Zibeline n°26 février 2010
Zibeline n°26 février 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de février 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 8,2 Mo

  • Dans ce numéro : Marseille investit pour l'année 2013.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
magenta l'impression personnalisée Programmmes Dépliants Affiches Flyers Cartons d'invitations Cartes postales Editions Tél. : 04 91 32 64 54 Fax : 04 91 32 61 87 magenta.devis@free.fr www.magenta-numerique.fr 13, rue bérard 13005 Marseille échang ai f fusion savoirs la`'nS 5.A[soN 2009.2010 HÔTEL DU DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHONE Marseille investit pour La Ville de Marseille annonce des investissements culturels sans précédents d’ici 2013. Pour ses lieux de spectacles, mais surtout pour ses musées et son patrimoine. Daniel Hermann, élu à la Culture, nous explique ce changement de politique Zibeline : Que se passe-t-il à Marseille ? Est-il vrai que la Ville va investir dans son patrimoine ? Daniel Hermann : Oui. Il y a un vrai changement de politique, qui était nécessaire. Une ville historique, la plus vieille de France, qui ne s’appuie pas sur son patrimoine passe à côté d’elle-même. Comment envisager 2013 sans un grand lieu d’exposition, sans rénover le Musée des Beaux-Arts, sans un pôle d’Art contemporain à la Friche ? Et au-delà de 2013, il est temps que Marseille s’embellisse des marques de son histoire, et construise pour ses habitants, et pour les touristes aussi, un axe qui relie le MuCEM et la Friche en passant par Longchamp, le musée d’histoire, le mémorial de la Marseillaise. Avec un crochet par le Musée Borély… Pourquoi ces investissements, si essentiels, ne se sont pas faits avant ? On ne va pas remonter l’histoire, ce qui est fait est fait… Il est vrai que Marseille a manqué d’aides de la part de l’État ou des collectivités territoriales, mais il est vrai aussi que cette idée d’investir dans le patrimoine à Marseille est nouvelle, que la Ville, même à l’intérieur de Marseille Provence 2013, est perçue comme la capitale des arts de la rue plutôt que comme une ville antique, par exemple. Ce qu’elle est pourtant, et le musée d’Histoire recèle des trésors qu’il faut mettre en valeur. La Ville a investi dans les arts de la rue, les friches, le théâtre Nono… ce qui est bien, mais aujourd’hui Marseille doit absolument se réapproprier son patrimoine. Vous voulez donc un changement radical de politique culturelle ? En quelque sorte, mais entendez-moi bien, parce qu’on a vite fait de mal me comprendre : il faut continuer dans cette voie aussi. Il n’est pas question de transférer les investissements des arts de la rue vers le musée des Beaux-Arts par exemple, il est question d’investir/Prévision des investissements d’ici 2013 (arrondis en millions d’euros, sous réserve d’ajustements) Tableau non exhaustif (investissements en cours) Type Fonction Part de la Ville Coût total MuCEM Construction Musée de civilisation 15 M € 146 M € Conférences â 18h45 à l'Hôtel du département 52 avenue de Saint-Just 13004 Marseille (Métro Saint-Just - Parking gratuit) ENTREE LIBRE DANS LA LIMITE DES PLACES DISPONIBLES crises 04 février.2010 Faut-il avoir peur du posthumain ? Jean-Michel Resnier, philosophe 04 mars.2010 De la physique des crises â la crise de La physique Jean-Marc Lévy-Lc blond, physicien et philosophe INFOS & PROGRAMME [change et diffusion des savoirs 16 rue Beauvau 13001 Marseille Tél. 04 96 11 24 50 Fax. 04 96 11 24 51 contact @des-savoirs. org CONSEIL GENERAL Silo Construction Salle de spectacles 31 M € 31 M € Cité des Arts de la rue La Friche Construction Lieu de création 11.3 M € 23 M € Restructuration et construction Lieu de création 10 M € 30 M € Mémorial de la Marseillaise Restructuration et construction Musée/spectacle (hymne national) 4.2 M € 4.2 M € Fortin de Corbières Restauration Musée 2.1 M € 2.1 M € Château de la Buzine Restauration Cinémathèque, musée Pagnol 8.5 M € 8.5 M € Château Borély Restauration Musée des arts décoratifs À définir 22.5 M € Palais Longchamp Restauration Musée des Beaux-Arts À définir 4.7 M € Palais Carli Restauration Conservatoire de musique À définir 5 M €
N T E u -raurzsiocv 2013, et après Daniel HermannAgnès Mellon davantage ! Les investissements de la Ville vers la Friche, par exemple, seront sans précédent ; au niveau des lieux de spectacle vivant la Ville reconstruit la Minoterie, le Silo, un pôle instrumental contemporain, un pôle chorégraphique… Nous restaurons l’Odéon, l’Opéra, la Criée… Est-ce que ces investissements vont s’accompagner d’une diminution des subventions des associations culturelles ? Je m’y suis engagé, j’ai tenu ma promesse : il n’est pas question de diminuer les budgets de fonctionnement de la culture… Les subventions seront même augmentées d’ici 2013, le tissu culturel en a besoin. Ce tableau ne comprend pas : les investissements de construction ou restructuration de la Minoterie, des Studios Kelemenis, du Pôle instrumental du Riaux les travaux d’entretien, d’extension et de mise aux normes des lieux existants (Criée, Opéra, Odéon), les investissements nécessaires pour la muséographie des différents lieux, en particulier du Musée d’Histoire, et des nouveaux lieux muséaux. Comment est-ce possible ? Les volumes d’investissement que vous nous avez communiqués (voir tableau) sont très importants… Où allez-vous les trouver ? Oui, cela s’élèvera très certainement à plus de 120 millions. C’est un effort très important de la Ville, mais elle est prête à le faire, et elle le peut si cela devient sa priorité. On commence vraiment à m’écouter, à comprendre, d’après les audits qu’on a fait faire, que la Ville a tout intérêt à investir dans le patrimoine culturel. Parce que cela va donner du travail aux entreprises, faire venir du monde, faire rayonner Marseille comme elle le mérite. C’est un vrai virage que nous amorçons, et il faut le prendre vite… sans déraper ! Pour 2013, avez-vous des projets que vous défendez ? Notre rôle pour la Capitale Européenne de la Culture est de mettre les lieux à disposition. Nous ne décidons en aucun cas des labellisations de projets, même si nous devons avoir une idée dès à présent, pour des raisons pratiques, de ce qui sera fait, et nécessite des équipements sur le long terme. L’essentiel du contenu du projet artistique ne sera fixé qu’en fin 2010, début 2011 pour le détail. C’est le Conseil d’Administration de 2013, auquel nous participons, mais sans prépondérance, qui décidera… ENTRETIEN RÉALISÉ PAR AGNÈS FRESCHEL du mardi 23 février au dimanche 14 mars THEATRE CINEMA CONCERT CABARETS EXPOSITION Sous-titrage en français Abonnez-vous ❑ 820 300 033 www,toursky.org EN PARTENARIAT AVEC LE MINE I ERE RUSSE DE LA CULTURE ET LE SOUTIEN DU CONSEIL GENERAL DES BOUCHES-DU-PHONE Bertrand Lombard Bernardo..Montet 1 Thomas Ferrand P Héla Fattiumi/Eric Lamoureux Robyn-Orlin Nplisiwe Xaba Thierry Baë ATcha M'Barek 1 Hafiz Dhaou Saba Sanou 1 Seydau Bora Patrick Servius Cheza Hélène (ratchet Mounir Saeed Salah Et Brogy Shay s Shaukry1 Rachif3'Ouramdane give Chopinot ritophe Haleb Michel Papach Kouals9u Opiyo Okach Xavier Lot f DeLaVatii}t Bidiefono dvIGNOM vEIIOLUGE P AYEM10E-4LP[SCL Lx DAM 1 HIVERNALES 13-20FEVRIER 2010 _:1.'v=._= : _.Iv._:. Lx:i_I"li:. ;r..i:i71II=ItLIJ.:_:.'.:ID=^r.r._E ;r.. i:L-L f 04 32 700 1 07 www.hivernales-avignon.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :