Zibeline n°26 février 2010
Zibeline n°26 février 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de février 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 8,2 Mo

  • Dans ce numéro : Marseille investit pour l'année 2013.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Aubagne Théâtre janvier/février 2010 ^rn I a 4) THEATRE Samedi 16 janvier 21 H Mythomane De Serge Vallettl Avec Christian Mazzuchini un florilège de textes parmi les plus lnnis'ifs de Serge Vetlettl damantes et Mntés par Christian Mazzuchini, THEATRE Jeudi 21 janvier 211-1 Qu'est-ce que tu fabriques ? Atelier de Mecan igue Générale a Drôle et décapant bilan du monde n MUSIQUE Samedi 23 Janvier 211-1 Concert à quatre mains Avec : Anne Marie Ghirardelli et JefI Rigel. Quatremains, une seule voix, une huronne le exceptionnelle Au programme : Schubert - Weber-Mozart -OE Milhaud Les Jeu(x) di(t)s d'Auteurs Anerpythééere Jeudi 28 janvier 919h Métiers de Nuit 2 Le Bruit des Hommes Avec Marie Blondel et Yves 6arrini. Monologues lus : n M w de Yves Borrini ft « L'homme qui Inel voulait toms) atre sape » de Joseph Danan THEATRE humour Samedi 30 janvier 2111 La Ferme des Concombres De et avec Patrick Robine Mise en scène : Jean-Michel Ribes THEATRE Vendredi s Février 7111 Le Grand Retour de Boris S Pe Serge Irribus Adaptation et mise en scène : Jean-Claude Nieto. Avec : Albert Lerdo, Guillaume Hennenfent. JEUNE PUBLIC Mercredi 10-Février : 111130 L'ombre orchestre Xavier Mortimer Illusion poétique et magie musicale 1 a partir de 7 ans Mélodies en sous-sol Jeudi 11 Février 19h Apéro-Concert du Cefedem ITZ/iL A Theatre Comdia Cours Foch- 13490 All&AGNE + "g = Renselgnemen19 et résereatlons : 044218 19 e8 JEUDI 4 FÉVRIER A 19H30 VENDREDI 5 FÉVRIER A 20H30 DURÉE DU SPECTACLE 2H15 SPECTACLE CONSEILLÉ A PARTIR DE 15 ANS Pénélope ô Pénélope CIE TERA ECRIT ET MIS EN SCÈNE PAR SIMON ABHARIAN cuNvtrmO « N € E Mes LES ExnEssrpn s tpniEntrprnelEs JANVIER 2010 19-> 23.01 MAR : 9/MER 20Â19N JEU 21/VEN 22/'AM 23 A 2011 MYTH OMAN E de Serge Valletti par la Cie Pile Poil avec Christian Mazzuchini Théâtre FÉVRIER 2010 04->06.02 SUR PAROLES Danse Jiu n/vins/SAM 5 A 20,1 P ar la Cie Geneviève Serin et la Cie Astragale 24-> 27.02 LE BONHEUR Théâtre MER 24 A 19H/JEit 25 A 14030 v 20H Viti 7Ef SAM/i A 7014 par la Cie Cartoun Sardines Th& tre 9-11 RUE D'HOZIER -/3002 MARSEILLE - T : 04 91 90 07 94 [TAPER 2] ! INFOMINOTERIE-ORG - W m WWW.MINOTERIE-ORL - METRO JOLIETTE - TRAMWAY JOLIETTE ti théâtre VEN 5 120030 & SAM 6 FEV 120H TOUT EST NORMAL MON COUR SCINTILLE JACQUES GAMBLIN/'Î:i\// :, % ;' ; , `, lh: ; !.r...i'\
MARSATAC SOLIDARITÉ COMORES POLITIQUE CULTURELLE 05 Marsatac dans le brouillard Un mois après le cri d’alarme lancé par le Festival Marsatac quant au lieu de sa prochaine édition, l’équipe est toujours dans l’impasse. Malgré la mobilisation de nombreux acteurs culturels de Marseille et d’Aix, des élus et représentants des collectivités locales et territoriales et des média présents à la réunion d’information qui s’est déroulée dans leurs locaux le 17 décembre, la question de l’accès à l’espace public est toujours d’actualité. Pas seulement pour le Festival Marsatac, d’ailleurs, le Festival de Marseille ayant connu lui aussi des impromptus, tout comme Seconde Nature à Aix… Déjà en 2008, suite à l’indisponibilité du J4, l’installation à Grand Littoral avait été envisagée puis abandonnée tandis qu’en 2009, son implantation aux Docks ressemblait plus à un atterrissage de dernière minute qu’à un choix définitif. Jusqu’à début décembre, le festival a cru dur comme fer pouvoir aménager à la Madrague-Ville et réhabiliter selon les normes environnementales un terrain mis à disposition par la Ville via Euroméditerranée. Malheureusement, sa viabilité s’avère impossible et trop coûteuse… À l’orée 2010, le flou (peu) artistique demeure qui met en péril sa pérennité. En effet, si la Ville ne prend aucune décision officielle, le festival sera dans l’obligation de proposer une formule moins ample et moins spectaculaire. Un rapatriement de quelques dates qui ressemblerait à la peau de chagrin d’une manifestation qui s’est forgé une solide réputation en 12 ans. Et un choix dommageable aux yeux des professionnels : pour EuropaVox ou les Transmusicales de Rennes, entre autres, la perte de son format habituel serait difficilement récupérable. Constat identique du côté de Marsatac qui, selon son directeur artistique Dro Kildjian, « risque de perdre certains de [ses] partenaires privés et institutionnels. Ce qui engendrerait à terme une forte régression des financements et des difficultés à redynamiser le public volatile après une ou deux années de transition. » De nombreuses rumeurs courent sur d’éventuels espaces publics disponibles, de manière temporaire s’entend, notamment l’ex-fourrière à Bougainville ou les plages du Prado. Mais rien de concret malgré le soutien indéfectible du Conseil régional et du Conseil général, et l’appel de la plupart des acteurs culturels à une plus forte mobilisation. Pétition nationale, sit-in dans l’espace urbain, création d’un collectif de soutien… tout est envisagé, mais pour l’heure, l’abattement prévaut au sein de l’équipe qui martèle « qu’elle n’a pas le choix, que le format de la 10 e édition sur lequel elle aurait dû capitaliser est perdu, et que les trois salles qui se courent après accueilleront quelques concerts estampillés Marsatac… En attendant qu’il se passe quelque chose. » MARIE GODFRIN-GUIDICELLI www.marsatac.com Le hip hop à l’épreuve//Il s’appelle Sagaf, est comorien « d’ici » et a perdu dans l’histoire son mentor, Aliméro, artiste éducateur. Lors de l’accident de la compagnie Yéménia, 61 des 152 victimes étaient marseillaises. La réaction de cette communauté très bien implantée ne s’est pas fait attendre. « Notre démarche est naturelle, au-delà des pertes personnelles, le soutien collectif est évident » avoue humblement le porte-parole de Ushababi (« jeunesse » en comorien). L’élan associatif est né autour d’une aide d’urgence, la collecte de dons en plein ramadan pour aider les familles des victimes. Vincenzo (Psy4) et Boss One, dignes patrons de la scène rap locale et parrains de l’association, ont convaincu de la pertinence d’un tel rassemblement autour du hip hop. Pas si simple : les milieux plus traditionalistes s’y opposaient tant que les disparus n’étaient pas enterrés. Le concert prévu le 27 novembre, le soir de l’Aïd el-Kébir, a été sagement repoussé à ce samedi 23 janvier. Les membres d’IAM seront excusés, mais ont déclaré vouloir s’engager comme tête d’affiche de la deuxième édition… L’élan de solidarité met du baume au cœur, car l’opération repose sur l’absence de tout cachet d’artiste (ce qui réduit les coûts importants d’un tel évènement) et le soutien d’acteurs comme les productions Adam ou la scène de l’Affranchi. Une implication qui permet de combler le manque de Psy4 de la rime Didier Derouin soutien coté institutionnel, et démontre que le rassemblement est essentiel après chaque catastrophe, pour retisser les liens et rendre la vie plus humaine. X-RAY Solidarité Comores Le 23 janv 3 e Œil, PSY4 DE LA RIME, ROHFF, PUIISSANCE NORD, COLLECTIF ALAFOU (IBRAHIM, SAGAF), CHEIK MC en concert au Dôme, au profit des familles de victimes de l’accident de l’A310 de Yéménia Sanaa- Moro, le mardi 30 Juin 2009. Places en vente aux points habituels. 27,50 euros Question : Au-delà de ce moment de rassemblement, cette soirée donne également l’occasion de réfléchir à la représentation des Comoriens de Marseille : ils sont près de 80 000 marseillais à être nés aux Comores, françaises ou indépendantes, ou à être de parents comoriens. Près d’un marseillais sur dix. Savez-vous situer les Comores sur une carte ? A.F. Prochaines manifestations culturelles Du 20 janvier au 1er mars : Expo Italianità de Giulio Iacchetti Du 16 février au 13 avril : Toni Servillo à l'honneur Rencontre cinéma et théâtre Jeudi 25 février à 18h : Rencontre avec l'auteur Beppe Severgnini Mardi 2 mars à 18h : Rencontre avec l'auteur Massimo Carlotto Cours d'italien pour enfants et adultes Cours intensifs pour l'entrée au collège Cours de soutien niveau lycée Lecture en scène - Mise en espace de textes Atelier de traduction littéraire Rencontres autour de l'art contemporain Info : corsi.iicmarsiglia@esteri.it



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :