Zibeline n°28 avril 2010
Zibeline n°28 avril 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de avril 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : les femmes dans la culture.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
IX SPECTACLES AU PROGRAMME Warholien Prévention La guerre des boutons version fanfare de clowns, c’est ce qu’ont concocté la compagnie Attention fragile et Gilles Cailleau. Sur une scène transformée en terrain vague, les cinq comédiens/musiciens se transforment en bandes rivales qui se font face et s’affrontent dans une bataille rangée grave et truculente. Une guerre de gosses, oui, mais une guerre quand même, « l’histoire d’une bêtise qui pourrait devenir grave ». Nous voilà prévenus, en fanfare ! La guerre des boutons Cie Attention fragile dès 10 ans samedi 24 avril 20h45 mercredi 28 avril 15h Théâtre Armand, Salon 04 90 56 00 82 www.salondeprovence.fr Modernité Pinocchio, dans la mise en scène de Joël Pommerat, est une merveille. Réécrite, et réactualisée, l’histoire connue de tous fait du petit personnage naïf et gâté un enfant bien contemporain, impatient, velléitaire, attiré par des miroirs aux alouettes qui promettent des plaisirs faciles. Jusqu’à ce que, au fil des rencontres qui l’enrichiront, il fasse la différence entre « être » et « avoir », et abandonne la compulsion de la consommation pour devenir humain… Pinocchio Joël Pommerat samedi 24 avril 15h Théâtre de l’Olivier, Istres 04 42 56 48 48 www.scenesetcines.fr > « Martigues superstar perd la boule » ! C’est que cette année le carnaval de Martigues puise son inspiration chez Andy Warhol, musicalement et visuellement, jusqu’à devenir complètement fou. Emmené par la compagnie Madame Olivier, les quartiers de la ville, par le biais des maisons de quartier, associations…, ont concocté des projets à hauteur du thème. De quoi entraîner la population dans un délire artistique des plus créatifs ! La grande parade du 28 mars, dont le départ sera donné avenue Félix Ziem à 14h45, formera un grand serpent carnavalesque de 800m, jusqu’à l’arrivée au parking du théâtre où la Cie Madame Olivier met en scène le grand final en compagnie du groupe italien Discofunken. Le carnaval de Martigues Grand final dimanche 28 mars 14h45 04 42 44 31 51 www.ville-martigues.fr X-D.R Jungleries C’est bien lui, c’est Mowgli, petit garçon élevé par les loups, ni homme ni animal… Le personnage du Livre de la jungle de Rudyard Kipling est rebaptisé L’enfant de la jungle par la compagnie de l’Oiseau-Mouche, dans une mise en scène de Christophe Bihel qui fait « confiance à la force de l’histoire et à l’imagination de la troupe » pour revisiter, avec trois fois rien, ce petit coin de jungle… L’enfant de la jungle Cie de l’Oiseau mouche dès 8 ans mercredi 14 et jeudi 15 avril 15h Théâtre Le Sémaphore, Port de Bouc 04 42 06 39 09 www.theatre-semaphore-portdebouc.com Rêveries Dans le monde (pas forcément) merveilleux des rêves, au milieu des facéties de l’inconscient, mémé fait du patinage artistique dans le ciel… Tout est possible dans un spectacle de rêves -six précisément -, et si ce n’est pas très clair peu importe ! Titus se débrouillera toujours entre le songe et la réalité, avec une pointe de poésie et les sons de l’accordéon de Gérard Baraton, pour nous faire plonger dans son théâtre intérieur… Comment mémé est montée au ciel Cie Caus’toujours dès 6 ans mardi 30 mars 18h30 Théâtre de Fos 04 42 11 01 99 www.scenesetcines.fr > X-D.R mercredi 31 mars 15h Forum de Berre 04 42 10 23 60 www.forumdeberre.com loph, Elisabeth Carecchio Libre Sur un mur d’escalade, Sophie Kantorowicz et Xavier Martin - compagnons d’Archaos, du Cirque Plume, des Arts-Sauts et des Colporteurs - mobilisent toutes les ressources du cirque aérien, des jeux d’équilibre et de la danse escalade pour créer un univers à la verticale toujours à la limite de l’équilibre et de la chute. À l’image de la vie d’Albertine Sarrazin, figure romanesque et rebelle, qui fut longtemps emprisonnée et défraya la chronique en écrivant d’une plume percutante et poétique son impossible soumission… La compagnie Dare d’Art raconte son enfermement dans une pièce acrobatique et musicale, métaphore d’une vie volée… Envolée ! Albertine Sarrazin, De l’autre côté du chronomètre Cie Dare d’Art dès 9 ans jeudi 25 mars 19h30 et vendredi 26 mars 20h30 Théâtre de Grasse 04 93 40 53 04 www.theatredegrasse.com
> X Onirique Rien que de très banal : un homme, dans sa cuisine, est amoureux d’une chanteuse, qui passe à la télé, et qui, traversant l’écran, va le rejoindre et débarquer par la porte du frigo… Jouant avec les différents codes du théâtre, de la vidéo, du chant et de la musique, les deux comédiens découvrent l’un avec l’autre les règles du jeu, et inventent, au fur et à mesure, de multiples fin possibles à cette histoire. Toi tu serais une fleur et moi à cheval vendredi 23 avril 19h Théâtre d’Arles 04 90 52 51 51 www.theatre-arles.com Effroyable Aujourd’hui, la peur et l’effroi sont partout : insécurité, différence, ignorance, manipulation. Il y a peut-être de quoi trembler (de peur et d’effroi) comme ce petit village, là-bas, au pied d’un énorme barrage, tout près d’un étrange campement… Presque sans paroles, avec seulement quelques objets, de la musique, les acteurs du Théâtre de la Poudrière inventent un langage fort, visuel et sonore. La populace villageoise tremble d’effroi est un spectacle pour jouer avec la peur, pour en rire et la déjouer ! La populace villageoise tremble d’effroi Théâtre de la Poudrière à partir de 15 ans du 24 au 27 mars 20h Théâtre Massalia, Marseille 04 95 04 95 70 www.theatremassalia.com > À midinette Du théâtre d’objets au soundpainting, quel grand écart ! C’est ça Sirènes et midi net, et le public ne s’y trompe pas, fidèle au rendez-vous sur le parvis de l’Opéra de Marseille chaque premier mercredi du mois. Le 7 avril, à midi pile, Christophe Calognari dirigera les comédiens, chanteurs, musiciens classiques et jazz qui composent Anitya, pour un moment de création éphémère : La Marseillaise sans midinette. La pièce (composition collective entre écriture et improvisation) interroge l’hymne national en faisant redécouvrir sa musique et résonner son texte dans la ville où, le 22 juin 1792, il acquit sa célébrité... La Marseillaise sans midinette Anitya mercredi 7 avril, midi pile Parvis de l’Opéra de Marseille 04 91 03 81 28 www.lieuxpublics.com Fabrice Doat Scarabée Le théâtre Mu adapte librement La métamorphose de Franz Kafka, pour un comédien, des objets, des marionnettes. Renversant la situation, Yvan Pommet, le metteur en scène, fait de Gregor Samsa le seul personnage de chair : c’est que sa prise de conscience d’une société fondée sur des valeurs mécaniques le rend humain, « plus humain que ceux qui l’entourent ». Auour de lui le monde continue de s’activer, représenté par des marionnettes Bunraku, manipulées à vue, êtres hybrides mi-humains mianimaux. Catherine Meyer La métamorphose le 23 avril à 20h30 à partir de 14 ans Théâtre de Fos-sur-Mer 04 42 11 01 99 www.scenesetcines.fr Sonore Lisbonne, Douala ou Athènes : où qu’il se trouve, Christian Sebille enregistre le bruit des voitures, les sons des cloches ou les rumeurs des villes. À partir de ses prises de sons et à travers la manipulation d’instruments et d’objets, il invente un « récit-concert » pour oreilles attentives à la matière sonore, aux compositions rythmiques, aux correspondances de textures ou de timbres. Il se fait conteur-acteur quand il nous restitue un peu de ses voyages et de ses rencontres. C’est tout simplement intelligent, pédagogique et poétique à la fois. La position du preneur de son Christian Sebille, Athenor les productions dès 7 ans mardi 20 avril 20h, mercredi 21 avril 15h Théâtre Massalia, Marseille 04 95 04 95 70 www.theatremassalia.com > Alai Julien Cocorico Un jour, les enfants d’une « Ferme de Quartier » font appel aux fantômes des animateurs d’une station radio oubliée, Radio Belle Victorine, pour raconter quelques-unes des fabuleuses histoires que leur ont confiées les animaux. Entre les facéties des animateurs et les bizarreries des animaux qui parlent sans le savoir et philosophent sans le vouloir, la Ferme Diderot a une bien drôle de basse-cour ! Surtout quand c’est la compagnie L’Art de vivre qui ramasse les œufs… Tous les coqs ont été des œufs Cie L’Art de vivre dès 7 ans jeudi 1er avril 20h Théâtre Massalia, Marseille 04 95 04 95 70 www.theatremassalia.com mardi 6 avril 15h et 19h, mercredi 7 avril 10h et 15h o Les Bancs publics, Marseille 04 91 64 60 00 www.bancspublics.free.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 1Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 2-3Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 4-5Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 6-7Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 8-9Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 10-11Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 12-13Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 14-15Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 16-17Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 18-19Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 20-21Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 22-23Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 24-25Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 26-27Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 28-29Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 30-31Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 32-33Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 34-35Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 36-37Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 38-39Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 40-41Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 42-43Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 44-45Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 46-47Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 48-49Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 50-51Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 52-53Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 54-55Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 56-57Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 58-59Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 60-61Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 62-63Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 64-65Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 66-67Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 68-69Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 70-71Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 72-73Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 74-75Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 76-77Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 78-79Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 80