Zibeline n°26 février 2010
Zibeline n°26 février 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de février 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 8,2 Mo

  • Dans ce numéro : Marseille investit pour l'année 2013.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 DANSE/CIRQUE AU PROGRAMME Actualité chargée, et masculine ! Le Pavillon Noir offre à ses spectateurs quatre programmes différents et passionnants en un mois, tous dansés et écrits par des hommes La saison de la Turquie en France donne l’occasion d’accueillir le duo masculin de Bedirhan Dehmen et Safak Uysal qui a marqué plusieurs festivals cette année. Monday in the Sun « raconte » en images, en mots et en danse (très physique) comment deux stambouliotes, qui traversent tous les jours le Bosphore pour aller travailler en Europe, envisagent les relations entre hommes. Les allers-retours en ferry s’enchaînent, Istanbul est un personnage qui édicte ses règles (les 28 et 29 janv). Le projet d’Emilio Calcagno est d’une vraie pertinence : la danse manque de mémoire, et si tout le monde connaît l’élan qui a marqué la nouvelle danse française dans les années 80, en particulier avec le concours de Bagnolet qui a agi comme un puissant révélateur, ils sont peu nombreux à avoir vu ces pièces. Cet historien subtil de la danse remonte aujourd’hui, avec sa compagnie, quatre pièces lauréates du concours, en les mettant en perspective : Bagouet, Gallotta, Larrieu, et Preljocaj, avec son Marché noir qui lui permit de se dealer une place, juste avant les années Mitterrand… (du 3 au 6 fév). Il sera ensuite question d’un autre ancien danseur du Ballet Preljocaj : Philippe Combes, disparu en avril, était un interprète particulier, et un chorégraphe étonnant. Plusieurs de ses pièces ont été créées lors des Affluents du ballet ou, à partir de 2000, par sa cie Cave Canem. La soirée d’hommage présentera une de ses créations, deux de ses films -il travaillait la danse-vidéoet le duo Centaures de Preljocaj, qu’il interpréta longtemps (le 12 fév). Un apéro danse, enfin, avec un autre artiste d’ici, même s’il est Autrichien. Christian Ublen 30 minutes met en scène son âme, en un solo accompagné par un corps étrange revêtu d’un filet noir… Le danseur, qui peut être très physique lorsqu’il interprète les œuvres des autres, se montre souvent très conceptuel, théâtral et ironique dans les siennes. Saura-t-il dévoiler sa Black Soul ? (les 25 et 26 fev). AGNES FRESCHEL Le Pavillon Noir, Aix 0811 020 111 www.preljocaj.org 0 Black Soul Pierre Canitrot Baroque puis romantique Le Ballet d’Europe occupe le plateau du Grand Théâtre de Provence avec deux pièces fondées sur l’exploration chorégraphique de deux univers musicaux. Sans revenir au style baroque mais en s’imprégnant de ses élans, Folavi puise dans la musique de Vivaldi une joie de vivre généreuse, quelques beaux moments de groupe, et une gravité aussi dans certains duos. Schubert in love est fondée également sur une succession de tableau enchaînés, et sur l’œuvre d’un compositeur ; l’ensemble est forcément plus romantique, et la danse s’en émeut beaucoup ! Les danseurs sont actuellement dans une grande forme (voir p 27), et leur technique est impressionnante : allez-y voir ! Le Ballet d’Europe les 22 et 23 janv Grand Théâtre de Provence 04 42 91 69 69 www.grandtheatre.fr Deux ailes Geneviève Sorin et Lulla Chourlin reprennent à la Minoterie la création qu’elles avaient laissé entrevoir lors de Dansemdans l’intimité du 3bisF (voir Zib 25). On avait trouvé ça très émouvant, cet à peine duo féminin. Aucune raison pour que ça ne le soit pas plus encore, dans la chaleur de ce théâtre au beau plateau. Sur Paroles Du 4 au 6 fev 04 91 90 07 94 www.minoterie.org J.-C. Verchère Perpétuel Josef Nadj vient aux Salins, et c’est toujours un événement. Depuis 25 ans le chorégraphe surprend par son univers théâtral, distant mais chaleureux, où les corps dansent mais jouent surtout. Entracte, une de ses dernières pièces (2008), est écrit à quatre mains, avec le saxophoniste Akosh Szelevényi, et musiciens et danseurs se partagent le plateau. Les quatre musiciens sont d’ailleurs au centre, et il est question d’espace, inspiré de la sagesse chinoise : deux pains de glace qui fondent, 6 écrans, des hexagrammes, des projections… et de la part des danseurs l’utopie d’un mouvement incessant. Jef Rabillon Entracte Le 2 fev Théâtre des Salins, Martigues 04 49 42 02 00 www.theatre-des-salins.fr
29 Enthousiasmant Depuis longtemps déjà le hip hop de Mourad Merzouki (Cie Käfig) regarde vers la narration sans abandonner le plaisir physique de l’exploit. Mais sa rencontre avec les danseurs brésiliens en 2006 fait monter d’un degré la fable, qui devient écolo, et les corps, qui s’envolent en acrobaties délirantes. Agwa a soulevé les foules… Correria, deuxième volet du diptyque, devrait les envoyer au ciel… Agwa/Correria du 2 au 4 fev Théâtre de Grasse (06) 0493 40 53 00 www.theatredegrasse.com Agwa Michel Cavalca Bien ? Le théâtre de la Passerelle programme Ashes, de Koen Augustijnen, un des chorégraphes des Ballets C de la B. qui peuvent être formidables. La pièce, lors de son passage au festival de Marseille, avait déclenché l’enthousiasme général, mais nous avait laissés dubitatifs. Peu convaincus par les danseurs, le propos, le rythme, et gênés par la justesse contestable des chanteurs… La musique pourtant était belle, quelques moments de trampoline aussi. Même si les circassiens font beaucoup mieux. À revoir ? Ashes Le 23 janv Théâtre de la Passerelle, Gap (05) www.ville-gap.fr Chris Van der Burght Le bruit monte Après une sirène glaciale et loufdingue (voir cahier jeunesse), rendez-vous le 3 février pour Une Canopée aux accidents, composition de eRikm, plasticien et musicien. Sa création acousmatique autour de la rumeur des cités et des campagnes s’appuiera sur la diffusion des sirènes, qu’il qualifie de « césures menstruelles préliminaires à la catastrophe ». Quant à la Canopée, le terme désigne la partie supérieure des forêts bruissantes, reines des rumeurs et des ramages, baldaquin étoilé des lits et des feuillages… www.lieuxpublics.com Paysages intérieurs Les créations de Mathurin Bolze sont toujours autant d’invitations au rêve, puisant dans le cirque, la danse et le théâtre les ingrédients de base de ses univers fantasques. Du Goudron et des plumes ne dérogera pas à la règle : cette nouvelle création de la cie MPTA, coproduite par le Théâtre des Salins, prend comme point de départ le roman de Steinbeck, Des Souris et des hommes. C’est dans une injonction de Lennie que Mathurin Bolze puise son univers : « Et si vous regardiez le monde avec des yeux différents », une phrase qui correspond parfaitement à son imagerie… Car ses yeux, c’est certains, sont différents : il fait embarquer cinq artistes dans un décor mobile, suspendu, qui oscille et balance, qui provoque « un mouvement de bascule où le monde verse, un bord de monde qui dégringole, [une] instabilité qui contraint à la vigilance, à l’éveil, qui exige une grande attention, une grande présence au monde ». Les sons aussi seront au diapason, provenant du décor ou s’y propulsant, naissant des images et les créant, Du goudron et des plumesC. Raynaud Delage langage adapté à ces humains suspendus… Quels sont les rêves de Lennie et Georges, et quels sont ceux des personnages qu’ils vont rencontrer ? Suivez le mouvement ! Mais des yeux seulement : ces circassiens-là sont sacrément virtuoses, et sans effort ils s’envolent… DOMINIQUE MARÇON Du Goudron et des plumes Les 28 et 29 janv. Théâtre des Salins (Martigues) 04 42 49 02 00 www.theatre-des-salins.fr SOIRÉE HOMMAGE À PHILIPPE COMBES.7 1 : - tVENDREDI 12 FÉVRIER 2010 ; 20H30 » : , ! OROMOS 1, PHILIPPE COMBES 041-$- MORPHOLAB 1, MINOTAUR - -EX FILMS DE BRUNO AVEILLAN,, CENTAURES, ANGELIN PFIELIOCAS i'- -1 V PAVILLON NOIR I OILLETITRIE : 0011 020 111 r WWW.PRELJUCAJ.ORG



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :