Zibeline n°24 novembre 2009
Zibeline n°24 novembre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°24 de novembre 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : naissance du théâtre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 ARTS DE LA RUE/CIRQUE Vent d’Ouest, carrément Avis de grand vent sur ce bout du monde en ce samedi après-midi. Port-Saint-Louis accueille Carrément à l’Ouest, manifestation co-organisée par Scènes et Cinés et le Centre national des arts de la rue le Citron Jaune. Quelques personnes emmitouflées attendent devant une buvette où le thé chaud est rapidement épuisé, le bus-expo de la Folle histoire des arts de la rue raconte son périple par les fenêtres ouvertes… Et voilà que deux étranges silhouettes, toutes de noir vêtues, font irruption : Arnaud Cabias et Nathalie Pernette nous invitent à suivre quatre miniatures dansées, visibles en quatre lieux différents de la ville ; Franck Gervais, en maître de cérémonie, précède le public en lisant une nouvelle de Poe. Le public, nombreux et attentif, s’installe pour suivre les étonnantes chorégraphies du duo : matière, couleurs et formes pour une Apparition subtile dansée par quatre mains virtuoses ; une danse d’offrande statique, énergique, presque robotique qui se termine par l’apparition d’une rose offerte en douceur à un spectateur ; contre un mur le partage d’une danse tactile avec une spectatrice qui, les yeux bandés pourra ressentir les mouvements, les touchers des deux danseurs-masseurs ; un effeuillage mutuel enfin, sur le parvis de l’église, comme une conversation silencieuse, gracieuse et sensuelle qui aboutit à la libération des deux corps… Après une « pause thé chaud » bienvenue, l’heure est venue de partir en Voyage en bordure du bord du bout du monde avec les frères Grimox de la cie les Trois Points de suspension. Leur « théâtre flottant » déjanté est des plus réjouissant : spectacle parodique, hommage aux films d’horreur des années 50, kitsch et assumé, bourré de trouvailles sonores et visuelles, il plonge les spectateurs dans l’improbable histoire de Sophoclès, philosophe sans corps dont la tête se balade au gré de cascades hilarantes, de chansons délirantes, de performances absurdes mais parfaitement réalisées. Le vent soufflait toujours, mais différemment au bord du bout du monde… DOMINIQUE MARÇON Fortissimo Pour fêter ses 15 ans, l’Ensemble Télémaque répond à l’appel de la sirène de midi sur le parvis de l’Opéra en proposant deux pièces d’Edgar Varèse, Density 21,5 pour flûte et Octandre pour flûte, hautbois, clarinette, cor, trompette, trombone et contrebasse. Sous la direction de Raoul Lay, les musiciens joueront ce clin d’œil au compositeur français naturalisé américain qui utilisait lui-même des sirènes dans certaines de ses compositions. Entre les deux appels rituels, les instruments feront entendre d’autres stridences et rivaliseront de leur acoustique volume sonore… Sirènes et midi net Ensemble Télémaque Le 2 déc Lieux publics 04 91 03 81 28 www.lieuxpublics.fr OUEST PCE MERLAN SIRÈNES SALINS Arnaud Cabias et Nathalie Pernette D.M. Carrément à l’ouest a eu lieu le 17 octobre à Port-Saint-Louis-du-Rhône Humide Après le Toursky l’an dernier, le Cirque canadien Éloize s’installe aux Salins avec Rain, une création de Daniele Finzi Pasca. Joliment sous-titré Comme une pluie dans tes yeux, le spectacle fait référence aux souvenirs d’enfance de l’auteur et metteur en scène, « de la douce et belle tristesse que l’on ressent [alors] au coucher du soleil », et de la pluie d’été dont il s’imprégnait. Sur scène se distinguent des artistes acrobates, jongleurs, trapézistes qui sont aussi chanteurs, danseurs et acteurs, une joyeuse troupe qui fait se succéder les numéros entre rêveries et acrobaties d’une grande prouesse, jusqu’à la pluie libératrice qui laisse place aux jeux enfantins. Rain Cirque Éloize Les 21 et 22 nov Théâtre des Salins 04 42 49 02 00 Rain Agnès Mellon Cœur de cible Ce qu’il y a d’embêtant avec certaines petites madeleines, c’est qu’elles ne parlent qu’au cœur de cible. En l’occurrence les hommes de trente cinq ans qui ont des souvenirs d’adolescence Béruriers noirs, doudounes et monaco, souvenirs de lycéens petits bourgeois, de masturbation, de père RPR et de baisers avec les filles. Cela vise à l’universel mais c’est sacrément restreint, et surreprésenté, surtout dans la littérature française : l’énumération des souvenirs communs fait vibrer ceux qui les ont vécus, et laissent sceptiques les autres, les femmes plus vieilles, plus jeunes, plus populaires, plus étrangères. Le texte de Ronan Chéneau, en ce sens, n’est pas ce qu’il a fait de mieux. À la lecture il passe assez bien (il sait travailler sa langue), mais dit à toute allure par Fred Nevchehirlian la confession a peu de saveur. Pourtant l’idée de lire un texte au micro, sans le jouer ni l’interpréter, en l’agrémentant de sons enregistrés/diffusés en direct (les voix du cœur de cible qui s’exprime volontiers dans un champ de micros planté sur un carré de pelouse verte) et de quelques rares sons de guitare, avait le mérite de la simplicité, de la confiance dans les vertus du texte, justement. Confiance aveugle, qui parfois se prend un mur. A.F. O L’Appel de la Forêt, sur un texte de Ronan Cheneau intitulé Quinze ans, a eu lieu sur le parvis de l’opéra le 4 nov, dans le cadre de Sirènes et midi net Vertigineux Le Merlan poursuit sa thématique Cirque (voir p25). Öper Öpis est un spectacle qui confond les corps et les objets, dans lequel les deux artistes suisses Martin Zimmermannet Dimitri de Perrot ont fait appel à une danseuse et à deux couples d’acrobates et contorsionnistes. La scénographie, constituée par une scène mouvante, tend à créer un monde en déséquilibre, parodie d’une vie quotidienne qui oscille entre absurde et onirisme… Rhizicon est un solo dans lequel Chloé Moglia, sa conceptrice et interprète, tente de saisir « le sens de la notion du risque et d’en rendre perceptibles les différentes approches ». Trapéziste de formation, elle puise dans son expérience pour outrepasser la ligne de sécurité. Öper Öpis Zimmermann& de Perrot Du 19 au 24 nov Rhizicon Cie Moglice – Von Verx Du 23 nov au 2 déc Théâtre Le Merlan 04 91 11 19 20 www.merlan.org
AU PROGRAMME DANSE 27 Puissants Avec ou sans enfants (voir cahier jeunesse p XI) ne ratez pas les adolescents de Bruno Beltraõ, dont le hip hop brésilien est sidérant de maturité chorégraphique et de force pure. Dans un tout autre genre mais tout aussi radical, toujours au Merlan, la création de Maguy Marin. La chorégraphe n’a jamais appris à faire dans la demi-mesure et sa Description d’un combat a, comme toutes ses pièces, provoqué incompréhension et admiration à Avignon. Sous des étendards de sang et d’or, l’histoire tragique part en pelure comme un oignon à bout de larmes… Description d’un combat Du 16 au 19 déc Scène Nationale du Merlan 04 91 11 19 20 www.merlan.org Contraints Les nombreux passionnés du Ballet d’Europe pourront retrouver la jeune formation dans ses œuvres après une tournée au Maroc saluée en termes dithyrambiques dans la presse. Le ballet produit ses Worshops désormais rituels, et toujours d’une très belle qualité, dans la petite salle de la Friche ! Des conditions de représentation qui imposent aux gestes des contraintes d’espace, voulues par Jean-Charles Gil, qui désire que ses danseurs se confrontent à la réalité matérielle de certaines représentations actuelles : sans coulisses, sans élan, toujours à vue, la danse se construit autrement… Workshops du Ballet d’Europe Du 15 au 19 déc Petit Théâtre, La Friche 04 96 13 01 12 www.balletdeurope.org Érotique Le Cabaret de Decouflé n’est pas seulement sexy : il est érotique. Si le chorégraphe a choisi de découvrir les corps et de produire un spectacle au croisement du cabaret, du strip-tease et de la danse, c’est parce qu’il aime les fesses. Rebondies, fermes, masculines, musclées, féminines, rondes, exhibées. Son festival visuel a donc cette fois des relents moins sages et colorés. Toujours dans le visuel et le mot, mais sans jeu d’illusions… Cœurs croisés du 11 au 19 déc Théâtre du Gymnase 0820 000 422 www.lestheatres.net Cœurs Croisés Agathe Poupeney > Description d'un combat Christophe Raynaud de Lage-Festival d'Avignon Féminins La Minoterie offre une carte blanche à la Cie Le rêve de la Soie. Qui en profite, pour montrer quatre formes courtes singulières portées par Louisa Amouche, Patricia Guannel, Fleur Duverney et Marie Salemi -qui chante ; quant à Patrick Servius il explore leur féminité en construisant son spectacle autour de leurs dialogues croisés de femmes, qu’il observe, extérieur et fasciné… Une Cie dont se dégage, indéniablement, une grande chaleur, une écoute réciproque et un sens particulier du temps, posé. Carte blanche au Rêve de la Soie Du 3 au 5 déc La Minoterie 04 91 90 07 94 www.minoterie.org Ouverts Sextet Agnès Mellon Le Ballet National de Marseille de retour de tournée offre à son public, en son Studio, ses premières Ouvertures danse de la saison : ces soirées sont destinées à établir un lien de proximité entre les danseurs du Ballet et le public, mais aussi à ouvrir le studio à d’autres compagnies, d’autres esthétiques. Ce sera le cas en décembre, avec l’accueil de Miguel Nosibor (voir p 30) et Caroline Bo. Les danseurs du Ballet auront leur ouverture une semaine avant, avec une pièce très japonaise, version contemporain, plastique et tendu, de Yasuyuki Endo et le très beau Sextet de Malandain que le BNM avait dansés l’an dernier à l’Opéra. Avec également une création de la classe d’insertion professionnelle. Des moments toujours précieux. Sextet, TéToté, Justamant pas Du 10 au 12 déc Caroline Bô et Miguel Nosibor Les 17 et 18 déc 04 91 327 327 www.ballet-de-marseille.com Assises La programmation de Dansemse poursuit fin novembre au théâtre de Lenche qui accueille 3 spectacles : if you open the 40th room (les 23 et 24 nov à 19h) dans le cadre de la saison turque (voir Zib 23), puis un trio, 6 yeux un visage deux pieds, autour d’une proposition de Balkis Moutashar, suivie d’un solo de Chiara Frigo : 15 minutes sur une chaise. 6 yeux un visage deux pieds/Takeya les 24 et 25 nov Théâtre de Lenche 04 91 55 68 06 www.officina.fr En Friche En décembre Dansemenvahit la Friche, avec une programmation combinée avec le Massalia (voir cahier Jeunesse p XI), la création de Dokuman de Mustafa Kaplan à la Cartonnerie (le 5 dec), dans le cadre de la saison turque (voir Zib 23) et une création de Barbara Sarreau au Studio : Tchakéla est un travail au long cours que la chorégraphe a entrepris avec des élèves danseurs du conservatoire de Bamako. Il s’agit de « creuser » et, dans cette étape de travail qui se donne à voir déjà comme un spectacle, de savoir que Les mots aussi peuvent mourir. Tchakéla Du 8 au 12 déc 04 95 04 96 42 La Friche www.marseille-objectif-danse.org 04 91 55 68 06 www.officina.fr Gourmand À la Minoterie aussi Dansemprend ses quartiers, en invitant le chorégraphe tunisien Radhouane El Meddeb pour son solo Quelqu’un va danser (voir p 28), et le lendemain pour une performance plus particulière intitulée Je danse et je vous en donne à bouffer : il s’agit de chorégraphier la préparation du couscous… mais aussi d’en faire sentir les épices, les odeurs et le goût ! Radhouane El Meddeb Les 10 et 11 déc 44, La Minoterie 04 91 90 07 94 www.minoterie.org 04 91 55 68 06 www.officina.fr Attendu La création du duo entre Isabelle Cavoit et Thomas Fourneau a été retardée : en répétition, à quelques jours de la première, la danseuse s’était blessée. Please kill me sera donc créé en décembre : exploration autour du couple et de ses représentations, à partir de l’idée d’une Clytemnestre qui ne tuerait pas son époux infanticide, et s’accommoderait de son retour, dans une violence toujours croissante et irrésolue. Un meurtre inaccompli… Please kill me Du 3 au 5 déc Les Bernardines 04 91 24 30 40 www.theatre-bernardines.org



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 1Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 2-3Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 4-5Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 6-7Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 8-9Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 10-11Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 12-13Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 14-15Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 16-17Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 18-19Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 20-21Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 22-23Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 24-25Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 26-27Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 28-29Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 30-31Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 32-33Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 34-35Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 36-37Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 38-39Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 40-41Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 42-43Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 44-45Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 46-47Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 48-49Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 50-51Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 52-53Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 54-55Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 56-57Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 58-59Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 60-61Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 62-63Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 64-65Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 66-67Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 68-69Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 70-71Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 72-73Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 74-75Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 76-77Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 78-79Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 80-81Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 82-83Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 84-85Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 86-87Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 88-89Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 90-91Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 92-93Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 94-95Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 96