Zibeline n°25 déc 09/jan 2010
Zibeline n°25 déc 09/jan 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de déc 09/jan 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'album « Own Virago » de Marion Rampal.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
42 MUSIQUE ENTRETIEN AVEC MARION RAMPAL CONCERTS La voix est libre Dire que Marion Rampal vit de la musique est inexact : elle vit la musique. À tout juste 30 ans, son parcours est déjà foisonnant et encore prometteur. Il va falloir compter sur elle ! Chanteuse mais aussi auteur, Marion trace son sillon avec conviction. De ses premiers pas dans le rock au succès de l’album Own Virago, et juste avant de mettre la touche finale aux Vertigo Songs, elle s’ouvre et accueille le monde de la musique et des mots (voir p 54). Jazz, pop folk, théâtre, improvisation, et bientôt danse et quatuor à cordes, la prof de chant décloisonne les frontières et s’entoure de tous, au-delà de la fidèle bande de Raphaël Imbert au sein de la Cie Nine Spirit. Les notes et les mots mijotent dans sa tête méticuleuse et opiniâtre, dans de longues périodes de gestation : pour elle un projet se pense avant de se vivre. Alors entre un concert, deux répétitions et une chanson composée pour d’autres, Marion se livre. Zibeline : Si tu devais te présenter en quelques mots ? Marion Rampal : Je chante et j’écris en mots et en musique ce que j’élabore dans mon petit laboratoire de magie intérieure. Je fais des expériences avec de l’ancien et du nouveau, du digéré et de l’instantané. Même si la formule peut sonner complexe, je raisonne en couleurs, en mouvements, en émotions crues plus qu’en réflexions intellectuelles. Je travaille beaucoup autour de mon inspiration première, mon intuition. Comme un enchanteur décalé, avec ses grimoires, ses humeurs, ses tours de magie... J’ai à cœur d’évoquer, de rappeler, de dégager des zones poétiques, en mettant en relief des interrogations spécifiques. Te définis-tu comme une artiste marseillaise ? Marseille, vaste territoire de no man’s lands rêveurs et salés, métissée d’influences... Marseille grande gueule, violente ou accueillante, fière et têtue, noire ou débonnaire, un brin fadade… C’est sûr, je suis née ici, et ça me ressemble ! Mais je précise que je n’ai ni accent ni abonnement au stade... Tes projets, actuels et futurs ? Prendre du temps pour travailler et rechercher, notamment auprès du Panthéâtre avec qui je suis une formation en performance vocale et théâtre chorégraphique. Un disque avec Perrine Mansuy sur un répertoire qu’on a co-écrit et un duo pop/folk génial avec François Richez : We used to have a band ; les chouettes projets de la Cie Nine Spirit aux côtés de Raphaël Imbert et puis l’après Own Virago (son dernier disque, voir Zib 24) qui bourgeonne dans ma tête. J’adore cette étape, c’est la meilleure ! Te définis-tu comme une chanteuse ? Absolument, c’est très important... C’est un art fascinant, j’en entrevois à peine le début, tellement de choses entrent en compte : l’organique, le souffle, le timbre, l’image, le mot, l’esprit, le geste... Chanter juste c’est un sacré boulot, et un boulot sacré ! Cette envie de participer à des projets variés, avec des associations singulières, est-elle un besoin pour toi ? Au-delà du besoin de vivre différentes expériences je crois que j’aime une certaine dépendance à l’énergie d’autrui. D’où ce vrai désir de collaborer, de partager la création, d’aller partout... N’y a t il pas un risque de se perdre ? Le revers de la médaille, sans doute… Je néglige parfois mes projets par manque de disponibilité. Mais produire Own Virago m’a réconciliée avec ce devoir impérieux de faire entendre ma « voie ». Agnès Mellon Si tu avais un vœu à formuler ? L’abolition des étiquettes et des chapelles ! Les artistes et une grande partie du public des « musiques actuelles » ont sauté le pas. La presse, les programmateurs, les festivals, les institutions rechignent trop à suivre. Si tu devais citer... un compositeur classique Weber, que me faisait écouter ma maman un groupe REM, premières amours… une chanson White Rabbit de Jefferson Airplane une influence Leonard Cohen un film Mary Poppins ! un art L’eau forte un auteur Chuck Palahniuk, je découvre, j’adore ! une voix Nina Simone ENTRETIEN RÉALISÉ PAR FREDERIC ISOLETTA Les accents du Brésil Elles sont trois qui naissent de l’ombre, trois voix magnifiquement placées qui émergent d’un brouillard de scène… Gaîté, vivacité, humour, richesse des chants, des thèmes, voyage aux sonorités suaves et fluides… Un rythme qui donne envie de se lever et de danser, les fauteuils semblent alors bien trop rigides pour ces moments où l’on se laisserait si volontiers emporter dans un univers où tout est musique. Le Trio Esperança sait créer une complicité extraordinaire avec le public, s’adresse à lui comme à de vieux amis, confesse aussi bien un rhume que les m secrets d’une chorégraphie. Les trois sœurs jouent de leurs liens, consultent, complotent, rient, amènent les spectateurs à partager leurs chansons. Un Trio Esperança X-D.R disque doit sortir en janvier prochain. Quelle meilleure promo que leurs chants, adaptations de Bach, reprises des Beatles, de Piaf, entre autres petites merveilles… On a du mal à quitter la salle, et les rues d’Aix résonnent encore… Oba oba oba ooo ! … Vive le jazz Brésil ! MARYVONNE COLOMBANI Le trio Esperança s’est produit au Jeu de Paume dans le cadre des concerts d’Aix
Flamenco for ever 20 ans pour le Festival Flamenco de Nîmes ! Cela vaut bien un évènement sur mesure ! En effet le festival s’annonce plus exceptionnel encore que les années précédentes. Comme le disait Garcia Lorca, « la guitare fait pleurer les rêves » … mais ici nul besoin de chimères, le Théâtre de Nîmes a pensé à tout avec une programmation complète : spectacles, conférences, rencontres, classe de danse et projections. Du 7 au 23 janvier, 20 ans de Flamenco s’installe et vous accueille tous les soirs avec parfois deux spectacles par jour. Mayte Martin, grande voix actuelle du genre (12/1 à 20h), El Cabrero pour Un dialogue sans artifice, figure exceptionnelle du Cante Jondo (13/1 à 20h), Tierra Flamenca 1 et 2, des artistes de chez nous qui ont ça dans le sang (15/1 à 22h30 et 16/1 à 20h à L’Odéon), la guitare acoustique du prodige Javier Conde qui rappelle Paco de Lucia (16/1 à 17h30 à la Cour d’Appel), la compagnie d’Israel Galván, le danseur des danseurs qui repousse les limites du baile flamenco dans une chorégraphie qui évoque la fin du monde selon St Jean (17/1 à 18h), ou encore Rocio Molina, la meilleure danseuse de la nouvelle génération (23/1 à 20h). De quoi satisfaire les amateurs et les passionnés ! FREDERIC ISOLETTA www.theatredenimes.com Javier Conde X-D.R. Formule complète Le Forum de Berre ne fait pas les choses à moitié. Cinéma, repas et concert sont proposés dans cet ordre sur le thème de la Finlande. Après le visionnage de L’homme sans passé d’Aki Kaurismäki, découverte assurée pour la réception du duo finnois Kantelinen/& Seppä, ensemble unique en Finlande spécialisé dans deux vieilles traditions musicales caréliennes : le chant joïk (aujourd’hui en Russie) et la pratique du jouhikko, sorte de lyre à archet. Le duo interprètera des chants traditionnels ainsi que leurs propres compositions, laissant également une grande part à l’improvisation. À ne pas manquer (le 21 janvier à 18h30 film, 21h30 concert). F.I. On sort ! Pendant que le festival Nuits d’Hiver se poursuit au Grim Montévidéo (jusqu’au 21/12), il est temps de préparer une fin d’année de musiques, et d’embrayer sur des concerts pour la nouvelle année. Commençons par le Théâtre Comœdia de Miramas qui accueille le Louis Winsberg trio, guitariste mythique de Sixun passionné de flamenco (17/12 à 21h). Vu qu’on parle swing, autant faire une escale au sud de l’étang de Berre à Charlie Free (Vitrolles) pour écouter la 11 e édition de Jazz en Scènes avec le Sébastien Paindestre trio et le duo Simonoviez/Avenel (12/12 à 21h). A découvrir, le Jazz Club de Draguignan qui fait son festival (du 17 au 19/12) à Théâtre en Dracénie avec Walt Weiskopf, Kevin Mahogany et Eddy C Campbell. Un peu plus au nord et carrément dans les Alpes, les grenoblois de Mango Gadzi à la fusion orientalo-balkanique seront sur la scène du Théâtre du Cadran de Briançon (18/12 à 20h30), qui accueillera également le duo grec Angélique 43 Ionatos/Katerina Fotinaki (08/01 à 20h30). Et à Marseille ? Rendez-vous à La Machine à Coudre pour fêter leurs 15 années d’existence et de programmation alternative (18 et 19/12) mais également à la Meson pour une Tablao Flamenco la Rubio avec Maitryee Mahatma (19/12 à 20h) et une carte blanche à Fantazio (voix et contrebasse les 8 et 9/01 à 20h). Concerts mais cette fois en photo pour le vernissage de l’exposition live in Marseille au Lollipop café disquaire par Pirlouiiit et d’autres artistes (13/1 à 19h) et pour finir ne manquez pas la découverte du Hangart, vous pourrez y écouter le fabuleux spectacle musical et westernien donné par The Coconut Family Band (19/12 à 20h30) ainsi que le Courant d’Air café qui présentera l’étonnant pianiste Grigoris Belevilas pour un concert au son Rebetiko dans le numéro Thalya m’a dit.. ! (18/12 à 20h30). FREDERIC ISOLETTA Mango Gadzi Greg Randon Forum de Berre 26 euros la soirée, 12 euros le concert www.forumdeberre.com MARSEILLE Cabaret Aléatoire : ElectronicSeries 1 Meet opus VJ 4 (18 et 19/12), Enjoy Drum’n Bass 4 (15/1), Boxon Party Invasion (22/1) 04 95 04 95 09 www.cabaret-aleatoire.com Embobineuse : Ziné club 8 When we sleep, the UFOs works (17/12), Invita(r)tartion au voyage : Jean George Tartare, Jean Christophe Petit, Antoine Lunven (9/1), Interface 8 : ancien et moderne (17/1), Carte blanche au label et collectif H.A.K. Lo-Fi record (22/1) 04 91 50 66 09 www.lembobineuse.biz Espace Julien : Pognon story (31/12), Gente de Zona (16/1), Messengers (21/1), Pakatak (22/1) 04 91 24 34 10 www.espace-julien.com Au programme Intermédiaire : Elektro Shake (18/12), Sonarcotik (19/12), C Bass (21/12), Craint degun be tarpin hip hop (22 et 29/12), Ruffle christmas crew (26/12), Good vibes generalist (30/12) 04 91 47 01 25 www.myspace.com/intermediaire L’Affranchi : Scred Connexion (19/12) www.l-affranchi.com La Machine à Coudre : Laurent Boudin, Antonio Negro, Dj pP, Renard jaune, Giani Gianone, Anthony, Benoît Dettori (19/12), La Tromba (9/1) 04 91 55 62 65 www.lamachineacoudre.com AIX Le Korigan, Luynes : Mechanical Dacay, Kamran, Scoria (19/12), Katalaï, Yves Tole (9/1) 06 50 77 51 77 www.myspace.com/lekorigan Théâtre et Chansons : Opera Molotov (21 et 22/1) 04 42 27 37 39 www.theatre-et-chansons.com ARLES Cargo de Nuit : Raoul Petite (18/12), Club Club (19/12) 04 90 49 55 99 www.cargodenuit.com COUSTELLET La Gare : La Cumbia Chicharra (19/12), Rita, Ange B et Jairo (23/1) 04 90 76 84 38 www.aveclagare.org ISTRES L’Usine : Moussu T e Lei Jovents (18/12), DMC from run DMC (8/1), Izia (22/1) 04 42 56 02 21 www.scenesetcines.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 1Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 2-3Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 4-5Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 6-7Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 8-9Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 10-11Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 12-13Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 14-15Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 16-17Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 18-19Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 20-21Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 22-23Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 24-25Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 26-27Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 28-29Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 30-31Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 32-33Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 34-35Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 36-37Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 38-39Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 40-41Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 42-43Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 44-45Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 46-47Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 48-49Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 50-51Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 52-53Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 54-55Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 56-57Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 58-59Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 60-61Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 62-63Zibeline numéro 25 déc 09/jan 2010 Page 64