Zibeline n°23 octobre 2009
Zibeline n°23 octobre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de octobre 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : la paix en Méditerranée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
30 PERFORMANCE DÉSORDRE URBAIN 3BISF CONSOLAT De l’ordre urbain Ornic'art X-D.R.C.N.o.p.t. X-D.R. Pour sa troisième édition, le festival de la performance organisé par le collectif de RedPlexus a investi la ville de Marseille. Le mot d’ordre était le « désordre », une mise en « chantier » censée déranger l’habitude, la norme, les flots et habitudes, le tout dans un paysage urbain défini : La Friche de la Belle de Mai, les Bernardines, la rue Grignan…. C’est ainsi que samedi, dès 15h, les badauds sur La Canebière ont pu découvrir des personnages étranges. Décalés, voire totalement incongrus, la situation dans laquelle ils se trouvent étant inadéquate au lieu où on les rencontre : une mariée en chemise de nuit aux genoux noircis par ses interventions amoureuses et épistolaires sur le sol, des plagistes bronzant autour de la fontaine de la mairie du 2 e arr., un homme esquissant des pas de danse, emprisonné dans le labyrinthe de son quotidien obsessionnellement ordonné, des individus dans des poubelles recouvertes de terre, une femme « ordinaire » se préparant dans une salle de bain, à ciel ouvert, à devenir une diva, un beau moment chanté rappelant les saltimbanques des rues d’antan… Et puis une autre femme aux yeux bandés qui, sous l’impulsion d’une musique grinçante, avance pas à pas dans un espace délimité par les bandes rouges et blanches habituellement utilisées sur les scènes de crime. Dans la douleur de ses gestes, elle suit un parcours chaotique jalonné de mots forts comme « liberty, démocracy, egality… » Des mots sur lesquels elle piétine. Car ici, sur ce territoire, les pancartes nous disent : « Vous n’êtes pas les bienvenus » ! Comment ne pas penser à ces hommes capturés lors de la rafle de Calais quelques jours plutôt, qui au moment de cette performance sont jugés indésirables par les tribunaux ? Préavis de désordre urbain s’est donc révélé amusant, incisif par moments, mais aurait gagné être plus spontané. L’espace urbain, contraint par la lourdeur des autorisations municipales obligatoires, peut-il être encore un terrain de liberté ? Peut-on encore espérer du Désordre urbain, sans préavis ? CLARISSE GUICHARD Préavis de désordre urbain, festival de la performance a été vu du 23 au 28 septembre 2009 à Marseille Le travail performatif de Dominique Gilliot consiste en une mise en scène d’elle-même. C’est ainsi qu’elle construit son œuvre, depuis qu’elle a obtenu son diplôme aux Beaux-arts de Cergy et son post-diplôme aux Beauxarts de Lyon. Le 3bisf à Aix en a donné un aperçu au cours d’une performance de 25 minutes, Encore un flou de bougé, dont le postulat de départ était de « construire un espace de 5 mètres carrés à partir d’un point fixe, de manière empirique. » Un « espace à la fois contenu, complexe, mais pas hermétique » dans lequel Dominique Gilliot évolue, sans trop que l’on sache vers quoi… Après avoir compressé la matière dans « un effort vain » (des oreillers blancs), transbahuté plusieurs fois divers accessoires, projeté des Derrière les portes L’association Andiamo a choisi de s’intéresser à l’entredeux de nos trajets quotidiens, à nos passages, en allant voir derrière les enfilades de portes fermées au regard. Ainsi, il y a 4 ans, elle crée, avec le concours des acteurs du quartier, Les portes ouvertes Consolat qui permettent à la zone Longchamp d’ouvrir ses entrailles au public et d’en favoriser la REdécouverte avec une nouvelle grille de lecture, celle de l’art. Le parcours habituellement emprunté par le passant se transforme en une balade artistique, puisqu’une cinquantaine de lieux vous accueillent avec un verre pour vous faire découvrir les œuvres, installations et performances des artistes qu’ils ont hébergés. Moment agréable et, comme à l’atelier Tarente ou encore dans ce lieu dédié à insertion sociale, Résurgences. Le travail exposé est souvent insolite comme le cabinet des curiosités de Céline Giordano, poétique comme les Véhicules de Pierre Boucharda, ou questionnant comme la vidéo de Tristan Favre qui dénonce la politique du défaut volontaire des installations urbaines, Flou artistique o o images en noir et blanc, demandé au public de déménager de la salle de spectacle à la salle d’exposition, et retour ; après cet « exercice périlleux et pas poétique du tout » comme elle le dit, il reste en mémoire une gestuelle minimaliste et des emphases discursives. Des choses sérieuses aussi lorsqu’elle parle et chante en anglais, ou qu’elle fait s’envoler une pluie de flocons blancs devant une immense carte postale du Vieux-Port. Sans acteur et avec une économie de moyens, sa performance est cousue d’un fil d’impertinence légère qui force l’attachement. Et l’admiration, puisqu’elle vient juste de réaliser « un truc unique en Europe, voire même dans l’hémisphère nord » ! MARIE GODFRIN-GUIDICELLI Performance suivie en avril/mai 2010 d’une installation/performance, Pour ta focale inversée, au 3bisf à Aix. 04 42 16 17 75 betonsalon Christelle Geronimi conçues pour éloigner les populations de la rue. Dans un deuxième temps, la balade se fait plus participative, les lieux invitant le flâneur à prendre part à des ateliers de sérigraphie avec La DesignOthèque, de théâtre avec Les Argonautes ou La Ferronnerie, de musique avec Le Local ou encore à visionner des courts métrages de la jeune création arabe avec Aflam. Place Labadié, dans un village associatif créé pour l’occasion, cette douce errance conduit à une dégustation de mets délicieux préparés par La Kuisin et les enfants tout en écoutant un meltin pot des émissions de Radio Galère. Il est difficile de voir toutes les propositions ! Alors, en clôture du troisième jour, un repas de quartier est proposé. On y remet un prix, celui de la meilleure chasse aux trésors… CLARISSE GUICHARD Les portes ouvertes Consolat ont eu lieu du 9 au 11 octobre à Marseille
ci 2 nov 18h - Espace Culture 2 nov 18h30- La Traverse Vernissage des installations L 3 nov 19h30 Montëvïdéo Programmation Brésilienne et installations 9 nov. a 19h - La Compagnie Vernissage des installation s autour de Deleuze 10 nov h 18h - Friche Belle de Mai Inauguration des rencontres poétroniques Vernissage des installations Projection Soirée "Tragédie etSplendeur" 10 au 15 nov - Friche Belle de Mai Programmations internationales, installations vidéo, performances, débats 20 au 22 nov - La Carnpagnio Prog rarnmatinns internationales Avez-vous vu _l'horizon récemment ? pro4ra mine complet www.tnstantsvideo,com. ET SA RENCONTRE AVEC LES AUTRES ARTS 04 91 11 19 20 WWUU.N.ORW ; r'Rencontres d'auteurs monsuoIles dans les Bouches-du-Rhône Saison 2009 Georges Did i- H u berman 1 5 & 1 6 octobre Françoise Héritier 19 & 20 r ; ovi-mbri : Jacques Barsac 9 & 10 decembre 1 CONSEIL 9.FaEra} 13 iv.. i i'r i + T3 4:tibrw'r.' ; 119 CAMILLE BOITE L L'IMMÉDIAT 1') e i 1rnyr vibre A119 MATHILDE MON F EUX PROJET COCHON CIL MOOLICE - VON VERX MIROIR, MIROIR 1') ;'[ : 71.9 ? roti'ern re ! U1]9 I MMERMANN & BE PER ROT 0PER OPIS du 23 ro'1'ernbre au. dernhre 21E9 en v.gaLDrda.de dans les quartiers Nard CIE MOOLICE - VON VERX KHIZIKON



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 1Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 2-3Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 4-5Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 6-7Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 8-9Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 10-11Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 12-13Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 14-15Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 16-17Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 18-19Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 20-21Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 22-23Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 24-25Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 26-27Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 28-29Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 30-31Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 32-33Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 34-35Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 36-37Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 38-39Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 40-41Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 42-43Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 44-45Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 46-47Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 48-49Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 50-51Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 52-53Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 54-55Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 56-57Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 58-59Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 60-61Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 62-63Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 64-65Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 66-67Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 68-69Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 70-71Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 72-73Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 74-75Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 76-77Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 78-79Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 80-81Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 82-83Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 84-85Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 86-87Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 88-89Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 90-91Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 92-93Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 94-95Zibeline numéro 23 octobre 2009 Page 96