Zibeline n°26 février 2010
Zibeline n°26 février 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de février 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 8,2 Mo

  • Dans ce numéro : Marseille investit pour l'année 2013.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
36 ARTS VISUELS CAC ISTRES ART-CADE Partie double Peintures et dessins tentent le dialogue au Centre d’art contemporain d’Istres. Frank Aslan et Nin Bek exposent leur complicité seuls et en duo Avec la peinture, le dessin revient en force dans la programmation des lieux d’art contemporain tant au plan local qu’international. En région, les expositions se multiplient comme au Centre d’art contemporain d’Istres qui propose un duo de jeunes artistes marseillais. L’un, graphiste, Nin Bek, et le second, peintre, Frank Aslan ont investi tous les espaces du centre d’art contemporain, chacun se présentant en solo alors qu’une salle est accrochée en commun. Les deux plasticiens travaillent la question du portrait, d’inquiétants regards rougeoyants sur fond noir chez Frank Aslan et ligne claire, bande dessinée et références à l’imagerie populaire pour Étienne Beck aka Nin Bek. Chaque esthétique est singulière mais la tentative de jeu en duo ne fonctionne pas toujours. Malgré la complicité partagée en atelier, mêler deux expressions si différentes suffit-il à provoquer quelques résonances ? La difficulté provient pour une part de la domination d’un travail sur l’autre, les dessins prenant l’ascendant sur les peintures : les premiers ont ici un penchant vers une occupation marquée des espaces - tel l’éphémère Essayons pour voir Art et architecture. Deux axes majeurs pour Art-Cade, association historique d’art contemporain à Marseille. Avec de nouveaux collaborateurs les projets fleurissent En 1976, de jeunes artistes liés à la nouvelle école des Beaux-arts de Luminy, Anne-Marie Pêcheur et Jean-Baptiste Audat, créaient à Marseille la première association pour l’art contemporain (ADDA-Association pour le Développement et la Diffusion de l’Art), devenue au fil des expériences l’Art-Cade en 1993, installée depuis dans les anciens Bains Douches de la Plaine. Sur ce terreau des utopies d’un art en train de s’inventer, la question de la relation avec des publics non spécialisés a toujours suscité l’intérêt de Jean- Baptiste Audat qui sera à l’initiative de nombreux projets orientés notamment vers l’Afrique qu’il connaît bien. Ce volet militant s’est tourné peu à peu vers le territoire et les habitants de sa ville d’implantation, Marseille. Il reste un axe majeur des activités de l’Art-Cade au moment où l’association se refait une jeunesse avec l’arrivée dans l’équipe de trois jeunes architectes : Guillaume Calas, Thibault Maupoint de Vandeul, Pierre Audat et d’une administratrice chargée de développement, Aurélie Berthaut. Nin Bek, Les trois graces, encre sur papier X-D.R dessin mural réalisé pour l’occasion-, les secondes préfèrent le cadre plus intime du tableau de moyen format. Des échos s’esquissent pourtant lorsque les portraits de Nin, faits de perles cousues sur des chemises suspendues, amènent une matérialité troublante pour s’inviter vers l’univers pictural de Frank. À deux ça peut être mieux, mais ce n’est pas toujours facile ! CLAUDE LORIN 3 en 1 Pas de révolution mais des activités renforcées vers les questions intriquant architecture, design, urbanisme, paysage et écologie. Le projet, composé de multiples ramifications, est condensé sous le label Archist initié en 2009 avec Bernard Plasse et la galerie du Tableau. Trois concepts principaux structurent cette démarche : Pourparler poursuit le travail d’expositions, rencontres et débats à la galerie des Bains Douches ; Pourmener développe les balades urbaines dans Marseille conçu en 2004 avec Nicolas Memain et le Périfbus (qui sera augmenté d’une extension sous forme de tente) ; Pourvoir, galerie mobile composée de structures Accrochage de l’exposition Opus Magnum conçue par les étudiants-artistes de la Villa Arson X-D.R Oeuvre de Frank AslanC. Lorin A II C MIEUX Frank Aslan et Nin Bek jusqu’au 28 février Centre d’art contemporain intercommunal, Istres 04 42 55 17 10 www.ouestprovence.fr de type container, aménagées par un artiste et un architecte, et déposées pour un temps dans certains quartiers de la ville pour se rapprocher de ses habitants. « Notre programmation de 2010 est fixée pour l’essentiel, précise Anne-Marie Pêcheur. Nous continuons de promouvoir le travail d’artistes émergents et confirmés avec l’expo L’Autre Bord (des artistes du bord méditerranéen) en automne. Nous avons plusieurs projets avec de nouveaux partenaires comme l’École du Paysage de Versailles, la galerie Laurent Godin, le Gmem. C’est une année de mise en place de toutes ces actions et la recherche de nouvelles expérimentations. Nous en ferons de bilan. Mais nous voulons garder un regard passionné sur notre ville ». CLAUDE LORIN Prochaines manifestations : Carte Blanche à Athanor en mars, Archist Son en avril, Archist Pourmener à partir de mai, Yazib Oulab en juin… Art-Cade Galerie des Grands Bains Douches de la Plaine, Marseille 04 91 47 87 92 www.art-cade.org
AU PROGRAMME ARTS VISUELS 37 ! lb 4611104'. ; * -no, vir *4, No111 - Nenuphares, Stephanie Marin Voluptueux Depuis l’apparition de ses premiers galets surdimensionnés, les Livingstones, véritables plages de repos à géométrie variable, la jeune designer Stéphanie Marin emballe tout sur son passage ! Ses collections Mobileshadows, Livingisland, Liquid et autres Nénuphares aux couleurs tendres ou acidulées séduisent tout autant les plateaux TV, les hôtels branchés que les particuliers au top des tendances. À Marseille, le Centre de design succombe à son tour à cet art de vivre ultra féminin. M.G.-G. Works 2004/2009 Stéphanie Marin du 29 janvier au 20 février Centredesignmarseille 04 91 54 08 88 www.designmarseille.org Provençal C’est au musée Granet à Aix que l’on peut découvrir l’un des plus importants fonds d’œuvres graphiques de Jean-Antoine Constantin (1756-1844), natif de Marseille. Du coup, le musée Granet lui consacre son exposition de printemps et rassemble plus de 150 dessins sur 1500 œuvres de sa collection, toutes inspirées par la nature provençale, Marseille, les paysages aixois et Rome où il séjourna durant trois ans. Une œuvre à l’orée du romantisme qui, toujours, magnifie les paysages. M.G.-G. Moka Bialetti par Ale+Ale Dessins Jean-Antoine Constantin du 2 février au 2 mai Musée Granet, Aix 04 42 52 88 32 www.museegranet-aixenprovence.fr La montagne sainte Victoire de Jean-Antoine Constantin Disegno Le design sait ce qu’il doit au génie italien : Sali e Tabacchi, le sigle Agip, ou encore la Vespa… Cette exposition revisite les formes qui fondent la grande mythologie collective du design italien à l’occasion de la parution du livre Italianità de Giulio Iacchetti. avec la complicité des graphistes Ale+Ale aux éditions Corraini. Le designer a reçu le Compasso d’Oro en 2001, et plusieurs de ses créations comptent dans les collections de design permanentes du MoMa à New York. Conférence le 20 janvier à 18h.C.L. Italianità jusqu’au 24 février Institut culturel italien www.iicmarsiglia.esteri.it Aux frontières du réel Philippe Maquelle -alias Doog Mc’Hell- se présente comme un « artiste photographe des mondes parallèles ». Une carte de visite digne des meilleures séries de science-fiction pour dire que l’univers urbain, une fois couché sur papier argentique, est le lieu de tous ses rêves, tous ses fantasmes, toutes les mutations possibles. Ces villes invisibles, comme il les nomme à l’ombre d’Italo Calvino, sont le fruit d’une manipulation de la réalité : peuplée d’intrus, de mythes, d’objets insolites, de détournements d’imaginaires collectifs, la cité finit par se réinventer. M.G.-G. RedsDoogHouse Doog McHell Mes villes invisibles Doog Mc’Hell du 3 au 26 février La Fontaine obscure, Aix 04 42 27 82 41 www.fontaine-obscure.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :