant sur le programme de cette soirée… Autre étonnement : beaucoup d’œuvres, dont par exemple Le Remède de fortune de Guillaume de Machaut, programmée le 19 octobre, ont une place évidente dans ce Festival, mais il est curieux de noter combien certains classiques ont « vieilli » … Sinon comment justifier que Cherubini, compositeur du XIX e siècle (1760- 1842), contemporain des grands romantiques Frédéric Chopin et Hector Berlioz, ouvre ce Festival dit de « musique ancienne » ?... CHRISTINE REY
C My GGteneratïon ATELIERdlIP055IRLE : ou POSSIBLE ! ERNAROLOLMET BERNARD awn 21 ET =T 22 0 CT4 BRE m²014 vOtAtos to, 1+lE`E11,- PASINO l'AIX EN PROVENCE I MUVRINI Vendredi 22 octobre NOLWENN LEROY Mardi 2 novembre JUSTIN NOZUKA Samedi 13 novembre ESERVATIONS 04 91 11 00 91 www,theatreggptis.tnm C HATOT - VO 11YDl1CA5 TilteRE MUSIQUE YODELICE Vendredi 19 novembre, E ; re MICHELE LAROQUE Jeudi 2 décembre v1r1v L i a 11/2i1014.us r 11L:lrGis11.JI L MARC LAVOINE Merc 8 -Jeudi 9 décembre.rtiii11i i amui 1{ Ilü1OUI 1 ! CleGeltiûr Au Foyer de l'Opéra SAMEDI 27 NOVEMBRE 2010 Â 17H JOHANNES BRAHMS Sextuor n°7 Sextuor re 2 Roland Muller, Alexandre Amedro, violon Magali Demesse, Xavier Franck, alto Jean-Eric Thirault, Odile Gabrielli, violoncelle 04 91 55 11 1 Ù/opera.marseille.fr tl IPrlic PMI MARSEILLE M1c.fF ESPACE JULIEN MARSEILLE ARY ABITTAN Samedi 23 octobre resip iE iï6i 1:t.11A4O ; LE DOME MARSEILLE IL FIAIT UNE FOIS JOE DASSIN Mardi 1 4 décembre ZEN MOPEd LIER DEEP PURPLE Samedi 6 novembre IL ETAIT UNE FOi Vendredi 17 décembre www.sudconcerts.net 1,. flflIH7 IP Renseignements : 04 91 80 10 89 - Locations : points de vente habituels



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 1Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 2-3Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 4-5Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 6-7Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 8-9Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 10-11Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 12-13Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 14-15Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 16-17Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 18-19Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 20-21Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 22-23Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 24-25Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 26-27Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 28-29Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 30-31Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 32-33Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 34-35Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 36-37Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 38-39Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 40-41Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 42-43Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 44-45Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 46-47Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 48-49Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 50-51Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 52-53Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 54-55Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 56-57Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 58-59Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 60-61Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 62-63Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 64-65Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 66-67Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 68-69Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 70-71Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 72-73Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 74-75Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 76-77Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 78-79Zibeline numéro 34 octobre 2010 Page 80