Zibeline n°27 mars 2010
Zibeline n°27 mars 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de mars 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : théâtre... de la démocratisation culturelle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 THÉÂTREC. MARNASX. MARCHAND LES BERNARDINES Une ethnologue d’action Xavier Marchand met en scène la parole de Germaine Tillion, femme libre et engagée Zibeline : Comment s’articule votre spectacle autour de l’œuvre de Germaine Tillion ? Xavier Marchand : Il est construit autour de l’adaptation de trois de ses livres, qui chacun correspondent à une des trois grandes périodes qui charpentent sa vie : le premier, Il était une fois l’ethnographie, est le récit de ses missions ethnologiques dans les Aurès entre 34 et 39, qui correspondent pour moi à la base de sa réflexion et de son travail ; le second, Ravensbrück, relate son entrée en résistance, puis, après son arrestation, son séjour à la Santé puis à Fresnes, et enfin à Ravensbrück. Les textes sur Ravensbrück seront entrelacés de certaines scènes de l’opérette qu’elle a écrite là-bas, le Verfügbar aux Enfers, qui sont chantées et dansées. Le troisième livre, Les ennemis complémentaires, est un recueil de textes qu’elle a écrits ou recueillis sur la guerre d’Algérie et le récit de son implication durant le conflit. Comment rendre compte de cette écriture qui n’est pas théâtrale ? C’est une écriture très orale, ce qui m’a permis de penser qu’on pouvait porter cette voix sur un plateau. C’est une langue qu’on peut dire. Il y a, dans cette écriture, une distance, une élégance, le souci du détail et beaucoup d’humour. Qu’est-ce qui vous a inspiré dans l’œuvre de Germaine Tillion ? Son œuvre, sa façon de penser sont très éclairantes pour un certain nombre de conflits ou de situations d’aujourd’hui. En ça je la trouve particulièrement contemporaine et intéressante. Et puis Germaine Tillion n’avait pas une réflexion uniquement intellectuelle et universitaire : c’était une réflexion qui servait à l’action. Le devoir de vérité l’animait. PROPOS RECUEILLIS PAR DOMINIQUE MARÇON Il était une fois Germaine Tillion est programmé au Théâtre de la Criée du 12 au 21 mars (avec, en outre, une rencontre animée par Thierry o HervéKielwasser Fabre et Christian Bromberger le 13 à 20h, et la projection de La Bataille d’Alger de G. Pontecorvo le 14 mars à 11h, de Rome plutôt que vous de T. Teguia le 20 mars à 20h et du Petit soldat de J.-L. Godard le 21 mars à 11h) et au Théâtre des Salins les 26 et 27 mars Parti théâtral anti productiviste Les Bernardines veulent mener au cœur de la saison une réflexion et une programmation anti productiviste ! Pour montrer comment les règles de production du spectacle vivant, calquées sur une logique économique générale, entraînent vers un gaspillage phénoménal des forces vives de création, accaparées par des démarches nécessaires à leur survie, puis à créer des spectacles « jetés à peine montés » … Persuadés qu’il est temps de réfléchir et d’agir ensemble, ils ont prévu de reprendre quatre spectacles dont ils ont envie de « prolonger le chemin » qu’ils jugent trop court, et trois productions. Les sept propositions (dont Service de nettoyage, voir p.5) seront complétées par des rencontres, conduites par le philosophe Heinz Wismann, autour de la nécessité du temps et de la pratique lente dans l’élaboration au théâtre. Pour commencer du 18 au 21 mars, à Montévideo, aux Argonautes et aux Bernardines, la reprise du Crabe Rouge (voir Zib’23), de Early Morning (voir Zib’19) et de Mon corps est nul (voir Zib’14), que nous avions beaucoup appréciés ou non, mais qui effectivement n’ont pas eu le temps de mûrir. Et une première rencontre le dimanche matin, avant une autre salve la semaine suivante… A.F. Arrêtons le gaspillage Du 18 mars au 3 avril 04 91 24 30 40 www.theatre-bernardines.org Nancy Huston sur scène Le roman de la Canadienne est un de ceux qui vous marquent. Admirablement construit il remonte la chronologie d’un siècle bouleversé, racontant, à l’envers, l’enfance de quatre générations successives, qui rencontrent chacune des moments traumatiques de l’histoire contemporaine, de 1944 au 11 septembre 2004. Sol, l’enfant monstrueux à la névrose violente, produit d’une Amérique arrogante et d’une éducation productiviste et déshumanisée, reste touchant pourtant, fruit d’une histoire que l’on devine… et que l’on comprend peu à peu, quand vient le tour de son père Randall de dire son enfance, Israël, la guerre, une autre impossibilité d’être au monde. Le roman remonte ainsi jusqu’au traumatisme initial, la faille de notre histoire contemporaine, le troisième Reich. Fait de quatre monologues successifs il porte en lui une théâtralisation possible, due aussi à ce suspense qu’il établit et à sa remarquable composition, qui vous emmène de révélations en émotions et vous tient en haleine aussi sûrement qu’un polar calibré. C’est pour ces qualités-là que Catherine Marnas a décidé de le mettre en scène. Elle présente d’abord les deux premières parties, masculines, et en viendra aux deux femmes originelles l’an prochain. En attendant, ses comédiens vont devoir incarner des enfants de 6 ans, leur étonnement et leur incompréhension du monde. La Cie Parnas a l’habitude de s’emparer de la parole comme d’une matière distancée, à dire, Catherine Marnas Agnès Mellon à lire ou à jouer, à incarner ou à offrir, à se refiler en chorals. Sur la scène de Gap se prépare encore une expérience intrigante… AGNES FRESCHEL Lignes de faille. I. Cie Parnas Le 26 fév Théâtre de la Passerelle, Gap 04 92 52 52 52 À noter que Nancy Huston signera son livre à l’issue de la représentation.
 ; - Uri LOUP POUR L'HOMW Spectipar pour 2 reerabatas Appris par corps 1".K 2 mors SAMEDI 27 FtirRIIER DIMANCHE 2a FÉVRIER A I POUSSIERES DE SANG SALIA NISEYDOU [Bu rk'ne Fa 8 0 et I-AnrAgernent 0. larr. oc Dr.ation en Afrique FÉVRIER I MARS Airi LE MERLAN SCENE NATIONALE À MARSEILLE AL, kiki L_I LK 91 11 19 20 WINVV.MILAN.ORG Guy ALLOUCKERIE La Veillée : $ Cavaillon 5 mors ower2 YLIC k Ca...ai ! Ion KirIERIMA FCITINAKI Arts indisciptin aires Of asti ? Comme un jardin la nuit. ; rnrs over le Printemps des PLE JUIN-PIERRE MARTINET/DENIS LAVANT La Grande vie pg mers Mfer. Ir 111 ! : ialni dr !, ! FOE !. IOUANNEAU MARIE-(UI 1E PAVEC amie Ouate en Ptipoilsie(L,E,r9Lwa.:, b > 26 mars.Lt ehe.rtii j. ISABELLE WErRY.i LUDIOR CHU (La nudité du ragoût - 17 et 18 mars uec le fliii.ie aet. DE InnCite—Net-al-Au ! DU 2 AO 12 MARS CIE MEMBROS SPECTACLES I RENCONTRES. Un hip-hop qui ne ressemble 3 aucun aOre... RORES *1 ! 11 mars'a I :.RAID X 3 — 20h3 [FEBRE 5 mzis 211h30.:GAFPm" ME01:11111- 11 17 ar k:.C/J.JJ LINE DANSE POLITIQUE mar:-'a 19h.. TRAININGS ? 3-11:1 L A. -'l'ANNICK JAULIN I MICHEL LAU OU altille"3"iiirgic De l'oisiveté et de l'art de la guerre Chez les dodos et autres peuples insulaires 20 26 mars egiA JOIE POMP Tfriei tir 31 mars 2 avrU Réservations en ligne www.theatradecavaillIon.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 1Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 2-3Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 4-5Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 6-7Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 8-9Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 10-11Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 12-13Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 14-15Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 16-17Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 18-19Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 20-21Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 22-23Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 24-25Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 26-27Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 28-29Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 30-31Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 32-33Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 34-35Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 36-37Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 38-39Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 40-41Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 42-43Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 44-45Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 46-47Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 48-49Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 50-51Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 52-53Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 54-55Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 56-57Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 58-59Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 60-61Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 62-63Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 64-65Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 66-67Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 68-69Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 70-71Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 72-73Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 74-75Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 76-77Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 78-79Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 80-81Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 82-83Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 84