Zibeline n°29 mai 2010
Zibeline n°29 mai 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°29 de mai 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 6,8 Mo

  • Dans ce numéro : événement... le Ballet National de Marseille.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
44 MUSIQUE AU PROGRAMME Musiques sacrées Depuis 15 ans, le Festival de Musique Sacrée de Marseille fidélise un public qui vient en nombre (et souvent en famille) assister aux concerts à l’église Saint-Michel. Au-delà de leur caractère strictement « religieux », les opus proposés touchent le plus souvent à l’universel tant le répertoire « sacré » est immense et varié… Après une ouverture « jazzy » témoignage de la foi vivante de Duke Ellington à travers un Concert Sacred Music dirigé par Didier Huot, avec le Chœur et le Big Band de l’Orchestre de l’Opéra de Marseille (Le 23 avril), la manifestation retrouve des bases classiques. C’est un magnifique oratorio de Mendelssohn, Elias, chef-d’œuvre romantique et proche du style de l’opéra, qui est chanté par Jean- Philippe Lafont, Kimy Mc Laren, Qiu Lin Zhang et Gilles Ragon, des stagiaires du CNIPAL, des solistes du Chœur de l’Opéra et l’Orchestre Philharmonique de Marseille dirigés par Friedrich Pleyer (le 6 mai). À cause de l’acoustique de St Michel la direction artistique du festival regarde de Rameau en mai L’ensemble Baroques-Graffiti (dir. Jean-Paul Serra) au grand complet et des élèves chanteurs du CNR de Paris investissent Lenche au mois de mai autour d’un projet ambitieux. Des ateliers de création autour de la tragédie lyrique Zoroastre de Rameau donnent lieu à des représentations publiques mixant différents domaines. Portraits Croisés musicaux des héros de l’opéra avec la Compagnie Accordances et travail vidéaste (les 12, 13 mai à 19h et le 14 mai à 20h30), Petites histoires de Claviers « Around Rameau » (le 15 mai à minuit), propositions artistiques autours des deux couples de l’opéra (« Le bien » le 19 mai à 19h et « Le mal » le 20 mai à 19h) et des transcriptions autour des thématiques communes de Zoroastre et La Flûte Enchantée (le 21 mai à 20h30), des opus pour viole de gambe de Marin Marais (le 22 mai à minuit)… avant les représentations finales du projet mis en scène par Renaud Marie Leblanc (du 26 au 28 mai). JACQUES FRESCHEL MARSEILLE. Mai en Musique. Théâtre de Lenche, du 12 au 29 mai 04 91 91 52 22 - www.theatredelenche.info Celeste et intime On a souvent l’habitude d’associer Aida de Verdi à un péplum grandiloquent, sans doute à cause de son fameux Triomphe et ses trompettes glorieuses. Cependant, nombre de ses scènes se limitent à de simples dialogues où les personnages se livrent à de profonds conflits intérieurs. La mise en scène sobre de Paul-Emile Fourny, s’appuyant sur des éléments Indra Thomas X-D.R. près les effectifs des œuvres affichées (un trop grand dispositif devient vite inaudible). La « Pauken Messe », éclatante et « guerrière » messe « des timbales » qu’Haydn composa en 1796 alors que l’Autriche était menacée par Bonaparte, ainsi que le Lauda Sion (traduction musicale de la transsubstantiation du pain et du vin en corps et en sang) de Mendelssohn, devraient y révéler leur plénitude sonore. Avec l’OLRAP, le Chœur Régional PACA dirigés par Michel Piquemal (le 11 mai). Comme le festival a le mérite de mettre en convergences les structures et talents locaux, on n’oublie pas les concerts gratuits dans quelques églises de la Cité donnés par les élèves les plus affûtés du Conservatoire National à Rayonnement Régional : à Ste Marguerite (29 avril), Montredon (4 mai), St-Julien (9 mai à 16h), St- André (15 mai à 16h), St-Just (18 mai à 18h30), Les Olives (21 mai à 16h) et au Sacré-Cœur (26 mai). JACQUES FRESCHEL o de décor (Jean-Pierre Capeyron) éclairés par Jacques Châtelet conviendra sans doute davantage à l’espace scénique d’Avignon, comme ce fut le cas à Toulon en 2006, qu’à la démesure du Palais Nikaïa en 2009. Le rôle-titre est chanté par Indra Thomas avec, à ses côtés, la mezzosoprano Elena Manistina, Jeong-Won Lee dans Radamès, Carlos Almaguer (Amonasro), Nicolas Courjal (Ramfis), Jean Teitgen (le Roi)... Le Chœur, l’Orchestre et le Ballet avignonnais sont dirigés par Rani Calderon. J.F. AVIGNON. Les 25 avril à 14h30 et 27 avril à 20h30 Opéra Théâtre 04 90 82 81 40 - www.avignon.fr Jean-Philippe Lafont X-D.R MARSEILLE. Réservation : Opéra 04 91 55 11 10 - www.marseille.fr Alexandre le Grand Son dernier disque Journal intime est une lecture originale de pièces célèbres de Chopin : Mazurkas, Nocturnes, Fantaisies, Ballades réunies par la tendresse du souvenir ! Le pianiste chemine à travers ces opus qui, dit-il, ont « marqué et accompagné les étapes de ma vie ». Alexandre Tharaud en reprend quelques plages en récital et ajoute des bijoux baroques dont il a le secret depuis ses Couperin et Rameau plébiscités. Mais c’est de Sonates de Scarlatti qu’il s’agit ! J.F. ISTRES. Le 29 avril au théâtre de l’Olivier - 04 42 56 48 48 - www.scenesetcines.fr DRAGUIGNAN. Le 30 avril au Théâtre - 04 94 50 59 59 - theatresendracenie.com Toutes les mêmes ? Cosi Fan Tutte (ou L’Ecole des Amants) de Mozart serait inspiré d’une histoire vraie dont on parlait à Vienne en 1790 ; on dit même que son sujet fut imaginé par l’Empereur Joseph II. Deux frères, sûrs de l’inclination de leur fiancée, font un pari avec un vieil ami célibataire qui doute de la fidélité féminine. Déguisé, chacun courtise la promise de l’autre. Les deux jeunes femmes résistent... et cèdent ! Cette farce (que l’on qualifierait aujourd’hui de misogyne) est une comédie galante empreinte de libertinage qui reflète la fragilité de la nature humaine… mais c’est surtout est un bijou musical. La mise en scène est signée Yves Beaunesne alors que François Bazola dirige un orchestre mozartien allégé. J.F DRAGUIGNAN. Le 11 mai à 20h3. Théâtre 04 94 50 59 59 - www.theatresendracenie.com Alexandre Tharaud Marco Borggrevepour Harmonia Mundi
45 Vieilles perruques et divas fantasques Éternel repos Le tonitruant Requiem de Verdi est un des piliers du répertoire de musique sacrée. Outre sa majesté, il séduit par son aspect dramatique et sa verve, L - 1, L y i Femmes tragiques Après Aix (voir p.42), Anna Caterina Antonacci. retrouve Juliette Deschamps à Nîmes. On y avait suivi la soprano dans son spectacle Era la notte et ses Lamentations baroques désespérées. Cette tragédienne dans l’âme récidive avec la même metteuse en scène pour une nouvelle performance en solitaire, accompagnée par l’Orchestre Les Siècles dirigé par François-Xavier Roth. J.F. NÎMES. Les 27 et 29 avril à 20h. Théâtre 04 66 36 65 00 - www.theatredenimes.com Anna Caterina Antonacci Derossi, naïve Hasmik Papian Zaven Khachikyan En 1786 furent joués à Schönbrunn, devant l’empereur, deux opéras commandés sur le même sujet : le Directeur de Théâtre de Mozart et D’abord la musique, ensuite les paroles de Salieri. L’adaptation conçue pour la jeunesse par Jean-François Héron pour la Compagnie Interlude est une sorte de vaudeville, avec dialogues parlés en français, un habile condensé du « buffo » italien de Salieri et de ce qu’il reste des numéros allemands du singspiel mozartien. Un poète (Pierre Villa-Loumagne) et un musicien (Jean-Christophe Filiol), caricatures des « vieilles perruques » du XVIII e siècle, tentent de produire, sous la houlette du « Direktor », un opéra en quatre jours. Sur ce surgissent deux sopranos hystériques, Monique Borelli et Lucille Pessey, enrubannées et corsetées, qui se disputent le statut de « prima donna ». Se succèdent des shows clownesques aux vocalises fantaisistes, alors qu’au piano Jan Heiting joue l’homme-orchestre. La mise en scène déjantée de Julien di Tomaso contribue au loufoque du spectacle. J.F. MARSEILLE. Le 18 mai à 20h30 et le 19 mai à 19h15. Théâtre Gyptis 04 91 11 00 91 - www.theatregyptis.com mélodique. Cette messe des morts, créée en 1874 sous la baguette du compositeur qui tenait à honorer la mémoire du poète AlessandroManzoni, fut qualifiée « d’opéra en robe ecclésiastique ». S’il n’est pas le plus empreint de religiosité, ses effets spectaculaires, tel le cinglant Dies Irae, sont de nature à faire redouter le jour du Jugement dernier… alors que son final invite à l’Espérance. Deux dates qui rempliront, à n’en pas douter, le grand théâtre municipal. Le quatuor vocal est composé d’Hasmik Papian (soprano), Elisabetta Fiorillo (mezzo), Antonio Gandia (ténor), Marco Vinco (basse). Bruno Aprea dirige l’Orchestre et les Chœurs de l’Opéra toulonnais. J.F. Double chœur Roland Hayrabedian dirige Musicatreize dans un programme vocal à dominante magyare avec les Etudes hongroises de Ligeti, Quatre chants populaires hongrois de Bartok et Madrigalkomödien de Peter Eötvös, auquel il ajoute les « british » Eight sacred and profane lyrics songs de Britten (Marseille, le 7 mai à 19h - ABD Gaston Defferre 04 91 08 61 00). Le chef prend ensuite la tête du Chœur contemporain pour Huit Chansons françaises de Poulenc, Trois poèmes élastiques de Marius Constant Due Coro di Michelangelo Buonaroti il giovane de Dallapicola, Nonsense de Goffredo Petrassi et Burleske de Kagel (Lançon-de-Provence, le 9 mai à 17h. Église 04 90 42 85 99). J.F. 04 91 00 91 31 - www.musicatreize.org TOULON. Le 14 mai à 20h et le 16 mai à 15h. Opéra 04 94 92 70 78 - www.operadetoulon.fr Sons de printemps Parmi le chapelet d’installation, ciné-concert, spectacles chorégraphiques, récitals et concerts du Festival Les Musiques en cours (voir p 42), on attire votre particulière attention sur le concert associant l’ensemble Musicatreize, le Chœur Contemporain, l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée P.A.C.A. consacré à une création d’Alexandros Markeas et un oratorio de Maurice Ohana d’après F. Garcia Lorca (le 23 avril à 20h30 au Ballet National de Marseille) ; et la venue en « miroirs », des Quatuors Psophos et Parisii pour deux créations de Jean-Christophe Marti et Mauro Lanza avec également au programme le 4 e Quatuor de Dusapin, Ainsi la nuit de Dutilleux et La nuit transfigurée de Schoenberg (le 24 avril à 20h au BNM). À noter également les affiches autour des (si « modernes » !) Madrigaux de Gesualdo et Monteverdi (respectivement les 27 et 29 avril à 20h30 à l’église St Laurent) ou la clôture électro-improvisée du Trio PAJ de Michel Portal (le 1er mai à 21h à la Friche). J.F. MARSEILLE. Jusqu’au 1er mai. Gmem. PHOTO Quatuor Psophos 04 96 20 60 10 - www.gmem.org cie Interlude ArTe 5 e ! La tenue du 5 e Festival Art&Terrorisme 5. 1-2-3-4 *THIS IS TEXAS* se déroulera les 16, 17, 23, 27 et 30 avril à L’Embobineuse. Sous le titre énigmatique This is Texas se cache en fait la première partie d’Art&Terrorisme qui s’échelonnera tout au long de l’année. Pour se préparer à un tel dépaysement, inutile de vous dire qu’il vaut mieux s’acclimater en douceur avec l’exposition des linogravures et sérigraphies de Richard Bawin et Pascal Leyder, artistes trisomiques belges en résidence à l’Embobineuse et au Dernier Cri. Le reste parle de lui-même : Apocatastasis (23/4 à 21h), Les violettes noires à la poursuite du lapin blanc (27/4 à 20h30) et Terreur à Dallas (30/4 à 21h). Quatre soirées d’Art-Total-embobiné pour ce premier acte torride et printanier, véritable cocktail explosif (cirque, blues, kabuki, accordéon, variété féroce, tango industriel…) F.I. L’Embobineuse, Marseille 04 91 50 66 09 www.lembobineuse.biz



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 1Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 2-3Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 4-5Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 6-7Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 8-9Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 10-11Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 12-13Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 14-15Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 16-17Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 18-19Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 20-21Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 22-23Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 24-25Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 26-27Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 28-29Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 30-31Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 32-33Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 34-35Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 36-37Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 38-39Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 40-41Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 42-43Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 44-45Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 46-47Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 48-49Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 50-51Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 52-53Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 54-55Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 56-57Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 58-59Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 60-61Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 62-63Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 64-65Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 66-67Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 68-69Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 70-71Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 72-73Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 74-75Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 76-77Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 78-79Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 80