Zibeline n°29 mai 2010
Zibeline n°29 mai 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°29 de mai 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 6,8 Mo

  • Dans ce numéro : événement... le Ballet National de Marseille.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
32 ARTS VISUELS L’ART RENOUVELLE LE LYCÉE, LE COLLÈGE ET LA VILLE L’Art Renouvelle le Lycée, le Collège et la Ville constitue un évènement désormais institutionnalisé dans la cité phocéenne. Avec de nouveaux projets comme le Festival des Arts éphémères qui s’installe à Maison Blanche pour sa deuxième édition Olivier Setton, La poignée de main N°1, 2007 Anne Charlotte Depincé, Souvenir de la campagne, acrylique et huile sur toile, 2009 Sortir de l’ombre Dans son Cours de peinture par principes (1708), Roger de Piles déclarait : « Le clair-obscur dépend absolument de l’imagination du peintre ». Plus de trois siècles plus tard, quelle part est attribuée à la lumière comme à l’ombre par les artistes contemporains ? L’occasion leur est donnée de les explorer avec Les Parts de l’ombre, matérialités et fictions, une proposition de Lyse Madar responsable du Passage de l’Art. Art et pédagogie Cet évènement est exemplaire du rapprochement réussi entre enseignement et culture. Environ vingt établissements d’enseignement du secondaire accueillent près d’une trentaine d’artistes de différentes expressions, auxquels se joint pour la seconde fois le Festival des Arts éphémères organisé par la mairie du 9 e et 10e, qui reconduit son travail avec les Ateliers publics de l’École supérieure des Beaux-Arts de Marseille (ESBAM) et inaugure une première collaboration avec le [mac] en confiant la sélection de onze artistes à son directeur adjoint Thierry Ollat. Les établissements scolaires exposent depuis début avril des œuvres d’artistes très divers, photographes, sculpteurs, peintres, qui entrent dans les lycées d’enseignement général (Michelet) mais aussi au collège (Gréasque) et dans les établissements professionnels. Chaque exposition est travaillée en amont avec les artistes et toutes donnent lieu à des projets originaux comme l’installation de Jérémie Setton et Pascal Navarro avec les élèves du lycée professionnel Léonard de Vinci, Manja Rufled et Franck Déglise au lycée Brochier. Quant aux ateliers pour adultes de l’ESBAM, ils présenteront leurs travaux à Maison Lionel Scoccimarro, customised palm tree, prod. Sextant&Plus-Mécènes du Sud, 2007, courtesy galerie Olivier Robert. Adagp Blanche, et dans le cadre du Festival des Arts éphémères, confronteront leurs œuvres à celles des artistes invités à partir du 21 mai… Cette édition 2010 ne pourra pas compter avec l’Université comme lieu d’accueil d’expositions mais trouvera une belle compensation avec le colloque qui interrogera ces Parts de l’ombre organisé avec Michel Guérin et l’Université de Provence avec la participation de Raoul Hébréard. Il y sera donc question d’ombre mais aussi de lumière, de peinture et de photographie, du sacré, de Bacon. L’ombre serait donc une lumineuse proposition ! CLAUDE LORIN Armelle de Sainte Marie, sans titre, huile sur toile, 2008 Les Parts de l’ombre, matérialités et fictions L’Art renouvelle le Lycée, le Collège et la Ville jusqu’au 17 juin divers lieux 04 91 31 04 08 http://lepassagedelart.free.fr Festival des Arts éphémères du 21 mai au 9 juin Bastide et Parc de Maison Blanche, Marseille 9 e 04 91 14 63 26 colloque Les Parts de l’Ombre : matérialités et Fictions jeudi 22 avril de 9h à 12h Espace Écureuil 04 91 57 26 49
VILLENEUVE LEZ AVIGNON PRINTEMPS ART CONTEMPORAIN ARTS VISUELS Sacrée Ducaté À Villeneuve lez Avignon Marie Ducaté enchante de son théâtre d’ombres et de silhouettes la Chartreuse et la Tour Philippe le Bel : sa magnificence répond à l’austérité des lieux Marie Ducaté a su faire face au poids de l’histoire des lieux en réinventant un peu de leur passé et en empruntant à l’un la force du sacré (la Chartreuse pontificale du Val de Bénédiction du XIV e siècle), à l’autre le prestige des Templiers (la Tour Philippe le Bel édifiée entre 1292 et 1307). Un projet d’une ampleur exceptionnelle qui lui permet de continuer à explorer les grands thèmes de l’histoire, de l’art et de l’art religieux. À La Chartreuse, qui abrite désormais le Centre national des écritures du spectacle, Marie Ducaté a choisi les passe-plats des cellules de moines, tout autour des cloîtres, pour y nicher une série de dessins sur calque froissé. Chacun est enchâssé dans une boîte noire en verre, savamment éclairé de l’intérieur, que le visiteur silencieux apprend à ouvrir et fermer doucement. Telles des enluminures médiévales les œuvres évoquent là un joueur de flûte ou la ville fortifiée en bordure du Rhône, ici une Crucifixion ou des angelots bienheureux aux joues rebondies. Toutes distillent une légèreté distanciée et une douceur bienvenue. Sur le chemin de la Chapelle des fresques et de la Chapelle des morts, la déambulation se poursuit, croisant art ancien et création contemporaine… Par contraste à la Tour Philippe le Bel, son travail jusque-là « miniature » explose par son ampleur nouvelle : installations, dessins et sculpture investissent les salles voûtées des trois étages avec une intensité dramatique. Au rez-de-chaussée, un « drapé de tissu métal gris peint en or ondule Saison 2 Le second Printemps de l’art contemporain à Marseille aura lieu les 13, 14, 15 mai. Soirée d’ouverture le 12. Trois jours de découvertes, festifs annonce-t-on. Fleurira et de beaux fruits donnera ? Saison 2. La première avait été commandée dans la précipitation par l’urgence de la conjoncture 2009. La situation de l’art contemporain à Marseille se vivait déjà mal : fermeture de plusieurs lieux, inquiétudes budgétaires et rétrécissement des subsides publics, recherche d’alternatives tournées vers l’entreprise privée. Les troupes n’étaient pas vraiment prêtes mais avaient ressenti la nécessité de faire quelque chose. Servant opportunément de structure fédératrice, le groupement marseille expos continue aujourd’hui d’entretenir la flamme et l’évènement prend plus de consistance. Le principe : 3 jours, chaque jour pour découvrir dans un quartier les lieux d’art contemporain du réseau ouverts de 15h à 19h, et parcours découverte en nocturne jusque 22h. Et cette année une formule 3 circuits est assurée par l’Office de tourisme sur réservation. Au programme Nous avons d’ores et déjà relevé quelques rendez-vous, qui seront complétés par d’autres en cours d’élaboration : - le 12 maidès 21h, à La Friche soirée d’ouverture : projection vidéo Inferno de Marie Bovo, Squelette, performance de Fouad Bouchoucha, Dj L’Étrange demeure, Martine Derain à Vol de Nuits Martine Derain 33 Oeuvres de Marie Ducatéà la Tour Philippe le Bel X-D.R sur le sol », évoquant Sainte Casarie qui vers l’an 1000 ressuscita un homme noyé dans le Rhône. Luxuriance de la matière conjuguée à la symbolique des motifs : fleurs, soleil… Dans la salle dépouillée du premier étage trône Le Gisant, sculpture en terre noire recouverte d’un tissu de côte de maille inox, entourée de frises figuratives comme l’étaient les tympans des églises romanes. On entendrait presque le tumulte des attaquants au pied de la Tour… Enfin, avant d’atteindre l’ultime terrasse, allongés au sol, Les fantômes des Templiers semblent attendre l’éternité, « leurs âmes/calque, écrit Marie Ducaté, ballottées par les vents et vouées à la poussière ». Neuf fantômes de chevaliers à ses yeux dérisoires, conquérants inutiles. MARIE GODFRIN-GUIDICELLI Et après… Marie Ducaté La Chartreuse, Villeneuve lez Avignon jusqu’au 15 juin 04 90 15 24 24 Tour Philippe le Bel, Villeneuve lez Avignon jusqu’au 27 juin 04 32 74 08 57 www.chartreuse.org set performatif de Monsieur Moo ; sur le toit terrasse : Unexpected, installation multimédia du GroupeDunes de 19h30 à 21h30 - le 13 chez OÙ, à partir de 19h : lecture et intervention d’Anne Kawala - le 14 à partir de 18h30, à la galerie des Bains Douches de la Plaine : vernissage plus soirée design culinaire - le 14 à 19h30, à Vol de Nuits : L’Étrange demeure, projection diaporama en présence de l’artiste Martine Derain - le 15 dès 17h par La Traverse/Ateliers de l’Image : rencontre et discussion avec l’artiste Anne Penders. Trois jours pour de belles découvertes. C’est aussi ouvert toute l’année ? C.L. Printemps de l’art contemporain à Marseille du 12 au 15 mai divers lieux www.marseilleexpos.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 1Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 2-3Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 4-5Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 6-7Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 8-9Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 10-11Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 12-13Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 14-15Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 16-17Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 18-19Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 20-21Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 22-23Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 24-25Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 26-27Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 28-29Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 30-31Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 32-33Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 34-35Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 36-37Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 38-39Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 40-41Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 42-43Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 44-45Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 46-47Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 48-49Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 50-51Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 52-53Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 54-55Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 56-57Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 58-59Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 60-61Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 62-63Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 64-65Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 66-67Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 68-69Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 70-71Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 72-73Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 74-75Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 76-77Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 78-79Zibeline numéro 29 mai 2010 Page 80