Zibeline n°28 avril 2010
Zibeline n°28 avril 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de avril 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : les femmes dans la culture.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
Christophe Loiseau XI SPECTACLES AU PROGRAMME Odyssée Depuis sa création en 1995, Voyageurs immobiles a parcouru la planète en tout sens avant de revenir sur terre, au Toursky plus exactement, pour une recréation dont seul Philippe Genty a le secret. Images fascinantes, poussière d’étoiles, flot d’humour et de merveilleux… Philippe Genty nous embarque dans une traversée dans le temps et l’espace au côté d’une humanité qui nous ressemble, avec ses obsessions, ses luttes, ses conflits, ses hontes, ses terreurs, ses fascinations, ses rêves… Bref, une lueur d’espoir pour petits et grands. Voyageurs immobiles Philippe Genty jeudi 22, vendredi 23, samedi 24 avril 21h Théâtre Toursky, Marseille 04 91 02 58 35 www.toursky.org Mordant Promenons-nous dans les bois… La comptine nous trotte encore dans la tête, comme l’histoire du Petit Chaperon Rouge, de la Mère-grand et du loup, bien sûr ! À chacun son imaginaire, ses petites frayeurs et sa belle cape rouge sang. Du coup, quand Joël Pommerat en tisse une histoire contemporaine entre trois générations de femmes (une mère, une petite fille et une grand-mère) et que La Troupe de Mr Tchoum se laisse guider par la musicalité du texte, on se dit qu’il ne faut pas rater ce spectacle. Le Petit Chaperon Rouge Cie Flagrants désirs/La Troupe de Mr Tchoum dès 6 ans jeudi 25 mars 19h Théâtre Comoedia, Aubagne 04 42 18 19 88 www.aubagne.fr D’ailleurs N’hésitez pas un instant : si après les belles inventions néo-techno-écolo-onirico-asiatisantes du Système Castafiore vos enfants restent assoiffés de danse, essayez le néoclassicisme subtil de Malandain. Son Ballet Biarritz danse divinement ses pièces au vocabulaire classique, difficiles, narratives comme Carmen (sur Schubert !), étrange comme la Mort du Cygne trois fois répétée sur le célèbre violoncelle de Saint Saens, plus nettement désaxée comme son Ballet mécanique. Hors des modes contemporaines, sa danse soulève l’enthousiasme public : c’est qu’elle n’a rien de rétrograde, et cherche une autre voie… Stand alone Zone Système Castafiore du 25 au 27 mars (à 10h, 14h30 ou 19h30) Carmen, Ballet Mécanique, La Mort du Cygne Ballet Biarritz du 7 au 9 avril Pavillon Noir, Aix 0811 020 111 www.preljocaj.org > Japonaiserie Molière en marionnettes japonaises ? Sa turquerie ? Son Malade ? Quelle drôle d’idée ! Et pourtant. L’Agence de Voyages Imaginaires de Philippe Car a monté, en la rabotant un peu, la plus célèbre des comédies ballets. Avec trois comédiens et des marionnettes délirantes, du robot à l’épure filiforme japonaise. Toutes à taille humaine ! C’est réjouissant, cela met Molière à la portée des plus petits, et la joie au cœur de tous… Si vous l’avez raté au Gymnase ou aux Comoni, il vous reste quelques dates dans la région… Le Bourgeois Gentilhomme le 26 mars Le Sémaphore, Port de Bouc 04 42 06 36 09 www.theatre-semaphore-portdebouc.com le 31 mars Le Comoedia, Aubagne 04 42 18 19 88 www.aubagne.fr Échappée Skappa ! est la seule compagnie jeune public associée à une Scène Nationale : celle de Cavaillon. Ils y tournent 10 millions de km 2, leur nouvelle création sur la rencontre d’un Italien et d’une Allemande, dans une boîte de nuit, qui sera présente également aux Comoni. Mais les Cavaillonnais les retrouveront également dans les rues de leur centre ville : durant toute une semaine ils y ouvrent un MagaSin, où l’on devrait trouver toutes sortes d’objets étranges et inutiles : pas pour acheter, mais pour rire, et jouer… 10 millions de km 2 Les Comoni, le Revest les Eaux les 30 et 31 mars 04 94 98 12 10 www.polejeunepublic.fr Scène Nationale de Cavaillon les 21 et 23 avril MagaSin du 12 au 25 avril 04 90 78 64 64 www.theatredecavaillon.com > Pascal François Le Château dans le ciel de H. Miyazaki Le Château dans le cialde H. M zaki Loup d’amour C’est une histoire à ne pas dormir debout, comme toutes les histoires de loup. Sauf que ce loup-là est en mal de reconnaissance, tour à tour « tendre amant, acteur nostalgique, pauvre hère délirant de colère, satyre désespéré, poète amoureux fou des étoiles, fauve menacé d’extinction » … Écrit par Francesca Bettini, Et il me mangea est un théâtre d’images et d’émotions interprété par Charlot Lemoine, Tania Castaing et José Lopez, comme on ouvre un livre d’illustrations. Et il me mangea Francesca Bettini dès 12 ans jeudi 22 avril 19h, vendredi 23 avril 21 Théâtre Durance, Château-Arnoux Saint-Auban 04 92 64 27 34 www.theatredurance.com dimanche 25 avril 19h, lundi 26 avril 20h30 Vélo-Théâtre, Apt 0 4 90 04 85 25 www.velotheatre.com Saké cinéma ! Le Petit cinéma de Fotokino, mercredi 7 avril, fera monter au ciel les cinéphiles en herbe. Enfin, presque… Dès 5 ans, ils découvriront Le Château dans le ciel de Hayao Miyazaki, réalisé en 1986 et librement inspiré des Voyages de Gulliver. Le cinéaste japonais y conte avec humour et féerie les aventures de la jeune Sheeta partie à la recherche de Laputa, légendaire ville flottante dont elle seule possède la pierre qui peut y conduire… Comme toujours, la séance cinéma est précédée d’un atelier de création : cette fois, un story-board à la façon des mangas publiés par Hayao Miyazaki. L’Alhambra se met également à l’heure japonaise avec le dessin animé de Rintaro, Yona, la légende de l’oiseau sans ailesde 2009. Dès 5 ans là encore, le jeune spectateur s’évadera en compagnie de Coco, une fillette qui chaque nuit quitte la maison, enfile le costume de pingouin que lui a offert son père, convaincue qu’un jour elle pourra voler... M.G.-G. Le Château dans le ciel mercredi 7 avril atelier Mangaka à 9h, projection à 10h rediffusion du film samedi 10 avril après-midi et dimanche 11 en matinée Les Variétés, Marseille 09 50 38 41 68 www.fotokino.org Yona, la légende de l’oiseau sans ailes du 7 au 18 avril L’Alhambra, Marseille 04 91 46 02 83 www.alhambracine.com
LIVRES XII Tout sur Lou En mars, la médiathèque de Cavaillon organise pour sa jeunesse l’évènement Éclats de Bulles. Les ateliers de réalisation de BD ont été pris d’assaut par les enfants, passionnés par les comix de Yokor. Les projections, bien choisies, de documentaire (Tintin et Moi d’Anders Ostergaard), de film d’animation (Oseam de Sung Baek-Yeop) et la conférence Sur le Manga par Jean-Pascal Viallet ont remporté un vif succès. Mais la vraie vedette de cette 1 ère édition est Lou, l’héroïne de Julien Neel (primé à Angoulême). L’association On a marché sur la bulle a réalisé Le Journal de Lou, une exposition ludique (ateliers de dessin, initiation au vocabulaire de la BD) consacrée à ce « drôle de petit bout de chou », très ancrée dans le quotidien, qui grandit au fil des 5 albums. Les enfants (notamment des écoles de Cavaillon) ont pu partager la vie de cette adolescente dans un univers drôle et coloré. Estelle Czarneki, en charge de la section jeunesse, confirme : « Il y a longtemps qu’on n’a pas eu une BD aussi proche des ados, très actuelle, tendre et poétique. Même les garçons s’y retrouvent ». DELPHINE MICHELANGELI Éclats de Bulles Médiathèque la Durance, Cavaillon ateliers et exposition jusqu’au 27 mars 04 90 76 21 48 x C coL,1 c'I Cti CO ï. Cu'. 5 G'+{ ; cJti CUY. +a1rCjj ; cCsr 1P6C:10 i Strip yokor yV1c,0576.LC.,oi_a0 Tu seras un monstre, mon fils ! Dans la famille de Balthazar, on est Monstre de père en fils. Mais ce métier ne lui dit rien. Il sait que les monstres ne sont pas aimés et lui veut avoir des amis. Son père lui fait faire le tour de la famille : l’oncle Monstre d’Égoïsme qui l’attend avec son escopette, la cantatrice Monstre Sacré qu’il ne peut toucher, le Monstre Classique Croquemitaine qui fait peur aux enfants, le Monstre de Bêtise bardé de médailles de guerre, la sorcière Monstre de Cruauté qui arrache les ailes des papillons... Mais le grand-père est un gentil Monstre Contre Nature qui vit dans un grand jardin. Balthazar a compris : il sera Monstre de Gentillesse ! Et le père et le fils y trouvent leur compte. Cette histoire de Gérard Stehr est pleine d’humour et de délicatesse : le papa Monstre n’est pas un mauvais bougre et l’on se plaît à glisser avec lui sur la polysémie du mot. Les dessins très colorés de Frédéric Stehr marient plume, peinture et collages tirés d’encyclopédies. CHRIS BOURGUE Monstres de père en fils Gérald et Frédéric Stehr dès 5 ans Éd. Actes Sud junior, 14,50 euros En lévitation Petit Pierrot est lunatique. Tout simplement parce que l’astre en question l’obnubile, l’attire irrémédiablement au point d’y aller tous les jours, de s’imaginer dormir dessus (et quand elle est pleine on fait comment ?). Petit Pierrot n’a pas vraiment les pieds sur terre, prend monsieur escargot comme confident et discute avec lui de tout ce qui lui passe par la tête : de rêveries en considérations plus terre à terre, le lointain cousin de Calvin (qui, lui, discute avec son tigre Hobbes) parcourt les pages à la recherche de réponses essentielles que lui apporte le sage gastéropode (à méditer : l’émigration est un arbre déraciné, l’immigration une bouture…), quitte à laisser Petit Pierrot encore plus rêveur. En quelques traits légers, soulignés par des couleurs pastel, mi BD mi album, le livre d’Alberto Varanda brosse un portrait tendre, attendrissant et très finement pertinent d’un univers enfantin qu’on a tous plus ou moins traversé. À noter que Petit Pierrot continue à faire parler de lui sur un blog, pour poursuivre la rêverie… (http://petitpierrot.vefblog.net/). À partir de 8 ans, sans limitation d’âge… DOMINIQUE MARÇON Petit Pierrot - Décrocher la lune Alberto Varanda Soleil Productions, 17,50 euros Monstres de pêre e i fils



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 1Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 2-3Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 4-5Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 6-7Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 8-9Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 10-11Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 12-13Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 14-15Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 16-17Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 18-19Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 20-21Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 22-23Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 24-25Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 26-27Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 28-29Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 30-31Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 32-33Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 34-35Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 36-37Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 38-39Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 40-41Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 42-43Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 44-45Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 46-47Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 48-49Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 50-51Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 52-53Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 54-55Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 56-57Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 58-59Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 60-61Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 62-63Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 64-65Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 66-67Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 68-69Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 70-71Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 72-73Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 74-75Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 76-77Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 78-79Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 80