Zibeline n°33 septembre 2010
Zibeline n°33 septembre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°33 de septembre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : théâtre... le Off d'Avignon, une manne économique ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
82 LIVRES LITTÉRATURE La ballade de Bill et Jim Comme son titre l’indique, le premier roman de Lionel Salaün raconte l’histoire d’un retour. Celui de Jim Lamar dans sa ville natale Stanford, Missouri, un bled perdu du Midwest. Comme beaucoup d’autres jeunes Américains, il a « fait » le Vietnam. Sauf que lui, après sa démobilisation, a mis 13 ans à rentrer au bercail. Alors, forcément, lorsqu’il réapparaît enfin, quand plus personne ne l’attend et que la ferme familiale est en déshérence, cela intrigue, cela choque même. Brassens le chantait justement : « Non, les braves gens n’aiment pas que/l’on suive une autre route qu’eux » ; particulièrement à Stanford, Missouri, sur les bords du Mississipi. Seul Bill, le narrateur, est curieux de connaître ce revenant. Entre l’adolescent un peu sauvage et le vétéran hanté, le courant passe ; doucement, Jim se confie. Le récit, rétrospectif, relate un double apprentissage, celui de Jim au contact de ses camarades d’infortune sur les rives du Mékong, celui de Bill dont la vie sera changée par cette rencontre sur les berges du Mississipi. Entre gouaille Tout sur sa mère « Et l’histoire de ma vie quand est-ce que tu vas l’écrire ? » … « Tu n’es pas curieuse de connaître mon enfance ni de savoir pourquoi je vous ai quittées ? ». Hanan el Cheikh a mis longtemps avant de céder à l’insistance de sa mère. Peur de rouvrir de vieilles blessures, rancune souterraine… Cela a vraiment été toute une histoire, que le prologue et l’épilogue présents dans les éditions anglaise et française expliquent. Mais elle l’a fait malgré ses réticences, et grâce à elle Kamleh reprend vie. Et quelle vie ! Tous les ingrédients du roman pathétique y sont : abandon du père, indigence extrême, mariage forcé à 11 ans, analphabétisme, violences en tous genres… Sauf que Kamleh est une sorte de picaro à la libanaise et qu’elle affronte l’existence avec une vitalité et une rouerie exceptionnelles, et un sens de la dérision tout aussi remarquable. Dès le plus jeune âge, elle passe maîtresse en « fables et larmes ». Quel autre choix dans le Liban des années 40-50 où les femmes, interdites de tout, n’ont que la ressource du mensonge pour vivre et respirer un peu ? Dans une société corsetée dans ses Juste pour jouer Perpignan au plein cœur de l’été. La ville est brûlante, la clim’du commissariat plus souvent en panne qu’à son tour et les affaires en cours pas vraiment passionnantes. Un assassinat, une disparition et un enlèvement vont heureusement mettre un terme à cette torpeur poisseuse. Et l’inspecteur Gilles Sebag oublier un temps l’ennui de la routine et le vide d’une maison désertée par les siens partis pour les vacances. Malgré ses doutes existentiels et sa vision désabusée des choses, ou peut-être à cause d’eux, Sebag aime jouer. Alors il joue. Au bluff parfois, à l’inspiration souvent, il avance ses pions dans une partie pas évidente, un jeu gratuit et cruel imaginé par un esprit malade. « Qui fait quoi, qui attrape qui ? Qui est le chat, qui est la souris ? » Vous le saurez si vous lisez ce premier opus de Philippe Georget, qui semble s’être bien rugueuse et lyrisme nostalgique, ce roman touchant est surtout un hymne à « ce bout d’Amérique propre à chacun, ingrat ou généreux, ensoleillé ou glacé qui constituait tout notre héritage, le terreau de notre vie, notre seul refuge ». Dans une langue vive, rythmée, Lionel Salaün rend hommage à son Amérique mythique et adorée, berceau du blues et du grand fleuve ; à ce territoire immense où tout reste possible, les cataclysmes les plus violents, les aubes les plus magiques. FRED ROBERT Le retour de Jim Lamar Lionel Salaün Éd. Liana Levi, 17 euros L’auteur sera présent à Manosque (voir p 84) le 24 sept à 18h00 pour une rencontre croisée avec Thomas Reverdy traditions, la jeune femme fera de sa vie un film sentimental, à l’image de ceux qu’elle voit en cachette. Le récit de Kamleh est enlevé, son énergie communicative et son humour ravageur même quand elle relate des horreurs. Et puis, il y a cet amour de l’imaginaire, ce sens de la métaphore inattendue, triviale ou poétique. Bref, on ne peut qu’être séduit par cette mère insoumise et drôle et admirer le talent de sa fille à lui rendre parole, justice et hommage. FRED ROBERT Toute une histoire Hanan el Cheikh Traduit de l’arabe (Liban) par Stéphanie Dujols Éd. Actes Sud, 22,80 euros Hanan el Cheikh est reçue en librairie les 14 et 15 septembre dans le cadre des Itinérances littéraires. Elle sera présente au festival du livre de Mouans-Sartoux. amusé à l’écrire en jouant avec les contraintes et les poncifs du thriller tant au plan de la trame narrative que des personnages (celui du psychopathe est un summum). En baladant son enquêteur aussi. Dans une sorte de dérision du genre en général et de cette histoire en particulier qui, si elle correspond bien au caractère décalé de Sebag, enlève hélas au lecteur le délice du vrai frisson. FRED ROBERT L’été tous les chats s’ennuient Philippe Georget Éd. Jigal, 18 euros L’auteur était invité au 9 e festival Blues et Polar qui s’est déroulé à Manosque du 23 au 28 août Toute UTl h stoire
LES CODESPONDANCES MANOSQUE LA POSTE viirwe corra s pon da n CG 5- ma nosque, urg 1%N_, du 22 au 26 septembre.. 2010 1., CCRIVAINS Ehl LECTURES, PERFORMANCES ET CAFÉS LITTÉRAIRES Jacques Abeille, Olivier Adam, Fra rN ois Beaune, Thierry Be inst ir Catvrrro reloaded par Agnès JaouM les musiciens do Massimo Nur7zi HeroTn er cocaTrre ± La merl's'avance. de Mireille Havet par Nathalie Richard } Lettres de Fif2gera3d sa tille par Hippolyte Girardot S Marie Via € le { CONCERTS LITTrRJS,I RES Je 3 L'rS JEFQtrF oLl f Ce qui ard,e.5 traverser nuff, Fabio lfiscogliosi & HlUlch marmc.re une 0 1.èce par J'eafi Guldool & Fabrice Revel-Chapuls Vies rivées d'après Alain Gerber, Laurent Naourl & Manuel ROChemani > Fbriotheque de Jeanne Chefhal.04 JJII4L M'la= _L'11 67r, 1{Pi.1%.s.q Tglri M B1i



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 1Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 2-3Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 4-5Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 6-7Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 8-9Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 10-11Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 12-13Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 14-15Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 16-17Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 18-19Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 20-21Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 22-23Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 24-25Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 26-27Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 28-29Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 30-31Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 32-33Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 34-35Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 36-37Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 38-39Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 40-41Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 42-43Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 44-45Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 46-47Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 48-49Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 50-51Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 52-53Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 54-55Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 56-57Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 58-59Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 60-61Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 62-63Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 64-65Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 66-67Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 68-69Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 70-71Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 72-73Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 74-75Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 76-77Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 78-79Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 80-81Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 82-83Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 84-85Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 86-87Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 88-89Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 90-91Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 92-93Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 94-95Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 96