Zibeline n°28 avril 2010
Zibeline n°28 avril 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de avril 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : les femmes dans la culture.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
CAHIER JEUNESSE La BD en 3D Distribution de lunettes NVP3D en plastique munies de prismes, communication à l’effigie de Victor Vasarely : pour sa 7 e édition, le Festival de bande dessinée et autres arts associés d’Aix-en-Provence se regarde en 3D. Ce qui séduira son public, curieux de nouvelles technologies, d’images et d’histoires. En plus, c’est « pour de vrai » ! 80 artistes français et internationaux en chair et en os le temps d’un weekend (9, 10 et 11 avril), des centaines de livres à feuilleter à la Cité du livre, des expositions à voir dans les musées et les galeries, des films et de la danse et des rencontres… Ça donnerait presque le tournis, mais le public ne raterait ces Rencontres du 9 e art sous aucun prétexte, toutes générations confondues. Au point que la manifestation irrigue le Pays d’Aix, à Fuveau et Pertuis, jusqu’à Marseille. Il faut dire que l’Office du tourisme a sa potion magique : une ambiance conviviale, des découvertes à la pelle, des artistes disponibles pour échanger et dédicacer leurs ouvrages, des actions culturelles réalisées en amont avec l’Éducation nationale (le Parcours de l’art). Et surtout, un festival qui ouvre des voies de passage entre les arts et sort du cadre de la case et de la bulle. La BD, quelle histoire ! Rien que pour le jeune public, pas moins de 6 propositions : l’Atelier ciné des jeunes (10 et 14 avril) organisé autour de la projection du film de Mike Johnson et Tim Burton Les Noces funèbres (à partir de 8 ans). Les séances sont suivies d’un atelier d’initiation à l’image en mouvement avec Julien cordier, auteur de BD animées. Sans compter la rétrospective de Tim Burton proposée à l’occasion de la sortie de son dernier opus, Alice au pays des merveilles (31 mars - 20 avril). Dans la rue, les Ornicarinks installent leur boîte à images « à principe de réalité diminuée », invitant le public (dès 7 ans) à venir se mettre en scène avec leurs objets ou leurs costumes préférés (27 mars et 3 avril). Mais aussi Pas si folle que ça ! Les Grooms X-D.R Elle est passée par ici, elle repassera par là… Lancée en 2008 sur les routes des Bouches-du-Rhône, la Folle histoire des arts de la rue revient dans le département du 20 avril au 24 mai. Cinq étapes ponctuent le parcours conçu sur le principe 1 ville/1 semaine/1 compagnie : Saint-Cannat, Mallemort, Velaux, Les Pennes- Mirabeau. Et Saint-Rémy-de-Provence, ultime étape et terre d’accueil du « Florilège des spectacles de toutes les compagnies » : No Tunes International, associée l’an dernier déjà à St-Rémy (théâtre de rue de trajectoire, et bien plus encore…), Escarlata Circus (théâtre forain), Les Grooms Florence du Pré la Tour ciou ciou quatre expositions aux univers éclectiques : Little big bang scénarisée sur mesure par Tib Gordon, Jérôme Lothelier et Tristoon avec des monstres, des planètes, des vaisseaux (22 mars - 24 avril) ; Prix du meilleur album jeunesse 2007 pour Le cirque de Pablo, les argentins Maxi Luchini et Georgina Rôo exposent des illustrations originales dans le cadre d’un atelier organisé avec les étudiants d’Intuit Lab (3 - 7 avril, École Intuit Lab). En lien étroit avec la Parade qui clôture le festival, l’Espace enfance jeunesse Bellegarde réunit les dessins préparatoires des masques, des costumes et des créatures de François Boucq, artiste associé au Carnaval d’Aix (23 mars - 23 avril). Enfin, à la bibliothèque de Fuveau, la bande dessinée raconte son histoire en bulles et en images au travers des plus grands noms d’auteurs et de héros (3 - 30 avril). Sortie tout droit d’un album BD, la Cie Système Castafiore invente une forme ludique de théâtre visuel, avec danseurs, images virtuelles, magie et effets spéciaux : Stand alone Zone, une pépite à voir au Pavillon Noir (25, 26 et 27 mars). MARIE GODFRIN-GUIDICELLI Programme complet sur www.bd-aix.com Ptiluc (fanfare tout terrain), Kumulus (théâtre de rue), Cie Pernette (danse contemporaine en espace public) et Retouramont (danse et aérien). Vitrine de l’inventivité des compagnies régionales, la 2 e édition s’ouvre plus largement aux compagnies de la Drôme, du Doubs, de l’Indre-et-Loire et même d’Espagne ; embrasse toutes les esthétiques et infiltre tous les espaces publics. Histoire d’écrire un nouveau chapitre à l’encre de 50 représentations. En prologue à cette course folle, le Bus-Expo sillonnera une dizaine de villes pour dérouler (dès le 6 avril) de façon illustrée et interactive l’histoire de chaque compagnie invitée : embarqués dans un espace de 30m2, les voyageurs auront un avant-goût en images et en sons de leurs univers scéniques… Le Bus-Expo dans le rôle de « l’aboyeur », il fallait y penser. M.G.-G. Manifestation itinérante organisée par Karwan du 6 avril au 24 mai 04 96 15 76 30 www.follehistoire.fr
Exposition Parades X-D.R FESTO PITCHO GALERIE D’ART DU CONSEIL GÉNÉRAL ÉVÉNEMENTS II L’union fait la force Nomade par essence, le festival Festo Pitcho déboule sur la région avignonnaise avec une besace bien remplie. Entre surprises et retrouvailles Les chiffres donnent le tournis : 25 spectacles, 87 représentations pour les jeunes de 6 mois à 18 ans, plus de 7000 spectateurs attendus en 6 jours. Preuve éclatante de la vitalité de Festo Pitcho et « rançon » du succès ! En trois éditions, la manifestation a rencontré son public et donné raison aux deux initiateurs, l’Association Éveil Artistique des jeunes publics et le théâtre des Doms à Avignon, qui ont réuni les forces vives du territoire pour pallier la carence d’un lieu permanent dédié au jeune public sur Avignon, le bassin vauclusien et jusque dans le Gard. Du coup, de 16 membres au départ, le Collectif 2010 rassemble 22 structures culturelles de 6 communes autour d’un programme festif, convivial et fédérateur. Déjà de nouveaux lieux tapent à la porte de 2011… Il leur faudra signer une charte les engageant à présenter 1 spectacle, organiser au minimum 2 séances (une scolaire, une tout public) et participer aux différentes commissions mensuelles. Sans compter la mise en œuvre d’actions communes qui favorisent l’échange et la réflexion autour d’une problématique liée aux arts vivants et aux jeunes. Après les éditeurs jeunesse, les auteurs contemporains, la marionnette, le thème du forum 2010 portera sur « Le spectacle vivant : des femmes, des hommes, des métiers, des formations » (mercredi 31 mars, lycée Mistral-Avignon), auquel s’ajoutent des expositions, des ateliers et des visites de théâtre par exemple… Que la fête commence Les festivités s’ouvriront le 27 mars avec la Festo Pitcho Parade pour se clôturer le 3 avril avec une rencontre d’improvisation en compagnie de la Fabrik Théâtre. Entre-temps, place aux artistes ! Particularité de cette manifestation largement ouverte aux compagnies installées en région, l’absence de fil rouge éditorial : les structures étant autonomes dans leur programmation et donc seuls maîtres du jeu, les propositions artistiques varient en fonction de leurs sensibilités. Un éclectisme qui permet néanmoins au public de découvrir une large palette créative, depuis les marionnettes avec Hélice théâtre, la chanson avec la Cie Preum’s jusqu’au théâtre musical avec la Cie Tamburo. Depuis le conte avec Art’Action et Julien La bouche, le conte musical et les formes animées de la Cie Faim rouge jusqu’à la danse-théâtre avec Les Éponymes et le mélange audacieux de marionnettes et d’images numériques proposé par la Cie Azhard… Et puis il y a des textes qui résonnent vivement, comme Matin brun de Franck Pavloff adapté par La troupe de Mr Tchoum et Blanche- Neige revisité par le Théâtre du Nous ne nous etions jamais rencontres X-D.R. The Wild Thing Philippe Jolet Kronope, le raccourci saisissant de 26 siècles de théâtre raconté par Éclats de scènes ou encore le théâtre documentaire sur les adolescents par le Théâtre de la Cité. Mais Festo Pitcho réserve encore bien des surprises avec des spectacles venus d’ailleurs : la Cie Sac à dos (Bruxelles) et son théâtre d’objets, le concert-spectacle de Marmouzic (Brest), les petites histoires amérindiennes de Faux comme il faut (Belgique), les miniatures sonores de Kernel (Saint-Nazaire)… MARIE GODFRIN-GUIDICELLI Festo Pitcho du 28 mars au 3 avril réservation auprès de chaque lieu www.festopitcho.com En piste Après l’enchanteresque L’enfance de l’art, la galerie d’art du Conseil général des Bouches-du-Rhône à Aix pénètre le monde du cirque à travers l’œil des photographes. Conçue par Agnès de Gouvion Saint-Cyr, Inspecteur général pour la photographie à la Délégation aux arts plastiques, l’exposition Parades rappelle « que le Cirque demeure pour les photographes une boîte de Pandore où l’artiste a le loisir de choisir de faire apparaître ce qui le fait rêver, l’intrigue, l’émeut ou lui fait plaisir, selon l’expression de Jacques Prévert ». Dans cet inventaire visuel, on reconnaîtra - ou découvrira - les clichés de Ryuta Amae, Rhona Bitner, Marcel Bovis, Brassaï, Balthazar Burkhard, Carole Fékété, André Kertesz,Tina Mérandon, Sarah Moon, Muybridge, Pierre et Gilles, Olivier Rebufa, Patrick Tosani, Nancy Wilson-Pajic. Toutes époques mélangées, tous styles confondus, noir & blanc et couleur, regards classiques et contemporains se croisent et se décroisent au fil de leur compagnonnage avec le cirque. Certains captivés par la cérémonie du montage et du démontage des chapiteaux, d’autres envoûtés par la féerie de la piste, la puissance des animaux ou la beauté des artistes. Si, pendant longtemps, les photographes se sont tenus à l’écart de la piste pour cause de lumière trop rare et de mouvement trop rapide, aujourd’hui, grâce à la sophistication technique, ils sont eux aussi sous les projecteurs. Témoins de premier plan de la magie du cirque. M.G.-G. Parades du 16 avril au 27 juin visite commentée gratuite sur RV dans la limite des places disponibles Galerie d’art du Conseil général, Aix 04 42 93 03 67



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 1Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 2-3Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 4-5Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 6-7Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 8-9Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 10-11Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 12-13Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 14-15Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 16-17Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 18-19Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 20-21Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 22-23Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 24-25Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 26-27Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 28-29Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 30-31Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 32-33Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 34-35Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 36-37Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 38-39Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 40-41Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 42-43Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 44-45Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 46-47Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 48-49Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 50-51Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 52-53Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 54-55Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 56-57Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 58-59Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 60-61Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 62-63Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 64-65Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 66-67Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 68-69Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 70-71Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 72-73Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 74-75Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 76-77Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 78-79Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 80