Zibeline n°28 avril 2010
Zibeline n°28 avril 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de avril 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : les femmes dans la culture.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 ÉVÉNEMENT FESTIVAL LES MUSIQUES LACHO DIVANO BERNARDINES Le Gmem voyage dans Le Festival Les Musiques est l’occasion de « radiographier » le GMEM-Centre national de création musicale, ses missions, ses actions et son public. Rencontre avec son directeur, Raphaël de Vivo Zibeline : Il existe 7 centres nationaux de création musicale en France, dont le GMEM à Marseille et le CIRM à Nice. Mais que recouvre réellement ce label ? Raphaël de Vivo : Un centre de création musicale a pour mission la création, mais aussi la production, la diffusion et la recherche. Ce qui signifie des commandes, des résidences de compositeurs dans le contexte particulier de la recherche de nouvelles technologies appliquées à la musique. Nous sommes donc utilisateurs, mais surtout développeurs d’outils ou de lutheries numériques dans les domaines de la spatialisation, de la transformation du signal sonore et des interfaces gestuelles. En 2009, il y a eu 7 résidences de création dont on entendra le travail durant le festival. Il y a aussi des résidences de chercheurs et de développeurs. Notre seconde mission est la production : une fois que la commande est passée, les outils mis au point et les résidences terminées, le GMEM produit ou coproduit avec des ensembles musicaux. Enfin, la diffusion : nous faisons découvrir des ensembles vocaux ou instrumentaux et d’autres spectacles conciliant la danse, le théâtre ou les formes multimédia. Les programmes de concert articulent des œuvres du répertoire contemporain avec les créations, avec des partis pris esthétiques. Il y a des concerts toute l’année, Bugdget 2009 du GIVNEM 100400 908 653 C 476 400 € 300,000 200,000 100,000 44 853 € 49 800 € 38 100 € 152 500 € 90 000 0.000 g.- }°4 4 ° a d i° <, 4 e e e\Q e 4 q, a g e -4 9 Société civile spedidam/SACEM hors festival, qui s’organisent sous la forme de cycles thématiques. L’un notamment était sur « l’étirement du temps ». Nous exportons régulièrement nos productions à l’étranger, comme en mai prochain à la Casa Velasquez à Madrid… Est-ce que vous avez également des activités pédagogiques ? Le GMEM collabore avec le Conservatoire national à rayonnement régional de Marseille pour la classe de composition d’électroacoustique, le département audiovisuel de l’Université de Provence à Aubagne, les Écoles d’art d’Aix-en-Provence et Marseille Luminy, et l’université Ingemedia de Toulon. Nous avons aussi développé depuis deux ans un partenariat avec un collège de proximité. Quelle place accordez-vous aux ensembles et aux Au programme Le 17 avril 20h30 et 18 avril 17h Friche Belle de mai OPÉRA Le Concile d’amour d’après Oskar Panizza Michel Musseau, musique//Jean- Pierre Larroche, scénographie Du 21 avril au 1er mai, vernissage le 20 avril 18h30 Galerie des Grands Bains-Douches de la Plaine INSTALLATION Corpus dispositif sonore, architectural et multimédia de Nicolas Maigret et Nicolas Montgermont Le 21 avril 19h Auditorium ABD Gaston Defferre CINÉMA/MUSIQUE Häxan, la sorcellerie à travers les âges Mauro Lanza et Olivier Pasquet, musique//sur le film muet de Benjamin Christensen Le 22 avril 20h30 Friche Belle de Mai DANSE/MUSIQUE Khoom//Nicole Mossoux et Patrick Bonté, chorégraphie et mise en scène Giacinto Scelsi, musique//Ensemble Musiques Nouvelles//Jean-Paul Dessy, direction Le 23 avril 12h30 Musée Cantini RÉCITAL Soli/solo clarinettes//Alain Billard Œuvres de Pierre Boulez, Mauricio, Martin Matalon, Ivan Fedele et YannRobin Le 23 avril 20h30 Ballet national de Marseille CONCERT Mythes et sacrifices...//Ensemble Musicatreize et OJMPACA Œuvres de Alexandros Markeas et Maurice Ohana Le 24 avril 12h30 Musée Cantini RÉCITAL Soli/solo piano//Andrea Corazziari Œuvres de György Ligeti, Mauro Lanza, Frédéric Chopin... Le 24 avril 20h00 Ballet national de Marseille CONCERT Effets de miroirs//Quatuor Parisii//Quatuor Psophos Œuvres de Mauro Lanza, George Crumb, Jean-Christophe Marti, Arnold Schoenberg... Le 25 avril 17h Ballet national de Marseille CONCERT L’itineraire Ensemble Instrumental//Mark Foster, direction Œuvres de Gérard Grisey, Mauro Lanza, Yves Chauris, Joakim Sandgren Le 26 avril 19h et 21h Friche Belle de Mai MUSIQUE/DANSE Au zenith Thierry Thieû Niang et Stéphanie Auberville, danse//Saori Furukawa, violon solo Le 27 avril 20h30 Église Saint-Laurent CONCERT Madrigali//Neue Vocalsolisten de Stuttgart, ensemble de musique vocale Œuvres de Salvatore Sciarrino, Carlo Gesualdo Le 28 avril 14h et 16h Friche Belle de Mai JEUNE PUBLIC Le piano-marteau de Sophie Agnel, conception, composition et interprétation
le son compositeurs installés en région ? Ce qui me préoccupe, c’est l’excellence dans le domaine de la création musicale. Il faut que l’interprétation soit de très bon niveau car si l’œuvre ne fonctionne pas il ne faut pas que le spectateur se pose la question de savoir si la musique est mal composée ou mal interprétée, car, en matière de création, nous n’avons pas d’élément de comparaison comme c’est le cas dans la musique classique. Dès le départ, le GMEM a accompagné les projets de la plupart des ensembles qui ont émergé en région : Télémaque, Symblêma, Piano et compagnie,C. Barré… Dans certains cas, nous faisons appel à eux. Tout ce qui existe en région a été programmé au GMEM, soit en partant d’une demande de notre part, soit en répondant à une proposition sous forme de compagnonnages. Mais il n’y a pas d’obligation non plus. Dans la région, il y a peu d’ensembles permanents. Il faut en faire le constat. L’an dernier, nous avons invité l’ensemble Polychronies de Toulon pour un projet jeune public, cette année le festival programme Musicatreize, l’OJMPACA… Il y a de la place dans les projets du GMEM pour les compositeurs et les interprètes de la région dans la mesure où la qualité est là. Comment rendre plus visibles encore les activités du GMEM ? Le festival, ainsi que l’exportation de nos productions, nous permettent d’avoir une visibilité nationale et internationale. Nos travaux de recherches également, nos publications et les colloques que nous organisons ou auxquels nous participons, en France ou à l’étranger. Tout cela constitue un vecteur de visibilité sur le plan international, ainsi que la présence de compositeurs et d’artistes étrangers dans nos studios. Depuis 2007, vous proposez un tarif unique à 6 euros très attrayant. Pourquoi ? Je ne fais pas de concessions sur la qualité mais j’ai envie que les œuvres rencontrent un public large. Ce qui m’intéresse, c’est de proposer des formes plus faciles et d’autres plus complexes. Il y a une dynamique qui s’est créée autour du festival et le public est au rendez-vous. 15 jours avant le début, certains concerts ou spectacles sont pleins ! Mais rien n’est gagné définitivement, il faut rester exigeant et imaginatif. ENTRETIEN RÉALISÉ PAR MARIE GODFRIN-GUIDICELLI 23 e Festival Les Musiques Festival international des musiques d’aujourd’hui du 17 avril au 1er mai, Marseille 04 96 20 60 10 www.gmem.org Le 28avril 20h30 Friche Belle de Mai CONCERT Vox electronica//pour voix solistes et électronique Œuvres de Andrea Liberovici, Ondrej Adamek, Mauro Lanza, Kaija Saariaho Le 29 avril 12h30 Musée Cantini RÉCITAL Soli/solo contrebasse Claude Tchamitchian//de l’écrit à l’improvisé Le 29 avril 20h30 Église Saint-Laurent CONCERT Echos, Monteverdi/Scelsi Sonia Wieder-Atherton et Sarah Iancu, violoncelles//Youen Cadiou, contrebasse Le 30 avril 20h30 Friche Belle de Mai OPÉRA ZajaL//opéra de chambre arabe de Zad Moultaka pour voix, ensemble instrumental, électroacoustique et projection audiovisuelle Le 1er mai 19h Friche Belle de Mai CONCERT Incantations//Cécile Daroux, flûtes//Yassine Ayari, ney Œuvres de André Jolivet, AhmedEssyad, Alireza Farhang, Bechara El Khoury... Le 1er mai 21h Friche Belle de Mai CONCERT Trio Paj Michel Portal, saxophones//Roland Auzet, percussions//Pierre Jodlowski, live electronic 11 Peuple européen Pour la troisième année Latcho Divano (Le Bel échange) s’installe au cœur de Marseille, afin de donner à un peuple longtemps et partout persécuté une visibilité qui permette de combattre les a priori attachés à ses cultures. Car le peuple rom est pluriel, manouche et tsigane, et le concert des Gitans DHOAD du Rajasthan saura le rappeler, à côté des Hongrois de Romano Drom. Beaucoup de cinéma aussi, sous le parrainage de Toni Gatlif lui-même (voir p 38) et des conférences et rencontres (voir p 60). Et des expos photos, des stages de danse flamenca et tsigane… Enfin le 8 avril, pour la Journée internationale des Roms, une fête militante, à partager en haut de la Canebière… A.F. Les gitans Dhoad du Rajasthan X-D.R. Latcho Divano Du 26 mars au 10 avril Marseille 1er 09 52 72 89 28 www.latchodivano.com Résistances Il l’écrit en préambule : « loin d’être un métier, écrire ou mettre en scène est pour moi une raison d’exister et de résister. » Julien Mabiolo Bissilo a écrit un truc foutraque, avec des longueurs, de grandes maladresses, des jeux d’écriture absurdes ratés… mais d’une certaine force. Tout simplement parce qu’il est trop rare de voir 4 jeunes Africains qui jouent un texte écrit et mis en scène par un Congolais, rendant compte d’un de ces massacres historiques dont l’ampleur échappe. La parole même sur les 300 « disparus » du Beach est malaisée en France et interdite au Congo, au point que Le Crabe Rouge s’empêtre entre réalité et fiction, faits historiques, vraie langue, et élucubrations. Le besoin de vérité, et de justice, n’en est que plus palpable. Un spectacle coproduit par les Bernardines, et tout à fait emblématique de leur désir de résistance : la question qu’ils posent en ce printemps est comment produire du théâtre autrement. En lui donnant le temps de mûrir, de revenir sur ses imperfections, d’essayer des formes, d’être peuplé de jeunes acteurs, aussi, et de parler des plaies du monde. La manifestation se poursuit avec un monologue de Lars Noren sur la tuerie du 20 Novembre (un adolescent allemand qui tue 8 personnes de son lycée, par Leo Maratrat, mis en scène Frédéric Poinceau, du 29 mars au 3 avril), Tâtez-là si j’ai le cœur qui bat, un très joli travail sur Tchékhov, visuel et emporté (mes Aurélie Leroux, du 1er au 3 avril), la compagnie Vasistas d’Athènes qui revient à Marseille nous faire entendre son nouveau chœur chorégraphique polyglotte, (Silence du 1er au 3 avril), et le Service de nettoyage (voir Zib 27) qui promène depuis le 18 mars son questionnement d’appartements en lieux insolites. C’est aux Bernardines, à Montévidéo, aux Argonautes, au Studio Longchamp, et vous pouvez tout voir en deux soirées. A.F. Arrêtons le gaspillage 04 91 24 30 40 www.theatre-bernardines.org Crabe rouge Baudouin Mouanda



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 1Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 2-3Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 4-5Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 6-7Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 8-9Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 10-11Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 12-13Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 14-15Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 16-17Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 18-19Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 20-21Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 22-23Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 24-25Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 26-27Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 28-29Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 30-31Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 32-33Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 34-35Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 36-37Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 38-39Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 40-41Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 42-43Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 44-45Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 46-47Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 48-49Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 50-51Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 52-53Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 54-55Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 56-57Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 58-59Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 60-61Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 62-63Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 64-65Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 66-67Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 68-69Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 70-71Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 72-73Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 74-75Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 76-77Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 78-79Zibeline numéro 28 avril 2010 Page 80