Zibeline n°23 octobre 2009
Zibeline n°23 octobre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de octobre 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : la paix en Méditerranée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
60 MUSIQUE DISQUES New York New York Lorsqu’on achète un album de Raphaël Imbert on ne prend pas beaucoup de risques. Une fois de plus le talentueux et inventif saxophoniste nous emmène en voyage. New York, sa musique et son jazz sont ici revisités par l’artiste marseillais auquel s’ajoute le contrebassiste Joe Martin et le percussionniste Gerald Cleaver. Sobriété question formation mais foisonnement d’idées tissées dans un esprit de modernité où les saxophones (soprano, ténor et alto) se croisent pour laisser quand il le faut la place à une batterie foisonnante. Tout simplement... Dans l’univers sonore d’outre-manche, où un groupe comme les défunts Joy Divison a laissé son empreinte, And Also the trees a connu son heure de gloire à la fin des années 80 et au début de l’ère 90. Comme bon nombre de formations britanniques, ils sont toujours là et bien vivants comme le prouve la sortie de leur onzième album (hors live et compilations) et leur passage attendu sur la scène du Poste à Galène de Marseille le 3 nov prochain. When the Rains come ne révolutionnera pas la Un ange passe La pop pleine de charme du trio parisien Peppermoon se délecte la tête dans les étoiles. Mélodieux, aérien et débordant de douceur, le premier album intitulé Nos Ballades vous emmène dès le premier titre, Après l’orage, sur un sol harmonieux vaporeux et délicat. Propulsé sur le devant de la scène par le succès obtenu sur son Myspace, la bande à Iris (chant), Benoît (guitare) et Pierre (clavier et programmations) s’est construite sphère sombre et cinglante de la pénombre coldwave mais se présente comme un opus à découvrir avec attention, une session acoustique reprenant des titres de l’ensemble de leur catalogue pour leur 25 e anniversaire. Selon les morceaux, l’absence de guitare électrique et l’utilisation d’une contrebasse peuvent paraître surprenants… Pourtant le son nouveau et défraîchi ne manque pas de créer une atmosphère mélancolique douce et voluptueuse. Exercice périlleux mais réussi comme sur le Né d’un projet soutenu par la Villa Médicis hors les murs, NY Project a réellement débuté en 2003 lorsque Raphaël Imbert, qui souhaitait étudier le sacré dans le jazz, s’est rendu outre-Atlantique afin de rencontrer les acteurs et témoins de cette musique. Six ans ont passé et le résultat est sans appel : admirable ! Une bonne partie de l’histoire du jazz est présente dans ce nouvel album qui s’écoute et se savoure. Echoes of Harlem d’Ellington est subtilement revisité comme Central Park West de Coltrane, et les compositions personnelles témoignent d’un univers habité, amoureux de tout ce qui fait le jazz. La danse s’invite (My Klezmer Dream) tout comme une suave volupté qui rend comme impalpable parfois le timbre au soliste (Lullaby from the beginning). Indispensable ! FREDERIC ISOLETTA 161 NY Project Raphaël Imbert Harmonia Mundi mythique Virus Meadow, tout dépouillé, et le pesant A room lives in Lucy. Les adeptes, peut être un poil déroutés à la première écoute s’identifieront rapidement à l’âme toujours féconde qui anime le groupe favori d’un certain Robert Smith. FRÉDÉRIC ISOLETTA When the rains come And also the trees AATT/Differt-Ant toute seule. De Belle & Sébastien à Françoise Hardy les sphères voisines de nos trois rêveurs sont presque évidentes, et ne font pas oublier le souci des mélodies si raffinées des premiers titres. Volontiers mélancolique, songeuse, contemplative, la voix fine tisse et délie sa mélopée comme suspendue au-dessus d’un tapis sonore feutré et discret. Le titre phare Les petits miroirs ne pourra d’ailleurs que vous charmer ; il a d’ailleurs trouvé aisément sa place dans la compilation de voix françaises Filles Fragiles. La pop mélodique c’est trop innocent nous diront les détracteurs ; mais quand elle est si tendre et retenue, elle se savoure. F.I. Nos ballades Peppermoon Idol – Edina Music Attention danger ! Ovni visible facilement depuis le jeune et prometteur label Scandale, les Sexy Sushi rentrent dans la case du genre électro-clash. Le duo sarcastique composé de Rebeka Warrior et Mitch Silver, personnages téléportés hauts en couleurs et excentricité est a priori peu recommandable, et ne s’en cache pas ! Je ne vous parle même pas des paroles, brulots avec lames de rasoir en guise de marque-pages pour l’album Tu l’as bien mérité ! Mais après tout, on se prête au jeu et à la mise en scène. Rythmique frénétique et machine enragée, le tandem surréaliste a un but qu’il faut connaître : « courir nus sur les foules décapitées ! ». Observez d’ailleurs la douce pochette au graphisme décoloré, et vous mettrez déjà un pied et une oreille dans un univers particulier et décoiffant. Les deux Nantais vous invitent sur un terrain glissant où vous ne tiendrez pas debout, même si l’humour acerbe et virulent des sushis en string est prêt à vous mordre la joue pour vous réveiller. Vous l’aurez bien mérité ! F.I. Tu l’as bien mérité Sexy Sushi Scandale ! rec,'o.
Croiser l’Asie Depuis plus de 25 ans Annie Terrier fait vivre à Aix une manifestation littéraire constamment passionnante. Les plus grands écrivains de notre temps y sont passés, et nous y ont livré des réflexions, des confidences… qui ont armé des débats, et donné vie dans le souffle retenu du public à des embryons d’histoires. On se souvient de Philip Roth flamboyant, de Rushdie l’an dernier si drôle et chaleureux, d’un MoYan ambigu, et de l’admirable force de Toni Morrison… Depuis tout ce temps des liens étroits se sont tissés entre la fac d’Aix et les Écritures Croisées, puis entre la Cité du Livre et les Métiers du Livre, tout voisins. C’est naturellement que la Fête du Livre à Aix se nourrit d’échanges de haut vol entre les professeurs, les éditeurs, les auteurs, les étudiants. Tout cela dans cette chaleur qui naît de l’amour partagé de la Littérature. Cette 26 e édition, qui a été très difficile à mettre en place après le succès de la 25 e (Rushdie, justement) et le remous de la réélection aixoise, s’annonce pourtant passionnante. C’est un continent que les Écritures Croisées vont permettre de rencontrer : l’Asie. Non pas à travers les grands écrivains japonais ou À l’ombre de la Foire du livre de Brive-la-Gaillarde et du Livre sur la Place de Nancy, la Fête du livre de Toulon peine à rayonner hors les murs malgré une fréquentation massive du public et l’adoubement des professionnels. Depuis 13 ans pourtant, cette manifestation financée par le Conseil général du Var met à l’honneur la richesse de la littérature méditerranéenne contemporaine auprès d’un public acquis à sa cause. Plus de 50 000 visiteurs sillonnent ainsi les allées du chapiteau dressé en centre-ville, participent aux signatures, aux rencontres et aux débats autour « des arts de la table » qui pimentent la fête. Sans compter le Prix des lecteurs du Var, présidé par Paule Constant, qui fédère 500 lecteurs bien déterminés à défendre leur poulain parmi quatre romans présélectionnés. Cette année Rose Fountain Motel de Jabbour Douaihy (Actes Sud), Il était une fois peut-être pas de Tadjer Akli (Lattès), La nuit de Fort-Haggar de Stéphane Héaume (seuil) et Plage de Manaccora 16h30 de Philippe Jaenada (Grasset). Un prix qui n’est pas phagocyté par les maisons d’édition mais décerné librement par les lecteurs des médiathèques varoises ! … L’objectif est donc de « travailler sur la qualité, les rencontres et les propositions de spectacle vivant » en s’appuyant, comme toujours, sur la richesse du département en termes d’auteurs, d’éditeurs et de libraires. Mais dans les trois années à venir, la Fête du livre « aura pour vocation de dialoguer avec d’autres événements du pourtour méditerranéen » annonce Ricardo chinois traduits depuis longtemps, mais avec une génération que l’on ne connaît pas en Europe, tout comme on connaît mal les auteurs Thaïlandais, Coréens ou Vietnamiens qui seront présents. D’ailleurs Annie Terrier, une fois n’est pas coutume, ne fera pas office de passeur, mais d’entremetteuse… « Depuis 25 ans, dit-elle, c’est Noël Dutrait 1 qui s’occupe des écritures asiatiques. Il lit, traduit, enseigne la littérature de ce continent, que je connais peu de ce fait ! Je suis Toulon a soif de lire ÉCRITURES CROISÉES TOULON LIVRES 61 Vazquez, directeur des affaires culturelles du Conseil général du Var, les yeux rivés sur l’Union pour la Méditerranée. Une idée, rappelons-le, lancée à Toulon le 2 février 2007 par Nicolas Sarkozy, et dont le Conseil général entend déjà poser les jalons avec la Fête du livre et les Rencontres artistiques du Var… Pour l’heure, 300 auteurs portant haut les couleurs, les langues, les cultures du pourtour méditerranéen ont rendez-vous du 20 au 22 novembre avec des lecteurs assoiffés d’écriture, d’imaginaire, de dialogue. MARIE GODFRIN-GUIDICELLI Thuan X-D.R. toujours venue aux écrivains par leurs livres… Pour la première fois j’attends, en retrait, que les auteurs m’ouvrent par leur présence la voie de leurs œuvres. Je pense que pour la plus grande part du public il en sera de même, même si les étudiants de la Cité travaillent sur ces livres depuis la rentrée. » Comment donc ? N’aurait-elle rien lu ? Mais voilà que lorsqu’on lui demande ce qu’elle nous conseille dans les quelques jours qui restent avant la rencontre, elle les cite presque tous ! Elle n’a pas tout à fait fini Taro, un vrai roman de Minae Mizumura (voir p 68), mais elle recommande Li Ang la Taïwanaise, Chinatownde Thuanla Vietnamienne… Puis, soudain intarissable et labile, fait l’éloge de Chart Korbjitti le Thaïlandais, de Kim Young Ha la Coréenne, de Philippe Picquier l’éditeur… et de Carlotta Ikeda, qui a accepté de venir et d’offrir sa danse dans les conditions techniques difficiles de la Cité du livre (voir p 26). Entremetteuse Annie Terrier ? Sans doute, mais avec une connaissance intime de ceux qu’elle entremet… AGNES FRESCHEL Fête du livre, Toulon (83) du 20 au 22 nov www.var.fr rubrique culture événements AK_1 1k1).. 1R IIrii tine fois petu-tLx pb Fête du livre aux Écritures Croisées L’Asie, un vrai roman Du 15 au 18 oct Cité du Livre, Aix 04 42 26 16 85 www.citedulivre-aix.com 1 Directeur du département des Études Asiatiques de l’Université de Provence, traducteur de Mo Yan, Gao Xingjian, et auteur de nombreux ouvrages de référence sur la Littérature Chinoise. HeaUrne 61 dm 1-n1.141,499r



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 1Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 2-3Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 4-5Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 6-7Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 8-9Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 10-11Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 12-13Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 14-15Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 16-17Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 18-19Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 20-21Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 22-23Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 24-25Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 26-27Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 28-29Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 30-31Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 32-33Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 34-35Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 36-37Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 38-39Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 40-41Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 42-43Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 44-45Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 46-47Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 48-49Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 50-51Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 52-53Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 54-55Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 56-57Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 58-59Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 60-61Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 62-63Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 64-65Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 66-67Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 68-69Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 70-71Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 72-73Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 74-75Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 76-77Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 78-79Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 80-81Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 82-83Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 84-85Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 86-87Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 88-89Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 90-91Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 92-93Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 94-95Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 96