Zibeline n°27 mars 2010
Zibeline n°27 mars 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de mars 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : théâtre... de la démocratisation culturelle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 DANSE PAVILLON NOIR D’amour et de danse C’est une permanence dans la scène actuelle turque, tant pour les plasticiens (Zib 26) que pour les danseurs (Zib 25), que de se frotter à l’architecture, au design, à la production d’images technologiques, à la dramaturgie et même à la sociologie. Ça crève l’écran une fois encore dans la chorégraphie-performance Monday in the Sun de Safak Uysal et Bedirhan Dehmen qui inventent, pour leur première collaboration, « une danse très proche du physical theater ». Sur fond d’images vidéo (travellings de rues stambouliotes bruyantes et vues panoramiques apaisantes du Bosphore), la rencontre de deux hommes paraît inéluctable. Assis face à face sur une banquette, ils lisent le journal, fument, tentent une approche. D’abord infructueuse, hésitante, puis très vite charnelle et sensuelle. Le pont du bateau se transforme en ring pour une esquisse de rixe amoureuse quand le bastingage ouvre sur un horizon infini. Promesse d’une amitié virile dans une société prisonnière de ses codes sociaux et moraux ? Contre vents et marée, les deux danseurs, ivres de musique, de lumière, de chants, s’autorisent même à gonfler des préservatifs comme des baudruches… La danse est fébrile, parfois maladroite, leurs gestes ondulent par vagues successives en les plaquant au sol, enlacés comme dans un tableau de Bacon, ou les portant à l’équilibre. La fièvre monte, tantôt leurs muscles se tendent, Au plus près de la matière Le 12 février Le Ballet Preljocaj rendait un bel hommage au danseur et chorégraphe Philippe Combes, prématurément disparu en avril 2009. Le Quintette n°1 à cordes pour deux violoncelles de Raphaël Ibanez, dédié au danseur, ouvrait cette soirée particulière. Notes aériennes, comme suspendues, accords d’automne. Une présence redessinée par les harmonies subtiles, les délicats frottements de demi-tons… Une démarche de mémoire émouvante. Suivaient des œuvres de Philippe Combes. Dromos I, où la danse et la toile sur laquelle les images sont projetées se rejoignent dans un même mouvement, comme si le corps physique et son abstraction aspiraient à s’atteindre, recherche de l’impossible fusion de l’abstrait et du concret. Le film de la chorégraphie Minotaur-Ex, d’une beauté bouleversante, était d’autant plus émouvant que Philippe Combes y danse. Les trois danseurs, Morpholab Nataly Aveillan vêtus de terre, constituent autant de statues qui s’extraient de leur gangue, tendues vers l’inaccessible dépassement de la matière. Sans doute l’œuvre qui laisse la plus belle trace : Morpholab1, réalisé comme le film précédent par Bruno Aveillan, a le charme douloureux de l’inachèvement, puisqu’il devait constituer la première partie du projet Morphotype. Images irisées, entre l’élan onirique et l’affiche de pub pour un parfum… Les Centaures, duo de Preljocaj que Philippe Combes interpréta souvent, apportaient leur poésie sauvage pour forclore ce spectacle, renouant avec les sources antiques pour retrouver l’essence du geste dans ces rêves de galops qui réinventent le monde, comme Ligeti remodèle la matière sonore des quatuors… MARYVONNE COLOMBANI o puissants, provoquant un léger effleurement ou une secousse. Comme si le roulis du fleuve conditionnait leurs mouvements. En 50 petites minutes, Safak Uysal et Bedirhan Dehmen traversent de leur présence forte, émouvante, les rives du Bosphore, de l’Europe à l’Asie, de la danse au théâtre, d’une amitié masculine à l’amour. MARIE GODFRIN-GUIDICELLI Dromos Laurent Lafolie Le spectacle proposé par Emilio Calcagno et sa Cie Nouvelle Vague est de ceux qui donnent un rafraîchissant coup de vieux. Hommage en forme de coup de chapeau à la génération française du mythique concours de Bagnolet, il est composé de la reconstitution de quatre pièces devenues historiques, parce qu’elles ont révélé le talent de leurs auteurs et la force inventive de la danse française des années 80 : Chansons de nuit de Dominique Bagouet (1976) témoigne du début de l’évolution d’un chorégraphe encore attaché à des conventions classiques mais inventant une danse lyrique d’une sublime liberté nocturne ; avec Suite Gallotta avait obtenu en 1980 le prix de l’humour, et l’on comprend pourquoi, le trio regorgeant d’une dérision tout à fait nouvelle ; Chiquenaudes de Larrieu installe d’emblée une maturité inattendue de langage, fait de signes chorégraphiques mystérieux qui dessinent des alphabets inaudibles ; quant à Marché Noirde Preljocaj(1985), formatée pour gagner disait-il, elle s’inscrit pile-poil dans l’air du temps des années 80, et fait la démonstration d’une virtuosité d’écriture et d’exécution magistrales. Le travail de reconstitution est tout à Uluc Ozcu Monday in the Sun a été donné les 28 et 29 janvier au Pavillon Noir à Aix dans le cadre de la Saison de la Turquie en France L’histoire d’hier Marché noir Éric Lucas fait remarquable, et véridique jusque dans la laideur de certains costumes… Les danseurs sont à la hauteur de la tâche, pas évidente : cette danse française des années 80 exige (encore) de vraies qualités techniques de rapidité, de précision et de souplesse. Seule la vidéo explicative, mal habitée par un Denis Lavant qui joue inutilement les olibrius sur ressorts, est franchement agaçante, et pas toujours juste dans ses références historiques et sociétales. Dommage ! AGNES FRESCHEL o Génération Bagnolet a été dansé au Pavillon Noir du 3 au 6 fév
EN ACCORD AVEC BERNb Ra OLIVIER 8 b LAI N D IEFtCY41i, PREMIER RAN6 PRÉSENTE D'APRE5 LE BEST-SELLER 7E JOHN GRAU VENUS LES HOMMES SEN Nr DE j LES FEMMES E LA MINOTERIES-1 THÂTRE DE LA JOLI ETTE..".W - —.4411111114. 1144 `,. b 111 MARS. 2010 " - >".03 LE ROI NUl...FR LIrFWi nr. aa - la de Lalage rhidrrer mviannicrei rout pible dés 8 ans +_ure:-w 25->27.03 VOIX DANS L+i _,1 rLE NOIR A 11 A : m tik xr.4 a- Im,. la cie Extra muros LI.fatrer IMl ; L l ILE raur public dis Li ans 9-11 ltUE d'I4ü2 ! Eft - 13042 MARSEILLE-T:44 91 4441 94 fiAF:R 21 XFCMM I7V41l11L.C'LG 15':WWW.MIXU1fr.Ik:.UXG MLIkUI4LiE11e : I.RMR'AYjoLItl.k I INS +I EN l'OURNEE INI fP E CIA4 E Cf. ET FAR PAUL DEWA HD R E MISE EN SCENE EOM LE MOM) - Ero,m 6 FO P 0 rishfr dc Berre l'Etang "Le tour du monde en 80 voixf, mreciarlicl. K - r— {4Ni INCA L2-4,.:d:1‘'r { ÷ xk. â : a,rr. è ! l i ï.S.* SAMEDI 15 MAI 2010 - 20H30 PALAIS DES CONGRÈS MARSEILLE Renseignement 04 Eel S010 - Locations ; points da Mente habituels Nin. 05 Mats 21h 1-iollclu Fl.lautn }den 5.eigt etr,5.ervatio » : 0:1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 1Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 2-3Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 4-5Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 6-7Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 8-9Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 10-11Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 12-13Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 14-15Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 16-17Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 18-19Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 20-21Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 22-23Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 24-25Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 26-27Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 28-29Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 30-31Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 32-33Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 34-35Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 36-37Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 38-39Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 40-41Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 42-43Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 44-45Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 46-47Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 48-49Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 50-51Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 52-53Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 54-55Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 56-57Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 58-59Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 60-61Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 62-63Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 64-65Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 66-67Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 68-69Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 70-71Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 72-73Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 74-75Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 76-77Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 78-79Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 80-81Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 82-83Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 84