Zibeline n°22 septembre 2009
Zibeline n°22 septembre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de septembre 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 10,5 Mo

  • Dans ce numéro : retour sur le Festival d'Aix.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
62 LIVRES ADAAL ÉDITION INDÉPENDANTE ÉCRITURES CROISÉES L’ami des lettres Il ne vous aura pas échappé que nous sommes en pleine effervescence de rentrée. Rentrée du gouvernement, des partis politiques, des classes, mais aussi rentrée littéraire. Les médias entonnent le refrain saisonnier, et Zibeline ne faillit pas à la règle. D’autant que notre région accueille certaines des manifestations littéraires les plus importantes de l’automne et que nos éditeurs locaux ont mis sous presse bon nombre d’œuvres nouvelles… Voici donc des annonces, nombreuses, de rencontres à Marseille, Aix, Manosque ou ailleurs, ainsi que quelques chroniques d’ouvrages fraîchement édités. À vos livres et bonne rentrée (littéraire) à tous ! FRED ROBERT Ceux qui hantent les manifestations littéraires le connaissent. Tous l’ont déjà croisé, sa pile de bouquins débordant de fiches sous le bras. Et si ce n’est fait, cela ne saurait tarder lors de l’une ou l’autre rencontre proposées ce mois-ci. C’est bien simple, il sera partout, des ABD à La Friche Belle de Mai, de la Caravelle au cours d’Estienne d’Orves, et aussi à Mouans-Sartoux et à Manosque. Lui, c’est Pascal Jourdana, journaliste curieux, lecteur impénitent, coureur de fond de la littérature de France et d’ailleurs. Après des études littéraires et une dizaine d’années passées dans le milieu de la librairie et de l’édition, Pascal Jourdana est devenu journaliste littéraire, un peu par hasard confie-t-il modestement. Passionné par toutes les formes littéraires contemporaines, il en a une approche intime et perspicace, qu’il double souvent d’une authentique relation humaine avec les auteurs. C’est sans doute ce qui donne aux débats qu’il anime leur saveur particulière. Un travail pointu en amont, et pourtant l’impression que la rencontre se fait là sous nos yeux, que la conversation coule comme une discussion entre amis à laquelle les lecteurs seraient également conviés. Et l’ADAAL fut créée C’est pour favoriser ces rencontres entre auteurs et lecteurs et pour porter la parole des écrivains que Pascal Jourdana a créé l’Association Des Auteurs Aux Lecteurs (ADAAL). L’association souhaite penser les rencontres littéraires autrement que comme des événements isolés ou de simples animations, en faire un principe de production, avec des prolongements dans les domaines de la radio, de la vidéo et de l’édition. Ce projet ambitieux est en train de voir le jour. L’installation de l’ADAAL dans ses nouveaux locaux de la rue de l’Olivier, qu’elle partage avec Fotokino, devrait également faciliter le croisement des disciplines, cher aux membres très éclectiques du CA de l’association. Une saison de dialogues Le grand œuvre de l’association reste cependant le cycle de rencontres qu’elle organise grâce au soutien des Archives départementales. Ecrivains en dialogue entre cet automne dans sa troisième saison et propose pour 2009-2010 un programme d’une variété et d’une qualité exceptionnelles. Ainsi, le premier temps fort, intitulé En quête de soi, sera l’occasion, le 13 octobre prochain, de suivre l’échange entre Claudie Gallay, dont presse et lecteurs ont unanimement applaudi Les déferlantes, et l’écrivain qu’elle a souhaité inviter, Philippe Grimbert, dont le magnifique Un secret est déjà devenu un classique. Un premier rendezvous à ne manquer sous aucun prétexte, et les autres promettent d’être à l’avenant… En guise d’avant-programme Pascal Jourdana fera entendre un premier duo d’écrivains dans le cadre des 2 e Rencontres départementales de l’édition indépendante qui se dérouleront les 18 et 19 septembre à la Bibliothèque Gaston Defferre. Animée par Pierre Guéry, la première journée de ce « salon des indépendants », au cours duquel 15 éditeurs de la région invitent cette année 15 éditeurs d’ailleurs, sera réservée aux professionnels. Mais le 2 e jour le public pourra arpenter le Salon des Editeursde 10 à 19h. Dans l’aprèsmidi, les jeunes de 7 à 15 ans seront conviés par les éditions Ornicarinck(s) à des ateliers de fabrication de livres, tandis qu’Ecrivains en dialogue donnera la parole à deux jeunes écrivaines publiées par la maison d’édition marseillaise Le Mot et le Reste, Magali Brénon et Béatrice Rilos ; enfin, à 17h30, Sabine Tamisier proposera un émouvant et poétique monologue théâtral, Casa nostra. Un prélude stimulant à une saison littéraire intense… FRED ROBERT Pascal Jourdana X-D.R ADAAL 09 81 65 26 44 http://web.me.com/pascal.jourdana/Des_auteurs_aux_lecteurs 2 e Rencontres départementales de l’édition indépendante Les 18 et 19 sept Ecrivains en dialogue Le 10 oct Bibliothèque départementale Gaston Defferre www.biblio13.fr L’Asie à Aix Depuis plus de 20 ans les Écritures Croisées nous ont habitués à des rencontres exceptionnelles avec les littératures des autres mondes, et on a pu y croiser les plus grands écrivains de notre temps. Les propos des tables rondes volent haut, plongeant dans les arcanes secrets de l’écriture et de l’histoire, chaque invité cherchant à établir analogie et différence avec l’écriture de l’autre. Cette année ce sont les Écritures les plus lointaines qui s’installeront à la Cité du livre : l’Asie est un continent littéraire peu visité, et les lecteurs sont plutôt attachés aux langues européennes ou aux littératures méditerranéennes. L’année de la Chine avait permis d’en éditer quelques-uns, les auteurs japonais sont traduits depuis les années 60’s… mais le reste du continent, coréen ou thaï, reste à découvrir, à traduire, à diffuser. D’autant que toute l’Asie repose sur des traditions romanesques très anciennes, et diverses. Neuf romanciers (Li Ang de Taiwan, Chart Korbjitti de Thaïlande, les japonais Minaé Mizumura et Yoko Tawada, Lee Seung-U et Kim Young-Ha de Corée, Thuân et Bao Ninh du Vietnam, et le Chinois Xu Xing) seront présents pour retracer ce Vrai Roman, avec l’aide de Pascal Quignard et Antoine Volodine, dans le rôle de passeurs… La fête du livre à Aix se déroulera du 15 au 18 octobre : nous y reviendrons ! A.F. L’Asie aux écritures croisées : un vrai roman Du 15 au 18 oct Cité du Livre, AIX 04 42 26 16 85
22, le poème est servi ! Est-il suffisant que le poème trouve le chemin d’une version imprimée, qu’ensuite le livre de vélin ou de papier s’installe sur une étagère de librairie ou de bibliothèque ? Telle est la question. Pour Éric Blanco, le poème imprimé est un simulacre. Vivre pour un poème, c’est aussi être dit. Le texte passe par la voix, ses intonations, les supports les plus variés et les plus surprenants, photos, diaporama, vidéo, multimédia… une « poésie dans tous ses états » suggère Éric Blanco, poète, organisateur (non ce n’est pas incompatible !) de cette rencontre avec les poètes de la BIPAL (Val de Marne) et directeur de la ZIP22.(Zone d’intérêt poétique). Éric Blanco rappelle au public qu’Elias (la lecture se déroule au centre Elias de Barjols) était un troubadour : le temps s’efface, la poésie perdure… Quatre poètes se succèdent, BARJOLS LES LITTORALES SEMAINE NOIRE LIVRES 63 donnant un bref aperçu de leur univers, par la lecture d’extraits de leurs œuvres. Gérard Noiret qui collabore au magazine littéraire et à France Culture invite à relier le texte au monde et le monde au texte ; Henry Deluy, fondateur de la biennale internationale de poésie du Val de Marne, collaborateur de la revue Action Poétique, affirme que la curiosité est une vertu politique et livre une belle biographie de Maïakovski, qui établit un parallèle entre la connaissance du poète, l’évolution personnelle du narrateur et les affres du monde ; Pascale Petit expose ses carnets de vol sous forme de journal intime, de lettres, dans un style dépouillé qui rend évidents les faits les plus improbables ; Jean Pierre Balpe enfin, auteur aussi dans la revue Action Poétique, se consacre à un jeu digne des essais d’Oulipo, il présente les Du rouge et du noir Depuis quatre ans, La Semaine Noire, dont il est à noter qu’elle dure plus de 7 jours !, se déroule selon 3 axes directeurs : une résidence d’auteur, un jumelage avec une ville étrangère et une grande fête du polar. La prochaine édition, du 19 au 29 septembre, ne dérogera pas à la tradition, à quelques nuances près. Première différence, notable. L’auteur invité cette année n’est pas vraiment ce qu’on qualifierait d’« auteur noir », même si ce qu’elle écrit n’est pas toujours rose, loin s’en faut. Wendy Guerra est cubaine. Ses œuvres poétiques sont éditées sur son île natale, mais pas ses romans, jugés indignes d’être distingués par le tout-puissant Institut du Livre (juge unique, seule voie éditoriale à Cuba). Ils sont pourtant beaux et troublants et vivants, ses textes, que Stock a accepté d’éditer en France, et qu’elle vient présenter durant tout le mois de sa résidence d’écriture à La Friche. Elle les appelle « romans rouges ». Rouge comme la passion, rouge comme la révolution cubaine, dont on célèbre cette année le 50 e anniversaire La deuxième variation concerne le choix de la ville jumelée. Malgré son statut de port insulaire, il ne semble pas qu’Ajaccio puisse être définie comme une ville étrangère. Tel est le choix pourtant des organisateurs, qui ont opté pour l’étrangeté corse après celle de Mexico ou d’Hambourg. Dernier axe, les Terrasses du Polar, avec un léger changement là encore. Ces rencontres-dédicaces traditionnelles avec les écrivains, français et étrangers, de polar (une quarantaine pour cette 9 e édition) se tiendront en effet d’abord à Marseille sur le Cours Julien, dans le cadre du Festival du Plateau, samedi 19, puis à Septèmes-les-Vallons, dimanche 20. Quant au Prix Marseillais du Polar, il sera comme d’habitude décerné par un jury de passionnés qui auront lu les 25 ouvrages en lice cette année. Son lauréat recevra le chèque de 1500 euros qui l’accompagne. FRED ROBERT La Semaine Noire est organisée par l’association L’Ecrit du Sud, en partenariat avec L’Ecailler, Système Friche Théâtre et la BMVR Alcazar www.lecritdusud.com Wendy Guerra Luis Miguel Palomares logiciels facteurs de poèmes qu’il a créés, mettant en scène une littérature des variations ; celles-ci s’avèrent infinies à partir d’une même trame. Art de l’éphémère aussi, puisque chaque texte, chaque réécriture disparaît à jamais dans les limbes virtuelles à la moindre modification. De belles fêtes poétiques ! Une bonne raison de faire le chemin jusqu’à Barjols, tous les 22 du mois (sauf ce mois de septembre, le 24)… puisque ZIP 22 ! MARYVONNE COLOMBANI Aux rendez-vous des Littorales Du 7 au 11 oct, venez rencontrer les auteurs invités par les libraires indépendants associés et retrouver leurs livres, au fil des nombreuses manifestations organisées par l’association Libraires à Marseille. Projections, musique, débats, performances, lectures ponctueront les cinq jours de ces 2 e Littorales, l’événement littéraire de l’automne marseillais. Rendez-vous au cinéma L’avant-première du festival aura lieu, le 7 à 20h au cinéma Les Variétés. Le public sera invité à la projection du documentaire de Sylvain Roumette sur Claude Lanzmann, à l’issue de laquelle une rencontre est prévue avec le réalisateur et Lanzmannlui-même. On y parlera sans aucun doute de son dernier ouvrage, passionnant, Le lièvre de Patagonie (Gallimard, 2009). Rendez-vous au comptoir Le 8 les fidèles de l’émission littéraire et radiophonique se retrouveront à La Caravellepour le premier Jeudi du Comptoir de la saison. Pascal Jourdana recevra Tanguy Viel, qui parlera de son dernier roman Paris-Brest(voir p.66), avant d’aller, plus tard dans la soirée, en proposer une lecture à Montévidéo, dans le cadre du festival ActOral. Rendez-vous à la BMVR L’Alcazar recevra, le 9 à 19h30, Atiq Rahimi, prix Goncourt 2008 pour Singué Sabour, pierre de patience (POL, 2008), et organisera la projection du film qu’il a réalisé à partir de son roman Terre et cendres. Rendez-vous en musique Le 10, afin de célébrer la Saison de la Turquie en France, le Pelle Mêle accueillera pour une séance de « littérature en voix » Zülfü Livarelliet Les voix polyphoniques dirigées par Brigitte Cirla. I Pascale Petit Claudie Lenzi & Charles Gros Rendez-vous sur le Cours Mais les rendez-vous nocturnes, placés sous le signe de la pluridisciplinarité, ne doivent pas faire oublier ceux du jour. Comme l’an dernier, les chapiteaux envahiront le cours d’Estienne d’Orves durant tout le weekend, de 10h à 19h. On pourra rencontrer au Comptoir littéraire la trentaine d’écrivains sélectionnés par les libraires pour leurs « approches sensibles d’un monde pluriel », retrouver leurs textes à l’Espace Librairie et les faire dédicacer. Chaque stand de libraire proposera également des parcours de lecture et des titres pour les plus jeunes. Une occasion agréable, et gratuite, de découvrir des auteurs, des collections et des maisons d’édition qui manquent souvent de la reconnaissance qu’ils méritent. Bouquet final La première édition des Littorales avait, aux yeux de leurs organisateurs euxmêmes, manqué d’un final à la hauteur. En cette 2 e édition, puisque c’est un véritable feu d’artifice qui sera offert au public en clôture de la manifestation : concert des Voix polyphoniques, avant-première nationale du film d’animation Panique au village et, à La Friche, performance-lecture en forme de « Recette de résistance » par Wendy Guerra, la romancière cubaine reçue en résidence cette année. De quoi terminer en art et en beauté ce Salon d’Automne marseillais ! FRED ROBERT Les Littorales Festival littéraire des libraires indépendants du 7 au 11 octobre 04 96 12 43 42 www.librairies-paca.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 1Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 2-3Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 4-5Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 6-7Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 8-9Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 10-11Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 12-13Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 14-15Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 16-17Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 18-19Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 20-21Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 22-23Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 24-25Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 26-27Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 28-29Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 30-31Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 32-33Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 34-35Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 36-37Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 38-39Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 40-41Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 42-43Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 44-45Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 46-47Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 48-49Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 50-51Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 52-53Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 54-55Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 56-57Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 58-59Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 60-61Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 62-63Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 64-65Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 66-67Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 68-69Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 70-71Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 72-73Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 74-75Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 76-77Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 78-79Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 80