Zibeline n°24 novembre 2009
Zibeline n°24 novembre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°24 de novembre 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : naissance du théâtre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 DANSE AU PROGRAMME Bavardes À Aix, Dansempointe sa programmation en collaborant avec le 3bisf pour la création de Geneviève Sorin et Lulla Chourlin, Sur Paroles. Le duo entre ces deux femmes a été élaboré durant une résidence de création dont elles ont présenté des étapes. Un spectacle où elles disent leurs corps de femmes, leur âge aussi, la relation, la déraison. Sur Paroles du 26 au 28 nov 3bisF, Aix 04 42 16 17 75 www.3bisf.org 04 91 55 68 06 www.officina.fr e Intimes À Arles Dansemretrouve ses quartiers habituels, le Théâtre étant toujours aussi accueillant à la danse contemporaine. Bouchra Ouizguen, chorégraphe contemporaine marocaine, fait un retour au gynécée en laissant parler la sensualité des femmes entre elles, en s’inspirant des gestes et chants des cérémonies de mariage. Côté femmes, bien sûr. Le théâtre accueillera ensuite Radhouane El Meddeb pour son solo Quelqu’un va danser. Le comédien tunisien a mis longtemps à venir à la danse, restreignant son corps à l’art plus consensuel du théâtre… C’est ce passage à l’acte qu’il met en scène dans ce solo drôle d’autodérision, et émouvant de sincérité. Féminines Une création de la Zampa à Nîmes ! La compagnie a été accueillie en résidence et crée Daisy Cutter, du nom de la bombe utilisée au Vietnam, puis en Afghanistan, jusqu’à la fin des années 80. Explosive, violente, cette « faucheuse de pâquerettes » est une pièce pour cinq femmes plongées dans un dispositif sonore agressif, et une vidéo onirique représentant leurs états de conscience interrompus par les explosions extérieures. Une pièce à ne pas mettre entre les mains des plus jeunes, contrairement à la création de Nathalie Pernette quelques jours plus tôt (voir cahier jeunesse p XIV). Daisy Cutter Les 17 et 18 déc Théâtre de l’Odéon, Nîmes 04 66 36 65 10 www.theatredenimes.com Décapée > Daisy Cutter Christel Olislagers La Zampa Argentin Tango Metropolis, un spectacle haut en bandonéon, talons qui claquent, moues dédaigneuses et nuques raidies, fait aussi escale à Sainte-Maxime. Malgré le talent des danseurs et des musiciens (Daniel Binelli), Tango Metropolis nous avait paru un peu froid l’an dernier aux Salins. Sur le plateau moins grandiose du Carré peut être sera-t-il plus sensuel, tout en restant aussi sublime ? Tango Metropolis le 5 déc Carré Léon Gaumont, Sainte Maxime 04 94 56 77 77 www.carreleongaumont.com > Madame Plaza Le 20 nov Quelqu’un va danser Le 15 décembre Théâtre d’Arles 04 90 52 51 51 www.theatre-arles.com > Madame Plaza Adil Rabih G (Giselle) Chris Herzfeld Quand Garry Stewart s’attaque à Giselle, il ne reste plus grand-chose de son univers romantique convenu. Seule l’initiale, G, subsiste, et la violence du désir, la présence effrayante des Willis, les fiancées mortes, et une vidéo qui renforce encore l’impression d’une virtualité envahissante qui détruit le réel, l’amour vrai de la jeune paysanne. Ne le loupez pas : le Ballet Australien qui passe à Nîmes, après le théâtre de la Ville (Paris), et avant de repartir vers le nord sans autre date dans la région… G (Giselle) Les 9 et 10 déc Théâtre de Nîmes 04 66 36 65 10 www.theatredenimes.com Chinois Autre relecture d’un grand ballet : le Casse-Noisette par le Cirque National de Chine ! Leur tradition du cirque est celle d’un art total, et les artistes sont à la fois des danseurs et des acrobates virtuoses. Leur version du Casse-Noisette suit l’argument initial qui est, il faut le dire, un des seuls arguments intéressants du ballet romantique (merci Hoffmann !). Tchaïkovski est dans toutes les oreilles (si, si, même si vous ne le savez plus), les circassiens chinois sont toujours éblouissants, et leur costumes et leurs décors inimitablement féériques. À voir en famille, ou sans, comme une fête ! Tango metropolis Tetsu Maeda Casse-Noisette les 14 et 15 déc Théâtre de Nîmes 04 66 36 65 10 www.theatredenimes.com le 20 déc Carré Léon Gaumont, Sainte Maxime 04 94 56 77 77 www.carreleongaumont.com
Jazzy Raphaelle Delaunay, chorégraphe à l’univers contemporain mâtiné de technique classique, se penche sur le jazz et le swing, les danses afro-américaines, et invite quatre autres danseuses à se laisser prendre dans leurs rythmes. Avec Asha Thomas, garante des styles des années 30, mais aussi un côté plus funky et hip hop, antillais… apporté par les autres interprètes. Un parallèle entre les années folles et les nôtres ? Bitter Sugar Le 24 nov Théâtre des Salins, Martigues 04 42 49 02 00 www.theatre-des-salins.fr Parfait Les solistes du ballet de l’Opéra de Paris font partie, sans conteste possible, des meilleurs danseurs du monde. Onze d’entre eux se sont regroupés autour de Bruno Bouchez dans en une compagnie informelle, nommée Incidence chorégraphique, et proposent ça et là un spectacle fondé sur des extraits virtuoses des répertoires romantiques et classiques (Roméo et Juliette, Giselle…) des chorégraphies contemporaines et des créations. Pour le plaisir d’une interprétation de haut vol… Danseurs de l’Opéra de Paris Le 6 déc Théâtre de l’Olivier, Istres www.scenesetcines.fr 04 42 55 24 77 Naturel Bagouet par les danseurs du CCN de Lorraine, c’est la garantie d’un moment de bonheur. Les Petites Pièces de Berlin ont vingt ans, et les revoir nous replonge à l’époque d’or de la nouvelle danse française, légère, virtuose pourtant, relâchée, colorée, cherchant à inventer une gestuelle naturelle mais vraiment dansée, et composée. Une époque et une danse proches et lointaines déjà, dont le Ballet de Lorraine s’empare comme d’un répertoire, grâce à la transmission directe des danseurs d’origine… Petites pièces de Berlin Le 26 nov La Passerelle, Gap 04 92 52 52 52 Viril Treize hommes de la pampa martèlent le sol, jouent la virilité, le cuir, le duel. Che Malambô ! est une plongée dans la tradition argentine, toujours vivace, qui permet d’abord aux hommes de danser, c’est-à-dire à l’origine aux Gauchos de mesurer leur virtuosité en frappant la terre, et des tambours. Che Malambô Le 5 déc Le Cube, Gap 04 92 52 52 52 Chuchoté Le funambule J.-C. Carbonne Créé cet été à Montpellier Danse le premier solo d’Angelin Preljocaj est un autoportrait paradoxal, et un véritable exercice de funambule. Une voie ouverte entre un texte et un plateau, un corps admiré et une voix désirante, un écrivain et son étoile. Sur le fil Preljocaj joue parfois l’auteur qui créé, parfois le funambule aimé qui vole. Quelque chose de lui-même se dit, sur ce fil, entre deux êtres, entre deux âges aussi, le corps s’abîmant. Dans les mots et les pas des autres, son propre trajet. Le Funambule Du 23 au 28 nov Le Pavillon Noir 0811 020 111 www.preljocaj.org Chinoise Une autre danse qui nous vient de Chine. Non de sa tradition mais de son histoire récente. Wen Hui danse son enfance, son pays, sa mère. Un retour sur la révolution culturelle et ses oppressions. Pionnière de la danse documentaire, elle dit dans son corps, et dans les projections des grands événements dans une petite chambre, le poids de l’histoire chinoise, lourdement collectiviste, sur les individus isolés. Memory Les 3 et 4 déc Le Pavillon Noir 0811 020 111 www.preljocaj.org Al IMARSE1LI.* PFSW.L=DE'.ERyI PAUL DEWAHDRE MfiE EN x[rE 1MOrüS LE DOLWâI LAS HOMMES IEN DE$9 pà LES HOMMES VIENNENT DE MARS LES FEMMES DE VENUS, µ. ü 28 novembre If 2Oh3 - Théâtre du Gymnase Marseille lu) t z Déjà Mus de 3 00- 00jjteursr M. Renseignements : 04 91 80 -IO 89 go. Locations : points de vente habituels {E3,:



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 1Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 2-3Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 4-5Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 6-7Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 8-9Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 10-11Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 12-13Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 14-15Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 16-17Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 18-19Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 20-21Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 22-23Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 24-25Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 26-27Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 28-29Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 30-31Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 32-33Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 34-35Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 36-37Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 38-39Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 40-41Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 42-43Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 44-45Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 46-47Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 48-49Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 50-51Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 52-53Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 54-55Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 56-57Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 58-59Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 60-61Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 62-63Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 64-65Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 66-67Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 68-69Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 70-71Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 72-73Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 74-75Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 76-77Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 78-79Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 80-81Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 82-83Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 84-85Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 86-87Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 88-89Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 90-91Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 92-93Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 94-95Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 96