Zibeline n°27 mars 2010
Zibeline n°27 mars 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de mars 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : théâtre... de la démocratisation culturelle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Deux sœurs THÉÂTRE AUBAGNE JEU DE PAUME THÉÂTRE DU PETIT MATIN À la corbeille du théâtre de l’atelier, le 21 septembre, elles sont assises côte à côte et voient du Pinter. L’une s’ennuie, l’autre s’efforce de regarder avec sérieux. Escapade, leur mère est à l’hôpital, elles se sont octroyé une soirée de répit. C’est évidemment ce soir-là que la mère meurt… Les voici parties avec BM Palazon les cendres à la recherche de la tombe de leur père… Le genre de la quête de soi et des origines est ici renouvelé avec un humour décapant. Le rire est la dernière politesse du désespoir, dit-on. La pièce prend l’expression à la lettre, « si on ne peut plus rire de la mort ! » s’exclament nos héroïnes. Les scènes se succèdent alors, assemblage de sketches brefs, cocasses, enlevés. Scène dans l’ascenseur, au crématorium, au café, au commissariat, dans les cimetières, dans le bus… Chronologie parfois bouleversée, qui laisse le sens se dévoiler progressivement… Si leurs physiques et leurs caractères s’opposent, les deux sœurs se révèlent indissociables, complices, drôles, émouvantes, délirantes dans ce « road theater » (disent-elles). L’œuvre de Pierre Notte, Deux petites dames vers le Nord, est menée avec maestria. Les deux actrices, Catherine Salviat et Christine Murillo, époustouflantes d’aisance, de verve, jouent, chantent (juste et à capella), dansent, nous entraînent dans leur folie. Le coffre à jouets qui sert de siège, de pierre tombale, de car fou, constitue presque tout le décor. La magie du théâtre opère aussi grâce à la mise en scène sobre et efficace de Patrice Kerbrat. Le rire n’est-il pas le meilleur moyen d’accéder à la profondeur ? … Une réussite ! MARYVONNE COLOMBANI Deux petites dames vers le Nord ont été données au Jeu de Paume du 26 au 30 janvier Le goût du pâté a Olida sur canapé ; sourire 70’s ; on est bien accueilli au Théâtre du Petit Matin. Jeune fille en short, chemisier blanc, chaussures plates, jupe droite, baskets, cheveux sages, jupe droite, barrette, ventre plat, ventre rebondi... mais c’est bien sûr, elles sont deux avec leurs quatre lèvres rouges et nous y sommes tous à rétropédaler avec elles le je-me-souviens-comme-si-c’était-hier des saintes familles. Tranquillement et bien sagement, cruellement et méthodiquement, sans temps mort et pourtant c’est bien de passé qu’il s’agit, Céline Greleau et Maude Buinoud dévident et croisent au présent leurs petites trames de vie, les yeux, les mains et les pieds dans les mots de Valérie Mréjen dont elle font revivre le Grand Père (charmant opuscule de couleur orangée comme ces années-là). Touchant, pile le geste qu’il faut, le vernis ne déborde pas autour de l’ongle et les récits minuscules se font écho sans forcer… Pas de dialogue, pas de monologue non plus et ça parle tout seul et à tout le monde, « Un jour ma mère... » ou « Pour le mariage de mon frère... », moues en cascade, voix douces, sourires posés au bord du sanglot, doublés ou trahis comme l’amour -haine des familles par les images vidéo en tapisserie qui se faufilent parfois, pas arrogantes, à leur place c’est tout ; on se retrouve tout naturellement avec l’album-photos entre les doigts ; on hésite à feuilleter, à lâcher les jeunes dames du regard, à trop tirer sur le fil du temps retrouvé et des sentiments partagés. Un spectacle de chambre, pas de salon : fragile et vrai comme une première création. MARIE-JO DHÔ Nos Grands-Pères mis en scène et interprété par Céline Greleau et Maude Buinoud a été présenté au Théâtre du Petit Matin le 23 janvier Vieil acteur Le Grand retour de Boris S., sans révolutionner l’écriture théâtrale, est un texte extrêmement bien construit, et recelant des moments intenses et inattendus. Il a été mis en scène par Bluwal et porté par Michel Aumont avec une belle intensité en 2001. Serge Kribus y met en huis clos réaliste le dialogue d’un père et de son fils. À un moment de crise, où Boris vieillissant vient de décrocher un rôle (il est comédien) et veut s’installer chez Henri, que sa femme vient de quitter et qui a perdu son travail (il est architecte). Boulevardier direz-vous ? Par moments, mais pas que. Il y est question de judaïté (Qu’est que ce que c’est, être juif ?) et de transmission, de non dits, d’amour qui se traduit en disputes. Tout cela sonne très juste… Mis en scène par Jean-Claude Nieto au Théâtre Comœdia d’Aubagne, la pièce o délivre modestement toute sa saveur. Si le décor stylisé est trop bleu et design pour cet intérieur qui serait mieux banal, Guillaume Hennenfent interprète avec un front buté ce garçon qui tarde à devenir un homme, et Albert Lerda, en père magnifique et pitoyable, tendre et orphelin, démonstratif et aveugle à ce fils qu’il aime, est vraiment touchant. Tous deux gardent avec un beau courage leur accent marseillais, que nos comédiens ont tendance à gommer sur scène quand d’autres le prennent ailleurs avec maladresse. Ici il est naturel, et rapproche sans doute davantage cette histoire du public venu l’entendre. AGNES FRESCHEL Le Grand Retour de Boris S. a été créé au Comœdia le 5 février X-D.R
Le véritable Inspecteur Whaff TOM STOPPARD/JEAN-LUC REVOL 4, 5, G MARS 2010 - L'Entretien de M. Descartes avec M. Pascal le Jeune JEAN-CLAUDE BRISVILLE DANIEL MESGUICFk ET WILLIAM ME56UICH 11, 12, 13 MARS 2010 EN MARS AU CHATOT GYPTIS - VOUYOUCAS TROIS t1ftNEM ENT5, DONT UNE CRÉATION I ! @ I+entRGler,rspccteu,r ; Un Cluedo, façppAgatha Christie cher I=$rlpntg Pith ure p : Qc° loufflque, hilarante, déjarrtée, Pcrite par 1om 5tappard (auteur poar : e cin@rra ce SrarPet c:e Skrrkespeare 2r,f,re) et misa eRS+C.éne par Jean-Luc Remi (kla`ieve2Ÿ97 du NeilleursGectacle hlusi:al pour cr4dtFkn du raSQreCles rS,ai,rvS p`r,:145) d'&st_reJSea de 60. Degmrtes MME Ad, A9sCdl le hume : face â ra phi ! pv,iphi g ae entre 15 K ;'5guich « pérp Fr Fnrtli.rrF= trpi5 an5 {cnati4n aa Festi.mlr.'Aurpron 7ff fJa7) er : mur [CRÉATION] Quartierts)d'isolement THË,4TR. OFF - SCENE DES ÉCRITURES URGENTES ANNE-MARIE ET FRËDERIC ORTIF 23 27 MARS 2010 Qnmrtéer(s)rl'lsa2erAeAt : l'axiérienre d'ur, IFéhrre Fsre, erristes et pr,Fulations carr.ére:e5, reluir. rer 4iarsrriïl.=.r ilqe per Frrrr.r. ICr.1 Anne-P.i4rie 7r'z, Celte crpat ! Ca au Ges s'inscrit dans an Fucjet g'Gbal au'pn5 mu POf'ci'4^uG're ; accueiui, ar des çra7des scènesndt unala5 tell°5 que ; e Thprtre Natiaial - _G Criée, le The#re Natianal de N:ce, le 1hetre du Rom ; -aoi9 ? a Paris, delaVil ! ette,le-7_MCDCCh7eawallonmai s aussi F -ir 1=s a'1=ges, des Ihcées, de s certres REinitenciôr5,. ABONNE [S[RYAT 145 04 91 11 00 9 1 www.thea#regyptls.[om 136R LOUBON 131103 MARSEILLE ki



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 1Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 2-3Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 4-5Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 6-7Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 8-9Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 10-11Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 12-13Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 14-15Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 16-17Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 18-19Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 20-21Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 22-23Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 24-25Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 26-27Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 28-29Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 30-31Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 32-33Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 34-35Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 36-37Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 38-39Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 40-41Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 42-43Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 44-45Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 46-47Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 48-49Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 50-51Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 52-53Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 54-55Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 56-57Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 58-59Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 60-61Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 62-63Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 64-65Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 66-67Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 68-69Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 70-71Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 72-73Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 74-75Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 76-77Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 78-79Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 80-81Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 82-83Zibeline numéro 27 mars 2010 Page 84