Zibeline n°22 septembre 2009
Zibeline n°22 septembre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de septembre 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 10,5 Mo

  • Dans ce numéro : retour sur le Festival d'Aix.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
Ecrit sur du vent de Douglas Sirk 52 CINÉMA RENCONTRE DU CINÉMA EUROPÉEN R-V D’ANNIE Cinéma finlandais à Marseille Dans le cadre des Rencontres de cinéma européen, du 22 au 29 septembre, l’association Cinépage propose de découvrir le cinéma finlandais à travers une trentaine de films. On connaît, bien sûr, Aki Kaurismaki dont seront présentés quatre films parmi lesquels Hamlet goes business, critique du capitalisme réalisée en 1987. Mais les Rencontres donnent également l’occasion de découvrir des cinéastes et des œuvres moins connues ici comme Amour libre (Käpy selän alla) de Mikko Niskanen, film emblématique de la Nouvelle Vague finlandaise qui, à sa sortie en 1966, a eu près de 700 000 spectateurs, ou La Semaine bleue (Sininen Viikk) de Matti Kassila qui raconte la vie ordinaire des gens ; plus récent, La Meilleure des mères (Äideista parhain) de Klaus Härö, qui a représenté la Finlande aux Oscars 2005, évoque l’envoi massif d’enfants finlandais dans d’autres pays durant la guerre 39/45. Les rendez-vous d’Annie Le 26 sept à 21 heures, en clôture de l’exposition Picasso au Musée Granet, les Rencontres cinématographiques d’Aix-en-Provence proposent une sélection de courts métrages : Minotauromaquia de Juan Pablo Etcheverry, Extracorpus d’Augustin Gimel, Oïo de Simon Goulet et Toiles et Toiles, l’enfance de l’art d’Agnès Maury. Rencontres cinématographiques d’Aix en Provence www.aix-film-festival.com.. r ` Le 3 oct, au cinéma Variétés, de 20 heures à minuit, dans le cadre des Rencontres Films-Femmes et Méditerranée, une soirée consacrée au court métrage : 13 en Courts : treize films réalisés par des femmes, dont une Carte blanche au Festival Tous Courts d’Aix. Un prix du public sera décerné et de nombreux lots offerts aux spectateurs. Une soirée à ne pas rater ! www.films-femmes-med.org Documentaires et Art-vidéo sont aussi au programme dont Les Sept chants de la Toundra et Le Voyage perpétuel d’Anastasia Lapsui et Markku Lehmuskallio et une soirée consacrée au cinéaste Antti Peippo. En ouverture de ces Rencontres, le 22 septembre au cinéma Le Prado, sera projeté Obéir, en présence du réalisateur Aku Louhimies et de Leena Lander, auteur du livre dont il est adapté : en 1918, durant la guerre civile en Finlande, un jeune soldat témoin de viols collectifs et de massacres décide d’emmener au tribunal militaire une femme qui a échappé au massacre… La clôture de ce programme alléchant sera une soirée Art- Vidéo, au Daki Ling, avec les Instants Vidéo en présence de Pauliina Salminen, vidéaste plasticienne dont seront présentées deux œuvres. ANNIE GAVA Minotauromaquia de Juan Pablo Etcheverry Le 2 oct à 20h30, à l’Alhambra ciné- Marseille, le documentaire de Luc Joulé et Sebastien Jousse, Cheminots, un voyage passionnant au cœur du monde des travailleurs du rail (voir page 49). En présence des réalisateurs, de Raymond Aubracet de Robert Mencherini. Le 3 oct à 17 h 30, Nos Lieux interdits de Leïla Kilani, en présence du producteur Gérald Collas ; un documentaire qui suit durant trois ans, quatre familles qui, ayant connu l’emprisonnement durant les années de plombau Maroc, sont en quête de la vérité. Käpy Selän Alla de Mikko Niskanen Rencontres du cinéma finlandais Du 22 au 29 septembre Cinépage 04 91 85 07 17 www.cinepage.com Le 10 oct, de 14h30 à 23h30, l’Alhambra propose l’intégrale de La République Marseille en présence du réalisateur, Denis Gheerbrant (voir p 50). Pour cette soirée il est conseillé de réserver au 04 91 46 02 83 (repas sur place prévu). Les sept films peuvent aussi se voir séparément à partir du 7 oct. Alhambra Cinémarseille 04 91 03 84 66 www.alhambracine.com Vitrolles organise un cycle allemand du 16 sept au 20 oct au cinéma les Lumières. L’occasion de revoir les plus beaux films de Murnau, Wenders, Fassbinder, Herzog, Thalheim. Pour 3.50 euros ! 04 42 77 90 77 - www.cinemaleslumieres.fr Mardi 13 oct à 21h, au Théâtre Toursky, projection d’Un rêve tchèque de Vit Klusak et Filip Remunda, avec traduction simultanée en français, sur scène, par deux actrices. Ce film de fin d’études relate la supercherie qu’ont imaginée deux étudiants : la mise en œuvre d’une gigantesque campagne publicitaire annonçant l’ouverture d’un grand supermarché appelé « Czech dream ». Des milliers de personnes ont accouru le jour de l’ouverture de ce nouveau temple de la consommation… qui n’existait pas ! Théâtre Toursky 04 91 02 58 35 www.toursky.org Du 16 sept au 6 oct, l’Institut de l’Image, à Aix, fête ses 20 ans. Dans une salle Armand Lunel rénovée (Cité du Livre), l’équipe dirigée par Sabine Putorti propose une rétrospective anniversaire, reflet de la diversité de la programmation. Parmi les films présentés, Écrit sur du vent de Douglas Sirk, l’un des chefs-d’œuvre du mélodrame hollywoodien, vendredi 18 septembre à 20h30 (soirée anniversaire) ; Les nuits de Cabiria de Fellini ; le mythique Le dernier Tango à Paris de Bernardo Bertolucci. Pour les amoureux des Straub, trois courts métrages Écrit sur du vent de Douglas Sirk inédits à Aix, Le Genou d’Artémide, Le Streghe, femmes entre elles, Itinéraire de Jean Bricard. En clôture, un ciné-concert avec le collectif Inouï, Les Rapaces, une création musicale sur le film de Von Stroheim. Institut de l’Image 04 42 26 81 73 www.institut-image.org
Les femmes autour de la Mer L’association Films Femmes et Méditerranée s’est donné comme but de montrer le travail des Méditerranéennes dans le cinéma, qu’elles soient scénaristes, réalisatrices, actrices, productrices… Leurs 9 e Rencontres qui se déroulent du 29 sept au 6 oct aux cinémas Prado et Variétés à Marseille, s’étend cette année à trois autre villes, La Ciotat, Miramas et Hyères, avec une douzaine de longs métrages, comme en 2008, pour la plupart inédits, venus d’Espagne, de France, de Grèce, d’Iran, d’Italie, du Liban, du Maroc, de Palestine, de Roumanie. Et cette année, une soirée, le samedi 3 oct, consacrée au court métrage (voir cicontre)...,11i.411111111.164 r' : , `. Voyages, voyages… En ouverture, le 29 sept, un film roumain à sketches, présenté dans la sélection Un Certain Regard à Cannes, Contes de l’âge d’or en présence de la réalisatrice Ioana Uricaru. Cinq récits de survie, d’arrangements avec les contraintes absurdes du régime Ceaucescu. Le 30 sept, voyage en Grèce et dans l’Histoire, avec un film jamais distribué en France, Les Mariées de Pandélis Voulgaris, qui nous emmène sur le King Alexander, avec 700 jeunes femmes grecques émigrant aux États-Unis pour rejoindre un promis, inconnu… La soirée débutera avec un court métrage en avant-première, Des Enfants dans les arbres, en présence de sa réalisatrice marseillaise, Bania Medjbar. Autre voyage, celui de Mouna (superbement interprétée par Nisreen Faour) qui quitte la Cisjordanie pour l’Illinois dans Ammerika de Cherien Dabis. À rattraper si vous l’avez loupé ! Deux films italiens : Bianco e nero de Cristina Comencini, l’histoire d’un coup de foudre entre une très belle Sénégalaise et un Italien, tous deux déjà mariés et La Pivellina de Tizza Covi et Rainer Frimmel (voir Zib’20), sont présentés en partenariat avec l’Institut Culturel Italien et le Festival Internazionale di Cinema e Donne de Florence. Le débat dimanche après-midi sera traduit en langue des signes. Et le 2 oct on pourra vérifier la volonté festive de FFM avec le film de Dima El Horr, présenté en avant première, Chaque jour est une fête et avec le documentaire sur le hip hop palestinien de Jackie Reem Tour du monde à la Ciotat The ground beneath de René Hernandez Malgré la Crise, malgré la Grippe, les amateurs de courts se sont retrouvés les 11, 12 et 13 septà La Ciotat, au cinéma Lumière, pour voir une soixantaine de courts métrages qui ont été primés dans les plus grands festivals internationaux. Dure tâche pour le Jury du Best of Short pour attribuer le Soleil d’Or, le Sable d’Argent et la Mer de Bronze. Ce sont deux films australiens qui ont eu l’or et le bronze : The Ground Beneath de René Hernandez et Spider de Nash Edgerton qui a obtenu aussi le Prix du Public. Quant au Sable d’Argent, il revient au film suédois Instead of Abrakadabra de Patrick Eklund. Tâche difficile aussi pour le public : pour en voir le plus possible, il faut jongler avec les horaires, résister au plaisir de flâner sur la place où les discussions vont bon train. Parmi ces films, tous déjà primés par un jury ou un public, desquels parler si ce n’est de ses coups de cœur FFM AUBAGNE LA CIOTAT Cafe Transit de Kambozia Partovi personnels… qui ont séduit par leur propos, leur traitement esthétique ou leur originalité. Quelques pépites trouvées dans le sable, près de la mer sous le soleil du « berceau du cinéma » : Wrestling (Lutte), de l’Islandais Grimur Hakonarson, est l’histoire d’amour de deux lutteurs homosexuels dans la campagne islandaise. Le premier, marié, est agriculteur ; l’autre, qui a la charge de sa mère invalide, creuse des tunnels dans la montagne. Leur dernier combat devient un ballet chargé de désir… Un film poético surréaliste : Next floor du Canadien, Denis Villeneuve où onze convives sont attablés et dégustent leur repas sous l’œil d’un hôte inquiétant. Les planchers s’effondrent successivement et les affamés tombent d’étage en étage, continuant imperturbablement leur repas. Deux films très forts, The ground Beneath de l’Australien René Hernandez, où un adolescent, rejeté par les autres, se découvre luimême grâce à un voisin autiste, et Short term12 de Destin Daniel Cretton, tourné comme un documentaire, qui met en scène la vie quotidienne d’un centre d’accueil pour enfants maltraités. Au cœur du film, Les Miettes de Pierre Pinaud, une ouvrière qui découvre que son usine se déplace, sortant littéralement du champ : une superbe mise en images en noir et blanc de la délocalisation. On pense bien sûr à Charlot et aux Temps modernes. Puis on sort sur la place Evariste, où l’ambiance est festive et musicale… ANNIE GAVA Salloum, Slingshop Hip hop, suivi d’une prestation de Dj Rebel aux platines. Le 4 oct, la projection du dernier film de Simone Bitton, Rachel sera suivie d’une rencontre avec les monteurs du film, Catherine Poitevin et Jean-Michel Perez. Enfin, en clôture, le 6 oct, après un mini-concert de musique persane par le duo Maryam Chemirani et Shadi Fathi, un film iranien, Café transit de Kambozia Partovi, nominé à l’Oscar du meilleur film étranger 2006 et présenté pour la première fois dans la région. Du cinéma mais aussi des buffets, de la musique, des échanges avec les invité(e)s… Un voyage en Méditerranée à ne pas rater ! ANNIE GAVA Films Femmes Méditerranée Du 29 sept au 6 oct Marseille, La Ciotat, Miramas, Hyères www.films-femmes-med.org Les engagements se tiennent à Aubagne 53 Du 5 au 11 octobre se tient le Festival International du Film Militant en pays d’Aubagne : plus de 80 films programmés, films engagés et autoproduits, documentaires, films d’animation, fictions clips, vidéos d’art, reportages… En ouverture, lundi 5, sera projeté un film d’animation de David Myriam, réalisé en direct avec la technique d’animation de sable. Puis les thèmes varieront : les alternatives économiques, le respect du vivant, les problèmes du logement, la crise financière, la résistance par la création, la censure… et la question des sans papiers qui sera au cœur du festival. Une vingtaine de réalisateurs seront présents et échangeront avec le public. Après les films, des duplex en vidéo permettront de dialoguer avec des cinéastes et acteurs des mouvements sociaux des quatre coins de la planète, dont une soirée « Palestine » en direct de Gaza. Se tiendront, en même temps, les « salons de la littérature enragée », où des éditeurs indépendants, et engagés !, présenteront leurs livres et organiseront des rencontres avec les auteurs autour de tables basses et de canapés, disposés devant le Comœdia, sur le cours Foch. À noter que le premier soir, les consommations sont gratuites : on est invité à payer un verre aux festivaliers du lendemain et que différents « attentats artistiques » sont programmés, installations, performances, musique… Alors, rendez-vous à Aubagne pour le Grand Soir ? A. G. Festival du Film engagé Du 5 au 11 oct Aubagne 04 42 03 48 61 CINÉMA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 1Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 2-3Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 4-5Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 6-7Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 8-9Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 10-11Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 12-13Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 14-15Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 16-17Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 18-19Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 20-21Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 22-23Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 24-25Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 26-27Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 28-29Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 30-31Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 32-33Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 34-35Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 36-37Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 38-39Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 40-41Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 42-43Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 44-45Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 46-47Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 48-49Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 50-51Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 52-53Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 54-55Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 56-57Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 58-59Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 60-61Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 62-63Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 64-65Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 66-67Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 68-69Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 70-71Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 72-73Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 74-75Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 76-77Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 78-79Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 80