Zibeline n°31 juillet 2010
Zibeline n°31 juillet 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de juillet 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... centralisme, socialisme et culture.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
54 SAISONS Si Pierre Grafféo est très soucieux du devenir de ce théâtre qu’il dirige depuis vingt et un ans, à l’instar de nombre de directeurs de lieux culturels (voir page 7), il peut toutefois se réjouir du bilan positif de la saison qui se termine, durant laquelle le taux de remplissage fut de 85%, 55% des spectateurs venant de la ville même. La saison prochaine inscrit tout naturellement la thématique des valises dans cette période trouble. 22 spectacles sont programmés (contre 19 la saison dernière) pour 47 représentations, 25 compagnies faisant une halte à la scène port-de-boucaine, grâce notamment à la reconduction des différents partenariats avec l’Office de tourisme, les centres sociaux et aérés, la médiathèque Boris Vian, les collèges et lycées… De belles rencontres s’annoncent, notamment avec des artistes de la région fidèles au théâtre, tels le clown Proserpine pour le fameux bal du début qui ouvre la saison, Catherine Marnas et la Cie Parnas pour Le Banquet Fabulateur, Sam Karpienia, François Cervantes et la Cie l’Entreprise avec Silence dans le cadre d’artistes aux collèges, Joëlle Cattino et la Cie Dynamo Théâtre, pour la deuxième année consécutive en résidence au Sémaphore, avec Hey Mambo LE SÉMAPHORE LES SALINS Résistance culturelle Sarkha, cirque de Tunis Amine Frigui Fi du pessimisme ! Le bilan de la Scène nationale de Martigues en terme de fréquentation est bon, le nombre de billets émis est le même que lors de la saison précédente, qui avait enregistré un bond de 20% en un an. À savoir 34700 (dont un tiers concerne les enfants), avec 83% de « remplissage » de la salle ; les abonnés quant à eux sont au nombre de 2500, soit un tiers de la billetterie totale. La programmation, éclectique, est le reflet pour Annette Breuil du « bouillonnement créatif » des artistes : « ils sont passionnants à regarder, à écouter, il faut le dire ! », c’est ce que l’on constate en découvrant une programmation qui fait la part belle à l’adaptation de la littérature d’une part, et à la musique actuelle d’autre part. actuelle qu’il permet de découvrir (avec, Emilie Lesbros, Oh ! Tiger Mountain, Mekanik Kantatik…). Mais aussi le retour de Francesco Tristano, associé à Rami et Bachar Khalifé et Murcof pour un concert unique alliant musique méditerranéenne et électro ; l’ensemble vocal aixois Ad Fontes avec une version originale de Carmina Burana interprétée par 100 choristes, professionnels et amateurs ; les chansons de Jeanne Cherhal et de Karimouche ; et un peu de baroque et de classique avec l’Ensemble Café Zimmerman, le duo Nicholas Angelich et Hélène Desmoulin, le concerto Soave… Sans oublier un nouveau rendez-vous impulsé par les Assises littéraires… Quel moment privilégié que celui qui permet la redécouverte d’un auteur, de son œuvre, par le biais d’une mise en scène, d’une mise en musique ou en images… Et quels auteurs ! Catherine Marnas adapte Lignes de faille de Nancy Huston, Guy Cassiers s’attaque au chef-d’œuvre de Malcolm Lowry Sous le volcan, Zabou Breitman adapte La Médaille, le roman de Lydie Salvayre, Christine Letailleur revisite Hiroshima mon amour de Marguerite Duras, Wajdi Mouawad est l’auteur et le metteur en scène de Littoral, Sin Sangre d’AlessandroBaricco se trouve confronté à la Cie Teatrocinema, l’écriture de Philippe Djian se fond dans la musique et le chant de Stéphane Eicher lors d’une balade intimiste… ! ou le métier de vivre, Serge Valletti pour sa prochaine création Roméa et Joliette ou encore Paul Fructus avec le spectacle À quoi on joue ?. La programmation se promène sur l’autre rive avec le Théâtre National Algérien et la Cie l’Egregore dans une mise en scène commune de M’HamedBenguettaf et Ivan Romeuf du Songe d’une nuit d’été, et du côté de la Tunisie avec Sarkha, spectacle interprété par les artistes de l’Ecole nationale des arts du cirque de Tunis dans le cadre de Terres de cirque (programmation due au théâtre des Salins, théâtre d’Arles et festival des Elancées). Tout cela n’est qu’un avant-goût, prenez le temps de découvrir le reste… DO.M. Le Sémaphore, Port de Bouc Saison 2010/11 04 42 06 39 09 www.theatre-semaphore-portdebouc.com Salins, le théâtre d’Arles, le Sémaphore à Port-de- Bouc et le Festival Les Élancées sur Ouest Provence : Terres de cirque, une programmation commune de cirque contemporain durant le mois de février, chaque lieu accueillant plusieurs spectacles. Et ce n’est qu’un aperçu ! DO.M. Théâtre des Salins, Martigues Saison 2010/11 04 42 49 02 00 www.theatre-des-salins.fr Sin Sangre Rodrigo Gomez Rovira … et musicales Cette année, carte blanche à Fred Nevchehirlian qui programme un Incisif par trimestre, des coups de cœur pour de jeunes artistes issus de la musique
Y’a pléthore ! Les théâtres de Scènes et Cinés affirment une belle vitalité avec une programmation qui fait la part belle au théâtre et au jeune public Cette vitalité est due à une volonté politique, comme l’explique Yves Vidal, le président de Scènes et Cinés, qui veut « maintenir l’engagement et les moyens en faveur du spectacle vivant au même niveau que la saison précédente », et ce en pleine « période trouble quant au devenir de la culture et de la création ». La programmation enregistre une baisse quantitative de spectacles (24 de moins que lors de la saison précédente), mais « aucun sacrifice par rapport à l’accompagnement des artistes et des publics » souligne Mokhtar Benaouda, le directeur. Une baisse qui n’a pas d’effets négatifs sur la fréquentation : 51 504 billets ont été vendus pour la saison 2009/2010 contre 54 485 en 2008/2009, mais avec un taux de remplissage plus important, 80% contre 78,4. Le théâtre en force Entre répertoires classique et contemporain, les scènes du territoire accueillent de grands rendez-vous, et notamment Oh les beaux jours de Beckett dans une mise en scène de Michel Abecassis (dont on avait pu apprécier Pièces Détachées/Oulipo l’année dernière), une mise en scène de Charles Tordjman sur un texte de Jean-Claude Grumberg, Vers toi terre promise, Un homme est un homme de Bertolt Brecht revisité par le Cartoun Sardines Théâtre, Catherine Marnas et son Banquet fabulateur, le retour du Théâtre de Romette bien connu des spectateurs de Scènes et Cinés (Krafff, l’Opéra de Quat’sous…), avec L’Opéra du Dragon d’Heiner Müller, la dernière création du Théâtre de Pain Traces, Wajdi Mouawad et son voyage initiatique Littoral, la mise en scène de Patrick Pineau sur un texte de Serge Valletti sur le massacre des ouvriers italiens d’Aigues Mortes en 1893, Sale août, la venue pour la 1 re fois d’Edmonde Franchi avec deux de ses pièces, Cœur @ prendre et Carmenseitas… Et pour le côté répertoire, Alain Gautré met en scène Le Malade imaginaire, Isabelle Andreani Il faut qu’une porte soit ouvert ou fermée de Musset, Nicolas Briançon La Nuit des rois de Shakespeare, Renaud Marie Leblanc Phèdre de Racine… Sans oublier les « têtes d’affiche », parmi lesquelles Pierre Richard, Gérard Jugnot, Francis Huster… La jeunesse Concoctée par Françoise Marion, la programmation jeunesse est des plus ambitieuses, faisant alterner les propositions pour les tout-petits (dès 18 mois, tels Où va l’eau d’Alban Couleau et Ikare de la Cie Anima Théâtre) et les plus grands, riche, diversifiée, alliant théâtre, installations, musique, danse… On retiendra particulièrement pour les 6 ans et + la création de la Cie québécoise Le Carrousel, Nuit d’orage, d’après Stormy Night de Michèle Lemieux (l’année dernière le magnifique Le Bruit des os qui craquent avait enchanté le public fosséen), le spectacle pluridisciplinaire Première neige de la Cie Kopergietery et Vélo Théâtre, La confidence des oiseaux de la Cie Le Guetteur, le retour de la danse d’Itinerrances avec son très beau Les Ailes de Mademoiselle Philomène, et à partir de 9 ans Une chenille dans le cœur de la Cie Viesavies, les 10 millions de Km 2 de la Cie Skappa ! ou encore l’adaptation du roman Oh Boy ! de Marie-Aude Murail par Lionel Erdogan. SCÈNES ET CINÉ NÎMES SAISONS 55 Les festivals La 13 e édition des Élancées est programmée du 11 au 20 février : parmi les quelques éléments connus à ce jour, notons la création du duo Montalvo-Hervieu Lalala Gershwin, la venue de l’École Nationale des Arts du Cirque de Tunis avec Sarkha et le très attendu Epicycle de la cie CirkVOST, sous chapiteau… Dans le domaine des arts de la rue, notez que la 2 e édition de Carrément à l’Ouest, en octobre, en partenariat avec le Citron Jaune, à Port-Saint- Louis, fera une large place aux femmes avec le Blöffique Théâtre et ses œufs en fourrure, l’univers BD de Lili Jenks (les 2 compagnies seront en résidence au Citron), la mystérieuse Mademoiselle de la Cie Jeanne Simone… Enfin, en début de saison, le chorégraphe israélien Emanuel Gat, toujours en résidence à la Maison de la danse à Istres, présentera à l’Olivier sa dernière pièce, Brilliant Corner, avant sa création à la Biennale de la danse de Venise. Pour le reste, sachez que le programme est consultable sur le site de Scènes et Cinés, et les abonnements possibles ! DO.M. Scènes et Cinés Ouest Provence Saison 2010/11 www.scenesetcines.fr Vers toi terre promise Christine Sibran Les créations priment La saison à Nîmes s’annonce équilibrée, entre théâtre, musique et danse, et les deux Festivals flamenco et Japonais Après Bruno Geslin, qui sera présent lors du concert théâtral du groupe Coming Soon qu’il met en scène, c’est au tour du chorégraphe Alain Buffard de s’associer au Théâtre de Nîmes, association qui sera reconduite pour la saison 2011-2012. Avec Tout va bien, dont la création a lieu au Festival Montpellier danse le 21 juin, et Les Inconsolés d’autre part. Autres grands rendez-vous dansés, le retour de la chorégraphe et danseuse Anne Lopez (après Duel et La Menace la saison passée) et la Cie Les Gens du quai pour leur dernière création Feu à volonté ; la création 2010 de la cie de Philippe Decouflé ; une carte blanche à Laurent Pichaud au Muséum de Nîmes pour un parcours inédit Une notre trace… Et la Merce Cunningham Dance Company qui se produira avec trois pièces majeures : Pond Way, Quartet et Antic Meet : la date est exceptionnelle, la troupe mythique devra se dissoudre deux ans après la mort du maître. En théâtre aussi l’on attend de belles choses, entre écritures contemporaines et classiques : Listen tome de Gertrud Stein conçu et joué par Emma Morin, la création de Serge Valletti pour la Cie l’Heure du Loup Roméa et Joliette, la reprise du Timon d’Athènes, Shakespeare and slam mis en scène par Razerka Ben Sadia-Lavant après le succès de la saison passée, Merlin d’après Merlin ou la terre dévastée de Tankred Dorst par le collectif Les Possédés, le retour de François Morel au théâtre avec Instants Critiques avec Olivier Saladin et Olivier Broche, le retour de Patrice Thibaud et Philippe Leygnac qui après Cocorico reviennent avec Jungles. Une mise en scène de Yves tIC LI 44 IL*4111-1 * -111V- Tout va bien d’Alain Buffard Marc Domage Beaunesne, que les Nîmois ont la chance de bien connaître, Le Récit de la servante Zerline de HermannBroch, celle de Jean-Baptiste Sastre après sa création à Avignon cet été, La Tragédie du roi Richard II de Shakespeare, ou encore celle de Christophe Lidon, La Serva Amorosa de Goldoni… Et comme toujours à Nîmes un programme musical de choix : René Martin reconduit La Folle nuit sur deux jours au lieu d’un ; un seul opéra au programme, Semiramide de Rossini dans une mise en scène de Kirsten Harms ; une opérette, Une éducation manquée d’Emmanuel Chabrier, avec, en contrepoint, La Voix humaine de Francis Poulenc d’après Jean Cocteau ; et la création d’un spectacle musical écrit et improvisé de Mozart à Wolff conçu par Nicolas Stimbre, Du vent dans l’horloge ; du jazz avec un concert de Stéphane Kochoyan lors de la 5 e édition de L’Agglo au rythme du jazz… Enfin, deux grands rendez-vous devraient retenir votre attention : le Festival Flamenco qui s’installe pour la 21 e année, et la passionnante biennale L’Expérience Japonaise. Nous y reviendrons en détail ! DO.M. Théâtre de Nîmes Saison 2010/11 04 66 36 65 00 www.theatredenimes.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 1Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 2-3Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 4-5Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 6-7Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 8-9Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 10-11Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 12-13Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 14-15Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 16-17Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 18-19Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 20-21Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 22-23Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 24-25Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 26-27Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 28-29Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 30-31Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 32-33Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 34-35Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 36-37Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 38-39Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 40-41Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 42-43Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 44-45Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 46-47Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 48-49Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 50-51Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 52-53Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 54-55Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 56-57Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 58-59Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 60-61Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 62-63Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 64-65Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 66-67Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 68-69Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 70-71Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 72-73Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 74-75Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 76-77Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 78-79Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 80