Zibeline n°28 avril 2010
Zibeline n°28 avril 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de avril 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : les femmes dans la culture.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
XIII LIVRES Dessins de vies Plus que leur engouement pour la BD, c’est l’envie de comprendre qui motivait les jeunes lecteurs du dernier Forum des lycéens et des apprentis (voir Zib’27). Notamment, ils ont interrogé les auteurs présents sur la collaboration entre le scénariste et le dessinateur. Ils y ont appris que chaque création a un mode opérationnel différent. C’est le désir qui prime, guidé par la complicité. Au revoir, Monsieur est une BD très noire dans tous les sens du terme. Le graphisme en est sobre, contrasté et peut même sembler bâclé tant les traits sont tracés avec rage. Le scénario est sordide et tend à montrer comment on peut être pris au piège par les adultes, surtout par un père violent et malhonnête, quand on est enfant. Augustin apprend à se défendre après la mort suspecte de sa grand-mère. Sa mère, après une vie de brimades et de soumission, empoigne son destin et Conte cruel Il est des livres dont le contact tactile entraîne déjà dans un ailleurs à la fois précieux, et étrange. Le premier tome de la BD Cœur de Papier fait partie de ceux-là. Le toucher un peu rugueux de la couverture, comme toilée d’une fine jute, les teintes fondues de marron grisé et sépia, les formes énigmatiques et complexes du dessin de la couverture, nous préparent au mystère, à l’étrange. C’est un enfant, il a onze ans et un cœur fragile, en papier. Sa vie commence là, au moment où il est déposé devant le portail d’une villa qu’il ne peut distinguer, dissimulée par les herbes folles et les ronces… Pourquoi se trouve-t-il dans cet endroit ? Qui l’a laissé ? Qui est cette étrange jeune fille aux cheveux bleus et qui répond au nom de Rosamelia ? Pourquoi le grand escalier doré est-il interdit ? Qui est cette « Mamie Nuit » si terrifiante ? Aux armes !!! Voilà un petit conte philosophique qui vous rappellera lointainement l’inoxydable Voltaire et ravira votre grand ado qui ne l’a pas encore lu… Bien que truffée de références littéraires et politiques, c’est plutôt à lui que cette histoire s’adresse. Nous autres, qui avons entendu les échos des Révolutions du siècle -ou y avons participé- qui avons assisté, enthousiastes puis stupéfaits aux printemps puis à la mise au pas des peuples un peu partout sur cette fichue planète, qui avons lu, incrédules les récits des survivants de toutes les utopies, nous autres qui, d’une manière ou d’une autre, avons remisé nos utopies, n’avons pas grand-chose à apprendre sur la déconfiture du Peuple des Rats ; un monarque tyrannique qui va un peu trop loin, un peuple qui se révolte, des idéalistes qui se font rouler dans la farine… celui de son fils. Le second volume de la vie aventureuse de Calamity Jane présente des dessins plus travaillés, plus détaillés, avec moins de gros plans. L’encre en est moins noire, le tracé plus fin. L’histoire, inspirée de récits d’époque et des lettres que Jane a écrites à sa fille, relate la période où elle l’a confiée à un couple de bourgeois en mal d’enfant. Elle ne peut pas s’en occuper seule et doit gagner sa vie dans l’Amérique de la conquête de l’Ouest. Le scénario et les dessins retracent les décors de l’époque avec un réalisme qui permet de comprendre cette femme exceptionnelle, libre et qui, pour le rester, s’est vu obligée de ressembler aux hommes ! On attend le 3 ème et dernier volume. Et les résultats du prix ! CHRIS BOURGUE r I c t C c E Une Révolution qui accouche dans les larmes, les trahisons et le sang d’un régime vaguement démocratique. Au passage, votre ado apprendra les effets délétères de l’exercice du pouvoir qui, comme on le disait dans le temps, corrompt ce petit peuple de rats décidé à poursuivre le vieux rêve immémorial de l’humanité. Évidemment, en ces temps délétères, la morale de l’histoire est peu euphorisante : inlassablement, l’histoire se répète. Toutefois, haut les cœurs : les meilleurs continuent de résister ! SYLVIA GOURION Lola et le Peuple des Rats Christine Giraud Éd. Amalthée, 10 euros C Au revoir, Monsieur Olivier Mau (texte) et Rémy Mabesoone Éd. Casterman, 15 euros Martha Jane Cannery, les années 1870-1876 Christian Perrissin (texte) et Matthieu Blanchin Éd. Futuropolis, 22 euros On se laisse très vite captiver par cet univers aux dessins d’une finesse extrême, à l’écriture fluide et claire. Le récit de la vie de Shua, l’un des enfants est racontée en fin d’ouvrage, en un texte plein. Ce conte cruel mais tendre aussi, reprend les thèmes de la transgression, de la découverte de soi, avec ici en prime une atmosphère envoûtante et fantastique. Vivement le deuxième tome ! MARYVONNE COLOMBANI Cœur de Papier (Tome 1 Le Salon) Bruno Enna et Giovanni Rigano Éd. Soleil, Métamorphoses, 17 euros
D,IENHAIE DES,IFIlNES CREATEM D'EüRaEE ET DE LA 11EDITEIiRANEE StifCTIQN fKANÇAISE - 4 EDITION 1.111.11M1— Babar musical Hormis Pierre et le loup, célèbre opus de Prokofiev véritablement destiné aux enfants et à la découverte des instruments de l’orchestre, d’autres classiques se frayent quelque place sur les étagères des jeunes enfants, même si leur ambition dépasse largement ce cadre-là : le Carnaval des animaux de Saint-Saëns, Children’s corner de Debussy ou l’Histoire de Babar de Poulenc. Ce dernier, datant de 1945, tiré de la bande dessinée de Brunhoff, mêle l’humour à la naïveté et joint un narrateur à la partie pianistique (double fonction assumée par Damien Luce et son frère Renan) qui développe une grande richesse stylistique, harmonique. Le programme est complété par les dix pièces rares et poétiques les Impressions d’enfance de Georges Enesco avec Gaétan Biron au violon. JACQUES FRESCHEL CD Accord/Universal 480 341 3 IRE OUC."4"\7 "11NI0000030,000P.4 Ilk\\5 1 I CIP, "`- UV, 2 MU. AC 15 riAti 7C1r. EX ? OS NSIOtIS t CDCCf R1S 1.11.4m SefClAClfS WOE — I1hk1EEE:4lLiE n4RT6ï5NGlGA.,JU E CIt4TEWCESEMRES, 7RFT +il1I4UL hUSiE C'IiI5T4IRE 4E Il++RSTIIIE i 1HaTRE DP 6YE110,Sf r na11TEk'mEa.51 B -EN-PR4YEk:E.SECaHUf M.4T4h ? Les lettres et les livres Quoi de plus moche qu’avoir pour nom une lettre de l’alphabet ? Mais le papa de Yi Bieub a été marqué par la sixième consonne de l’alphabet (eh oui, nous sommes en Corée du Sud et Bieub est une lettre !). Impossible d’en tenir grief à ce père trop tôt disparu. Yi Bieub vit avec sa maman. Entre tiraillements et incompréhensions, Yi Bieub a découvert, grâce à sa mère qui en « raffole » (mais par les épisodes à la télé), les livres de Mme Lindgrend, l’auteur de Fifi Brindacier, ou plutôt, Fifilotta Provisiona Gabardina Pimprenella Brindacier, fille du capitaine Efraïm Brindacier, exterreur des océans … Elle lit et relit les ouvrages, dépense tout son argent de poche pour assouvir cette passion, a décidé d’apprendre le Suédois et écrit de longues lettres à son auteur préféré. Sans les envoyer bien sûr, puisqu’elles sont en coréen… D’autres personnages permettront à Yi Bieub de mesurer la place de la lecture dans sa vie, de trouver un équilibre, de découvrir d’autres auteurs. L’écriture enjouée et vive du livre de Yoo Eun-sil sait rendre avec pertinence les pensées de la petite fille. Hymne à la lecture, il sait aussi nous mettre en garde contre la fascination exclusive d’une œuvre et le risque de vivre par procuration. Un petit bijou, accessible aux jeunes lecteurs comme aux plus vieux… qui donne envie d’apprendre le Coréen pour écrire une lettre à Yoo Eun-sil ! MARYVONNE COLOMBANI Si j’étais Fifi Brindacier Yoo Eun-sil à partir de 9 ans Éd. Picquier jeunesse, 11,50 euros "11011111111" 1IHE 1.31.ICTIN E5 ? ACECULTIILMARSEILLE RENSf16NEIIENYS = Df 96'104 GO f 66114.bjCBfTLf1et NiIEi ; _{Il'i1, 30EeCle ChaeqL de SerV1.$CeS, nEiue - Musée d'Histo_re ce Marseille lee uuril uernftasages 13 mai : nocturne pour le Printemps de L'art contemporain I-ubulo9 d'A1962tlhdtu I Culldld A.IeL I I]eibs Aeuuss] I Puthy ftissouTine I fsnar,n4 E3=l1arnbaz I Marjorie 3runet I Florian OrLno I Maure Class & Sara Came-roch I P1Arre usluui, I.Ann9-Charlol,t,e !] oI,lnad I Ille.l:v I]u^iir.1 I Benal. Fsoinalo IAlioe ûndrev I Reynold Garenaua I ELadie Gorrane I Alexandre GiLOux I Tamek Jaral ` Ciirlo Jo11oel. I Huhot, Klndu I MoNa_r ; ur Moo I Ju, Rnyr.omd I David R.a3e ; I Knrine Raug_er I,4urcre IF&1EWRi + 1RE7 : 30 avril r Titre du Jyrnno.sv : Cie Lo (parenthésel lurfil Tr:i r'F ; critev_cŸ}r. -. Partum Callecv-f - Baptiste IOcovcj mai f Senor.de & B mil, Mr,rlts++ - c60 : Tflf Be7.4'iF,R"} ijUF.l : "I,.gt1R.R, Ilcm73 BrIrr1rF. l Cicafone (Corccr a & Loc.tJccl ILrnoi { klnnt.AyiribC : EL. I. i - -hlitre ; Plus d'in`os sur www,bjcem.net Rerseig-erranTs & rbserv2tian ! Espaceculture_Mareeille Oft 9B 11 ELi B1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 1Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 2-3Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 4-5Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 6-7Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 8-9Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 10-11Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 12-13Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 14-15Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 16-17Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 18-19Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 20-21Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 22-23Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 24-25Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 26-27Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 28-29Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 30-31Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 32-33Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 34-35Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 36-37Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 38-39Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 40-41Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 42-43Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 44-45Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 46-47Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 48-49Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 50-51Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 52-53Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 54-55Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 56-57Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 58-59Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 60-61Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 62-63Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 64-65Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 66-67Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 68-69Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 70-71Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 72-73Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 74-75Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 76-77Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 78-79Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 80