Zibeline n°33 septembre 2010
Zibeline n°33 septembre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°33 de septembre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : théâtre... le Off d'Avignon, une manne économique ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
74 raTuje I/LIVRES/ARTSntltuta/Dans l’atelier de Cézanne La première monographie de Vincent Beaurin, publiée à l’occasion de son exposition à L’Atelier Cézanne (voir page 68), permet une immersion originale dans son univers. On y appréhende ses motivations profondes comme on chemine dans les méandres de sa pensée grâce à un entretien à plusieurs bandes, à la manière d’une partie de billard ! Après la préface de Michel Fraisset rappelant « le rôle du muséeatelier » qu’il dirige, place à un dialogue croisé avec Samuel Dubosson, Sonia Beaurin, Delphine Coindet et le peintre Jean-Michel Alberola. Le sculpteur se révèle un conteur talentueux : sur la couleur et les liens qu’il tisse avec elle, sur son activité favorite qui consiste à « faire des statues », sur le trompe-l’œil qui sied particulièrement à son intrusion cézanienne… À ces interviews réunies sous le vocable Brassage, Vincent Beaurin répond par une évocation poétique et tendre de son enfance, de ses années de formation dans un atelier de ciselure de l’école Boulle, sa découverte de la peinture, Malévitch et le Suprématisme. De ses années design et de son immersion dans une certaine intelligentsia parisienne… Tantôt imagées ou réalistes, souvent piquantes, ses paroles passent de la sphère intime aux événements collectifs qui dépeignent la vie d’une époque. Avant que Jean-Michel Alberola ne le rappelle à Cézanne en l’interrogeant d’un « L’Atelier d’Aix est-il à l’intérieur ou à l’extérieur ? » … Trois courts textes de 2007 et 2009 signés de l’artiste ponctuent ce recueil d’œuvres : Basilic dans lequel il évoque ses sculptures organiques, Creuset en regard de sa pièce réalisée à partir de ramures de renne rapportées de Sibérie, et Spectre qui dit sa découverte de l’Atelier. Là où il s’est assis naturellement et est resté « tranquille comme une nature morte ». À l’ombre de Cézanne qu’il compare à « un astre ». MARIE GODFRIN-GUIDICELLI Le Spectre dans l’atelier de Cézanne Éd. Skira Flammarion, 40 euros Ouvrage publié avec le soutien de Mécènes du Sud Le dur repos Saluons la belle initiative des Éditions Parenthèses de publier l’émouvante analyse de l’œuvre du peinte abstrait Nicolas de Staël par son ami et homme de lettres Guy Dumur. Remarquablement écrit il y a 35 ans, cet essai qui a vu le jour grâce au concours de la sœur de l’auteur a été agrémenté de documents iconographiques de grande qualité et de correspondances idoines au sentiment de dualité envers la peinture qui torturait intérieurement l’artiste, au point de se donner la mort tragiquement à 41 ans. Reconnu comme un artiste majeur de son temps, le peintre serait-il le dernier chainon manquant d’une histoire débutant avec les mosaïques de Ravenne pour s’achever avec les abstraits des années 50 ? Son œuvre située « au confluent du passé et du présent » est mise en lumière à travers un regard saisissant ou Le combat avec l’ange se substituerait à l’œuvre de sa vie. FRÉDÉRIC ISOLETTA Nicolas de Staël, Le combat avec l’ange Guy Dumur Éd. Parenthèses, 13 euros aa limy Cum'N ioo r 1- de Ml'. : cOmbal Porte-folio : vingtième ! Avec vingt années et quelques broutilles d’existence, l’Artothèque du lycée Antonin Artaud poursuit résolument la promotion et diffusion de l’art contemporain auprès de son jeune public et bien audelà de ses murs. Pour cette rentrée ? Expositions, rencontres, édition des Cahiers de l’Artothèque et de son troisième porte-folio. Selon la formule des précédents publiés pour les anniversaires des 10 puis 15 ans d’activité ininterrompue « Chers artistes, donnez-nous de vos nouvelles » - volume III réunit les estampes originales créées pour l’évènement par 45 des artistes qui ont fréquenté cette structure unique dans un établissement scolaire. L‘impression a été confiée de nouveau à l’atelier de sérigraphie de Jean- Paul Portes sis à Marseille. La souscription de 200 euros court jusqu’au vernissage… et sera de 300 euros ensuite. Vernissage le 5 oct à 18 heures, exposition des œuvres jusqu’au 22 oct. Voici une belle opportunité de soutenir ce travail précieux de service public.C.L. Chers artistes, donnez-nous de vos nouvelles, volume III Porte-folio et exposition jusqu’au 22 octobre Artothèque Antonin Artaud, Marseille 04 91 06 38 05 www.lyc-artaud.ac-aix-marseille.fr/artothèque Didier Tisseyre, l’un des 45 artistes du Porte-folio X-D.R
LIVRES/ARTS75 Clarté et confusion Ce livre est publié dans le cadre d’un projet de créations sur trois ans du sculpteur américain Richard Nonas en région Provence-Alpes-Côte d’Azur avec l’Atelier Archipel en Arles et le Musée Gassendi de Digne. Il a débuté cette année avec une installation dans le cadre de la manifestation D’après nature au Domaine du Château d’Avignon (voir p 67). Cependant Fieldwork ne vous livrera aucun détail sur ces projets puisqu’il est entièrement consacré à l’atelier new-yorkais de l’artiste. 150 photographies en noir et blanc réalisées par l’artiste lui-même comme les quelques lignes sur ses propres intentions en anglais et en français. Un ouvrage émouvant où l’univers de l’atelier se partage et se parcourt à la manière d’un paysage selon différents focus, le regard à multiples hauteurs et distances des objets qui constituent cet espace intime et subjectif de la création. Pour ceux qui ont pu voir ses sculptures, le contraste est saisissant entre le capharnaüm du lieu d’invention et l’esthétique dépouillée de ses œuvres qui en proviennent, trop facilement rangées par certains dans la catégorie du minimalisme. « C’est la tension que je veux ; le malaise que même des lieux familiers peuvent susciter - les significations complexes qui s’échappent, mais pas trop loin ». Pour rencontrer ces prochaines créations il faudra donc se rendre en 2011 au hameau des Viaires dans la Réserve Géologique de Haute Provence, et au théâtre antique d’Arles en 2012.C.L. Fieldwork Richard Nonas Éd. Analogues, 29 euros Sauvageons de l’art Édité à l’occasion de l’exposition de Mathieu Clainchard (Triangle France, Friche de la Belle de Mai, Marseille 2010), Outskirting constitue le premier catalogue raisonné des Bad Beuys Entertainment pour lesquels l’art était aussi un mode de vie. Survêt’/basket/casquette à l’envers, abribus, hip-hop et banlieue pour les stéréotypes mais aussi l’école d’art de Cergy Pontoise et Joseph Beuys, Art&Language, l’Esthétique Relationnelle entre autres modes référentiels, afin de détricoter les mythologies de leur époque, du conditionnement par le divertissement en particulier, c’est-à-dire de notre société du spectacle version banlieues. Non sans humour et dérision. Une première partie de l’ouvrage situe le travail de ce collectif/entreprise artistique à géométrie variable - dont il ne subsiste que très peu d’œuvres - avec les textes de Dorothée Dupuis (Triangle), Hanne Mugaas qui collabora avec le groupe, Keren Detton. La seconde constitue le catalogue raisonné appuyé sur de nombreux documents, textes critiques et photographies. Enfin, il faut parcourir le lexique pour appréhender cette posture critique et facétieuse des BBE. Exemples : « 2 ème% : réplique grossière. Voir 1% artistique » ou les définitions suivantes de Disney, Survêtement, Ville Nouvelle… En français et en anglais. CLAUDE LORIN Outskirting Bad Beuys Entertainment 1999-2007 Monogragik éditions/Triangle France, 25 euros ! d p d I T J PrUi 11 " 1 11 L’art à la machine Espace public, théâtralité, mouvement, prouesses, émotion. Les arts de la rue ont leurs prophètes. Ancien compagnon de rue des Royal de Luxe, actuellement directeur artistique de la compagnie La Machine à Nantes, auteur des présents textes et dessins, François Delarozière nous fait entrer de plain pied dans la fabrication de son univers phantasmatique et fabuleux à partir de ses projets récents : du croquis d’après nature aux esquisses préparatoires et dessins techniques annotés, en alternance avec de nombreuses photographies de plusieurs auteurs… On se prend ainsi aux extravagances ingénieuses de cet art un peu forain de la machine, toujours conçue à l’échelle monumentale de la ville. « Elles [les machines] ont pour unique mission de provoquer des émotions et du rêve ». On ajoutera volontiers la fête ! Qui pourrait oublier le Grand Eléphant à Nantes, le Manège Carré Sénart ou l’Araignée géante qui fit sensation à Liverpool, capitale de la culture en 2008 ? À relire du même auteur chez le même éditeur Le Grand Répertoire des machines de spectacle (2003). En français et en anglais.C.L. Carnets de croquis & réalisations François Delarozière Éd. Actes Sud/La Machine, 29 euros if r



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 1Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 2-3Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 4-5Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 6-7Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 8-9Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 10-11Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 12-13Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 14-15Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 16-17Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 18-19Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 20-21Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 22-23Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 24-25Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 26-27Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 28-29Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 30-31Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 32-33Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 34-35Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 36-37Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 38-39Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 40-41Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 42-43Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 44-45Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 46-47Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 48-49Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 50-51Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 52-53Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 54-55Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 56-57Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 58-59Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 60-61Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 62-63Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 64-65Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 66-67Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 68-69Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 70-71Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 72-73Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 74-75Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 76-77Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 78-79Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 80-81Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 82-83Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 84-85Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 86-87Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 88-89Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 90-91Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 92-93Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 94-95Zibeline numéro 33 septembre 2010 Page 96