Zibeline n°32 août 2010
Zibeline n°32 août 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°32 de août 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : créer maintenant, imaginer demain.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
52 LIVRES JEUNESSE Quelques livres et CD à glisser dans les valises des vacances de vos enfants, et à consommer comme des sorbets subtils dans la chaleur ! Suivre leurs choix Pourquoi pas les livres sélectionnés par les enfants eux-mêmes pour décerner le Prix du livre Jeunesse de Marseille (PLJM) ? De la Maternelle au Collège, ce Prix a été créé pour favoriser la lecture d’ouvrages récents en nouant un contact avec un libraire partenaire et une bibliothèque. Les tout-petits ont élu Au lit tous les affreux ! d’Isabelle Bonameau, album très coloré aux dessins cernés de noir sur des doubles pages très vives. Sufi, le petit chat, partage le sommeil de Zélie et se transforme dans le rêve en bête féroce qui la protège. Fi de l’ogre, du loup et de la sorcière ! Encore des sorcières pour les plus grands qui n’en ont plus peur du tout puisque Catherine Leblanc et Roland Garrigue leur apprennent à les « ratatiner », l’une avec son texte aux sonorités rimées qui pourraient être mises en musique, l’autre par ses dessins. Le monde change : un aspirateur est plus rapide qu’un balai et les enfants sont pleins d’astuces pour les neutraliser... Les collégiens, eux, préfèrent les fantômes, les morts qui continuent à vivre autour de leurs tombes, dans le roman de Neil Gaiman, auteur anglais connu pour ses comics. Un jeune garçon dont les parents ont été assassinés est recueilli dans un cimetière et y passe son enfance. Roman initiatique plutôt touffu. On sent l’influence des romans fantastiques dont s’est abreuvé l’auteur : atmosphère ténébreuse chez les morts, personnages louches et avides chez les vivants. Mais on trouve aussi les aides qui jalonnent la route du jeune Nobody, les amis morts qui l’initient, quelques vivants aussi dont l’amicale Scarlett. Après moult péripéties et apprentissages au royaume des morts, Nobody choisira la découverte du monde. On comprend que les ados aient craqué pour lui ! CHRIS BOURGUE Au lit, les affreux ! L’école des loisirs, 13,50 euros Comment ratatiner les sorcières ? p’tiGlénat, 11 euros L’étrange vie de Nobody Owens illustré par Dave McKean, Albin Michel, 13,50 euros L’ailleurs des tout-petits Léon, l’âne gris de Provence, a assez vu son petit village et décide d’aller voir le monde. Adultes et enfants vont accepter de le laisser partir s’il leur envoie des cartes postales. Prétexte à chansons d’Alain Arsac et du groupe Fatche d’eux, dont une en provençal. Les dessins joliment naïfs de Claire Gandini accompagnent le livre disque. Les très petits doivent découvrir le monde autour de leur berceau, c’est ce que propose le livre d’épais carton de Vincent Bourgeau, Au-delà de moi. Chez le même éditeur, Renaud Perrin propose une alliance astucieuse entre l’alphabet et le Meccano dans un livre ludique qui manie l’acrostiche pour définir et dessiner des objets familiers. Et surtout ne pas oublier le Cahier de Gribouilles, ni ses crayons et ses feutres ! Alors dès 4 ans l’enfant apprivoisera formes et couleurs dans l’espace des pages et apprendra l’observation. Un livre-cahier avec des papiers-calque, des photos, sur lesquels on intervient en suivant des consignes de jeu. Un livre pour être à l’aise avec les traits, dû à Isabelle Peltier et Christophe Lécullée, formateurs aux CEMEA, et Magali Bardos pour les illustrations.C.B. Léon, l’âne de Provence, éd. Actes Sud Junior/Tourne-Vire, 23 euros Au-delà de moi et Mécamots, éd. Thierry Magnier, 6,50 euros et14 euros Cahier de Gribouilles, éd. Actes Sud Junior, 17,50 euros Lycéens : les pieds dans le réel Quant aux lycéens de PACA qui ont choisi leurs lauréats en mai à Martigues (Zib’31), ils ont été très touchés, parfois choqués, par les nouvelles mordantes de Patrice Juiff. Il faut dire que certains prennent à la gorge. L’auteur-caméléon se met aussi bien à la place d’une jeune mère que d’un enfant ou un adulte vieillissant et plonge son lecteur dans un monde qui, s’il n’est pas le nôtre, est notre proche voisin. Il ne nous épargne ni l’alcoolisme, ni les violences conjugales, ni l’abandon, à des moments paroxystiques. Et pour autant on ne sombre pas dans la désespérance. Souvent perdus, à la recherche d’euxmêmes et des autres, poussés par le désir de s’en sortir, de comprendre, ses personnages ne baissent pas les bras. Le tout est écrit dans une langue rocailleuse qui s’adresse à nous comme une confidence écrite à la première personne, qui mélange le moment présent et les flashs du passé. Pour la BD, les lycéens et les apprentis ont couronné un album qui parle de la crise irlandaise vue par 2 jeunes français. Juillet 1987 : Christophe et Nicolas, en vacances à Belfast pour perfectionner leur anglais. L’un est accueilli dans une famille protestante, l’autre catholique. Très vite ils s’aperçoivent qu’il y a des soldats anglais partout, mais les gens en ont l’habitude et la vie continue. Malheureusement, un drame de la bêtise et de la violence éclatera faisant basculer les 2 ados dans la vie adulte. Cette histoire se base sur le vécu de Kris qui en a écrit le scénario et qui s’était promis de témoigner sur le calvaire des catholiques. 20 ans après il tient parole. Un angle de vue intéressant servi par un dessin précis, privilégiant les plans serrés. À noter : un dossier historique et une bibliographie clôturent l’album.C.B. La Taille d’un ange, Patrice Juiff, éd. Albin Michel, 18 euros Coupures irlandaises, Kris et Vincent Bailly, éd. Futuropolis, 16 euros
Congés chantés Ce sont une douzaine de chansons écrites par Romain Didier que les enfants suivent au fil des illustrations d’Aurélie Guilleret. Du Grand départ au Blues du retour, les saynètes dessinent un thème de saison : les vacances ! Un été de plage et de fête, de camping et de châteaux de sable, de cabanes, de rêveries aux étoiles… Les vacances, c’est aussi un temps pour grandir, apprendre à nager, faire du vélo… Sûr que pitchoun s’y retrouvera à l’écoute des voix tendres de quatre jeunes solistes de 4 à 9 ans, des musiciens jouant sur de « vrais » instruments (guitare, violon, violoncelle, flûte, clarinette, saxophone et percussions) ! Avec quelques jeux, rebus ou charades en bonus… et toutes les pistes en « play-bac » pour s’y frotter dès 4 ans ! J.F. Vive les vacances Texte Romain Didier, ill. Aurélie Guilleret Éditions Gallimard Jeunesse, 19,90 euros VIVE LES VACANCES JNE EXPOSITION DE ER7 f\M DU 06 JUILLET AU 21 AOÛT 20i0 VERhliSSAGE LE 03 JUILLET A 1 81-130 UNE PROPOSITION DE SEXTANT ET PLUS AVEC COOPERATIVE Et SYSTÈME FRICHE THEATRE [1.FHE ff l7 FPo.r. n M}1 L H LE MI il 1 ; Sk771N 13tt33M.ViiEElE LRNERT1JPE7 : rJ{tiiD1PllÎ^MELI EE 1511,519-1 - 444C'LA-19t L=ti VENC43E05 L'E ULLET I -.i4.: !.C4.i"li -'+l+.N4=IITANrIVILJ$Q% : 4 Coco pouponne Coco le ouistiti préféré des têtes blondes était le petit roi dans la famille… Jusqu’à l’arrivée d’un bébé, petit frère qui prend beaucoup de place, reçoit des cadeaux et braille la nuit. En plus, il est trop petit pour jouer ! Coco a bien une idée… Cette nouvelle histoire courte (9 e opus) de Paule Du Bouchet, avec son livre épais cartonné et les illustrations colorées de Xavier Frehring, est imaginée pour les tout-petits. Marion Stalens raconte cette aventure tirée du quotidien, alors que le récit est accompagné de bruitages et d’une musique guillerette signée Coralie Fayolle. Elle permet au bambin de se familiariser avec les sonorités du piano, de la clarinette, du cor et de diverses percussions (glockenspiel, grelots, tambour de basque…). J.F. Coco et le bébé Texte Paule Du Bouchet, ill. Xavier Frehring Éditions Gallimard Jeunesse (dès 18 mois), 11,90 euros C4N5EIL. MAZ`ifiLE I GEN9PIL WIGie IRIIl rÿii- OF -1 rJ1L.ÏW1140 MOUVEMENT Blog extime Qu’y a-t-il de vraiment intime dans un blog, puisqu’il est destiné à être lu par d’autres ? C’est tout le jeu du « journal intime » publié, que décryptait Tournier dans son Journal extime… La possibilité de lecture par un autrui non choisi, voire indésirable, est le risque encouru par son auteur, c’est à ce thème que s’attache le court roman de Jean- Philippe Blondel, Blog. Une narration à la première personne, le « je » innommé d’un adolescent, avec sa franchise, ses mots bruts et leur conscience aiguë, une sensibilité exacerbée, l’appréhension de l’autre, comme un nouveau remodelage des frontières… Grandir, se heurter à la « trahison » du père : il a lu le blog de son fils ! et ce, non pour l’espionner, mais pour se rapprocher de lui de ses préoccupations… grossière erreur ! Ce « viol virtuel », cette intrusion dans l’« espace privé » de notre narrateur, l’éloigne de son père. Quel moyen trouvera ce dernier pour retrouver son fils ? original et désarmant. Un secret contre un autre ? … Parallèlement à la crise familiale, le jeune garçon, ou plutôt cette chrysalide bientôt jeune homme, raconte sa vie, ses amis, ses amours naissantes. Un très beau roman, à mettre, certes, entre les mains des ados (titre de la collection), mais aussi des adultes, histoire de leur rappeler ce cheminement qui fut aussi le leur, et qui, malgré les apparences, le reste ! Un texte de belle tenue, avec juste ce qu’il faut de vie et vraisemblance. MARYVONNE COLOMBANI Blog Jean-Philippe Blondel Actes Sud Junior, Romans ADO, 10 euros 1r, sit ; 41 ; 00l'A'INWa'r Op -`xx'hVN ! x AMA. A *NM AWN : GU FRAGMENT DE L'HISTOIRE D'UNE COLLECTION DU 29 JUIN AU 10 OCTOBRE 2010 fOflddiiOEiBirthére CENTRE oART : BOUT ICJ EJLiEAIE U9RLRIE ! RESTAURANT HZ n A'TEl1 U E O E S.NiG I L E5 84400AP1+04 32 5206 15 WRw.TG 4163r bhG I Ba br4'.6r$ oUMAROIAU0IM4NCHE DE ADAM ENTREE& PRRLING BRhTUITS i



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 32 août 2010 Page 1Zibeline numéro 32 août 2010 Page 2-3Zibeline numéro 32 août 2010 Page 4-5Zibeline numéro 32 août 2010 Page 6-7Zibeline numéro 32 août 2010 Page 8-9Zibeline numéro 32 août 2010 Page 10-11Zibeline numéro 32 août 2010 Page 12-13Zibeline numéro 32 août 2010 Page 14-15Zibeline numéro 32 août 2010 Page 16-17Zibeline numéro 32 août 2010 Page 18-19Zibeline numéro 32 août 2010 Page 20-21Zibeline numéro 32 août 2010 Page 22-23Zibeline numéro 32 août 2010 Page 24-25Zibeline numéro 32 août 2010 Page 26-27Zibeline numéro 32 août 2010 Page 28-29Zibeline numéro 32 août 2010 Page 30-31Zibeline numéro 32 août 2010 Page 32-33Zibeline numéro 32 août 2010 Page 34-35Zibeline numéro 32 août 2010 Page 36-37Zibeline numéro 32 août 2010 Page 38-39Zibeline numéro 32 août 2010 Page 40-41Zibeline numéro 32 août 2010 Page 42-43Zibeline numéro 32 août 2010 Page 44-45Zibeline numéro 32 août 2010 Page 46-47Zibeline numéro 32 août 2010 Page 48-49Zibeline numéro 32 août 2010 Page 50-51Zibeline numéro 32 août 2010 Page 52-53Zibeline numéro 32 août 2010 Page 54-55Zibeline numéro 32 août 2010 Page 56-57Zibeline numéro 32 août 2010 Page 58-59Zibeline numéro 32 août 2010 Page 60-61Zibeline numéro 32 août 2010 Page 62-63Zibeline numéro 32 août 2010 Page 64-65Zibeline numéro 32 août 2010 Page 66-67Zibeline numéro 32 août 2010 Page 68-69Zibeline numéro 32 août 2010 Page 70-71Zibeline numéro 32 août 2010 Page 72