Zibeline n°28 avril 2010
Zibeline n°28 avril 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de avril 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : les femmes dans la culture.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
40 MUSIQUE CONCERTS Au cœur du romantisme Cécile Auclert raconte les amours tumultueuses de Georges Sand et Frédéric Chopin. En maniant les belles marionnettes de Frédérique Souloumiac, avec des inflexions en polonais, et en s’appuyant sur le talent de ses deux complices, les jeunes Mélanie Gadenne, piano et Xavier Chatillon, violoncelle. Tous deux impulsent l’élan romantique essentiel au récit, la musique comme un écho, une respiration : ils sont Solange et Maurice, les enfants de Sand. Le 4 e Prélude et la Polonaise Brillante op3 évoquent l’arrivée d’un piano Pleyel dans le salon du château de Nohant : très beau toucher de la pianiste et jeu fluide et passionné du violoncelle. Puis Paris, leçons particulières, la phtisie, les rencontres : Delacroix, Balzac, la liberté de Sand qui collectionne les amants. Nous nous laissons porter par ces aventures romanesques, bercés par Quinte royale Après que le président Bernard Camau a révélé le programme de la saison prochaine (voir p.50), les Solistes de Chambre de Saint-Pétersbourg entament le magnifique op.57 de Chostakovitch. Ce véritable quintette constitué (piano et quatuor à cordes) rend à cette œuvre sa dimension tragique, ses contrepoints classiques, ses déchirures et ses sarcasmes grinçants, ses contrastes envoûtants, avec une rigueur métronomique, puissance et invention, lyrisme et somptuosité sonore. Après la pause, les Russes enfoncent le clou avec le fameux Quintette op.44 de o Que du bonheur ! Quel privilège que d’écouter ce concert d’exception, donné par le Trio Smetana ! Jitka Čechová au piano, souveraine… fluidité, précision du jeu, maîtrise des tempi ; Jan Páleníček au violoncelle, acrobatique ; Jana Vonášková-Nováková au violon, avec une rondeur et une profondeur des sons, que ce soit dans les graves ou les aigus, de o D les sublimes mélodies du compositeur, par le timbre chaud de la comédienne, par sa lecture imagée, rythmée, expressive, malgré quelques accrocs, entre lecture et récit. On entend aussi le Nocturne op 72 n°1 dont la mélodie au violoncelle est l’âme de Chopin qui pleure : les deux musiciens sont comme transfigurés… puis la Valse op 64 n°1 à l’arrivée de la sœur polonaise, dernier souvenir heureux d’un Chopin qui meurt à 39 ans : sa Marche Funèbre est le souffle émouvant de ce personnage au romantisme décidément tragique. YVES BERGÉ Chopin et Sand : Des étés de sauterelles a été joué à Gebelin le 12 mars Schumanncomposé un siècle auparavant. Violoncelle olympien, violon cristallin, alto vibrant, piano créatif… l’ensemble est au service du chant et de la forme, de la poésie propre à l’univers de Schumann : un classique tourmenté alternant des scansions nerveuses et des pages festives. Gageons que la Société de Musique de Chambre de Marseille nous réservera encore, après 90 ans d’existence, d’autres belles soirées ! J.F. Trio Smetana X-D.R. Ce concert a eu lieu le 17 mars à l’Auditorium de la Timone toute beauté. Pourtant le programme n’était pas d’une exécution facile ! Le Trio en si bémol majeur de Beethoven, avec un piano qui module comme une harpe, puis le Trio en sol mineur de Smetana, bouleversant, enfin le Trio op. 90 « Dumky » de Dvorak, dans lequel la mélodie mélancolique trouve des variations endiablées, les registres s’enchaînent avec la grâce et la spontanéité de la vie même. Avec générosité, le trio offrait au public enchanté trois bis : le « gypsy » trio de Haydn, troisième mouvement, un rondo enjoué, tournoyant, où les musiciens semblent s’amuser et communiquent leur plaisir du jeu au public ; une petite pièce théâtrale et lyrique du compositeur Tchèque, Josef Suk ; et le troisième mouvement du troisième Trio de Martinů, superbe ! MARYVONNE COLOMBANI Ce concert était donné au Jeu de Paume le 10 mars, dans le cadre de la programmation des Concerts d’Aix X-D.R Lydia Kovalenko et Igor Uryash X-D.R. Chants du monde De Moscou à New York, mélodies populaires et savantes ont côtoyé chants traditionnels et standards de jazz, interprétés avec passion par le Chœur de femmes de l’Opéra d’Avignon (direction Aurore Marchand, accompagnementbrillant de Florence Goyon-Pogemberg). Parmi cette diversité musicale, deux coups de cœur : pour El Vitro, chant populaire anonyme andalou, au rythme soutenu, et pour la mélodie Chanarcato du compositeur argentin Guastavino dont la mélancolie a fait rêver à de lointains horizons. Pour terminer, en bis, un « tube » de jazz de Georges Shearing, Lullaby of Birdland, a remporté le succès prévu. Mais il est dommage que la salle du foyer de l’opéra, trop petite, oblige ces belles voix à quelque retenue ! C.R. Apér’opéra, Avignon, le 20 mars
. iI1-2f11 fl Fougue romantique Le 23 février dernier, le troisième concert de la neuvième saison des Moments Musicaux de Carry, offrait un superbe concert piano-alto. Outre le fait que la salle de l’Espace Fernandel a le mérite de présenter de jeunes artistes de la région, on ne peut que les féliciter du remarquable choix effectué. Jeunesse et talent ici se conjuguent. Sensible et délicate approche du Schumanndes Contes de Fées, complicité dans l’exécution de la Sonate en fa mineur de Brahms (avec une belle transposition de la clarinette à l’alto), pianissimi éthérés de l’alto, emportements expressifs des deux musiciennes, la première partie du concert présentait ainsi un travail accompli et de qualité. Mais la deuxième partie du concert fut littéralement éblouissante. Il semblait que l’allegretto de la Sonate pour Alto et Piano de Chostakovitch avait été écrit pour elles ! L’archet échevelé d’Aurélie Deschamps, virtuose et labile jusque dans les doubles cordes, transporte les auditeurs dans un univers passionné, tandis que l’ultime Sonate de Chopin pour violoncelle et piano (transcrite aussi pour l’alto) s’anime sous les doigts d’Emilie Vaute, en de magnifiques chromatismes. Les amples phrasés, la profondeur des sonorités, la richesse expressive des deux (très !) jeunes artistes, tout concourait à nous faire vivre un moment musical d’exception. Bravissimae ! MARYVONNE COLOMBANI www.moments-musicauxde-carry.fr 1 MARSEILLE 42) CONCERT 04 91 55 11 10 F w opera_marsellle_fr w OPE 20 -2010 MARSEILLE DE L'ORICLIL'S'1'RL l'I LI1_Ir,wRralObIIQUL L1E MARS E1L LL 10 AVRIL 2010 20H A L'OPÈRA DIRECTION MUSICALE CISIO BARRETO CEBALLOS TUBA THOMAS LELEU CASTE LLANOS SANTA CRUZ DE PACAlR1Cf1E VAN BESELAE RE CO N VEl2GEN CES POUR TLEiil. ET ORCHESTRE Gamrnarrde de la Ville de Marsellle - 1lAUGHAN WILLIAMS CONCERTO POUR TUBA BERNSTEIN WEST SIDE STORY, GA\SCS SYMPHONIQUES Tout aux bois X-D.R Il est des soirs où vraiment, ceux qui restent à la maison pour regarder la télé ont décidément tort ! Le spectacle offert le 27 février au château de Trets est de ceux-là qui vous décident à braver un froid certes vif, mais oublié grâce à un concert d’une vivacité, d’une légèreté et d’un intérêt rares. Il est vrai que former un trio avec deux hautbois et basson est étonnant. Nous n’en sommes pas à un a priori près : vous auriez appris mille choses sur ces bois qui furent d’abord… des os, ou des fagots ! Rassurez-vous, il ne s’agissait pas d’un cours : anecdotes, morceaux à énigmes, (devinez à quel film appartient tel ou tel air !), reconstitution acoustique du Vieux-port de Marseille, Ferry Boat, sirènes, gabians, tout y est ! À côté du Parrain, L’échelle de soie de Rossini, une sonate du baroque italien Geminiani, puis, le baroque français de Boismortier, une délicate sérénade de Mozart (n°5), les superbes 5 conversations pour deux hautbois du contemporain R. R. Bennett, deux tangos de Piazzola, bouleversants… Virtuosité, ampleur des sons, tout contribuait à la qualité de l’ensemble. Les musiciens, complices, Marc Badin (hautbois et hautbois d’amour), Patrice Barsey (hautbois et cor anglais), Hervé Issartel (basson) nous entraînent dans leur exploration éclectique de la musique de toutes les époques. C’est léger, brillant, spirituel. « Travailler avec cette formation, c’est mission impossible ! » ironise l’un d’entre eux… On rit, on écoute, et on sait qu’il a tort… MARYVONNE COLOMBANI Le Trio Besozzi se produisait à Trets le 27 fev CONCERTS DE MUSIQUE DE CHAMBRE Au FOyer de l'Dpera SAMEDI 17 AVRIL 2010 À. rH Ensemble Besozzi JAN DIS MAS ZEi.f N KA Marc Badin, Patrice BarseY, Herwè Issartel, Jean-René da Gonceiçao, Christine tecofn SAMEDI 15 MAI 2010  171T Les Zin'q K H ACHATU R I AN, N1OUSSORGSKI, KAMEN, PONCHIE LLI, DRIVERA, ROS INI, O$LOV, HAENOEL Eric Laparra de Salgues. Thomas Lefeu, Laurent Cabaret, Denis Cartier Millon. Julien Lucehi, Bernard Pereira 04 9 i 55 11 I 0 I opera,rrLarseille,fr iL 6IRRielr.r lI,tiF



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 1Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 2-3Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 4-5Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 6-7Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 8-9Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 10-11Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 12-13Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 14-15Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 16-17Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 18-19Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 20-21Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 22-23Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 24-25Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 26-27Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 28-29Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 30-31Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 32-33Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 34-35Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 36-37Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 38-39Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 40-41Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 42-43Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 44-45Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 46-47Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 48-49Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 50-51Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 52-53Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 54-55Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 56-57Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 58-59Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 60-61Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 62-63Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 64-65Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 66-67Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 68-69Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 70-71Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 72-73Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 74-75Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 76-77Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 78-79Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 80