Zibeline n°31 juillet 2010
Zibeline n°31 juillet 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de juillet 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... centralisme, socialisme et culture.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
38 MUSIQUE OPÉRA Tu es le père… Il y avait soixante-quatre ans qu’Hamlet d’Ambroise Thomas n’avait pas été représenté sur le Vieux-Port ! Le drame shakespearien, revisité à l’aune du romantisme par le compositeur de Mignon, a trouvé dans cette nouvelle production de l’Opéra de Marseille (coproduite avec l’Opéra National du Rhin) un souffle neuf. Dans un décor unique (Vincent Lemaire), dont les hauts murs froissés paraissent ceux d’une maquette fraîchement retirée d’un dépôt pour ouvrages négligés, les héros se meuvent vers leur lugubre destin. À la mesure d’une mise en scène austère et puissante (Vincent Boussard), le spectre fantastique du paternel assassiné marche aux cloisons, appelle son fils à la vengeance avec la voix du Commandeur (Patrick Bollière). Le couple félon (somptueuse Marie-Ange Todorovitch et Nicolas Cavallier impeccable) panique quand l’immense portrait du Roi devient miroir. Et quand son cadre reste vide, façon Yves Klein, le héros médite au seuil de son abyssal « Être ou ne pas être ? » … Enfin, lorsque Ophélie se noie dans une baignoire, rappel loufoque du lac originel, personne ne songe à rire : Duchamp fait place à Delacroix ! Il faut dire que Patricia Ciofi, en grande forme, est éblouissante dans cette scène de folie. On salue aussi la performance de Franco Pomponi qui, malade, a rempli son contrat jusqu’au tomber du rideau tandis que son baryton le trahissait (le 1er juin). Le Chœur de l’Opéra s’est une nouvelle fois distingué, montrant, aux moments clés, puissance, nuances et théâtralité. Et la direction souple et élégante de Nader Abassi semble avoir été du goût de l’Orchestre maison dans les interludes aux séduisants échos de harpes, saxophone ou clarinette… JACQUES FRESCHEL o Tardifs et flamboyants Le Festival de Musique sacrée de Marseille s’est achevé sur un programme pour le moins coloré : les Laudate Pueri et Nisi Dominus de Vivaldi et le fameux Pascale Beaudin Pierre-Etienne Bergeron o Stabat Mater de Pergolèse. Grands « classiques » baroques, menés avec énergie, musicalité et générosité par l’Orchestre Régional de Cannes (dirigé par Philippe Bender) et deux solistes robustes : la jeune soprano Pascale Beaudin, très prometteuse, et Marie-Ange Todorovitch (mezzo) qu’on ne présente plus. L’occasion pour un public nombreux de redécouvrir l’œuvre sacrée de Vivaldi, qu’on connaît moins que son répertoire instrumental. À tort ! La fougue lyrique du prêtre roux, plus mesurée, et le climat éminemment poétique de chaque air (le quatrième verset du Nisi Dominus, tout en rythme et procédés somnolents, est une pure merveille !) valent le détour. Le célèbre Stabat Mater, bien que beaucoup plus connu et entendu, a suscité un enthousiasme mérité du public. Il eut par ailleurs l’intérêt de faire le lien entre le lyrisme fougueux du compositeur italien le plus célèbre du premier XVIII e siècle à la puissance dramatique du jeune Pergolèse, qui annonce la période classique. Très beau concert ! SUSAN BEL Christian Dresse 2010 Sommets germains Dernier concert de la saison : Wagner et Richard Strauss font trembler les murs de l’Opéra de Marseille… a Tout débute par l’énoncé du fameux thème du Désir de Tristan et sa « résolution » harmonique équivoque. Illico, on se laisse embarquer par la machine symphonique, son hypnotique balancement qui, à pas comptés, conduit au climax volcanique avant que la tension, doucement, regagne le silence initial… On a beau connaître les musts wagnériens sur le bout des oreilles, rien n’y fait : le sorcier allemand nous manœuvre à sa guise ! D’autant que le 12 juin, dans le vaisseau (aucunement fantôme !) de l’Opéra retenant son souffle, un Maître Chanteur envoûte l’Orchestre Philharmonique de Marseille. Klaus Weise dompte la bête, maîtrise nuances et dynamiques, en garde sous le pied, soigne les textures et tisse les hachures polyphoniques au fil d’un souffle romantique vigoureux, comme dans le triptyque de Tannhäuser et son légendaire combat du vice et de la vertu. Avec la monumentale Symphonie alpestre de Richard Strauss, le chef incarne le joueur de flûtiau : on s’éveille avec le soleil et l’on grimpe dans sa course vers des sommets lumineux… avant la descente orageuse et le retour à la paix. Olympien ! Ou Asgardien, c’est selon. JACQUES FRESCHEL
ANGEL{E tNNLI,LQL CNA[JFFAYER GH9H4ES GAP LA BAT7E.-NEUVE SAINT-JULTEN MDHTMAVR LA FARE EN CNAMPSAUR - SAIMT-LASE11-LES-#lELE2ES TALLARD :.I DU 16 JUILLET ALI 13 A4TIT 2010, : 3C MN6[0.GE6 ❑'a'A ; CYP.D'X u= Rencontres d'auteurs mensuelles dares les Bouches.du.Rhâre NIIBIOUE RE CNAMRRE JAti Marc Kravetz Jeudi 17 juin 19 h Marseille Librairie Le Lievre de Mars Vendredi 18 juin 18 h 30 La Ciotat Librairie Au poivre d'Ave MU5I4ü ES.IN PNüM[9 EE9 > MfISICEllES DU MONDE Libraires,) 4Ars l1CONSEIL real GENERAL Ilirr.aii., Mir ! nJi 171.111 } MITRE ALPES ET P84VENCE, VALLEES DU CNAMPSAl1R ET YALSAl1GEMAA, PAYS GAPEN[Als 11. MEET EXTIIE ME N TU - 0402 S4 12 B F ! WWW.FESTiYALDECHAILLGL. C DM Printemps-été 2010 Les r- - z-vous i klOS les associations investissent la Canebière tap au 100 marseille Direction de Vanimation 125, Canebière 13001 - tel 04 91 14 54 7 www.m ai ri e duprem i ers ect eur.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 1Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 2-3Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 4-5Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 6-7Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 8-9Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 10-11Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 12-13Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 14-15Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 16-17Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 18-19Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 20-21Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 22-23Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 24-25Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 26-27Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 28-29Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 30-31Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 32-33Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 34-35Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 36-37Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 38-39Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 40-41Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 42-43Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 44-45Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 46-47Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 48-49Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 50-51Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 52-53Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 54-55Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 56-57Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 58-59Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 60-61Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 62-63Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 64-65Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 66-67Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 68-69Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 70-71Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 72-73Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 74-75Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 76-77Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 78-79Zibeline numéro 31 juillet 2010 Page 80