Zibeline n°24 novembre 2009
Zibeline n°24 novembre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°24 de novembre 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : naissance du théâtre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 THÉÂTRE AVIGNON MARTIGUES D’île en île Le Conte d’hiver de Shakespeare est une œuvre composite et étonnante, qui fait passer successivement d’un ton de tragédie digne du Roi Lear, à une pastorale aux tons pastel, puis à une grande comédie type La nuit des rois avec reconnaissances successives, et dénouement totalement merveilleux grâce à une statue qui s’anime. Classifiée en « Romance tardive » par les spécialistes de Shakespeare qui ne savaient comment les nommer, ces pièces disparates ont un charme fou, juvénile, et surprennent par leur liberté de ton. Le Conte d’hiver est l’histoire d’un mari jaloux, du désir inexprimé, d’une amitié fraternelle qui se brise, d’une enfant cachée… péripéties qui s’étalent sur 17 ans, trois îles, le monde. Shakespearien en diable, créé par Lilo Baur à Lausanne, et abordable dès l’âge où l’on tient durant 2h30 de théâtre magique. Rouge Décanté est, en revanche, expressément réservé aux adultes. Par L'Oflficina présente 0 Rouge decanté Pan Sok le thème qu’il aborde, sa plongée progressive dans un inconscient compulsif qui se révèle. Il s’agit d’un spectacle réellement bouleversant. Parce que le texte de Jeroen Browers, autobiographique -il raconte cinquante ans après son enfance dans un camp japonais en Indonésie durant la seconde guerre mondiale- est magnifiquement construit, par étapes, vers une révélation intime. Parce que Guy Cassiers, un des plus grands metteurs en scène actuel, a su ici souligner cette force avec des effets discrets, une composition de l’espace par lignes, transparences et projections qui restitue quelque chose de la lecture et de son morcellement. Parce que Dirk Roofthooft, seul en scène, incarne avec une émotion sans pudeur, mais sans hystérie, cet homme brisé qui se livre pour mieux se délivrer. Rien n’y manque, que votre regard. AGNES FRESCHEL Le conte d'hiver Mario Del Curto Rouge Décanté Le 27 nov Le Conte d’hiver Les 1er et 2 déc Scène Nationale des Salins, Martigues 04 42 49 00 00 www.theatre-des-salins.fr r i Rtlll € a3 3iït, ca c 2 w 111 w m lip G la 0 C Il'a I 2 O t — -T—\s r e f a r/A Marseille I Arles/(- Aix-en-Provence 27 act >11 dftc 20491 www.dansem.arg Quastion de ❑arise ! AycGnTeker J Manor, et Farny Auram CetFriri3 Sepe ! I71puChri# 01,J4ur3ri ! Talin Biiyükkürkeryan/Robin Qe02,Jrcy, ErK ; Houzelot, Roberto Vidal qt RNArs Mcutashtir ! Cfilara Fr1go ! GenevieveSerirl et LuIiaC.nourlin l Fneierir rarditn e1 AWL, Rending ! Thu i ias Foumear, et IsabeIle Cavoit Mr41.arH 4Ca ; yan ëf F7 Si ? anr Lail-COW G‘lor fPzidhauane El Mcddct Désaliénation Parce qu’il s’irritait depuis longtemps de « voir Che réduit à une image pour tee-shit », Gérard Gélas a décidé de le faire parler. Il met en scène le texte de José Pablo Feinmann, Cuestiones con Ernesto Che Guevara dont Marion Loran assure la traduction et l’adaptation. Retour donc en octobre 1967, quelques heures avant l’exécution de Che Guevara, dans la petite école de la Higuera en Bolivie. Là vont se rencontrer le révolutionnaire et Andrès Cabreira, un journaliste dont le projet est de raconter l’arrestation et l’exécution du Che. Une rencontre imaginaire bien sûr, mais qui va petit à petit dévoiler la Ernesto Che Guevara, la derniere nuit Manuel Pascual Ernesto Che Guevara, la dernière nuit mes Gérard Gélas Du 20 au 29 nov Théâtre du Chêne Noir 04 90 86 58 11 www.chenenoir.fr personnalité singulière du Che, d’où il ressort qu’il n’est « ni une icône, ni un monstre assoiffé de sang » note Gélas. Des dialogues rapides et concis, loin de tout prosélytisme, qui s’ancrent dans l’imaginaire pour mieux fouiller l’Histoire, et qui reposent sur des préoccupations chères à l’auteur Argentin, celles qui lient violence et pouvoir, sur le plan politique mais aussi privé. Le Che est joué par Olivier Sitruk, « une évidence » pour Gérard Gélas, tandis que le personnage de Cabreira est tenu par Jacques Frantz ; et pour compléter la distribution, Laure Vallès, Guillaume Lanson et Aloïs Bebachir. DOMINIQUE MARÇON À noter : une représentation exceptionnelle de Guantanamour clôt sept ans de tournée, le 10 déc.
AU PROGRAMME THÉÂTRE 17 Réalité Nouara Naghouche est une pure AA, entendez parlà Alsacienne Algérienne. Le one woman show de cette comédienne énergique, intitulé Sacrifices, est co-écrit et mis en scène par Pierre Guillois, directeur du Théâtre du Peuple à Bussanq. Avec humour et humanité elle dresse un portrait sans concession du monde qu’elle côtoie, avec une tendresse particulière pour les femmes, ses « sœurs » aux existences de martyres, entre voile et mariages forcés. Et puis les autres, dont elle campe des portraits bigarrés, absurdes et drôles qui « dévoilent les mécanismes du quotidien » qu’elle met en lumière. Sacrifices Le 27 nov Théâtre d’Arles 04 90 52 51 51 Fondement Serge Sarkissian adapte le Livre de Job, poème en prose qui pose la question de la souffrance, sans la justifier mais en la situant dans le rapport avec Dieu. Richard Martin incarne Job, homme juste et travailleur, tandis que Michael Lonsdale est Dieu ! Un face à face savoureux soutenu par les sons du doudoug (flûte arménienne en bois d’abricotier) de Lévon Minassian et du violoncelle de Fabienne Bafchieri. Job ou l’errance du juste Le 17 nov Théâtre Toursky Le 21 nov Le Comœdia (Aubagne) 04 42 18 19 88 www.aubagne.com Colloque La pièce de Frédéric Lenoir et Louis-Michel Colla, Bonté Divine, aborde le thème du dialogue interreligieux. Un prêtre, un rabbin, un imam et un moine bouddhiste, enfermés après une conférence commune dans une pièce d’où ils ne peuvent communiquer avec l’extérieur, vont rivaliser de considérations théologiques, jusqu’à sonder leur foi et leurs doutes. Bonté Divine Le 2 déc Le Comœdia (Aubagne) 04 42 18 19 88 www.aubagne.com Le 1er déc Pasino (Aix) 04 91 80 10 89 www.sudconcerts.com Le 26 nov Théâtre Armand (Salon) 04 90 56 00 82 www.salon-de-provence.org > Bonté Divine Lot Curiosité La compagnie La Sentinelle s’empare de l’univers burlesque et satirique de l’écrivain, poète et journaliste italien Stefano Benni en adaptant Le Bar sous la mer. Mise en scène par Karine Poitevin et Ludovic Laroche, la pièce rend compte de toutes les histoires contées par les curieux clients qui peuplent ce bar sous la mer, et dans lequel atterrit une jeune femme qui essayait simplement de sauver de la noyade un homme qui s’enfonçait dans l’eau… Entre pastiche et parodie, les personnages prennent vie au cours de récits extravagants, désopilants, surréalistes ! Le Bar sous la mer Le 8 déc Le Méjan, Arles 04 90 49 56 78 www.lemejan.com Futuriste L’acteur-metteur en scène Marcial di Fonzo Bo poursuit son exploration de l’œuvre théâtrale de l’Argentin Rafael Spregelburd et met en scène, avec la comédienne et auteure Elise Vigier La Paranoïa, inspirée du tableau de Hieronymus Bosch, Les Sept péchés capitaux. Naviguant entre théâtre et vidéo (l’artiste associé au Théâtre, Bruno Geslin, crée les images), la pièce s’attache à démonter les mécanismes de la fiction. Or la survie de l’espèce humaine dépend de la création d’une fiction qu’une équipe bigarrée et déjantée de mathématicien, astronaute, écrivain… est chargée de créer en 24h… La fiction comme dernière richesse, quelle science-fiction ! La Paranoïa Les 26 et 27 nov Théâtre de Nîmes 04 66 36 65 10 www.theatredenimes.com Déluge Jean-Pierre Darroussin en riche céréalier bougon de la Brie ? Pourquoi pas, il peut tout jouer, cet acteur-là. Y compris ce texte d’Alain Gautré, mis en scène par l’auteur, qui le prend au piège de sa propriété familiale durant 40 jours de pluie, et le confronte à des personnages pas toujours bienveillants. Une comédie qui vire au grinçant et s’échappe vers le biblique pour mieux causer d’universel… La Chapelle en Brie du 15 au 19 déc Jeu de Paume, Aix 0 820 000 422 www.lestheatres.net Huis clos Selon le principe des Veilles théâtrales conçues par l’Atelier, Alain Simon et Alain Reynaud liront dans son intégralité un texte de ce dernier. Sur son enfance, son père projectionniste qui raccourcissait les films pour retrouver plus vite les siens le soir… Voyage sur place le 4 déc, 19h Théâtre des Ateliers, Aix 04 42 38 10 45 www.theatre-des-ateliers-aix.com Standup Guillaume Gallienne a écrit son histoire. Celle d’un garçon dans une fratrie où il avait un drôle de rôle. Et bien sûr cette histoire il la joue, seul en scène, endossant tous les personnages, mettant à l’œuvre son talent d’acteur surdoué et survolté de rire. Sous la direction de Claude Mathieu, sa marraine de théâtre. Les garçons et Guillaume, à table du 1er au 5 déc Jeu de Paume, Aix 0 820 000 422 www.lestheatres.net le 8 déc Scène Nationale des Salins, Martigues 04 42 49 02 00 www.theatre-des-salins.fr > Rabelaisien Ce texte de Valère Novarina est éclatant, jouissif, orgiaque. De verve, d’invention verbale, de liberté poétique concrète, qui se mange. Huit personnages métaphoriques définis par leur manière de dévorer le monde se trouvent autour d’une table et parlent, parlent, cette langue dont l’air est connu et suffit à faire entendre les paroles… Le Repas Le 1er dec Théâtre d’Arles 04 90 52 51 51 www.theatre-arles.com Le 2 déc Théâtre Vitez, Aix 04 42 59 94 37 http://theatre-vitez.com LT."kfF Pacôme Poirier Bel amateur Le théâtre Vitez accueille la 7 e édition du festival de théâtre amateur en Pays d’Aix. Les compagnies, sélectionnées, préparées, ménagent chaque année de très belles surprises. Cette année, des textes très divers : Pasolini, Grumberg, Shakespeare, Benno Besson, Labiche, et de créations collectives… Parce que le théâtre se pratique ! Festival de théâtre amateur du 11 au 16 déc à 19h et 21h15 Théâtre Vitez, Aix 04 42 59 94 37 http://theatre-vitez.com ♦rinm,.é



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 1Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 2-3Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 4-5Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 6-7Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 8-9Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 10-11Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 12-13Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 14-15Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 16-17Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 18-19Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 20-21Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 22-23Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 24-25Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 26-27Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 28-29Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 30-31Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 32-33Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 34-35Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 36-37Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 38-39Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 40-41Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 42-43Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 44-45Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 46-47Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 48-49Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 50-51Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 52-53Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 54-55Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 56-57Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 58-59Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 60-61Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 62-63Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 64-65Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 66-67Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 68-69Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 70-71Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 72-73Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 74-75Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 76-77Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 78-79Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 80-81Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 82-83Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 84-85Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 86-87Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 88-89Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 90-91Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 92-93Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 94-95Zibeline numéro 24 novembre 2009 Page 96