Zibeline n°31 juillet 2010
Zibeline n°31 juillet 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de juillet 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... centralisme, socialisme et culture.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
42 JEUNESSE AUBAGNE LE REVEST SIMIANE Une journée particulière Dans la vie des Aubagnais Chaud dehors est une parenthèse poétique à vivre au plus près des artistes. Car le secret des arts de la rue est de privilégier la proximité et l’interactivité avec le public qui joue le jeu à tous les coups ! Louis-Do Bazin alias Roger (Cie Le Montreur) fut un formidable maître de ballet pour des spectateurs médusés qui se sont vu offrir une mini barre de danse devant « permettre aux gens frustrés d’acquérir grâce et volupté. » Mais ils n’étaient pas au bout de leur surprise quand, après des exercices d’échauffement, ils découvrirent que cet outil recelait une mini marionnette en mousse qu’ils devaient à leur tour manipuler ! Tout le monde s’est appliqué avec joie à répéter sauts et soubresauts, entrechats et étirements prodigués par un Roger bon enfant et drôle. Mais quand il s’est agi de s’affranchir de l’apesanteur en faisant « le grand Icare », la partie n’était pas gagnée aux dires de Laurence, une jeune spectatrice enchantée : « Qu’est-ce qu’on nous fait pas faire ! … » Même incrédulité et bonheur face au Filoscope, la machine agricole de la Cie Carabosse qui regorgeait de ferrailles, de vieux jouets, de chromos jaunis et son fameux manège aérien ingénieux créé avec trois appendices de Tour Eiffel, des rails et des glissières. Des objets suspendus y défilaient comme les We meet in Paradise X-D.R o Sésame ? Moteur ! o Des acteurs-musiciens sur scène, des comédiens-réalisateurs sur pellicule et des réalisateurs-acteurs-bruiteurs en chair et en os ! La recette de La Cordonnerie est originale et savoureuse. Son spectacle, Ali Baba et les 40 voleurs, mêle habilement un film muet tourné en studio et en décor naturel, un accompagnement musical en direct sur le plateau par des visages que l’on aperçoit parfois à l’écran, et, surprise, les bruitages réalisés en direct par Samuel Hercule, l’homme-orchestre… On croirait assister à la post-synchronisation et le jeune public découvre attentif le backstage d’un film. Avec tact et ingéniosité, La Cordonnerie a pris quelques libertés avec Les Mille et une Nuits et offre une version plus contemporaine. L’histoire se déroule dans un paysage aride (Nevada ? Texas ?), à une époque indéterminée (années 50 ? 60 ?), dans un décor de désolation (une stationservice sortie de nulle part). Là, tous les soirs Ali Baba et son frère Cassim regardent des westerns à la télévision et rêvent de cow-boys, mais leur rencontre inopinée avec 40 voleurs aux allures de Bikers va bouleverser leur vie. Désormais leur destin a la couleur de l’or… Au récit filmique de deux héros malhabiles et timides se superpose un motif musical qui agit comme un refrain, une histoire d’amour qui X-D.R. mêle le vrai et le faux, l’écran et la scène sous nos yeux, le crissement de la paille évoquant le pas de l’un, le craquement d’un bol de corn flakes le petit déjeuner de l’autre. La Cordonnerie réussit à ganser avec finesse un spectacle nostalgique et fantasque. MARIE GODFRIN-GUIDICELLI Ali Baba et les 40 voleurs a été donné les 7 et 8 juin au PôleJeunePublic au Revest trophées de la vie de trois énergumènes râleurs qui les actionnaient, grossiers, bricoleurs de génie et doux rêveurs : un coureur cycliste à tête d’ampoule, la carpe de Tonton Fernand, Mémé et son chien (« Une sacrée peau de vache, la vieille ») … Un capharnaüm invraisemblable pour dire les souvenirs et les coups de gueule d’une famille (à peu près) comme tout le monde. Le soir venu, le ThéâtreFragile embarquait l’assemblée dans son exil gris et noir fait de caisses de bois et de seaux en plastique, frêles embarcations pour rappeler la réalité des traversées sans nom. Derrière les masques sans bouche, sous les guenilles, des cœurs battaient : une humanité sauvée, palpitante à l’heure où les artistes convièrent le public à partager une écuelle de soupe chaude. Patrick et sa famille étaient tout émus devant ce spectacle si généreux : « C’est excellent dans tous les sens du terme, c’est magnifique » répétait-il bouleversé. Mais déjà le public s’enfonçait dans la nuit pour voir le spectacle pyrotechnique et sonore de la Cie Entre ciel et terre enflammer le ciel… M.G.-G. Chaud dehors a été proposé par le Théâtre Comœdia les 4 et 5 juin à Aubagne À fond la gomme ! X-D.R. Une manière bien étrange d’envisager pneus et chambres à air… Les trois clowns de la compagnie barcelonaise Chaperton s’en donnent à cœur joie, détournant ces objets de la vie quotidienne à des fins loufoques et poétiques. Comme dotés d’une vie propre, les pneus traversent la piste, adoptent attitudes et caractères, deviennent des personnages à part entière, enfants malicieux, gros durs, grands timides… Ils se transforment en bateau hors bord, en costumes incroyables, du petit gilet (un chic fou !) au scaphandre… Que dire de la fleur et du bourdon entreprenant, des calamars géants, des phoques et autres bestioles… Les numéros s’enchaînent, et si le rire n’est pas toujours du plus léger le spectacle est très inventif et renouvelle le numéro de clown. Et les mimiques des trois larrons sont impayables ! M.C. Goma Gom a été joué le 29 mai à Simiane Collongues o
SAISON 201012011 de^"â'Nouveauté en librairie Histoires d'un 20 janvier récits Mree de lancement le i cr juillet 2010 â Marseille - Rendex-vous â 18h3o A la Bibliothèque de l'Alcaxar (BMVR) airs Belsunce, danse, musique. cirque, pbotographie... La passerelle }{prn}p iC LI C J e{J pei SJ Gap Avec Thierry Fabre et Renaud Ego et les auteurs Velibor Colic, Mustap et Fawzia Zouari..4 l'occasion des 10 ans de la revue Ln pensde de midi J - La pensée de midi, n'31, Actes Sud, mai zoio,18 -2-,'- - Renseignements 04 92 52 52 52 accueiLntheâtre-La-passerelLe.mm tw,wt h e a t re- la- p ass e re tie e u présente un festival européen,. ern e- mo,onneif., a#ffa Renseignnts : 04 9V2 43 Tg'ww.lape denidi.org - - if (Osez vous abonner J ROMEO ET JULIETTE CR tg ! ON SHAKESPEARE} FRANÇOISE{HATOT ULYSSE IEAH-(LkUEEGALLl)TFA ! JOSETTE &4R GROUPEGRENA EE'0Y G'-[rWnATl(1NATELIER EU Pl)55FBEF'BEBf1AR15 {p LIA ET Puu5arLrE 4141135.512/m ICHEL MASSE r1ANJUAN M6LIAE ± JEAN-CHARLES YNipN d ! r l € u DE !'AASDl1R Er Ofl NASARD hir4R l'1AUX : PH I LI PPE [AMR IO UNE dPERETrEÂ RAlÆNSDRÿCR, LE VERF1lG8AR AUX ENFERS GE RMdIUE TI WON ! HAN TELLE ST£FAN DE NAPLES Â Si:Y1ll.E SPECTACLE URIQUE LA 815ERrtiEE, jaj.:51F8A511FN BAt'N SUPHIE uESCHAqP5 b JEAN-FflANçulS MIN/5ERGE BAH BUSLIA GARf ufNTRAlE JOSETTE 601.11j IE GAELkA6E M ana Auriol du 19 au i l juillet 10 Aubagne du 28 au 3ü juillet 1 i corset 04 41 72 75 51 eurofr GYPTI5'CHATDT - VOUYOUCAS THEATRE MUSIQUE DANSE SAISON 2010/2011 RÉSERVATIONS 04 9111 00 91 www,theatregyptis,com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 1Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 2-3Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 4-5Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 6-7Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 8-9Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 10-11Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 12-13Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 14-15Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 16-17Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 18-19Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 20-21Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 22-23Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 24-25Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 26-27Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 28-29Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 30-31Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 32-33Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 34-35Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 36-37Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 38-39Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 40-41Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 42-43Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 44-45Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 46-47Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 48-49Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 50-51Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 52-53Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 54-55Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 56-57Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 58-59Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 60-61Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 62-63Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 64-65Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 66-67Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 68-69Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 70-71Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 72-73Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 74-75Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 76-77Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 78-79Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 80